ALCOOL ET ADOLESCENTS

DÉPENDANCE À L'ALCOOL CHEZ LES ADOLESCENTS

L'alcoolisme est une maladie, une addiction grave que l'on retrouve aujourd'hui souvent chez les adolescents..

L'alcoolisme chez les adolescents est différent de l'alcoolisme chez les adultes. Compte tenu de la psyché instable de la personne en croissance, il y a une réaction assez rapide à la dépendance et aux troubles mentaux.

La dépendance physique se développe très rapidement lors de la consommation d'alcool, lorsque le corps de l'adolescent subit un «retrait» et demande des suppléments.

Les processus de croissance et toutes les fonctions d'un organisme en croissance sont perturbés: la réaction ralentit, les capacités mentales et une dégradation active de la personnalité se produisent.

Pour le développement de l'alcoolisme chez un adulte, 5 à 10 ans de consommation continue d'alcool sont nécessaires, chez les adolescents, cette période est limitée à seulement 2 à 3 ans - les processus d'empoisonnement physique et psychologique se déroulent beaucoup plus rapidement.

Selon les statistiques, trois indicateurs ont été identifiés parmi l'alcoolisme chez les adolescents:

  • Augmentation de 10% du nombre d'adolescents dépendants de l'alcool au cours de la dernière décennie,
  • l'âge a diminué, c'est-à-dire que si les adolescents âgés de 16 à 18 ans devenaient alcooliques, il y a aujourd'hui de plus en plus d'adolescents âgés de 12 à 15 ans,
  • les différences entre les sexes ont disparu - les garçons et les filles se retrouvent parmi les adolescents alcooliques.

Les enfants sont les fleurs de la vie! Le but est que les enfants grandissent en bonne santé, mais cela est impossible si la fille est dépendante de l'alcool. L'alcoolisme perturbe les fonctions reproductives et les conséquences peuvent être l'infertilité ou des anomalies dans la formation de l'embryon, à la suite de pathologies congénitales.

La dépendance à l'alcool doit être traitée, et immédiatement, en particulier chez les adolescents. En général, il vaut mieux avertir que faire face au fait de la dépendance, il faut donc observer, conseiller, aider, si nécessaire.

Un adolescent, en raison de son âge, est sujet à de brusques changements de comportement: il est irritable, secret, sociable ou embarrassé - un tel comportement n'indique pas toujours un réel problème, qui sera très difficile à gérer plus tard.

POURQUOI LES ADOLESCENTS UTILISENT DE L'ALCOOL?

L'alcoolisme chez les adolescents est très dangereux en soi, mais les raisons pour lesquelles un adolescent «suit un chemin tordu» ne sont pas moins dangereuses..

Il est impossible de prédire quels adolescents sont à risque, cela dépend de nombreux facteurs:

  1. Parents alcooliques. Un environnement parental malsain enseigne à l'enfant qui grandit le mauvais modèle de comportement. Les parents boivent souvent de l'alcool, l'adolescent le voit et répète. Il y a, bien sûr, des exceptions - peut-être qu'un adolescent, regardant ses parents, essaie d'agir différemment, c'est bien si, en plus de ses parents, il a une influence extérieure (parents, amis, etc.), quand il y a un bon exemple pour lequel on veut lutter.
  2. Problèmes de famille. Les querelles, les cris, le divorce parental peuvent également provoquer de l'alcoolisme chez un adolescent. Les enfants sont très méfiants par nature. Si les adultes jurent, l'adolescent, de l'extérieur, peut s'en vouloir, même s'il n'est pas impliqué dans le conflit des adultes. Attirant le stress des querelles, un adolescent essaie de s'éloigner de la réalité, commence à consommer de la drogue et de l'alcool, ne voyant pas d'autre issue à la situation, parce qu'il n'y a personne pour lui expliquer que c'est mauvais, parce que les parents sont occupés à résoudre des problèmes «adultes».
  3. Mauvaise influence. À l'adolescence, boire et fumer est considéré comme «cool». L'illusion est alimentée par l'environnement des pairs. Au début, il semble que boire de l'alcool soit tellement «adulte», mais le corps s'y habitue rapidement, en redemande, et maintenant l'adolescent lui-même ne remarque pas comment il devient alcoolique.
  4. Faux amusement. Semblable au point précédent: comme il est d'usage pour les adultes - toute fête ou fête est célébrée avec la participation de l'alcool. Comment un adolescent le voit-il? Buvez de l'alcool et ce sera amusant. Un adolescent est un âge intermédiaire, quand célébrer les vacances en compagnie d'un clown et des ballons n'est plus «amusant». Que font les adolescents? Acheter un verre et s'amuser à sa manière.
  5. La propagande. La télévision, Internet, les banderoles dans la rue regorgent de publicités sur l'alcool. Il y a une absorption d'informations et une auto-hypnose, une perception non verbale que l'alcool est amusant, intéressant, accessible, surtout s'il y a des dépenses supplémentaires ou une éducation incontrôlée, quand l'adolescent est sûr qu'il ne sera pas puni. La plupart des adolescents suivent des devises telles que: "Si vous n'essayez pas, vous ne saurez pas" ou "Vous devez tout essayer pour que, dans la vieillesse, vous ayez quelque chose à dire à vos petits-enfants." Ils ne remarquent pas la ligne qui ne peut pas être franchie, par la suite ils ne peuvent pas s'arrêter à temps.
  6. Hérédité. Les adolescentes les plus sujettes à l'alcool, dont les parents ont bu de l'alcool en grande quantité avant la conception, sont encore pires pendant la grossesse. Au niveau génétique, il y a un dysfonctionnement, les cellules ont de la mémoire et ce dysfonctionnement est transmis par le sang à un enfant à naître.

Aux facteurs ci-dessus, vous pouvez ajouter des éléments tels que: le temps excessif, un mauvais exemple de frères et sœurs plus âgés, de l'argent supplémentaire, l'alcool des parents est toujours en vue (la tentation d'essayer), le désir de se démarquer parmi ses pairs, soulager les tensions, de fausses informations sur ce qui se passe intoxiqué, "de nouvelles frontières" ouvertes et ainsi de suite.

COMMENT L'ALCOOLISME SE FAIT-IL CHEZ LES ADOLESCENTS

Signes par lesquels vous pouvez reconnaître et prévenir la dépendance à un stade précoce:

  1. Odeur. Si un adolescent vient de la rue ou de l'école et lui arrache l'alcool, il est nécessaire de découvrir la raison pour laquelle l'adolescent boit,
  2. Si un parent contrôle un adolescent, il connaît des moyens de se renseigner sur la dépendance à travers les réseaux sociaux, à travers lesquels l'adolescent communique, via des amis pairs, pour vérifier où il dépense son argent de poche, etc. Sinon, si les soupçons ne sont pas identifiés, vous devriez penser à votre garde excessive et réduire légèrement les assauts, car influencer un adolescent de cette manière peut conduire au résultat inverse. Vous devez apprendre à faire confiance à votre progéniture, surtout s'il n'y a aucune raison.
  3. Furtif. Si un adolescent a toujours été sociable et a soudainement commencé à cacher les événements qui se sont produits pendant la journée, cela peut indiquer qu'il a commencé à faire quelque chose d'interdit ou d'inacceptable, comme boire. Un adolescent peut comprendre que c'est mauvais, mais l'influence de la dépendance est plus forte et il peut commencer à éviter toute interaction avec des adultes. Il est nécessaire de parler et de découvrir la raison de ce comportement.
  4. Irritabilité. Les sautes d'humeur brusques et négatives peuvent "signaler" le besoin de boire, le corps dans ce cas est déjà dépendant de l'alcool. Ne blâmez pas ce comportement sur la crise de l'adolescent..

Les symptômes de la dépendance peuvent ne pas apparaître pendant longtemps, ou apparaître, mais un adulte ne pourra pas les reconnaître immédiatement (problèmes au travail, dans la vie personnelle, sautes d'humeur inhérentes à un adolescent, principe de ne pas entrer dans la vie de son enfant, etc.).
L'évolution typique de la dépendance chez un adolescent:

  • Motif. La raison de boire de l'alcool;
  • Fermeture. L'adolescent devient secret et taciturne;
  • Perturbation végétative. Hypotension artérielle, diminution de la fréquence cardiaque, aspect flou;
  • Diminution de l'activité physique;
  • Diminution des capacités mentales, de l'intelligence, de l'esprit vif, de la distraction, des troubles de la mémoire;
  • Agression. Conduit aux combats, à l'irascibilité et à l'irritabilité;
  • Avitaminose;
  • Maladie métabolique;
  • Dépression et tendances suicidaires;
  • Perturbation du tube digestif;
  • L'alcoolisme est l'une des causes des grossesses non planifiées et des maladies sexuellement transmissibles chez les adolescents.

