"Les cheveux et les dents tombaient." Une histoire honnête d'une fille aux prises avec l'anorexie

Lors de la Journée internationale contre l'anorexie, le 16 novembre, la correspondante de l'AiF-Voronezh s'est entretenue avec Maria Ivanova, 23 ans (le nom de famille a été changé à la demande de l'héroïne - ndlr) de ce qui l'a poussée à refuser de manger et du chemin qu'elle a parcouru en combattant avec maladie.

"J'ai toujours été une fille complète"

Victoria Molotkova, AiF-Voronezh: Maria, dites-nous pourquoi vous avez décidé de commencer à perdre du poids? Il y avait une sorte de point de basculement?

Maria: J'ai toujours été une fille très potelée, sincèrement convaincue que je ne peux pas perdre de poids. En tant qu'enfant, il n'est jamais arrivé que je sois soudainement allée au miroir et que je m'aimais. J'ai pris la complétude comme un acquis. Par exemple, certaines personnes ont les yeux bruns, d'autres le bleu et elles ne peuvent pas les changer. Aussi avec exhaustivité. J'étais le seul enfant non seulement de la famille, mais aussi du petit village où je vivais, et ils m'ont tout nourri et avec des aliments gras et riches en calories. Grand-mère a fait des tartes, des beignets, des crêpes, tout le monde m'a poussé des chocolats et des bonbons. J'ai pris de mauvaises habitudes alimentaires. Il n'y avait aucune ombre de compréhension que je mangeais mal, bien que les médecins m'aient grondé lors d'examens médicaux, m'ont envoyé chez un endocrinologue.

Pour la première fois, j'ai pensé au fait que j'avais besoin de perdre du poids en huitième, lorsque j'ai commencé à me réaliser en tant que fille. J'ai compris que je pouvais difficilement attirer quelqu'un avec une telle apparence, car j'ai alors atteint mon poids maximum - 90 kilogrammes. Mes camarades de classe m'ont-ils taquiné? Hé bien oui. Mais pas assez pour me motiver.

Après la neuvième année, j'ai déménagé dans une autre école, c'était beaucoup de stress pour moi, et j'ai juste perdu l'appétit. J'ai jeté cinq kilos, ils ont commencé à me faire des compliments et j'ai soudain pensé: «Wow, c'est génial! Il s'avère que je peux perdre du poids. " Et elle a perdu encore cinq kilos, se limitant déjà à la nutrition. Je ne savais pas à l'époque sur le comptage des calories et je l'ai fait de manière intuitive. Ce qui me paraissait nocif, j'ai exclu, mangeait plus de fruits et légumes. J'ai fini l'école avec un poids de 65 kilogrammes.

À l'université, j'avais une situation financière difficile. J'ai étudié, travaillé dur et le poids a disparu de lui-même. J'ai tout économisé: je n’ai pas pris de minibus, j’ai marché, je n’ai pas dîné à l’université, j’ai pris des collations le matin et le soir. À la fin du premier cours, je pesais environ 55 kilogrammes, et c'était mon poids santé. On aurait dû s'arrêter là. Mais ensuite, une série d'événements tragiques se sont produits - le divorce des parents, la mort de la grand-mère. J'ai perdu jusqu'à 50 kilogrammes. Mon cycle menstruel a disparu, je me sentais mal, mes cheveux ont commencé à tomber.

- Vous vous êtes tourné vers les médecins pour obtenir de l'aide?

- Au moment où j'ai décidé de consulter un médecin, je n'avais pas eu mes règles depuis cinq mois. Mais l'endocrinologue a dit que c'était mon poids santé et a conseillé un régime pour le maintenir. Je pensais qu'avec ce régime je pourrais aller mieux et j'ai commencé à réduire considérablement les portions.

Mon idéal était de 48 kilos, car ma mère pesait le même poids à mon âge et avait l'air très maigre. J'ai regardé ses photos et j'ai pensé que je voulais être la même. Je me souviens bien du moment où j'ai pesé et réalisé, les voici - les chiffres chéris. Mais une fille très potelée me regardait toujours depuis le miroir.

À ce moment-là, j'avais développé une dysmorphophobie corporelle - une perception inadéquate de mon propre corps. Si j'ajoutais 200 grammes, je devais les perdre instantanément et quelques kilos pour l'entreprise. À ce moment, la phase aiguë de mon anorexie a commencé..

