Intoxication alcoolique

L'intoxication alcoolique est une condition qui survient lors de la consommation d'alcool. La gravité de l'intoxication, le danger de ses symptômes sont déterminés par la concentration d'éthanol dans le sang, la quantité bu. Il se développe, aux stades initiaux il se manifeste par un changement de comportement et d'état mental (de l'euphorie aux problèmes d'orientation, de maîtrise de soi, d'agression), une détérioration progressive du bien-être (la coordination des mouvements est perturbée, la pression artérielle augmente, des maux de tête, des vomissements, des nausées, des signes d'arythmie peuvent apparaître). La condition est également dangereuse par une modification des processus biochimiques. Ils sont reconstruits avec une intoxication alcoolique régulière afin que le patient devienne accro à l'alcool.

Le degré d'intoxication alcoolique

La concentration sûre d'éthanol dans le sang est de 0,4 ppm. Ceci est considéré comme la norme pour une personne sobre. Lorsque ce niveau est dépassé, une intoxication se produit:

  • poumon. Une concentration d'éthanol jusqu'à 2 ppm est considérée comme relativement sûre: elle ne provoque pas de symptômes graves d'empoisonnement. Changements de comportement: une personne devient vivante, active, éprouve une légère euphorie, moins de maîtrise de soi. L'état de santé reste normal, mais l'alcool, même à ce stade, affecte le corps: les pupilles se dilatent, le pouls peut s'accélérer, les reins et le foie travaillent plus activement pour éliminer rapidement l'éthanol du sang;
  • la moyenne. À un niveau de 2 à 3 ppm, l'intoxication devient perceptible. Une personne ne contrôle pas son comportement, la diction s'aggrave, elle peut montrer de l'agressivité, agir de manière illogique. La coordination des mouvements est altérée, la pression artérielle augmente. L'intoxication est prolongée, le matin elle se manifeste par des maux de tête, des nausées, une faiblesse, des douleurs articulaires et des troubles des selles. Avec la dépendance formée, au fur et à mesure que l'éthanol est retiré du sang, les symptômes de sevrage augmentent: des douleurs, un inconfort, de l'anxiété apparaissent, l'état devient déprimé, déprimé. La personne ne se sent pas bien et a besoin d'une nouvelle dose d'alcool pour soulager les symptômes négatifs;
  • lourd. Avec une concentration d'éthanol dans le sang supérieure à 3 ppm, l'intoxication s'accompagne de symptômes dangereux du système nerveux central, du système cardiovasculaire et respiratoire. Le contrôle du comportement est complètement perdu, une agression déraisonnable est possible, une personne peut devenir dangereuse pour les autres et pour elle-même. L'état de santé s'aggrave: la coordination des mouvements est gravement altérée, une intoxication aiguë peut provoquer des nausées et des vomissements, des crampes dans l'estomac, des saignements internes. Si la concentration d'éthanol continue d'augmenter, une perte de conscience, un coma alcoolique, une insuffisance respiratoire, un arrêt cardiaque sont possibles. Dans cette condition, une personne a besoin de soins médicaux urgents..

Chacun a sa propre dose mortelle d'alcool: en moyenne 8 ml d'alcool pur par kilogramme de poids. De plus, il est influencé par l'état de santé: le travail du cœur, du foie, du système respiratoire et d'autres organes. Un poids élevé ne "protège" pas toujours des intoxications dangereuses: il provoque également une augmentation de la pression artérielle, des problèmes avec le système cardiovasculaire. En cas de mauvaise santé générale, une intoxication sévère chez une personne en surpoids peut survenir même après une dose d'alcool relativement faible.

Médecins expérimentés Narcologues. Dans un hôpital ou à domicile. Départ 24h / 24 à Moscou et dans la région. Professionnel, anonyme, sécurisé.

Le mécanisme de l'intoxication alcoolique

Immédiatement après avoir bu de l'alcool, l'éthanol est absorbé dans la circulation sanguine à travers les parois de l'estomac. Si ses muqueuses sont déjà endommagées (il y a une gastrite, un ulcère), elles subissent un traumatisme supplémentaire. L'alcool dans le sang est perçu par le corps comme un poison. Pour limiter son action, une réaction de clivage en composants sûrs commence. Pour cela, les enzymes hépatiques ADH et ACDH sont utilisées..

L'ADH divise la molécule d'alcool en plusieurs éléments, dont l'un est l'acétaldéhyde - un poison très dangereux. Il est décomposé par ACDH. Les deux enzymes "fonctionnent" normalement de manière synchrone, mais avec une intoxication alcoolique régulière ou grave, la production d'ADH augmente. D'autres systèmes enzymatiques sont en outre inclus dans la réaction de clivage, ce qui augmente le déséquilibre. L'ACDH est produit dans la même quantité et n'a pas le temps de décomposer l'acétaldéhyde, c'est pourquoi un empoisonnement grave se produit.

Lorsque le foie nettoie le sang, ses cellules sont endommagées. Si l'intoxication est régulière, les hépatocytes sont détruits, leur teneur en graisse augmente, le tissu sain est remplacé par du tissu conjonctif. L'efficacité hépatique diminue.

L'éthanol perturbe l'équilibre eau-sel, provoque une déshydratation, ce qui augmente la pression artérielle et augmente la charge sur le cœur. Même à petites doses, il inhibe l'activité du système nerveux central et du cerveau: la réaction diminue, la pensée ralentit, une personne perd le contrôle de son comportement. En cas d'intoxication modérée et sévère, un mal de tête apparaît, des troubles visuels, des problèmes de coordination des mouvements, un état émotionnel, des convulsions, des tremblements, des tics nerveux, une insomnie possible ou, avec le développement rapide de l'intoxication, une perte de conscience.

Les symptômes d'empoisonnement ne disparaissent pas tant que tout l'éthanol n'est pas éliminé, tant que le fonctionnement normal des organes et des systèmes internes n'est pas rétabli. Pour cette raison, le patient ne se sent pas bien le matin. La faiblesse, les nausées, les maux de tête, les difficultés de concentration, l'hypertension artérielle et la soif intense peuvent persister tout au long de la journée. Si une personne n'a pas de dépendance à l'alcool, dans un tel état, elle ne peut pas boire d'alcool et même y penser. Si l'idée de "gueule de bois" ne provoque pas de dégoût, le patient est amené à boire, cela indique des symptômes de sevrage, une manifestation d'alcoolisme.

Élimination de l'intoxication alcoolique

Les médecins de la clinique NarkoDoc recommandent de l'exécuter immédiatement après que l'état de santé commence à se détériorer. Si une personne n'a pas calculé la dose, a trop bu, cela aidera à éviter des conséquences graves le matin. Pour éliminer l'intoxication alcoolique, une désintoxication est effectuée: la mise en place de compte-gouttes avec des médicaments qui accélèrent l'élimination de l'éthanol du sang, l'utilisation de sorbants pour arrêter son absorption dans le sang, la nomination de vitamines, d'analgésiques, de sédatifs et d'autres moyens pour normaliser le bien-être.