MESURES DE LUTTE CONTRE L'ALCOOLISME DES ADOLESCENTS

L'alcoolisme doit être combattu. Il n'y a pas d'instructions détaillées sur la façon de procéder, mais cela peut être remarqué à l'avance et fourni. Chaque adolescent est individuel à sa manière et vous devez rechercher une approche spécifique. L'automédication et les interdictions ne peuvent pas résoudre le problème, la situation ne fera qu'empirer.

Les médicaments adaptés aux adultes peuvent être contre-indiqués chez l'enfant. C'est beaucoup de stress pour le corps et la psyché..

Seuls des spécialistes qualifiés sont capables de faire face à un tel problème, qui prescrivent individuellement un traitement, en fonction du stade de la dépendance, de l'âge, du sexe, du poids, etc..
Mesures préventives et préliminaires:

  1. Isolement de l'enfant des mauvaises influences (parents buveurs, amis).
  2. Éducation physique thérapeutique, pratique d'un certain type de sport.
  3. Un changement de décor.
  4. Changer l'approche de la communication avec le patient.
  5. Conférences dans les établissements d'enseignement sur les méfaits de l'alcool.

C'est la première étape de la récupération. Si la dépendance n'est pas forte, les mesures ci-dessus suffiront.

En cas de forte dépendance, il est nécessaire de contacter les centres de rééducation, où ils vous prescriront le traitement approprié, utiliseront des pilules qui provoquent une aversion pour l'alcool, des implants et fourniront une assistance psychologique.

L'essentiel est une approche correcte et progressive. L'adolescent doit admettre sa dépendance, sinon le traitement sera inutile, car l'adolescent peut tomber en panne à tout moment. L'alcoolisme n'est pas une phrase, vous avez besoin d'un soutien et d'un traitement approprié.

Tout sur l'alcool

Tout ce que vous devez savoir sur l'alcool: vin, bière, vodka, cognac, whisky, champagne, rhum...

L'alcool et l'adolescence

Le problème de l'alcoolisme chez les adolescents existe dans la grande majorité des pays, tandis qu'en Russie et en Ukraine, il constitue une menace sérieuse pour l'avenir du pays. L'alcool nuit au corps lorsqu'il est consommé en toute quantité, et les libations régulières chez les jeunes causent des dommages irréparables au corps.

Tout problème est plus facile à prévenir qu'à résoudre, alors comment parler à un enfant de l'alcool dépendra en grande partie de sa vie future..

Pour des raisons évidentes, il n'y a pas de mémo unique sur les dangers de l'alcool pour les adolescents, à l'aide duquel il sera possible de convaincre quiconque de renoncer à une mauvaise habitude. Mais avoir connaissance des effets négatifs de l'éthanol, être en mesure d'identifier le fait de l'intoxication, ainsi que savoir parler à un adolescent, vous pouvez réduire considérablement la probabilité de développer un problème tel que l'alcoolisme..

L'effet de l'alcool sur le corps d'un adolescent

Les particularités de l'effet de l'alcool sur le développement des adolescents sont qu'à un jeune âge, le taux de processus métaboliques dans le corps est suffisamment élevé, ce qui augmente considérablement l'effet destructeur de l'éthanol sur les organes et les tissus. Par conséquent, les méfaits de l'alcool pour les adolescents sont plusieurs fois plus importants que les effets négatifs sur le corps d'un adulte..

Pour cette raison, la même dose d'alcool entraînera une perte de tissu musculaire significativement plus importante chez les jeunes que chez l'adulte, car en raison de la vitesse des processus métaboliques, l'absorption d'éthanol se produira dans un volume plus complet..

En outre, le préjudice de l'alcool pour les adolescents réside dans la perte de la période pendant laquelle le développement complexe le plus intense d'une personne en termes physiques et intellectuels est observé..

Le séjour permanent dans un état d'intoxication alcoolique rend une éducation normale impossible, et encore moins la pratique d'un sport. Dans le même temps, c'est à l'adolescence que les bases sont posées pour le développement ultérieur de l'intelligence et des indicateurs physiques généraux. Si ce temps est perdu, il sera impossible de le rattraper à l'avenir..

En détail, l'effet de l'alcool sur les enfants et les adolescents peut être présenté sous la forme des points ci-dessous.

  1. Effets négatifs sur le cerveau

Les caractéristiques de la structure du tissu cérébral à un jeune âge entraînent une sensibilité accrue à l'éthanol. Le résultat est un ralentissement du développement intellectuel jusqu'à la morbidité mentale, une détérioration de l'apprentissage, une diminution de la qualité de la mémoire et d'autres effets négatifs..

  1. Impact sur la psyché

L'intense influence de l'alcool sur le fond hormonal d'un organisme en croissance provoque divers changements de comportement et de psychisme. Tout d'abord, avec l'usage systématique d'alcool, il y a une augmentation de l'agressivité, une diminution de la concentration d'attention et une augmentation de la vanité d'un adolescent. Il y a aussi une diminution de la stabilité émotionnelle et des sautes d'humeur, de l'enthousiasme à l'apathie..

  1. Effets sur le système digestif

Une quantité importante d'éthanol, entrant systématiquement dans un corps fragile, peut entraîner de graves troubles.

Tout d'abord, le foie souffre. Outre le fait que cet organe neutralise les toxines qui sont entrées dans le corps, sa formation n'est pas encore terminée à l'adolescence.Par conséquent, avec une consommation régulière d'alcool, il y a une probabilité beaucoup plus élevée de développer une cirrhose. Une conséquence inévitable de l'alcoolisme chez les adolescents est une altération de l'absorption des glucides et des protéines et une diminution générale de la qualité de la digestion des aliments..

Le tube digestif lui-même souffre également: l'éthanol irrite la muqueuse gastrique, perturbe le travail du pancréas, ce qui peut provoquer le développement d'ulcères d'estomac ou de pancréatite.

  1. Effets sur le système cardiovasculaire

L'image de ce que l'alcool fait aux enfants sera incomplète sans mentionner les effets nocifs sur le cœur et les vaisseaux sanguins..

Étant donné que le corps de l'adolescent assimile très rapidement les substances entrantes, l'alcool bu sera absorbé dans le muscle cardiaque dès que possible, ce qui, avec le temps, entraînera le développement de maladies graves..

Les fluctuations constantes de l'état des vaisseaux sanguins, de l'expansion immédiatement après la prise d'alcool, à leur fort rétrécissement au cours de la phase d'assimilation et de retrait de l'éthanol, conduisent initialement à la survenue de maux de tête systématiques, de pics de pression et, à l'avenir, à une diminution de la résistance des parois des vaisseaux et au risque d'hémorragies.

  1. Autres conséquences

Les effets de l'alcool sur un enfant ne se limitent pas aux points énumérés ci-dessus. L'alcool consommé est un fardeau important pour l'organisme, ce qui entraîne une diminution des défenses. Une immunité affaiblie rend le buveur plus vulnérable à tous les types d'infections et le processus de récupération est beaucoup plus long.

La situation la plus difficile est celle où l'enfant demande de l'alcool. Cela signifie que la dépendance à l'alcool a déjà eu lieu et que pour revenir à un mode de vie normal, vous devrez d'abord surmonter la dépendance qui est apparue. Dans ce cas, on ne peut pas réagir de manière agressive, car dans la plupart des cas, cela provoquera le désir d'atteindre le but chéri par tous les moyens. Pour éviter de telles situations, il est conseillé de parler aux enfants de l'alcool dès le plus jeune âge, en formant une attitude négative à l'égard d'une telle habitude..

Il n'y a qu'une réponse négative concernant l'opportunité de donner de l'alcool aux enfants. Sans s'attarder sur l'effet d'une quantité quelconque d'éthanol sur le corps de l'enfant, il existe des informations sur la mortalité infantile résultant de la prise de petites doses d'alcool (jusqu'à 30 g d'alcool pur).