Je me suis tourné vers des psychologues, des psychiatres, on m'a fourni une assistance médicale pas très réussie - de sorte que j'ai failli mourir. J'ai décidé qu'il n'y aurait plus de médecins dans l'histoire de ma guérison..

Au cours de l'été, j'ai perdu encore dix kilos et pesais déjà 37. J'étais très actif pendant cette période: je me suis réveillé le matin, j'ai mangé un concombre et une tomate, je l'ai lavé avec du cola et j'ai gaspillé des calories. Je marchais beaucoup, j'avais une norme - au moins 15 000 pas par jour, mais j'en faisais toujours plus. En août, je n'étais plus fort, mais je croyais toujours que je devais dépenser des calories. Je me souviens comment j'ai quitté la maison et rampé de magasin en magasin, car je ne pouvais pas faire plus de 15 pas. Un jour, je me suis réveillé et j'ai réalisé que je ne pouvais pas sortir du lit. Ma tête tournait constamment, je gelais, mes cheveux tombaient, puis mes dents ont commencé à tomber.

"J'ai perçu la famille comme des ennemis"

- Comment vos proches ont ressenti votre «régime»?

- Ma mère a abandonné assez rapidement. Elle s'est battue avec moi pendant un certain temps, puis elle a commencé à dire: "Nous allons tous mourir." Elle l'a chanté comme un mantra. Parfois, elle me gavait de force. Nous étions terriblement en conflit, car au stade aigu de l'anorexie, j'étais très en colère, je n'étais intéressé par rien d'autre que le poids et les calories. Sur le plan subconscient, je me sentais très désolé pour ma famille, mais quand ils m'ont forcé à manger, je les ai perçus comme des ennemis..

Quand mon futur mari Lesha et moi avons commencé à sortir ensemble, je pesais 65 kilos et il était très maigre. Il m'aimait beaucoup quand j'étais un peu bouffi. Il ne m'a jamais dit de perdre du poids de sa vie. Quand j'ai commencé à perdre du poids, il a dit: «Vous allez déjà bien. Mais si c'est important pour toi, ça ne me dérange pas. " Il a remarqué très tard que j'avais des problèmes de nourriture..

Lesha était la seule personne qui disait toujours que j'irais bien, que tout irait bien pour nous, que nous aurions des enfants et une famille. Il m'a littéralement nourri avec une cuillère et s'est réjoui de chaque kilogramme que j'ai gagné, répétant à quel point je suis belle.

Au moment où j'ai commencé activement à perdre du poids, ma grand-mère est devenue aveugle. Maintenant, elle sent au toucher si j'ai perdu du poids, car elle a toujours cette peur..

"Mon cœur s'est arrêté, je ne respirais plus"

- Comment avez-vous décidé de lutter contre l'anorexie??

- Il y a eu un tournant lorsque j'ai réalisé que je devais faire quelque chose à ce sujet. On m'a prescrit une dose de cheval d'antidépresseurs. À ce moment-là, j'étais très faible et le premier jour, quand je les ai bu, je me suis endormi instantanément. Le lendemain j'ai marché comme un somnambule, des professeurs m'ont attrapé dans le couloir de l'université. Le lendemain, j'ai répété le rendez-vous et le soir je me sentais très mal. Je suis allé boire de l'eau et je me suis réveillé dans le couloir où ma mère m'emmenait. Mon cœur s'est arrêté, je n'ai pas respiré, je n'ai pas réagi, ma mère a apporté un miroir à mon visage - il n'y avait pas de souffle, mon pouls ne pouvait pas être ressenti, j'étais glacial.

Tout a fonctionné, mais après cette histoire, j'ai réalisé que je devais faire quelque chose. J'ai commencé à avoir une faim terrible. J'ai commencé à tout manger. L'enflure a commencé, tout le corps a fait mal. C'était effrayant. J'ai gagné cinq kilos, j'étais ravi, je me considérais en bonne santé, même si je pesais un peu plus de 40 kilos. Pendant cette période, je me suis mariée et quand mon mari et moi sommes partis en voyage de noces, j'ai fait une rechute, j'ai recommencé à perdre du poids. J'ai atteint mon poids minimum - moins de 37 kilogrammes.