En mauvais état le matin, un ensemble étendu de médicaments est utilisé pour la désintoxication, qui comprend des médicaments qui réduisent la charge sur les systèmes cardiovasculaire, respiratoire, digestif et le système nerveux central. Si le patient présente des symptômes de sevrage sévères, les médecins du centre NarcoDoc recommandent de consulter un narcologue et de commencer un traitement de dépendance.

Médecins expérimentés Narcologues. Dans un hôpital ou à domicile. Départ 24h / 24 à Moscou et dans la région. Professionnel, anonyme, sécurisé.

Intoxication alcoolique

L'intoxication alcoolique est un complexe de troubles du comportement, de réactions physiologiques et psychologiques qui commencent généralement à progresser après avoir bu de l'alcool à fortes doses. La raison principale est l'effet négatif sur les organes et les systèmes de l'éthanol et de ses produits de désintégration, qui ne peuvent pas quitter le corps pendant longtemps. Cette condition pathologique se manifeste par une altération de la coordination des mouvements, de l'euphorie, une altération de l'orientation dans l'espace et une perte d'attention. Dans les cas graves, l'intoxication peut conduire au coma..

Il est à noter que l'intoxication augmente considérablement le risque d'exacerbation de nombreuses pathologies chroniques et provoque également l'apparition de conditions qui présentent un danger pour la santé et la vie humaine. Ces conditions incluent les cliniciens:

Degrés

Selon l'état général d'une personne, il existe trois degrés d'intoxication alcoolique:

  • degré facile. L'éthanol atteint le cerveau, tout en dilatant les vaisseaux sanguins situés le plus près possible de la surface de la peau. Dans ce cas, une personne a un rougissement sur son visage. La teneur en alcool dans la circulation sanguine ne dépasse pas 2%. Cette étape se manifeste par de tels signes: une bonne humeur, des pupilles dilatées et une diarrhée est possible. En outre, une personne a une transpiration accrue, des mictions fréquentes, un discours incohérent et trop fort. Habituellement, ce degré ne dure pas longtemps et rien ne doit être fait pour l'éliminer (les médicaments ne sont pas utilisés);
  • degré moyen. La circulation sanguine contient 2 à 3% d'alcool. L'état général d'une personne se détériore considérablement. La démarche, la fonction visuelle (vision double) sont altérées. Le discours est illisible. À ce degré, une personne s'endort généralement très rapidement. Le matin, il a tous les signes d'une gueule de bois..
  • degré sévère. La teneur en alcool dans le sang dépasse 3%. Cette étape est la plus dangereuse, car avec son développement, le risque de décès augmente considérablement. En raison d'une grave intoxication alcoolique, la fonction respiratoire peut être altérée, le cœur s'arrête et un coma alcoolique se produit. Si rien n'est fait en ce moment, la mort viendra. Aux premiers signes de pathologie, vous devez immédiatement appeler une ambulance.
  • intoxication alcoolique aiguë;
  • intoxication chronique à l'alcool.

Forme aiguë

L'intoxication alcoolique aiguë est généralement diagnostiquée chez les personnes qui ne consomment pas régulièrement de boissons alcoolisées. Il se manifeste par de l'euphorie, une altération de la coordination des mouvements, une altération de l'attention. L'apparition de nausées et de vomissements est possible. Ces signes d'intoxication alcoolique peuvent être traités avec de l'aspirine et des diurétiques. Boire beaucoup de liquides est également important. Les gens ont souvent recours à la médecine traditionnelle - ils boivent de la saumure ou du kéfir. Cela n'est pas recommandé, car vous ne pouvez qu'aggraver votre état..

Forme chronique

Dans le cas où une personne boit régulièrement des boissons alcoolisées, elle développe une intoxication chronique à l'alcool. Cette condition est très dangereuse, car elle entraîne des dommages toxiques aux organes internes. En conséquence, une personne souffrant de dépendance à l'alcool présente les symptômes suivants:

  • hypertension artérielle;
  • anxiété;
  • hyperhidrose;
  • tremblement;
  • atrophie musculaire;
  • dystrophie;
  • hyperémie de la peau du visage.

Symptômes

Des symptômes d'intoxication alcoolique commencent à apparaître en cas d'accumulation d'éthanol dans le corps:

  • expressions faciales inhibées;
  • trouble de la parole;
  • pupilles dilatées;
  • la personne a très soif;
  • mal de crâne;
  • vertiges;
  • inhibition des mouvements;
  • nausées sévères;
  • vomissement. Ainsi, le corps essaie de se débarrasser seul du poison;
  • scintillement dans les yeux;
  • le pouls ralentit;
  • réévaluation de leurs capacités;
  • instincts libérés;
  • la faiblesse;
  • altération de la conscience.

Diagnostique

Si des symptômes d'intoxication alcoolique apparaissent, la personne doit être immédiatement emmenée dans un établissement médical. Le diagnostic d'un état pathologique n'est pas difficile, car le tableau clinique est assez brillant. Afin de déterminer l'alcool contenu dans l'air expiré, la réaction qualitative de Rappoport est utilisée.

Techniques de diagnostic supplémentaires:

  • La méthode de Karandaev;
  • Méthode ADN;
  • méthode photométrique;
  • méthode de chromatographie gaz-liquide.

Traitement

Le traitement de l'intoxication alcoolique est effectué à la fois à domicile et à l'hôpital. En cas d'intoxication sévère, il est recommandé de placer le patient à l'hôpital afin qu'il soit sous la surveillance constante de médecins. La première chose à faire est d'empêcher une nouvelle absorption d'alcool dans le corps. À cette fin, le patient reçoit 10 comprimés de charbon actif, après quoi l'estomac est lavé à l'eau tiède..

Pour réduire la concentration d'alcool dans le sang, les médicaments suivants sont utilisés:

  • solution de glucose stérile;
  • vitamine C;
  • un acide nicotinique.

En cas d'intoxication alcoolique sévère, les médecins ont recours à l'administration intraveineuse de médicaments contenant des substances actives. Cela ne doit être fait que dans des conditions stationnaires afin que le médecin puisse surveiller l'état du patient. Les médicaments suivants sont prescrits à des fins thérapeutiques:

  • panangin;
  • solution isotonique;
  • chlorure de calcium;
  • La solution de Ringer;
  • solution de glucose;
  • la rhéopolyglucine;
  • polyglucine;
  • hémodèse;
  • néohémodèse.