À partir de quel âge un enfant peut être autorisé à boire de l'alcool, chaque parent décide lui-même. L'alcool à travers les yeux des enfants, dans tous les cas, est un attribut intégral de la vie adulte, par conséquent, une restriction excessivement prolongée des jeunes à boire de l'alcool sera perçue comme un désir de limiter la liberté. Semblable à d'autres situations similaires, la clé ici est de ne pas en faire trop. L'alcool est un poison mortel pour un enfant de six ans, mais un homme adulte qui n'a même jamais goûté de bière n'est pas non plus la meilleure solution..

Les méfaits de l'alcool sur le corps de l'adolescent

L'alcool et la santé des adolescents sont des concepts qui s'excluent mutuellement. L'impact négatif complexe sur un jeune corps n'apporte rien d'autre que du mal.

L'une des principales raisons pour lesquelles les enfants ne peuvent pas boire d'alcool est une violation du processus digestif en raison de la teneur accrue en éthanol dans le corps..

Il est important de savoir

Dans le sang d'une personne en bonne santé, une certaine quantité d'éthanol est toujours présente, ce qui est nécessaire à la digestion normale des aliments. Dans le cas où le corps reçoit régulièrement de l'alcool de l'extérieur, la production de son propre éthanol s'arrête. En conséquence, si une personne arrête de boire de l'alcool, elle commence à avoir de graves problèmes digestifs. De plus, si une telle situation survient chez un adulte, la probabilité de rétablir le fonctionnement normal des systèmes de sécrétion interne est beaucoup plus élevée que dans le cas d'un adolescent..

Il est à noter que la dose mortelle d'alcool pour un enfant sera nettement inférieure à celle d'un adulte. En plus d'un poids corporel significativement plus faible, à un âge précoce, la sensibilité aux toxines de l'éthanol est beaucoup plus élevée que chez les adultes. Pour cette raison, la dose mortelle d'alcool pour un adolescent sera plusieurs fois inférieure à celle d'un adulte. En plus d'ajuster le poids mort, le niveau dangereux de teneur en éthanol en ppm sera d'environ la moitié. Dans certains cas, une dose de 50 g d'éthanol (200 g de vodka) peut mettre la vie en danger..

Les principales conséquences négatives de la consommation d'alcool chez les adolescents peuvent être résumées comme suit:

  1. diminution de la capacité d'apprentissage;
  2. manque de progrès dans le développement intellectuel;
  3. le développement de l'instabilité émotionnelle;
  4. violation du fond hormonal et des troubles causés par cela: ralentissement de la croissance du squelette et des muscles, infertilité, etc.
  5. augmenter la probabilité de développer d'autres mauvaises habitudes: tabagisme, consommation de drogues;
  6. perturbation du système digestif;
  7. augmenter le risque de développement précoce de maladies cardiovasculaires.

Causes de l'alcoolisme chez les enfants

Sur une note

Lors de l'analyse des situations dans lesquelles les enfants boivent de l'alcool, il est nécessaire de prendre en compte l'intensité de l'effet de tout type de drogue sur la conscience des adolescents. Les caractéristiques du système hormonal à un jeune âge provoquent un état d'intoxication beaucoup plus brillant, auquel vous voulez revenir encore et encore..

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles les adolescents boivent de l'alcool. Vous pouvez essayer d'identifier le plus typique d'entre eux, mais en même temps, chaque cas réel est individuel et nécessite une analyse séparée..

La plupart des adolescents boivent de l'alcool pour les raisons suivantes.

  1. Influence sociale

Cela peut inclure à la fois la publicité pour les boissons alcoolisées, qui évoquent des associations entre la consommation d'alcool et un style de vie magnifique, et l'influence de l'environnement immédiat. L'alcool dans la vie des adolescents est une sorte d'indicateur de la croissance et ceux qui ignorent cette règle deviennent des étrangers à l'entreprise..

  1. Influence de la famille

La raison la plus courante pour laquelle les enfants boivent de l'alcool est lorsqu'ils vivent dans une famille où la consommation constante est la norme. Les enfants de parents qui boivent de l'alcool, dans la grande majorité des cas, deviennent également alcooliques.

Mais il peut y avoir d'autres motifs..

Attention aux parents!

Parfois, la raison pour laquelle un adolescent a essayé l'alcool est une restriction excessive de sa liberté dans la famille. Ne pouvant commettre d'autres actes indépendants, le jeune homme tente de briser les interdictions au moins au détriment de l'alcool, dans un effort pour prouver à tout le monde que «je peux»..

  1. Manque d'occasions de s'affirmer

Si une personne se sent comme un paria en dehors de la famille (dans la rue, à l'école, etc.), ou à la maison, l'une des options pour échapper aux problèmes est l'ivresse. Cela inclut également la négligence totale de l'adolescent par les parents. Le maximalisme juvénile et le désir d'attirer l'attention peuvent devenir une impulsion pour l'alcoolisme.

  1. Temps libre et argent excessifs

Dans certains cas, les parents achètent eux-mêmes de l'alcool à leur enfant, ce qui lui donne trop d'argent de poche et de temps libre. Un passe-temps oisif devient très souvent un motif d'ivresse. Dans le but de fournir à votre enfant tout le nécessaire, vous devrez savoir quand vous arrêter, sinon les bonnes intentions peuvent se transformer en mal..

Comment savoir si un adolescent a bu de l'alcool

L'alcool et les adolescents sont des concepts indissociables.Par conséquent, pour détecter en temps opportun une tendance à l'alcoolisme, il est nécessaire de pouvoir identifier les signes d'intoxication.

L'importance de ceci est également que si une conversation sur la question de savoir si les adolescents peuvent boire de l'alcool est menée avec un gars absolument sobre, cela peut le pousser à boire de l'alcool. Pour ainsi dire, pour que les affirmations soient justifiées.

Puisqu'un degré d'intoxication sévère ne nécessite pas de diagnostic supplémentaire, nous considérerons les principaux signes d'intoxication alcoolique légère.

  1. L'adolescent est de bonne humeur sans raison apparente.
  2. Sociabilité et bavardage accrues.
  3. Attention dispersée.
  4. Une estime de soi excessive.
  5. Détérioration de l'estimation de l'espace et du temps, qui se manifeste le plus clairement lors de la conduite de véhicules (par exemple, un vélo).

Intoxication alcoolique d'un adolescent

Si un adolescent est empoisonné par l'alcool, la première étape consiste à déterminer le type de substance qui est entré dans le corps.

Attention!

En cas d'intoxication à l'éthanol avec une quantité excessive d'alcool bu, des mesures d'urgence ne sont probablement pas nécessaires. En cas d'empoisonnement par des alcools dangereux (par exemple, le méthyle ou l'isopropyle), une hospitalisation urgente de la victime sera nécessaire, car ce type d'intoxication met la vie en danger..

Les signes d'intoxication au méthanol, en plus des manifestations générales (nausées, vomissements, troubles de la conscience, déséquilibre), comprennent les suivants:

  • photophobie, altération de la réponse des pupilles à la lumière, vision floue, manque de clarté de la perception des objets;
  • respiration profonde et intermittente;
  • coloration bleue de la peau et des muqueuses;
  • pouls rapide et faible;
  • baisse de la pression artérielle;
  • dans certains cas - convulsions.

Si seuls des signes typiques d'intoxication alcoolique sont présents, des interventions standard en cas d'intoxication sévère peuvent être prises.

  1. Si la victime est consciente, faire vomir.

Cela se fait généralement en irritant la racine de la langue avec un objet (par exemple, un manche de cuillère). La même chose doit être faite si l'enfant a accidentellement bu de l'alcool. Dans ce cas, il est très important d'éliminer l'alcool du corps de l'enfant le plus tôt possible, car à un âge précoce, même de petites doses d'alcool peuvent entraîner la mort..

  1. Donner une solution d'acide citrique saturée

L'acide accélérera considérablement la neutralisation de l'éthanol. Pour préparer un tel produit, ajoutez jusqu'à un gramme d'acide citrique dans un verre d'eau..

  1. Utilisez des adsorbants

Environ une heure après la prise d'acide citrique, il est conseillé de prendre du charbon actif à raison d'un comprimé pour 10 kg de son propre poids. À l'avenir, pour accélérer l'élimination des produits de dégradation de l'éthanol de l'organisme, il est conseillé de prendre un comprimé toutes les heures..