Puis j'ai abandonné la pesée, ce que je conseille à toutes les femmes anorexiques de faire, car les chiffres ralentissent vraiment la récupération. Et la deuxième vague de reprise a commencé, dix mille fois plus difficile que la première. Gonflement, douleur dans tout le corps. Je pouvais mettre des chaussettes pendant cinq minutes, et elles étaient imprimées sur mes pieds comme si un tisonnier chaud avait touché ma peau. Ce poids et ce genre de très empoisonné ma vie. J'ai pleuré tous les jours, mais je savais que si je perdais à nouveau du poids, alors rien ne se passerait dans ma vie..

- Êtes-vous en contrôle de votre poids maintenant?

- Maintenant, je ne fais plus le suivi de mon poids comme avant. Maintenant, je pèse 48 kilos, c'est considéré comme mon poids santé, même si des problèmes de santé persistent. À cause d'eux, je ne peux pas manger comme les gens ordinaires et manger ce que je veux. Si ma santé le permettait, je mangerais probablement de tout. La nourriture est de l'énergie, alors j'essaie de ne pas m'accrocher au goût..

"Je vous exhorte à ne pas juger les gens sur leur apparence et leur poids"

- Quels conseils donneriez-vous aux filles qui ne sont pas satisfaites de leur poids?

- Quand les filles qui veulent perdre du poids m'écrivent, je leur réponds bien sûr, mais je ne leur donne pas de conseils pour perdre du poids. Je sais très bien quoi et comment faire pour perdre du poids. Mais ces conseils n'ont encore conduit personne au bien. Par conséquent, aux filles qui se tournent vers moi, j'essaye de raconter brièvement mon histoire et d'avertir.

Les personnes très minces peuvent être insatisfaites de leur poids. Une personne qui marche dans la rue ne peut pas dire si elle a un trouble de l'alimentation. Une fille peut peser 80 kilogrammes et être encore anorexique. Le chaos, un cauchemar peut arriver dans sa tête, elle peut se détester, son corps, compter les calories, perdre du poids, perdre du poids, prendre du poids. J'en connais beaucoup qui, après l'anorexie, sont tombés dans la boulimie et ont trop mangé pendant des années.

Je vous exhorte à ne pas juger les gens en fonction de leur apparence et de leur poids. Dans notre société, il existe encore un stéréotype selon lequel les femmes anorexiques sont des filles qui n'ont rien à faire, ne se sentent pas désolées pour leurs proches. Le plus souvent, il existe une prédisposition génétique à l'anorexie, sa manifestation dépend du climat émotionnel de l'environnement de la personne. Le plus souvent, les perfectionnistes sont sujets à l'anorexie, qui veulent être parfaits en tout..

Je voudrais beaucoup attirer l’attention sur ce problème. Si quelqu'un prend soudainement conscience que son ami a une relation très étrange avec la nourriture, vous devez peut-être lui donner un coup de main et lui en parler. Et encore mieux - pour trouver des soins médicaux qualifiés, car j'ai réussi à trouver un psychothérapeute qui ne peut travailler avec cette maladie qu'à la septième tentative.

Commentaire du psychologue médical

«L'anorexie n'est pas une maladie aussi inoffensive. Il s'agit d'un trouble persistant caractérisé par des rechutes (selon certains rapports, chez 25% des patients) et le développement de divers troubles somatiques et mentaux, explique Marina Larskikh, docteur en psychologie. - Le traitement de l'anorexie mentale est difficile, d'une part, parce que le patient nie sa maladie, et d'autre part, en raison de la peur exprimée par le patient de prendre du poids. De plus, la société, les parents, les patients eux-mêmes ne comprennent pas tout le danger de l'anorexie, ils la considèrent comme une «mode» ou «de prochains caprices». Mais l'anorexie mentale peut même entraîner la mort - selon certains rapports, 20 à 25% des patients en meurent. Ce sont des patients très difficiles - ils semblent tout comprendre, d'accord avec tout, mais refusent simplement la nourriture sous différents prétextes («j'ai déjà mangé», «mal à l'estomac», «nous mangerons demain»), provoquent des vomissements après avoir mangé ou font des exercices physiques épuisants. faire de l'exercice (courir, sauter, nager pendant des heures, juste pour brûler des calories). Fait intéressant, les personnes atteintes d'anorexie mentale aiment la nourriture - elles seront heureuses de parler de divers aliments et recettes, elles aiment cuisiner, mettre la table, nourrir les autres, mais ne se mangent pas elles-mêmes.