La pharmacothérapie comprend également les médicaments suivants:

  • analeptiques et psychostimulants: cordiamine, sulfocamphocaïne;
  • vitamines: acide ascorbique, acide nicotinique, chlorure de thiamine;
  • antispasmodiques: aminophylline, papavérine, no-shpa;
  • hépatoprotecteurs (médicaments qui protègent et restaurent les cellules hépatiques): piracétam, Essentiale, mildronate;
  • drogues psychotropes.

Intoxication alcoolique: traitement à domicile

Si le patient a une intoxication alcoolique, une approche intégrée peut aider à faire face à la cause de l'événement: traitement de la gueule de bois, désintoxication et médicaments. L'empoisonnement avec des boissons alcoolisées est courant dans la pratique médicale. En fonction du degré de manifestation des signes d'intoxication, certaines approches thérapeutiques sont utilisées. Pour les stades aigus légers et modérés, des médicaments sont nécessaires, pour un stade sévère et dangereux, un compte-gouttes et un traitement complexe de l'alcoolisme seront nécessaires.

Qu'est-ce qu'une intoxication alcoolique

Selon la classification internationale des maladies, l'intoxication alcoolique est une condition qui survient après l'ingestion de boissons alcoolisées. Elle s'accompagne de changements dans la physiologie, les attitudes comportementales et l'état psychologique. L'alcool est un poison fort paralysant les nerfs, a un effet négatif sur le système nerveux central, provoque des anomalies autonomes, neurologiques et des fonctions mentales altérées.

Étapes de l'intoxication alcoolique

Il existe trois degrés d'intoxication alcoolique, qui présentent des caractéristiques et des symptômes différents:

  • lumière - la concentration d'alcool éthylique est de 0,5 à 1,5 ppm, les fonctions mentales d'une personne en souffrent;
  • moyen - le niveau d'alcool dans le sang est de 1,5 à 2,5%, il y a violation des fonctions corporelles, il y a des écarts dans la neurologie;
  • sévère - caractérisé par 2,5 à 4 ppm d'alcool dans le sang, les organes internes et les systèmes du patient souffrent d'intoxication, la mort est possible.

Les symptômes des stades d'intoxication alcoolique sont différents. Leurs exemples typiques sont donnés dans le tableau:

On observe une légère intoxication, une bonne humeur, de la bavardage, une perte d'attention, de l'impatience

Pensée lente, manque d'attention, perte d'orientation, impolitesse

Perte de conscience, position passive du corps, absence de réaction à la douleur, arrêt respiratoire, mort possible

Mauvaise coordination des mouvements, troubles mentaux

Démarche bancale, affaiblissement de la sensibilité

Rougeur du visage, pouls rapide, troubles respiratoires

Pâleur du visage, nausées, vomissements

Intoxication alcoolique - symptômes et signes

L'intoxication du corps à l'alcool se caractérise par les symptômes suivants, dont le degré de manifestation dépend du sexe, de l'âge, de la nationalité, de la dépendance à l'alcool, de la quantité d'alcool consommée et du taux métabolique:

  • maux de tête sévères;
  • nausées Vomissements;
  • léthargie, étourdissements;
  • tremblement dans les bras et les jambes;
  • soif intense;
  • ballonnements;
  • douleur dans le foie;
  • transpiration;
  • cardiopalmus;
  • chez les patients souffrant d'alcoolisme, la formation d'un syndrome de sevrage alcoolique se produit - au stade de l'abus chronique d'alcool.

Symptômes de la gueule de bois

Après une intoxication légère à modérée, une gueule de bois sévère se produit, caractérisée par les symptômes et signes d'empoisonnement suivants:

  • anxiété, insomnie, mauvaise humeur, dysphorie;
  • selles molles, diarrhée, constipation;
  • augmentation ou diminution de la pression, rythme cardiaque rapide;
  • nausées, vomissements et soif sévères, bouche sèche;
  • transpiration ou peau sèche, gonflement;
  • tremblement;
  • maux de tête, étourdissements;
  • sensibilité accrue aux sons et à la lumière;
  • frissons, faiblesse, fièvre.

Pourquoi l'intoxication alcoolique est-elle dangereuse?

Après une intoxication modérée et sévère avec des boissons alcoolisées, les conséquences dangereuses suivantes de l'intoxication sont possibles:

  • l'effet sur le système nerveux central (système nerveux central) provoque une violation des fonctions de contrôle et de régulation du cerveau;
  • les molécules d'éthanol pénètrent dans la barrière hémato-encéphalique, affectant la structure du néocortex et agissent sur les centres du système nerveux autonome périphérique;
  • étourdissement alcoolique;
  • coma alcoolique.

Types d'intoxication alcoolique

Le coma est la conséquence la plus grave de l'intoxication alcoolique. Il existe trois degrés de développement du coma:

  • coma superficiel - constriction des pupilles, il y a une réaction à la lumière et à l'ammoniaque, mais le patient ne revient pas à ses sens, dans cet état, un lavage gastrique aide;
  • empoisonnement modéré - le tonus musculaire est détendu, faible réaction à l'inhalation de vapeurs d'ammoniaque, il n'y a pas de récupération après un lavage gastrique;
  • profonde - une condition critique se caractérise par une teinte bleuâtre de la peau du visage, une peau froide et moite, un pouls filiforme, une respiration intermittente superficielle.
  • Comment coudre une fermeture éclair cachée dans une jupe
  • Inflammation pancréatique: symptômes et traitement
  • Costumes bébé tricotés pour nouveau-nés

Intoxication aiguë

Lorsqu'une forte dose d'alcool est prise, une intoxication aiguë se développe. Cela perturbe le fonctionnement normal du cœur et des vaisseaux sanguins, du tractus gastro-intestinal, des reins, du foie, du système nerveux central. Avec une intoxication légère, une personne éprouve une euphorie, avec une moyenne, la coordination des mouvements est perturbée, sévère - caractérisée par un coma alcoolique. Les symptômes d'intoxication aiguë sous l'influence de substances toxiques sont les suivants:

  • gonflement du visage, rougeur;
  • pouls lent;
  • augmentation de la transpiration;
  • vomissement;
  • psychose aiguë;
  • pupilles dilatées;
  • difficulté à marcher
  • respiration lente;
  • perte de conscience.

Forme chronique

L'intoxication alcoolique de la forme chronique se développe avec une consommation prolongée de boissons alcoolisées. Le foie est considérablement altéré. Au début, le dysfonctionnement est réversible, mais ensuite le métabolisme des glucides est perturbé, l'indice hyperglycémique augmente pendant la charge en sucre, la réaction à l'adrénaline et à l'apport de glucose est affaiblie.

De l'exposition constante à l'alcool sur le corps, une intolérance au galactose survient. Les autres signes et symptômes d'intoxication sont:

  • dommages au foie;
  • augmentation de l'alcalinité du sang;
  • affaiblissement de la prothrombine et des fonctions antitoxiques du foie, le risque d'hémorragie augmente;
  • émaciation générale, jaunisse;
  • maladies du foie - hépatite alcoolique aiguë, cirrhose avec des doses élevées et constantes d'éthanol.