  1. Surveiller l'état de la victime

Un rappel pour aider à l'intoxication alcoolique comprend nécessairement un élément pour la surveillance périodique de la respiration, du pouls, de la couleur de la peau et d'autres indications de l'activité vitale de la victime. Dans certains cas, les impuretés contenues dans l'alcool ivre peuvent provoquer un œdème pulmonaire, une surveillance périodique de l'état de l'adolescent est donc une mesure nécessaire..

Comment faire face à l'alcoolisme chez les adolescents

Un fait important

La meilleure prévention de la consommation d'alcool à l'adolescence et à un âge plus avancé est une éducation appropriée. Une interdiction n'est pas toujours une mesure efficace. Dans certains cas, un tabou déraisonnable sur certaines actions ne fait qu'alimenter l'intérêt pour elles..

Une attitude adéquate des adultes face à ce qui se passe est nécessaire. Tout adolescent essaie l'alcool. C'est un processus normal et naturel de croissance. Dans la plupart des cas, si vous faites une tragédie d'une ampleur universelle après avoir bu une bouteille de bière, à l'avenir, cela ne fera que susciter l'intérêt pour l'alcool..

Un ensemble de mesures visant à protéger un enfant contre l'alcool devrait inclure son interdiction complète seulement jusqu'à un certain âge. Tout ce qui est inconnu est intéressant. Et si, après avoir fêté son dix-huitième anniversaire avec de la limonade et de la compote, un jeune homme trouve encore une occasion de se mettre à l'alcool, la connaissance d'un aspect fondamentalement nouveau de la vie peut finir par se détériorer.

Vous devez également être capable de reconnaître une menace réelle. Si un adolescent a consommé de l'alcool une fois et n'est pas retourné à cette activité passionnante depuis longtemps, il n'aura pas de problème d'alcool. Il n'est pas nécessaire de sonner l'alarme, même si pour une fois un adolescent a bu de l'alcool à un état de santé mentale limité.

Vous devez vous inquiéter si un adolescent boit n'importe quel type de boissons alcoolisées, même en petites quantités, mais régulièrement. C'est ce qui est un signe de développement de l'alcoolisme..

La prévention de l'alcoolisme chez les adolescents, tout d'abord, devrait consister à exclure les raisons d'un tel style de vie, et non à instaurer de sévères punitions pour la désobéissance..

Élever des enfants pour éviter les fringales d'alcool doit répondre aux exigences suivantes.

  • Propre exemple

Il est très difficile d'exiger des médailles olympiques d'un enfant s'il regarde son père sur le canapé avec une bouteille de bière tous les jours. Comme le disent les gens intelligents - n'élevez pas d'enfants, ils seront toujours comme vous, alors renseignez-vous.

L'enfant doit voir un mode de vie normal, la prédominance du «doit» sur le «vouloir», l'absence de concepts tels que «réticence» et «quelque temps plus tard». L'option idéale serait de faire du sport avec vos parents. Dans tous les cas, pendant toute la période de croissance, une personne doit voir devant elle un exemple dont les paroles correspondent à des actions. Sinon, il n'y aura aucun avantage à une conversation préventive..

  • Formation de style de vie

Si dès son plus jeune âge un enfant s'habitue à faire du sport, certaines valeurs de la vie et une image de la vision du monde se forment en lui. Il comprend que «cool», c'est courir 100 mètres en 10 secondes, ou presser la barre de la poitrine dans deux de ses propres poids à 18 ans, mais pas boire deux litres de vodka et s'endormir sous un buisson.

Il est du devoir des parents de choisir un environnement pour l'enfant afin de créer une attitude normale envers la vie..

  • Capacité à transmettre des informations

Le fait même de boire de l'alcool, surtout chez les adolescents, n'est pas quelque chose d'extraordinaire. Le problème est l'ivresse systématique, et une perte d'intérêt pour tout sauf l'alcool.

Ce sont des informations sur les dangers des libations constantes qui doivent être transmises à l'adolescent. Une telle conversation, tout d'abord, devrait fournir des informations sur les effets de la consommation constante d'alcool sur la santé, sur le danger d'un tel mode de vie, sur ce qui se passera dans le futur, etc..

  • Conversation préventive

Il convient de noter que le sujet d'une conversation avec des adolescents sur les dangers de l'alcool doit être basé sur les dangers de l'alcool pour les enfants, avec une argumentation bien fondée de leur position. L'utilisation de divers clichés tels que "les enfants ne peuvent pas boire d'alcool" amènera le public cible à ne pas tenir compte de l'essence du rapport.

Les leçons individuelles avec des adolescents qui consomment de l'alcool ne devraient pas viser à déclarer des vérités communes selon lesquelles l'alcool est nocif pour les enfants, mais à former une attitude correcte à l'égard du mode de vie de la jeune génération..

Une autre option pour expliquer à un adolescent les dangers de l'alcool est de donner des exemples précis. Il convient de noter que toute information doit être transmise aussi brièvement que possible, car une conversation morale prolongée n'aura aucun effet..

Il est conseillé de trouver des faits intéressants qui illustrent le plus clairement les conséquences d'une vie amusante. En particulier, de nombreux rapports indiquent où et quand les adolescents ont été empoisonnés par l'alcool, avec des taux de survie et d'autres données intéressantes..

  • Autres options d'exposition

Il se trouve qu'une conversation avec un adolescent sur la nocivité de l'alcool n'apporte aucun résultat. Dans ce cas, vous devez passer à l'étape suivante de la communication..

Le plus efficace d'entre eux est une réduction complète du financement des besoins personnels. Dans certains cas, à la recherche d'une occasion de boire, un adolescent peut commettre des actions pour lesquelles un article criminel est fourni. Ce facteur doit également être pris en compte. Mais dans la plupart des cas, cette méthode est efficace..

Causes de l'alcoolisme chez les adolescents et comment y faire face

L'âge moyen pour boire des adolescents est de 14 ans. Environ 25% des adolescents dans le monde sont sensibles à l'alcoolisme de la bière. Un autre 80% des personnes de moins de 18 ans ont essayé l'alcool. Dans les pays de la CEI et en Russie, l'alcoolisme chez les adolescents est déjà de nature épidémiologique.

Le problème de la dépendance à l'alcool est plus aigu que jamais dans la société moderne. L'accès à l'achat d'alcool, le contenu des boissons alcoolisées dans les foyers, conduisent à la permissivité et au développement de l'alcoolisme chez les enfants.

Pourquoi les enfants et les adolescents boivent-ils

La pratique montre que les méthodes modernes de prévention de l'alcoolisme chez les adolescents ne conduisent pas à un effet efficace. Les principales raisons du développement de la toxicomanie chez les mineurs résident dans l'interaction avec le monde extérieur. Les raisons pour lesquelles un adolescent a commencé à boire peuvent être différentes, mais le principe réside toujours dans un certain type d'interaction avec l'environnement:

  • Relations conflictuelles avec des pairs ou des adultes, essayant d'échapper aux problèmes dus à l'euphorie alcoolique,
  • Curiosité, essayer de comprendre comment l'alcool affecte le corps,
  • Le désir de se rapprocher des amis, de paraître plus vieux,
  • Une tentative de s'affirmer dans l'entreprise, car l'alcoolisme chez les jeunes est considéré comme un signe de sang-froid,
  • Trouver des moyens de faciliter la communication avec d'autres personnes, maîtriser la société,
  • Essayer de se débarrasser de la peur, du stress, des sentiments d'anxiété,
  • Se sentir inadéquat dans n'importe quel domaine de la vie,
  • Manque de satisfaction avec votre destin, réalité.

Naturellement, la mauvaise influence de l'alcool sur le corps d'un adolescent, son état mental. Les mineurs avec une telle dépendance se comportent de manière agressive, asocial.

Plusieurs facteurs contribuent au développement de la dépendance. Il a déjà été dit plus haut que 80% des enfants ont essayé l'alcool, mais la dépendance ne se développe qu'en partie.

Facteurs physiques

L'alcool et les adolescents ne font pas bon ménage. L'organisme en croissance n'a pratiquement aucun mécanisme de résistance à l'intoxication alcoolique. Les facteurs biologiques ont un effet supplémentaire.

Les statistiques montrent que dans 60% des cas, les adolescents alcooliques ont des antécédents de parents et d'ancêtres directs toxicomanes. Il est courant que les parents et les membres de la famille immédiate jouent un rôle direct dans le développement des habitudes de consommation d'alcool..

Facteurs psychologiques

Souvent, les méfaits de l'alcool sur le corps des adolescents sont renforcés par des pathologies mentales et des états dépressifs et stressants généraux:

  • Retard de développement, démence,
  • Névroses,
  • Troubles du comportement,
  • Lésions cérébrales antérieures,
  • Niveau de vie bas,
  • Manque de développement culturel,
  • Autres addictions,
  • Manque d'activité physique,
  • Faible volonté, susceptibilité à la suggestion de l'environnement.

De ce qui précède, nous pouvons conclure que l'alcool et les adolescents se retrouvent dans des situations de mauvaise éducation, de troubles mentaux et de mode de vie de mauvaise qualité..

Les conséquences de l'alcoolisme chez les adolescents

Les méfaits de l'alcool pour les adolescents sont naturels. Cependant, certains adultes ne sont pas pleinement conscients des résultats que cette dépendance peut entraîner. Dès la première utilisation d'une boisson enivrante, le corps est empoisonné par les produits de décomposition de l'alcool éthylique.

L'alcoolisme chez les adolescents est parfois plus dangereux que chez les adultes. Le corps adulte est capable de fermenter les alcaloïdes, les mineurs ne sont pas encore totalement capables de faire face à une telle charge.

Si un adolescent boit déjà régulièrement, les conséquences viendront inévitablement:

  • Développement physique et mental retardé,
  • Dégradation de la personnalité, détérioration du caractère,
  • Perturbation du travail des systèmes corporels,
  • Diminution de l'immunité,
  • Développement de maladies chroniques,
  • Dommages aux organes,
  • Diminution de l'intelligence.

La gravité des conséquences dépend directement de la durée et des doses d'utilisation. L'alcoolisme chez les adolescents, détecté et guéri à un stade précoce, entraîne des conséquences minimes, mais elles ne peuvent être complètement évitées..

Maladies courantes chez les adolescents alcooliques

Les causes et les conséquences de l'alcoolisme infantile sont un phénomène monstrueux dans la vie de la société moderne. Si les adultes de l'environnement de l'enfant n'ont pas remarqué une nouvelle dépendance ou n'ont pas eu d'impact, il est probable qu'un jeune alcoolique développe des maladies graves:

  • Diabète,
  • Varices,
  • Maladies cardiovasculaires,
  • Pathologies mentales, maladies,
  • Cirrhose, dystrophie des tissus hépatiques.

En outre, les adolescents et les enfants sont plus susceptibles d'être exposés à une intoxication alcoolique et les conséquences d'un tel empoisonnement sont plus graves que chez les adultes. Comprenant comment l'alcool affecte le corps d'un adolescent, ses parents et proches sont obligés d'être plus attentifs à l'état de l'enfant.

Signes d'alcoolisme chez les adolescents

Il existe plusieurs signes principaux du développement de l'alcoolisme chez un adolescent:

  • L'enfant présente des signes évidents d'intoxication alcoolique,
  • Le matin, il y a un état dépressif, dépressif, empoisonnement,
  • Un adolescent se comporte apathiquement pendant les périodes de sobriété,
  • Dans les moments où un adolescent est soupçonné de boire de l'alcool, il se comporte de manière effrontée, agressive,
  • L'état général d'un adolescent est caractérisé comme fermé, l'intérêt pour tous les domaines de la vie diminue, à l'exception de marcher en compagnie ou de boire seul.

De tels signaux indiquent qu'il est trop tard pour mener à bien la prévention de l'alcoolisme chez les adolescents. Un mineur nécessite un refus complet de boissons alcoolisées et de soins.

Méthodes de traitement

Le principal problème de l'alcoolisme chez les enfants et les adolescents est la reconnaissance tardive et la lutte contre le problème. Les parents qui découvrent que leur enfant est accro à l'alcool éprouvent de la colère et de la honte. Il est facile de commettre de nombreuses erreurs inacceptables dans cet état..

Que faire pour les parents

L'alcoolisme des jeunes, à bien des égards, est le mérite des adultes. Ce fait doit être accepté et réalisé. Le fait que le problème existe déjà ne donne pas de raison d'arrêter d'essayer d'aider l'adolescent. Si vous constatez que votre enfant a une dépendance à l'alcool:

  • Relax. Aussi difficile que cela soit, ne laissez pas la colère vous dominer. Scandales, conflits, pressions conduiront au contraire du résultat attendu.
  • Comprendre. Ou faites semblant de comprendre votre enfant. L’influence de l’alcool sur l’organisme de l’adolescent est dangereuse car les enfants ne se rendent pas vraiment compte que ce qui se passe est mauvais. De plus, le maximalisme et la rébellion hormonale conduisent au désir d'agir contrairement à l'opinion des adultes. Ne jugez pas l'adolescent, n'évaluez pas son comportement. Essayez de parler, de prendre contact, de comprendre ce qui l'a conduit exactement sur la voie de l'alcoolisme.
  • N'exprimez pas d'opinions négatives de manière sévère. Tout le monde sait que boire de l'alcool est mauvais. Si vous commencez à insulter un enfant en lui disant qu'il a agi horriblement, il ne réalisera pas tout pour le moment. Ne comparez pas votre adolescent avec des parents ou des amis désagréables..
  • Humiliez-vous. L'alcoolisme n'apparaît pas en un jour ou une semaine. Cela prend plusieurs mois. Vous, sans vous en rendre compte, avez donné à l'enfant une permission tacite de boire. Se sentir coupable ou l'imposer à votre adolescent est inutile. Acceptez la nécessité de traiter le problème.

Essayez de dire clairement que l'alcoolisme à l'adolescence est inacceptable et que vous n'avez pas l'intention de le tolérer. Il n'y a pas besoin d'agression, mais l'enfant devra accepter l'idée que son mode de vie habituel changera à jamais.

Que faire avec un adolescent

Si le problème de l'alcoolisme chez les adolescents est déjà devenu aigu dans la famille, les parents doivent prendre les mesures suivantes à l'égard de l'enfant:

  1. Retirez de sa vie les contacts avec des amis qui provoquent l'alcoolisme. Idéalement, il est conseillé d'informer également les parents d'amis du problème. Si l'enfant a l'habitude de se saouler en promenade, vous pouvez lui proposer d'organiser des réunions à domicile avec des amis, où ils seront sous votre surveillance..
  2. Limitez le flux d'argent de poche. Si vous avez donné de l'argent à votre adolescent pour acheter de la nourriture à l'école, il vaut mieux les remplacer par des plats cuisinés. De l'argent supplémentaire ne peut pas non plus être émis. Il est important que cela ne devienne pas une punition, mais seulement une mesure restrictive. Offrez-lui ce qu'il veut pour le même montant.
  3. Diversifiez votre temps libre. Beaucoup de temps libre est mauvais pour les adolescents. Dans le cas de l'alcoolisme, vous pouvez arriver à un compromis. Inscrivez votre enfant dans la section sports et suivez les visites. À la maison, il est recommandé de passer plus de temps ensemble, pour permettre plus de jeux informatiques. Les adultes pensent que les jeux informatiques sont nocifs, mais ils captivent et divertissent le cerveau humain. Arrêter de boire de l'alcool sera plus facile.
  4. Contactez un narcologue et un psychologue. Vous pouvez le faire sans enfant, demandez un avis médical. Un adolescent peut avoir un regard négatif sur les médecins..
  5. Être impliqué. L'enfant doit comprendre que vous ne le condamnez pas et que vous ne voulez pas qu'il soit blessé, qu'il puisse se confier à vous. Construire des amitiés avec les enfants est un élément clé d'une parentalité réussie.

Il est important de comprendre que renoncer à l'alcool est difficile à tout âge. L'alcool entraîne une dépendance mentale et chimique persistante. L'avantage de l'adolescence est que l'alcoolisme ne dure pas longtemps. Cependant, le maintien du ton et de la bonne humeur est un élément obligatoire du traitement..

Il est également recommandé de retirer toutes les boissons alcoolisées de la maison, d'aller au droit sec avec toute la famille, d'éliminer les contacts avec les parents qui boivent. Vous ne devriez pas discuter du problème d'un adolescent en public, même avec des amis, s'il peut le découvrir. L'état hormonal des enfants à l'adolescence est instable, ce sont des personnes très vulnérables. Le ressentiment, la tristesse et la culpabilité annuleront tous les efforts de traitement.