Que faire en cas d'intoxication alcoolique

En cas d'intoxication à l'éthanol légère et modérée, les étapes suivantes doivent être prises pour soulager l'état du patient:

  • vous devez boire des analgésiques ou des analgésiques;
  • endormir la victime d'un empoisonnement avec des substituts, ouvrir la fenêtre pour éliminer rapidement les toxines et permettre au corps de récupérer.

Dans les cas graves d'empoisonnement à la vodka ou à des substituts alcooliques, les recommandations médicales suivantes vous aideront:

  • couchez le patient sur le côté afin qu'il ne s'étouffe pas avec son propre vomi;
  • appelle une ambulance;
  • rincer l'estomac - donner 400 à 500 ml d'eau fraîche sans gaz, faire vomir;
  • pour les frissons, placez un coussin chauffant sur vos jambes et couvrez votre corps d'une couverture;
  • s'il n'y a pas de pouls ou de respiration, pratiquer la respiration artificielle et des compressions thoraciques.

Diagnostique

L'intoxication alcoolique nécessite un diagnostic, qui consiste en une évaluation du tableau clinique, une détermination qualitative et quantitative de l'alcool absorbé dans l'urine, l'air et le sang. La réaction de Rappoport, la méthode de Karandaev, la photométrie, la méthode enzymatique ADN, la méthode de chromatographie en phase gazeuse sont utilisées. Les tests de laboratoire aideront à comprendre si un empoisonnement ou un coma s'est produit.

Lavage gastrique au charbon actif

Une fois le diagnostic posé, l'estomac du patient est lavé et sondé pour éliminer les toxines du corps et soulager la charge d'alcool sur le foie. Pour empêcher l'absorption d'alcool éthylique de l'estomac, le patient reçoit 2-3 cuillères à soupe de charbon actif broyé. Les autres traitements sont:

  • boire beaucoup de liquides, provoquant des vomissements en appuyant une cuillère sur la racine de la langue ou en injectant de l'apomorphine;
  • laver la cavité gastrique avec 50 ml de solution de soude à 4%;
  • pour se protéger contre l'effondrement, en prenant 100 ml d'eau avec l'ajout de 5 à 10 gouttes d'ammoniaque, ou par injection d'une solution de caféine, cordiamine.

Médicaments pour réduire la concentration d'alcool dans le sang

Pour obtenir une désintoxication et un équilibre acido-basique correct, les propriétés rhéologiques du sang sont améliorées. Les médicaments suivants sont utilisés:

  • Colme;
  • Proproten-100;
  • Anti-E;
  • Zorex;
  • Metadoxil;
  • Rekitsen-RD;
  • Bitredin;
  • Glycine;
  • Limontar;
  • Yantavit;
  • Alka-Seltzer;
  • AlcoStop;
  • Silibor;
  • Sofinor;
  • Silibinin;
  • Hépatofalk.
  • Maladies des concombres en serre et leur traitement
  • Comment faire un bracelet en perles de vos propres mains
  • Comment soigner les talons fissurés

Injections intraveineuses pour intoxication alcoolique grave

En cas d'intoxication alcoolique, le patient reçoit des compte-gouttes contenant des solutions salines, du glucose et des vitamines. Pour restaurer les propriétés du sang, des solutions Rondex, Reogluman, Reopolyglyukin, Reomakrodeks sont administrées. Pour la désintoxication de l'alcool, un compte-gouttes est placé avec une solution de néohémodèse (jusqu'à 400 ml). Il est bon d'utiliser un mélange d'insuline avec du glucose, de l'acide nicotinique, de la vitamine C, B1 et B6, du panangin. Pour accélérer le processus de neutralisation des toxines, vous pouvez goutte à goutte une solution de métadoxil isotonique.

Pour ce faire, une thérapie par perfusion est effectuée à raison de 40 à 50 μg avec des médicaments:

  • injection intraveineuse de 15 unités d'insuline pour 20 ml de solution de glucose à 40%;
  • 1 ml d'une solution à 1% d'acide nicotinique avec 10 ml d'une solution à 4% d'acide ascorbique;
  • compte-gouttes intraveineux 10 ml de Panangin, 3-5 ml de solution de vitamine B6 à 5%, 5 ml de solution de vitamine C à 5%, 3-5 ml de solution de vitamine B1 à 5% avec hémodez ou 250 ml de solution de chlorure de sodium isotonique (solution saline);
  • en cas de dysfonctionnement rénal, une solution à 10% de chlorure de calcium et 10 à 20 ml d'une solution à 25% de sulfate de magnésie sont utilisés;
  • en cas d'acidose métabolique, 50 à 100 ml de solution de soude à 4% sont injectés (jusqu'à un litre par jour), avec alcalose métabolique - jusqu'à 150 ml de solution de chlorure de potassium à 1%.

Médicaments pour maintenir l'état du patient

Si le patient est admis avec un degré d'intoxication modéré ou sévère, après les procédures, il reçoit les médicaments suivants:

  • analeptiques –1-2 ml de solution de cordiamine à 25% par voie sous-cutanée, 2 ml de solution de sulfocamfocaïne à 10% par voie intramusculaire ou intraveineuse, par voie sous-cutanée jusqu'à 2 ml de solution de caféine à 25%;
  • glycosides cardiaques - une solution de strophanthin, korglikon, mildronate, caféine;
  • avec une augmentation de la pression artérielle - Papaverine, Noshpa, sulfate de magnésium, Euphyllin, Trental;
  • diurétiques pour stimuler la diurèse - Mannitol, Lasixom;
  • agents de soutien - hépatoprotecteurs: Heptral, Essentiale;
  • médicaments nootropes - Piracetam, ATP, vitamines B et C;
  • pour soulager la psychose alcoolique: Flormidal, Tiapridal.

Comment éliminer l'intoxication alcoolique à la maison

Vous pouvez vous débarrasser indépendamment des conséquences et des symptômes d'une intoxication grave en suivant un certain nombre d'étapes:

  • prendre des entérosorbants et des médicaments enveloppants (y compris un traitement avec des méthodes alternatives) pour éliminer les résidus d'éthanol;
  • restauration de l'équilibre eau-sel et de la microflore intestinale;
  • neutralisation et élimination des toxines, des produits de décomposition de l'alcool;
  • élimination de l'intoxication par l'alcool de mauvaise qualité, élimination de la douleur, soutien cardiaque, arrêt des vomissements.

Compte-gouttes pour intoxication alcoolique à la maison

Pour la désintoxication à domicile, vous aurez besoin d'un goutte à goutte et de solutions. Avec l'aide d'un médecin ou dans un hôpital, vous pouvez traiter avec des solutions de Drotaverine, Spazmolgon, soude, glucose, magnésie, Atropine, Propazin, Essentiale forte.