Ce n'est que dans de rares cas que l'alcoolisme chez les adolescents est traité avec des drogues et des codes. Ceci est nécessaire si l'enfant boit de l'alcool depuis longtemps et qu'une dépendance stable s'est développée. L'utilisation de médicaments n'est autorisée que sur décision d'un narcologue.

Que faire ensuite

Après un certain temps (2-3 mois), l'état de l'adolescent se stabilise. La dépression, l'isolement passera. Dans la période qui suit l'abandon de l'alcool, il est nécessaire de mener une conversation avec l'enfant. Il est important d'indiquer qu'il a une prédisposition à la dépendance. Il n'y a rien de mal ou d'embarrassant à ce sujet, mais il doit être prudent lorsqu'il s'agit de boissons fortes..

Prévention de l'alcoolisme chez les enfants

Dans de nombreux pays, l'état de prévention de l'alcoolisme chez les enfants est mis en œuvre. Malheureusement, ces mesures ne suffisent pas. Dès le plus jeune âge de l'enfant, les parents doivent adhérer à plusieurs règles préventives:

  • Lors des fêtes de famille où les adultes boivent de l'alcool, vous ne pouvez pas interdire l'enfant avec votre verre avec d'autres. Un tel rituel à la couleur adulte fait attendre les enfants avec impatience lorsqu'ils peuvent participer à égalité avec les adultes et boire de l'alcool.
  • Ne donnez pas d'évaluations positives ou fortement négatives de l'alcool. Il suffit d'expliquer que l'alcool peut être dangereux, mais parfois les adultes en boivent, en vacances par exemple.
  • Ne perdez pas le contact. Il est important de maintenir une relation chaleureuse avec l'enfant, d'en apprendre davantage sur son environnement et ses opinions. Il est plus facile de traquer les moments dangereux.
  • Ne donnez pas d’évaluations sévères, n’insultez pas. L'alcoolisme chez les jeunes a souvent une teinte de protestation ou de dépression due au mécontentement de soi. Il est important pour un enfant de comprendre que ses parents l'aiment et le soutiennent, alors il n'y aura aucune raison de noyer les problèmes dans une situation enivrante.

La prévention de l'alcoolisme chez les jeunes se fait non seulement par la propagande de l'État, des conversations pédagogiques à l'école, mais aussi par les parents. Les parents les plus proches ont un impact énorme sur la formation d'une personne et ses futures habitudes..

Pourquoi l'alcoolisme chez les adolescents se développe et comment il se manifeste?

Un problème social et médical majeur est une maladie telle que l'alcoolisme chez les adolescents. De nombreux enfants commencent à boire des boissons alcoolisées entre 13 et 14 ans. La dépendance à l'alcool conduit par la suite à une dépendance physique et mentale. Les symptômes de la maladie peuvent ne pas apparaître pendant longtemps et les parents ne savent pas toujours ce que font leurs enfants.

Dépendance à l'alcool chez les adolescents

L'alcoolisme infantile est une condition caractérisée par une envie accrue d'alcool. Plus de 70% des adolescents de moins de 15 ans ont essayé l'alcool au moins une fois. La dépendance à l'alcool chez les adolescents se développe beaucoup plus rapidement que chez les adultes. Cela est dû à des raisons physiologiques. Étant donné que la prévention de l'alcoolisme chez les adolescents n'est pratiquement pas effectuée, ces personnes deviennent par la suite des alcooliques chroniques.

Un adolescent sur dix qui entre dans un dispensaire neuropsychiatrique souffre de dépendance à l'alcool. Si les enfants boivent régulièrement, la dépendance peut se développer en 1 an et même plus tôt. Il n'y a pas de statistiques précises sur la consommation d'alcool des enfants.

La consommation d'alcool au moins une fois par semaine pendant plusieurs mois est considérée comme systématique. L'alcoolisme infantile se développe quel que soit le type de boisson. Cela peut commencer par une simple bière ou des cocktails. Le problème de l'alcoolisme est répandu. Tout le monde connaît les dangers de la toxicomanie et de l'alcoolisme. L'ivresse est nocive pour la santé, réduit les performances scolaires, interfère avec une vie bien remplie et provoque souvent une dégradation de la personnalité.

Pourquoi les adolescents boivent de l'alcool

Les motivations des adolescents à boire de l'alcool varient. Les plus courants sont les suivants:

  • mauvaise relation avec les parents;
  • passer du temps en mauvaise compagnie;
  • traits de personnalité (caractère faible);
  • psychopathie;
  • lésion cérébrale traumatique;
  • dépression;
  • problèmes à l'école et relations personnelles;
  • vivre dans une famille dysfonctionnelle.

Très souvent, l'alcoolisme chez les adolescents se forme dans des familles dysfonctionnelles. De mauvaises relations avec les parents, la présence d'alcooliques dans la famille, le manque d'attention du père et de la mère - tout cela peut devenir une incitation pour un enfant à boire de l'alcool. Dans les familles où les parents accordent beaucoup d'attention à leurs enfants, les comprennent et ne les offensent pas, les adolescents ont rarement de tels problèmes..

L'alcoolisme chez les jeunes se développe dans les familles monoparentales. Le facteur héréditaire n'a pas une importance minime. Si le père ou la mère d'un adolescent était accro à l'alcool, un tel enfant a un risque élevé de développer la même maladie.

Les enfants boivent souvent avec des amis. Boire est un moyen d'imiter les autres et d'avoir l'air fort. Certaines personnes boivent de l'alcool par curiosité. L'interdiction de l'alcool dans la famille peut conduire à un intérêt accru chez les adolescents. La publicité joue un rôle négatif dans la formation de cette tendance..

L'alcoolisme chez les adolescents ne se développe pas toujours. Tout dépend de la nature et des caractéristiques de la personnalité d'une personne. Le plus souvent, les personnes faibles deviennent alcooliques. Les facteurs prédisposants comprennent la psychopathie. Ce sont des anomalies congénitales du développement de la personnalité..

La toxicomanie est souvent observée chez les adolescents atteints de troubles épileptoïdes de la personnalité. Les enfants qui sont retirés et présentent un comportement démonstratif sont sujets à la maladie. Si un adolescent boit, la raison peut être le manque de passe-temps et un style de vie monotone. Faire du sport, visiter diverses sections, participer à des compétitions - tout cela réduit le risque de développer une dépendance à l'alcool.

Comment la maladie évolue-t-elle à l'adolescence

Il est nécessaire de connaître non seulement le motif de la dépendance pernicieuse, mais également les caractéristiques de l'alcoolisme chez les adolescents. Dans la plupart des cas, la consommation d'alcool a lieu en compagnie d'amis proches. Il n'y a pas de tel désir dans l'équipe de quelqu'un d'autre. Boire de la bière, du champagne, des cocktails et plus de spiritueux se produit dans les boîtes de nuit, chez des amis, lors de conflits.

Les jeunes eux-mêmes ne soupçonnent pas qu'ils deviennent dépendants. Il n'y a aucun changement de comportement dans les premiers stades de la consommation d'alcool chez les mineurs. Les adolescents sont euphoriques. La maladie est la plus grave lorsque la dépendance physique se développe.

Les symptômes de sevrage à cet âge ont également des caractéristiques. Avec lui, il n'y a pas de dysphorie et de troubles mentaux, et des troubles végétatifs (hypotension artérielle, diminution de la fréquence cardiaque) sont observés. Dans les cas graves, des réactions hystériques et une dépression sont possibles. La psychose est rare. Les longues beuveries ne sont pas typiques de l'alcoolisme chez les adolescents.

Si un adolescent boit, cela entraîne des changements irréversibles dans le système nerveux. Il existe 2 types de changement de personnalité:

  1. Apato-abulique.
  2. Affectivement instable.

Dans le premier cas, il y a une diminution de l'intelligence, de l'isolement. Ces enfants deviennent taciturnes..

Le trouble de la personnalité affective-instable se caractérise par une instabilité de l'humeur, des larmes et de l'agressivité. L'alcoolisme en tant que type de comportement déviant peut provoquer des bagarres et commettre des crimes.

Dommage à tout le corps

Les médecins expérimentés connaissent l'effet négatif de l'alcool sur le corps de l'adolescent, en particulier l'alcoolisme des enfants. L'alcool a les effets suivants sur les enfants:

  • réduit l'intelligence;
  • altère la mémoire;
  • perturbe le métabolisme des glucides et des protéines;
  • conduit à une hypovitaminose;
  • provoque une pathologie du système digestif (gastrite, ulcères, pancréatite, hépatose, hépatite, cirrhose);
  • affecte négativement la fonction de reproduction;
  • provoque le développement du diabète sucré;
  • favorise le développement de la dépression et de la psychose;
  • provoque souvent le suicide.

L'influence de l'alcool sur le corps de l'enfant est variée. La prévalence généralisée de l'alcoolisme chez les adolescents conduit souvent à des rapports sexuels accidentels, et donc à des grossesses non planifiées, à des maladies sexuellement transmissibles. L'alcool tue les cellules cérébrales.

Boire de l'alcool pendant plusieurs années entraîne des troubles de la reproduction. Chez les filles, des changements irréversibles sont possibles jusqu'au développement de l'infertilité. À l'avenir, les filles alcooliques peuvent avoir des fausses couches ou la naissance de bébés présentant des troubles du développement. Le plus grand danger réside dans la combinaison de l'alcool, de la drogue et du tabagisme.

L'évolution des qualités personnelles conduit à une réévaluation des priorités. Certains adolescents malades ne suivent pas les normes de comportement et commettent des crimes. Des milliers d'enfants se retrouvent dans des colonies juvéniles. L'alcoolisme chez les enfants et les adolescents est un facteur de risque de développement des maladies suivantes:

  • hypertension artérielle;
  • la cardiopathie ischémique;
  • transformation alcoolique du foie;
  • Hépatite A;
  • cirrhose;
  • cancer du foie;
  • pancréatite;
  • gastrite chronique;
  • ulcère gastro-duodénal;
  • cholécystite;
  • pyélonéphrite;
  • cystite.

Mesures de lutte contre la maladie

Le traitement et la prévention de l'alcoolisme infantile sont les problèmes les plus importants. Vous devez connaître non seulement les causes et les conséquences de la dépendance, mais aussi comment guérir les enfants. Tous les parents ne savent pas comment empêcher leur enfant de boire. De nombreux médicaments utilisés pour l'alcoolisme chez les adultes sont contre-indiqués chez les enfants..

Le traitement consiste à isoler l'enfant de l'alcool et de la mauvaise compagnie, de la psychothérapie, du sport, de l'évolution des conditions de vie et des relations. Une rééducation correcte dans les premiers stades mène au rétablissement.

Le succès dépend également de l'adolescent lui-même. Nier la maladie entraîne des difficultés. Dans les cas graves, des médicaments et des implants anti-alcooliques sont utilisés. Une assistance psychologique peut être fournie dans les centres de rééducation. La rééducation permet aux adolescents de changer leur vision du monde. La prévention de l'alcoolisme chez les adolescents doit être effectuée à la maison et à l'école.

La prévention de la dépendance à l'alcool consiste à accorder à l'enfant l'attention voulue par ses parents, à faire du sport, à promouvoir un mode de vie sain dans les établissements d'enseignement.

Les parents sont un exemple pour les fils et les filles, ce sont eux qui forment l'attitude envers l'alcool chez les enfants et les adolescents..

L'influence de l'alcool sur le corps des adolescents

L’alcoolisme des enfants et des adolescents est un problème énorme qui, malheureusement, devient de plus en plus urgent au fil des ans. Selon les statistiques, les 13-14 ans sont plus susceptibles de tomber sous l'influence de la dépendance..

Étant donné qu'à un stade précoce la maladie est presque asymptomatique, les parents ne réalisent pas immédiatement qu'il y a un problème et ratent l'occasion de commencer le traitement avant que des complications n'apparaissent..

Développement de l'adolescent

À l'âge de 10-16 ans, le corps se développe activement. Les organes et systèmes internes sont finalement formés et commencent à fonctionner pleinement. Le cerveau se développe rapidement, des connexions s'établissent entre les systèmes nerveux et endocrinien. La maturation des cellules nerveuses est terminée, l'activité du système nerveux central est améliorée. La thyroïde et les glandes surrénales sont plus actives.

À ce stade, la psyché des adolescents se développe de manière dynamique. Le corps à cet âge n'est pas encore assez mature et la stabilité du système nerveux central est faible, par conséquent, une réaction accrue aux influences externes se manifeste. C'est pourquoi l'alcoolisme chez les adolescents se développe rapidement et conduit à l'émergence de troubles somatiques, intellectuels et mentaux sévères..

Causes de l'alcoolisme chez les adolescents

Dans la plupart des cas, la consommation d'alcool des adolescents est causée par les attitudes de leurs parents et de la famille à l'égard de l'alcool. Si un enfant dès son plus jeune âge voit régulièrement quelqu'un de sa famille boire, une bouteille apparaît souvent sur la table, alors il considère que c'est la norme, ce qui augmente le risque d'alcoolisme..

Il arrive aussi que les parents eux-mêmes offrent de l'alcool à l'enfant: le bébé pour qu'il s'endorme plus vite, l'enfant plus âgé, pour qu'il se sente comme un membre à part entière d'une entreprise adulte. Pour certains, la connaissance de l'alcool survient pendant la petite enfance, si la mère a bu pendant la grossesse ou l'allaitement.

En outre, les causes de l'alcoolisme chez les adolescents comprennent:

  • prédisposition génétique;
  • environnement familial non réussi, garde excessive ou manque total d'attention de la part des parents;
  • caractéristiques personnelles (caractère faible, incapacité à défendre sa position);
  • lésion cérébrale traumatique;
  • psychopathie;
  • communication avec une mauvaise entreprise dans laquelle l'alcool est constamment présent;
  • beaucoup de temps libre, pas de passe-temps.

Motivation à utiliser

Les principaux motifs qui poussent les adolescents à boire de l'alcool peuvent être grossièrement divisés en plusieurs groupes.

  • Curiosité. La plupart du temps, les films et les publicités décrivent la consommation d'alcool de manière positive. C'est un attribut d'un passe-temps agréable, la prospérité. De plus, lorsque les invités se rassemblent dans la maison, ils boivent de l'alcool, après quoi ils deviennent joyeux et de bonne humeur. Tout cela incite un adolescent à essayer l'alcool..
  • Le désir de s'affirmer, de se démarquer des pairs, de paraître plus mature et expérimenté. À cet âge, les enfants n'ont souvent pas confiance en eux, recherchent leur place dans la société, essayant de gagner l'approbation et le respect de leurs amis. Ils peuvent également imiter l'un de ceux qui prennent la place d'un leader dans l'entreprise..
  • Problèmes psychologiques. Dans certains cas, la consommation d'alcool chez les adolescents provoque un amour non partagé, des problèmes scolaires, des relations tendues avec des camarades de classe et de la solitude. Souvent, les adolescents qui boivent de cette manière essaient d'attirer l'attention de leurs parents..

Étapes de la formation de la maladie

La formation de l'alcoolisme à l'adolescence est généralement divisée en plusieurs étapes:

  1. La période de dépendance à l'alcool dure environ 3 à 5 mois. Pendant cette période, le cadre de vie de l'enfant (famille, école, amis) est d'une grande importance..
  2. Au deuxième stade, la consommation d'alcool chez les adolescents devient régulière, les doses et la fréquence de consommation augmentent. Des changements de comportement apparaissent. C'est un moment critique où le développement de la maladie peut encore être arrêté. La scène dure environ un an.
  3. Il existe une dépendance mentale prononcée. L'adolescent justifie et promeut de toutes les manières l'usage de l'alcool, et la tolérance accrue à l'alcool lui est fièrement présentée comme un signe de maturité. La quantité bue augmente considérablement, tout alcool pouvant être obtenu est utilisé.
  4. Stade chronique. L'adolescent ne peut plus contrôler la quantité d'alcool consommée. Un syndrome d'abstinence se forme, qui se manifeste clairement après la prise de fortes doses d'alcool.
  5. La dernière étape, au cours de laquelle tous les signes d'alcoolisme adulte apparaissent. La psyché et le comportement changent radicalement. La démence se développe rapidement, les adolescents sont émotionnellement dégradés, deviennent impolis, agressifs, sexuellement promiscueux et s'éloignent de plus en plus de la société. Les manifestations d'amnésie alcoolique augmentent.