Aspirine pour une gueule de bois

L'intoxication alcoolique s'accompagne d'un syndrome de la gueule de bois. Il est efficacement affecté par l'acide acétylsalicylique, qui liquéfie les microclots capillaires qui provoquent un gonflement et des maux de tête. Les contre-indications à la prise d'aspirine sont la présence d'un ulcère et l'utilisation simultanée d'alcool. Prenez de meilleurs comprimés à dissolution rapide à une dose de 500 mg par 35 kg de poids corporel.

Rétablir l'équilibre des fluides dans le corps

Les vomissements déshydratent le corps, en éliminent les minéraux, donc en cas d'empoisonnement, vous devez boire beaucoup d'eau - minérale ou jus de citron. Le déséquilibre peut être éliminé par des agents réhydratants: Rehydron (10-17 ml pour 1 kg), Hydrovit, Citralglucosolan. Utilisez plutôt une solution: pour un litre d'eau, prenez une demi-cuillère à café de sel et de soude, quatre cuillères à soupe de sucre. Donner au patient une solution à raison de 10 ml par heure.

Le régime nettoyant

Pour obtenir une récupération rapide du corps après avoir éliminé les symptômes d'intoxication, suivez un régime doux:

  • manger de la nourriture bouillie, cuite, cuite au four, cuite à la vapeur;
  • abandonner les frits, épicés, fumés, gras;
  • mangez plus de fruits, de légumes, de jus naturels;
  • assaisonner les salades avec du beurre ou de la crème sure;
  • cuire les premiers plats dans un bouillon maigre, boire plus d'eau.

Intoxication alcoolique

Intoxication alcoolique - un large éventail de troubles psychophysiologiques causés par l'action de l'alcool éthylique et de ses produits de désintégration avec l'utilisation de grandes quantités d'alcool et l'abus systématique de boissons alcoolisées.

Causes et facteurs de risque

La raison de l'intoxication alcoolique en est une: une consommation excessive d'alcool. Normalement, deux types d'enzymes hépatiques avec une activité métabolique différente sont responsables de la dégradation des molécules d'alcool éthylique - l'alcool déshydrogénase et l'acétaldéhyde déshydrogénase. L'alcool déshydrogénase oxyde l'éthanol en acétaldéhyde, qui est ensuite métabolisé par l'acétaldéhyde déshydrogénase en acide acétique inoffensif.

L'efficacité de la dégradation de l'éthanol varie considérablement en fonction des facteurs génétiques, du sexe, de l'âge, de l'état de santé, de la constitution individuelle et des conditions externes. Plus l'activité de l'alcool déshydrogénase et de l'acétaldéhyde déshydrogénase est faible, plus la prédisposition de l'individu à l'alcoolisme et à l'intoxication alcoolique est forte. L'action des enzymes s'affaiblit dans le contexte de la malnutrition, du stress chronique, du manque de sommeil, de la force élevée et de la faible qualité de l'alcool, etc. En conséquence, la concentration d'éthanol pur et d'acétaldéhyde dans la circulation sanguine atteint un niveau critique plus rapidement, ce qui entraîne des signes d'intoxication même lorsqu'ils sont consommés petites doses d'alcool.

Chez les hommes, la teneur en alcool déshydrogénase est en moyenne plus élevée que chez les femmes, et chez les enfants et les adolescents, elle est d'un ordre de grandeur inférieure à celle des adultes. L'ethnicité compte également: certains peuples ont des combinaisons plus avantageuses d'allèles de gènes codant pour la structure de l'alcool déshydrogénase et de l'acétaldéhyde déshydrogénase, tandis que d'autres ont des combinaisons génétiques moins réussies..

Une intoxication alcoolique aiguë peut provoquer des exacerbations de maladies chroniques, des crises hypertensives et des troubles aigus de la circulation cérébrale.

Formes

Selon la nature et la durée de la consommation d'alcool, il existe des formes d'intoxication alcoolique aiguës et chroniques. Avec une prise unique d'une grande quantité d'alcool chez une personne qui ne boit pas régulièrement d'alcool, une intoxication alcoolique aiguë se produit, dans laquelle le processus pathologique est localisé principalement dans le système nerveux.

Parfois, lorsque de l'alcool est consommé, même en quantités négligeables, certaines personnes développent une intoxication pathologique, caractérisée par une perte totale de contrôle sur elles-mêmes et une augmentation rapide des symptômes psychotiques. Le patient peut être hanté par des hallucinations, dans certains cas une agression non motivée se produit. Étant dans un état de conscience altéré, le patient peut commettre une infraction. L'attaque se termine par un sommeil profond, et après le réveil, la personne ne se souvient plus de ce qui se passait.

Dans le contexte de l'alcoolisme à long terme, une condition pathologique dangereuse se développe - une intoxication chronique à l'alcool, accompagnée de dommages aux organes et systèmes internes. Parmi les manifestations typiques de l'intoxication chronique à l'alcool:

  • hypertension artérielle;
  • tremblement;
  • arythmie;
  • la dystrophie myocardique;
  • maladies chroniques du tractus gastro-intestinal et du système génito-urinaire;
  • hépatite chronique et pancréatite;
  • hépatose graisseuse;
  • atrophie musculaire;
  • troubles de la circulation cérébrale - jusqu'à l'ischémie cérébrale et les micro-accidents vasculaires cérébraux;
  • encéphalopathie alcoolique;
  • troubles délirants.

Dans le contexte d'une intoxication chronique à l'alcool, dans certains cas, une épilepsie alcoolique et un délire se développent - un état psychotique aigu, accompagné de délires, de stéréotypes et d'hallucinations effrayantes, communément appelé delirium tremens.

Étapes

En fonction de la concentration d'éthanol pur dans le sang, on distingue trois degrés d'intoxication alcoolique aiguë.

  1. Teneur en alcool dans le sang inférieure à 0,2%. Les manifestations d'intoxication sont similaires à celles d'une intoxication légère, des soins médicaux ne sont généralement pas nécessaires.
  2. Le taux d'alcoolémie augmente de 0,2 à 0,3%. Les signes de dommages au système nerveux central se multiplient: la coordination des mouvements se détériore fortement, la parole devient incohérente et illisible, les expressions faciales perdent leur expressivité; des vertiges et une double vision apparaissent; après une crise, un syndrome de la gueule de bois se développe.
  3. Si la teneur en éthanol dans le sang dépasse 0,3%, la vie du patient est menacée. En raison de la forte suppression des fonctions du système nerveux central, des troubles respiratoires et une arythmie sont observés; il y a une forte probabilité de développer un coma alcoolique et un arrêt cardiaque.

Symptômes d'intoxication alcoolique

Les signes d'intoxication alcoolique aiguë de degrés légers et modérés sont familiers à de nombreuses personnes:

  • euphorie et désinhibition émotionnelle;
  • hyperémie du visage;
  • transpiration;
  • tremblements musculaires;
  • nausée et vomissements;
  • pupilles dilatées;
  • augmentation de la soif;
  • étourdissements et maux de tête sévères;
  • expressions faciales et gestes inhibés;
  • une élocution fluide;
  • violations de la concentration et ralentissement de la réaction;
  • mouvements désordonnés et instabilité de la démarche;
  • perte de la capacité d'évaluer objectivement la situation.

Une intoxication alcoolique grave s'accompagne d'une grave dépression du système nerveux central. L'inhibition des centres respiratoire et vasomoteur est particulièrement dangereuse, qui se manifeste par un trouble respiratoire obstructif, une tachycardie et une forte baisse de la pression artérielle, un arrêt cardiaque soudain. Les symptômes d'une intoxication alcoolique sévère comprennent une perte de conscience, des troubles de la mémoire, des spasmes de la mâchoire, des convulsions, des modifications du tonus musculaire et des réflexes tendineux et une incapacité à contrôler la miction et les selles. Dans le même temps, la taille des pupilles est instable, mais a tendance à diminuer, la réaction à la lumière est faible, une pupille peut être plus grande que l'autre. Un patient dans cet état, afin d'éviter la mort, doit appeler une ambulance ou emmener la victime à l'hôpital..

Caractéristiques de l'évolution de la maladie chez les enfants

Les enfants peuvent être exposés à une intoxication alcoolique même pendant la période prénatale. La consommation régulière d'alcool par une femme enceinte entraîne des troubles systémiques du développement intra-utérin du fœtus. En raison d'une intoxication alcoolique transférée dans l'utérus, les nouveau-nés ont de multiples pathologies physiques et mentales congénitales classées comme effets alcooliques foetaux ou troubles du spectre d'alcoolisme foetal (ETCAF).

La gravité de l'ETCAF dans chaque cas particulier n'est pas la même, car elle est influencée par un certain nombre de facteurs - la fréquence et le volume de la consommation d'alcool, la qualité et la teneur des boissons alcoolisées, l'état de santé de la mère, la situation écologique dans la région, les conditions socio-économiques, etc. Une manifestation de l'ETCAF est le syndrome d'alcoolisme foetal (SAF), également connu sous le nom de syndrome d'alcoolisme foetal (SAF), syndrome d'alcoolisme foetal ou embryopétopathie alcoolique. En pédiatrie, il existe trois critères pour le diagnostic du SAF:

  • déficit prénatal et postnatal de la taille et du poids corporel;
  • anomalies neurologiques: anomalies anatomiques des structures cérébrales, retard mental, troubles de la mémoire et de l'attention, troubles d'apprentissage et contrôle des émotions;
  • traits caractéristiques de la structure du visage et du crâne: microcéphalie (diminution du volume du crâne), fente palatine (dite "fente labiale" et "fente palatine"), sous-développement des mâchoires, large pont plat du nez, fissure palpébrale étroite et courte, épicanthe (pli cutané au coin interne de l'œil), lissage de la rainure labiale.

Dans certains cas, les enfants malades ont des malformations cardiaques congénitales, des anomalies des articulations et des organes génitaux, des troubles de la motricité fine, de l'audition et de la vision, des hémangiomes capillaires. Le patient a besoin d'un soutien social et d'une surveillance médicale tout au long de sa vie; il a un risque accru de marginalisation et de développement d'une grave dépendance à l'alcool.

Diagnostique

Avec l'administration aiguë d'alcool, le diagnostic est posé de manière situationnelle: il y a suffisamment de signes extérieurs d'intoxication et l'odeur d'alcool émanant du patient. Afin de clarifier le diagnostic, le test Rappoport est utilisé - la détection d'alcool éthylique dans l'air expiré.

Pour déterminer avec précision la concentration d'alcool dans le sang et l'urine, la méthode photométrique de Karandaev est utilisée - une réaction redox entre l'éthanol et le chlorhydrate de potassium avec formation de sulfate de chrome. La détermination de la teneur en alcool dans d'autres milieux biologiques est effectuée au moyen d'une étude photométrique en série, comprenant jusqu'à dix analyses. La méthode ADN enzymatique et la chromatographie gaz-liquide peuvent être utilisées comme méthodes auxiliaires..

La forme chronique d'intoxication alcoolique est le plus souvent détectée lors de l'examen d'un patient présentant des maladies concomitantes.

Traitement de l'intoxication alcoolique

Dans la plupart des cas, vous pouvez faire face à une intoxication alcoolique légère à modérée par vous-même. Pour commencer, vous devez provoquer le vomissement en appuyant sur la racine de la langue, puis boire autant d'eau que possible et prendre un entérosorbant pour l'élimination rapide des métabolites toxiques de l'alcool éthylique du corps..

Lorsque des signes d'intoxication sévère apparaissent, le traitement de l'intoxication alcoolique doit être effectué dans des conditions stationnaires. En attendant l'arrivée de l'équipe d'ambulance, la victime doit être couchée sur le côté et la tête relevée afin d'éviter l'asphyxie par le vomi. À l'hôpital, une thérapie de désintoxication est effectuée - un lavage gastrique et une perfusion intraveineuse de solutions de désintoxication, et en cas de coma alcoolique, une intubation trachéale et une ventilation artificielle des poumons sont effectuées.

Après l'élimination des symptômes aigus pour chaque patient, un schéma thérapeutique médicamenteux est sélectionné, qui, selon les indications, comprend:

  • médicaments psychotropes: neuroleptiques, tranquillisants, psychostimulants et analeptiques;
  • anticonvulsivants;
  • antispasmodiques;
  • vitamines: chlorure de thiamine, acide nicotinique et ascorbique;
  • hépatoprotecteurs.

En règle générale, l'état du patient peut être normalisé dans les 5 à 7 jours. La thérapie de désintoxication pour l'intoxication chronique à l'alcool, survenant dans le contexte de l'alcoolisme, est menée simultanément avec des mesures psychothérapeutiques visant à surmonter la dépendance.

Complications et conséquences possibles

Une intoxication alcoolique aiguë peut provoquer des exacerbations de maladies chroniques, des crises hypertensives et des troubles aigus de la circulation cérébrale. Dans le contexte d'une intoxication chronique à l'alcool, dans certains cas, une épilepsie alcoolique et un délire se développent - un état psychotique aigu, accompagné de délires, de stéréotypes et d'hallucinations effrayantes, communément appelé delirium tremens. En l'absence de surveillance médicale en cas d'évanouissement et de coma, il existe un risque de décès par arrêt cardiaque, asphyxie avec vomissements; si le contenu de l'estomac pénètre dans les voies respiratoires, une pneumonie par aspiration peut se développer.