Caractéristiques de l'alcoolisme chez les adolescents

L'alcoolisme précoce chez les adolescents se manifeste le plus souvent en groupe. Étant en dehors de son entreprise, un adolescent n'a pas besoin d'alcool, mais dès qu'il se trouve dans un environnement familier, les stéréotypes de comportement correspondants apparaissent. La consommation d'alcool commence très vite à être perçue comme un élément de communication obligatoire. Une certaine dépendance de groupe apparaît, qui précède le développement de la dépendance personnelle. C'est l'émergence d'une envie consciente d'alcool qui peut être considérée comme le début de l'alcoolisme.

Une autre caractéristique de l'alcoolisme chez les adolescents est que la pensée alcoolique se forme très rapidement: «boire c'est bien», la capacité de contrôler la dose est perdue et des troubles psychopathiques apparaissent. De plus, l'adolescent nie avec véhémence avoir un problème..

Au stade de la formation de la dépendance physique, l'abstinence se développe, qui ne se déroule pas de la même manière que chez l'adulte. Chez un adolescent, ce ne sont pas des troubles mentaux, mais des troubles du système autonome qui viennent au premier plan - pression artérielle basse, léthargie, rythme cardiaque lent. Plus tard, la dépression, l'irritabilité sombre, les crises de colère, la dépression s'ajoutent aux manifestations des symptômes de sevrage..

Une autre différence entre l'alcoolisme chez les adolescents et les adultes est l'absence de véritable consommation d'alcool et un très petit nombre de psychoses alcooliques..

L'effet de l'alcool sur le corps d'un adolescent

L'alcoolisme à un âge précoce est dangereux principalement en raison du développement rapide et de la plus forte influence de l'alcool sur le corps fragile des adolescents. Chez les adultes, l'alcool est traité par les enzymes de l'estomac et du foie, mais chez les filles et les garçons, ces organes ne fonctionnent toujours pas pleinement, de sorte que l'alcool se décompose très lentement. Les effets toxiques sur le corps pendant une longue période entraînent le développement de graves maladies somatiques et mentales.

Comment l'alcool détruit le corps d'un adolescent?

Les méfaits de l'alcool sont dus à son effet toxique sur tous les organes vitaux du corps de l'adolescent:

  • cerveau - l'éthanol détruit les cellules de matière grise, ce qui entraîne une diminution des capacités mentales, une dégradation;
  • le système cardiovasculaire - les parois des vaisseaux sanguins à un jeune âge sont très sensibles et deviennent rapidement plus minces sous l'influence de l'alcool, le muscle cardiaque est progressivement décrépit et ne peut pas fonctionner normalement;
  • foie - l'éthanol, n'ayant pas le temps d'être traité, s'accumule dans l'organe, provoquant la mort cellulaire et leur remplacement par le tissu adipeux, ce qui conduit à l'inhibition de la production des enzymes nécessaires;
  • Tractus gastro-intestinal - l'alcool brûle les muqueuses de l'estomac et des intestins, provoquant des processus inflammatoires.De plus, les cocktails alcoolisés contenant une énorme quantité de sucre ont un effet négatif sur le pancréas;

L'alcool affecte négativement le système immunitaire des adolescents, ce qui entraîne à la fois des maladies plus fréquentes et un plus grand risque de complications après celles-ci.

L'alcoolisme chez les adolescents est également dangereux pour la santé reproductive, car c'est à cet âge que les bases du fonctionnement ultérieur du système reproducteur sont posées.

Symptômes de la dépendance à l'alcool chez un adolescent

Les principaux signes d'alcoolisme chez les adolescents se manifestent par des signes extérieurs, des changements de comportement, un état psycho-émotionnel:

  • odeur d'alcool ou de vapeurs;
  • rougeur sur le visage;
  • troubles de la coordination, démarche inégale;
  • un changement brusque de poids (dans n'importe quelle direction);
  • problèmes de sommeil;
  • mauvaises notes à l'école, absentéisme;
  • nouvelle entreprise, refus de présenter aux parents de nouveaux amis;
  • apparence désordonnée, indifférence à l'hygiène;
  • oubli, attention réduite, incapacité à se concentrer;
  • sautes d'humeur fréquentes, anxiété constante, nervosité;
  • apathie ou excitabilité excessive, irritabilité;
  • secret, tromperie.

Que faire pour les parents si un adolescent commence à boire?

Dès que les parents sont convaincus que l'enfant boit de l'alcool, des mesures doivent être prises immédiatement. L'ivresse à un âge précoce conduit très rapidement au développement de l'alcoolisme chez les adolescents, vous ne pouvez donc pas hésiter.

Il faut agir dans plusieurs directions à la fois:

  • protéger l'enfant des entreprises dangereuses;
  • parlez-lui en lui expliquant les conséquences désastreuses auxquelles il pourrait faire face à l'avenir;
  • mettre en relation des spécialistes qui fourniront une assistance psychologique et, si nécessaire, médicale.

Que faire si un adolescent rentre ivre à la maison?

Si un membre mineur de la famille rentre ivre à la maison, plusieurs règles doivent être suivies:

  • assurez-vous que tout est en ordre avec lui (appelez une ambulance si nécessaire);
  • Mettre au lit;
  • le matin, la première chose à faire est de connaître les circonstances de l'incident;
  • évaluer l'acte de l'enfant, parler de ses expériences, mais en aucun cas devenir personnel et ne pas crier.

La meilleure option est de présenter la situation comme une expérience enrichissante. C'est bien si un adolescent se rend compte que le passe-temps pour les boissons alcoolisées n'apporte pas autant de plaisir que de problèmes..

Comment déterminer le stade de l'alcoolisme?

L'alcool est dangereux pour la santé mentale et physique des jeunes hommes et femmes, c'est pourquoi la consommation d'alcool à un âge précoce doit être arrêtée dans l'œuf. Il est possible de déterminer à quel stade de dépendance un adolescent se trouve par son comportement et certains signes extérieurs.

Le problème est qu'au début, l'alcoolisme chez les enfants et les adolescents se développe de manière presque asymptomatique. Mais si un adolescent a commencé à négliger ses devoirs, être impoli, s'énerver pour des bagatelles, si dans la première moitié de la journée il est paresseux et brisé et prend vie avec l'arrivée de la soirée - c'est une raison de réfléchir sérieusement.

Seul un spécialiste en narcologie peut déterminer le stade spécifique de l'alcoolisme.

Méthodes de traitement de l'alcoolisme chez les adolescents

Le traitement de l'alcoolisme chez les adolescents est effectué de manière globale. Il est nécessaire d'isoler l'enfant des amis qui boivent, si possible, de changer la routine quotidienne et les conditions de vie, d'ajouter du sport, de l'ergothérapie. Un excellent résultat est observé après un cours de psychocorrection.

Les médicaments ou implants aversifs pour le traitement de l'alcoolisme chez les adolescents sont rarement utilisés, car ils ne donnent le plus souvent pas le résultat souhaité et, en outre, de nombreux médicaments ne peuvent pas être utilisés en raison du jeune âge du patient..

Les conséquences de l'alcoolisme chez les adolescents

L'éthanol a un effet néfaste sur la santé humaine, l'intelligence et la psyché. Des maladies graves telles que la cirrhose, la gastrite, la pancréatite, la cystite, l'urétrite, l'insuffisance rénale, l'hépatite et autres peuvent devenir les conséquences de la consommation d'alcool chez les adolescents. En raison du blocage de la formation des connexions neuronales, l'intelligence, la capacité d'apprentissage diminue.

Un autre danger de l'alcool pour les filles et les garçons est une compréhension déformée des normes sociales, qui avec le temps les conduit à un environnement défavorable. Souvent, ces adolescents refusent de poursuivre leurs études, deviennent membres de gangs criminels.

Sous l'influence de l'alcool, les jeunes commencent à pratiquer des rapports sexuels promiscus, ce qui conduit à l'apparition de maladies sexuellement transmissibles, de grossesses non désirées, à la naissance d'enfants atteints de pathologies.

Conclusion

Afin de prévenir la maladie ou de la remarquer au stade initial, il est très important de s'intéresser à la vie d'un adolescent, de savoir avec qui il communique, où et comment il passe son temps. Étant donné que les adolescents de cet âge ne peuvent pas évaluer de manière critique les conséquences de leurs actes, les parents devraient les aider à choisir la bonne voie pour ne pas noyer leur vie dans l'alcool et devenir alcooliques..