Les enfants peuvent être exposés à une intoxication alcoolique même pendant la période prénatale. La consommation régulière d'alcool par une femme enceinte entraîne des troubles systémiques du développement intra-utérin du fœtus..

Prévoir

Avec une assistance opportune, l'intoxication alcoolique aiguë se termine par une guérison, même en cas de coma alcoolique. Dans la forme chronique, le pronostic dépend de la motivation du patient à lutter contre l'alcoolisme et de la profondeur des dommages aux organes internes.

La prévention

La protection absolue contre l’intoxication alcoolique n’est assurée que par un refus total de boire de l’alcool, mais la majorité de la population n’envisage pas cette option en raison des traditions culturelles. Pour réduire les effets néfastes de l'éthanol sur le système nerveux, il est recommandé de se limiter au minimum de portions d'alcool, d'éviter de boire de l'alcool de mauvaise qualité et de ne pas mélanger différentes boissons. Considérant qu'en cas d'hypoglycémie, l'efficacité de l'utilisation de l'éthanol est d'un ordre de grandeur inférieur à la norme, il faut éviter de boire à jeun et, lors d'un festin, combiner des boissons alcoolisées avec des aliments riches en protéines et en glucides. Dans les situations stressantes, après des maladies et dans une fatigue intense due à l'alcool, il est préférable de s'abstenir - la réponse du corps à l'alcool dans de tels cas peut être imprévisible.

L'intoxication alcoolique et son traitement à domicile

Presque tous les adultes ont déjà consommé des boissons alcoolisées à un degré ou à un autre. Si vous prenez en compte les caractéristiques de votre corps et que vous buvez, en observant la mesure, l'alcool ne fera pas beaucoup de mal.

Mais il arrive aussi que l'abus d'alcool provoque des intoxications graves, qui peuvent provoquer des conséquences extrêmement désagréables pour la santé, et dans des cas particulièrement graves même menacer la vie humaine..

Qu'est-ce qu'une intoxication alcoolique?

L'intoxication alcoolique est un complexe de troubles physiologiques et mentaux résultant de l'influence de l'alcool éthylique et des produits hautement toxiques de sa désintégration sur le corps. L'empoisonnement peut être causé par l'abus d'alcool, une seule dose importante ou une intolérance individuelle à l'alcool.

Quand vient?

La cause la plus fréquente d'intoxication alcoolique est l'utilisation de boissons alcoolisées d'une teneur supérieure à 15%. L'intoxication commence déjà avec le premier verre. L'état d'intoxication causé par les effets de l'éthanol sur le système nerveux est le premier signe d'empoisonnement..

La gravité de l'empoisonnement et les symptômes qui l'accompagnent dépendent de la force, de la qualité et de la quantité d'alcool consommé, de l'âge, du sexe, de l'état de santé et des caractéristiques individuelles d'une personne.

Intoxication alcoolique: étapes et symptômes

Les degrés d'intoxication alcoolique sont classés en fonction de la concentration d'alcool dans le sang. Chaque étape est caractérisée par certains symptômes d'intoxication alcoolique, qui concernent à la fois l'état physique et psycho-émotionnel d'une personne, ainsi que son comportement.

Intoxication légère

La première phase commence lorsque la teneur en éthanol dans le sang ne dépasse pas 2 ‰. Les principaux signes d'intoxication alcoolique sont l'agitation, la bavardage, la bonne humeur. Des symptômes sont également observés de la part du système nerveux autonome. C'est une rougeur du visage, un pouls rapide, des pupilles dilatées. À ce stade, l'alcool commence déjà à influencer le travail des organes internes (principalement le foie et les reins), mais la personne se sent bien.

Diplôme moyen

La deuxième phase commence lorsque le sang contient de 2 à 3 ‰ d'alcool. Les manifestations d'intoxication deviennent beaucoup plus vives. La parole devient forte et inintelligible, les mouvements sont brusques et chaotiques et la démarche est incertaine. Une personne a du mal à contrôler son comportement, peut devenir irritable. Les symptômes fréquents d'intoxication alcoolique à ce stade sont des étourdissements, une pression artérielle élevée, des nausées. Une intoxication alcoolique assez forte provoque une gueule de bois sévère, accompagnée de faiblesse, de vomissements, de diarrhée, de maux de tête.

Degré sévère

La concentration d'éthanol dans le sang supérieure à 3 ‰ provoque une grave intoxication alcoolique. Cette phase se caractérise par une perte totale de contrôle sur soi-même et la situation, l'agressivité. En raison de l'incapacité de penser et d'agir correctement, une personne constitue une menace pour elle-même et son entourage. Une intoxication alcoolique aiguë provoque des troubles dans le corps:

  • arythmie;
  • respiration difficile;
  • maux d'estomac;
  • nausées Vomissements;
  • perte de conscience.

En conséquence, la personne peut tomber dans le coma ou mourir en raison d'une paralysie respiratoire ou d'un arrêt cardiaque..

Coma alcoolique

Lorsque la teneur en alcool dans le sang dépasse 4 ‰, l'intoxication la plus forte du corps peut conduire à un coma alcoolique. Il s'agit d'une condition très dangereuse, caractérisée par les symptômes suivants:

  • évanouissement profond, absence de réaction à tout stimuli externe;
  • faible respiration superficielle;
  • troubles du rythme cardiaque, pouls rapide;
  • augmentation de la salivation;
  • pâleur de la peau;
  • diminution progressive de la pression.

La même quantité bue pour une personne peut être fatale, tandis qu'une autre pourra communiquer et se déplacer de manière autonome.

Empoisonnement avec de l'alcool de substitution

L'effet toxique de l'alcool de substitution s'explique soit par la présence d'une grande quantité d'huiles de fusel et d'impuretés chimiques dangereuses, soit par le fait que la base de la boisson n'est pas la nourriture (éthyle), mais un autre alcool..

Les symptômes d'une intoxication alcoolique de mauvaise qualité dépendent de la composition chimique de la boisson. Les principales caractéristiques sont les suivantes:

  • déficience visuelle, odeur;
  • maux d'estomac;
  • nausées Vomissements;
  • bouche sèche sévère;
  • confusion de conscience;
  • insuffisance cardiaque;
  • agitation psychomotrice, convulsions.

L'alcool de substitution détruit les organes internes et le degré de son effet est plusieurs fois plus fort que celui des boissons alcoolisées de haute qualité. Dans certains cas (par exemple, lors de la consommation de boissons à base de méthanol), une dose de 30 à 40 ml peut devenir mortelle.

Premiers secours en cas d'intoxication alcoolique

Le traitement de l'intoxication alcoolique à domicile ne peut être effectué qu'en cas d'intoxication légère ou modérée. Si l'état d'une personne est grave, il est nécessaire d'appeler immédiatement une ambulance, et avant l'arrivée des médecins pour fournir les premiers soins à la victime.

Lavage gastrique

Lavage gastrique - agit comme l'option la plus efficace pour éliminer les toxines alcooliques du corps. Une personne reçoit 2 à 3 verres d'eau légèrement salée à boire (vous pouvez utiliser une solution faible de permanganate de potassium), puis vous devez provoquer des vomissements. La procédure est répétée jusqu'à ce que de l'eau claire sorte pendant les vomissements..

En plus d'un lavage gastrique, un lavement aidera à éliminer les toxines du corps en cas d'intoxication alcoolique dès que possible. Ces méthodes ne peuvent être utilisées que si la victime est consciente..

Rétablir l'équilibre des fluides dans le corps

Avec des vomissements et des mictions abondantes, accompagnées d'une intoxication alcoolique, une grande quantité de liquide est excrétée par le corps. Cela peut conduire à un état de déshydratation dangereux. Pour éviter cela, la victime doit recevoir une boisson. Cela pourrait être:

  • eau plate potable propre;
  • eau additionnée de jus de citron;
  • tisane (comme la camomille ou la menthe).

Une aide en cas d'intoxication alcoolique sera fournie par les solutions Rehydron ou Hydrovit. Ils rétabliront rapidement l'équilibre eau-sel dans le corps.

Restauration de la microflore intestinale

L'éthanol et ses métabolites ont un effet néfaste sur la microflore intestinale bénéfique. Même après l'élimination de l'intoxication alcoolique à la maison, une personne présente dans la plupart des cas des troubles du travail du tractus gastro-intestinal..

Le régime aidera à restaurer la microflore (exclure tous les produits gras, épicés, fumés, frits) et l'ajout de produits de lait fermenté (kéfir, yogourt, fromage cottage) et de choucroute (chou, pommes) à l'alimentation.

De plus, les probiotiques et les prébiotiques aideront à ramener des bifidobactéries bénéfiques dans les intestins..

Médicaments contre l'intoxication alcoolique

Les conséquences de l'intoxication alcoolique peuvent être différentes et affecter différents systèmes corporels. En fonction des symptômes et des complications survenus, les médicaments suivants peuvent être prescrits:

  • sorbants (pour éliminer les toxines);
  • hépatoprotecteurs (pour normaliser la fonction hépatique);
  • médicaments cholérétiques;
  • médicaments cardiovasculaires (pour stabiliser le cœur);
  • les diurétiques;
  • sédatifs.

Attention! Ne vous soignez pas. Quel médicament boire en cas d'intoxication alcoolique, le médecin doit décider.

Entérosorbants

L'un des moyens les plus efficaces d'éliminer les toxines du corps après l'alcool est de prendre un remède du groupe des entérosorbants. Ces médicaments ont des effets multiples. Ils absorbent les substances nocives par leur surface et leur volume, lient les toxines dans l'estomac et les intestins. Le meilleur de tous pour aider à l'intoxication alcoolique:

  • Polysorb;
  • Enterosgel;
  • Smecta.

Ce sont des remèdes universels utilisés pour tout empoisonnement..

Adsorbants

Les adsorbants ralentissent l'absorption des substances nocives en les liant à leur surface. En cas d'intoxication alcoolique (particulièrement légère et modérée), la prise d'un adsorbant est la première chose à faire après le lavage de l'estomac.

Parmi les médicaments de ce groupe figurent:

  • Charbon actif;
  • charbon blanc;
  • Lactofiltrum;
  • Carbolong.

Élimine la douleur

Souvent, l'intoxication alcoolique s'accompagne de maux de tête, ainsi que de douleurs et de lourdeur dans l'abdomen. Pour éliminer ou au moins réduire considérablement la douleur causée par l'intoxication alcoolique, à la maison aidera:

  • No-shpa;
  • Pentalgin;
  • Acide acétylsalicylique (aspirine);
  • Citramon.

Important! L'utilisation de médicaments puissants (paracétamol, diclofénac, ibuprofène) est fortement déconseillée. Les ingrédients actifs de ces médicaments en combinaison avec les produits de désintégration de l'éthanol ont un effet néfaste sur le foie..

Comment et ce qui ne doit pas être traité avec une intoxication alcoolique?

Afin d'éviter le développement de complications et la détérioration de l'état de la victime, il est nécessaire de savoir ce qu'il est interdit de faire après une intoxication alcoolique. La liste des mesures interdites comprend:

  • consommation d'alcool;
  • visite au bain;
  • sélection indépendante et prise de médicaments (à l'exception des sorbants);
  • le stress de l'exercice;
  • boissons toniques (thé fort, café);
  • douche de glace ou de contraste.

De plus, la victime ne doit pas être laissée seule, surtout si elle est inconsciente, car la personne peut s'étouffer en vomissant.

Lorsqu'un appel d'ambulance immédiat est requis?

Certains symptômes résultant d'une intoxication alcoolique indiquent que l'état de la personne est menaçant et nécessite un appel immédiat pour une ambulance.

Ces signes comprennent:

  • perte de conscience, absence de réponse aux stimuli physiques, sons forts;
  • sueurs froides, pâleur de la peau, teinte bleuâtre des lèvres;
  • respiration peu profonde et lente;
  • l'apparition de pigmentation sur la peau;
  • maux de tête sévères et persistants;
  • crampes, douleurs abdominales sévères;
  • vomissements incessants;
  • vomir noir ou avec des caillots sanguins;
  • convulsions.

Traitement de l'intoxication du corps par l'alcool dans un hôpital

Le traitement de l'intoxication alcoolique grave est effectué en milieu hospitalier. Ici, des médecins qualifiés mèneront un certain nombre de mesures thérapeutiques pour éliminer les conséquences de l'intoxication:

  • pour la désintoxication et l'élimination rapide des toxines alcooliques du corps, l'estomac est lavé, un lavement est administré et des compte-gouttes sont utilisés;
  • pour soulager l'état général, des médicaments de soutien, des vitamines sont utilisés;
  • à l'aide de médicaments, normaliser le travail des organes internes.

Si nécessaire, le spécialiste propose les options de traitement de la victime pour la dépendance à l'alcool.

Complications et conséquences possibles

Les conséquences d'une intoxication alcoolique peuvent être très graves, surtout si la consommation d'alcool est régulière. Le plus courant:

  • maladie du foie;
  • inflammation du pancréas;
  • pathologie du tube digestif;
  • maladies du cœur, des vaisseaux sanguins;
  • des dommages au système nerveux;
  • impuissance, infertilité;
  • exacerbation des maladies chroniques existantes.

Conclusion

Une quantité importante d'alcool consommée sur une courte période ou la consommation régulière de boissons enivrantes peuvent provoquer une intoxication alcoolique. Une condition similaire nécessite des premiers soins immédiats, puis un traitement complet. Choisir un alcool de haute qualité et observer une consommation modérée aidera à éviter les intoxications.