L'anorexie est une maladie terrible, un tueur affectueux. D'abord, vous rencontrez une fille qui perd du poids dans le département de la névrose - elle est toujours pleine de force et d'énergie, mince et belle, ne veut perdre du poids qu'un peu, mais elle ment ici, parce que sa mère a insisté. Puis elle se couche une deuxième, troisième fois. Il dit que tout va bien: "Maman insiste, mais c'est comme ça que je mange." Elle n'est plus si charmante, ses cheveux deviennent ternes et clairsemés, ses yeux deviennent tristes, mais elle sourit, accepte tout et promet de manger.

Puis, tout à coup, vous la rencontrez déjà dans le département général. Elle vous sourit, elle est contente de vous voir, elle dit: "Tout va bien, mais seuls les médecins insistent pour prendre du poids, et dès que je l'aurai, ils me transféreront au service de névrose ou même me laisseront rentrer chez moi." Cela a l'air terrible - la peau est grise, il n'y a que des yeux sur le visage, il manque des dents dans la bouche. «J'ai dû quitter l'institut, je n'ai pas la force de marcher, j'ai froid tout le temps, mais je vais bientôt aller mieux et tout ira bien.» Mais sa voix est faible et je la vois faire ses derniers exercices après le dîner. Puis je découvre qu'elle est décédée en soins intensifs ".

Qu'est-ce que l'anorexie nerveuse: symptômes et comment aider

L'anorexie mentale est un trouble de l'alimentation. Les personnes anorexiques sont obsédées par la minceur, refusent de manger et se conduisent à l'épuisement. Si vous n'agissez pas à temps, des processus irréversibles commenceront dans le corps et la personne mourra.

Dans cet article, nous vous dirons: par quels signes reconnaître l'anorexie, à quelles complications la maladie entraîne et comment aider un être cher à sortir de cet état.

D'où vient l'anorexie mentale et qui est à risque?

L'anorexie est une condition complexe causée par une combinaison de différents facteurs: psychologiques, biologiques, sociaux. Voici quelques-unes des causes de l'anorexie mentale.

Des conditions stressantes répétées peuvent être un déclencheur. Par exemple, les parents comparaient tout le temps leur fille à d'autres enfants, et non en sa faveur. Lorsque la fille a grandi et est tombée amoureuse, elle voulait avoir l'air irrésistible. Ou la fille est allée dans une agence de mannequins, mais là, elle n'a pas été acceptée - le chiffre ne correspondait pas.

L'anorexie peut être provoquée par un traumatisme psychologique de longue date - abus sexuel, physique. Ou, quand entre amis, parents, quelqu'un souffre de troubles nerveux, d'obésité, de dépression, d'alcoolisme, de toxicomanie.

Le désir douloureux de perdre du poids peut être hérité. Une faible estime de soi et le doute de soi peuvent bien causer de l'anorexie.

Le culte de la minceur est activement cultivé par les magazines de mode. Cela fait une forte impression sur la psyché fragile des adolescents. Ou une personne vit dans une région où les femmes minces sont considérées comme la norme de la beauté.

Ne négligez pas la condition pathologique - dysfonctionnement des neurotransmetteurs - substances actives qui régulent le comportement alimentaire humain. Ceux-ci incluent la sérotonine, la dopamine, la noradrénaline.

L'anorexie mentale est plus fréquente chez les adolescents. La plupart des personnes atteintes de ce diagnostic sont des filles de 12 à 27 ans. Moins fréquemment, le trouble survient chez les femmes et les hommes matures.

Signes d'anorexie

Les personnes anorexiques ont tendance à cacher soigneusement leur trouble. Ils ne la considèrent pas comme une pathologie et sont sûrs de ne pas avoir besoin d'aide. Par conséquent, il est assez difficile de reconnaître la maladie à un stade précoce. Mais probablement.

Il existe trois types de signes d'anorexie: comportemental, externe, psychologique. Considérez-les.

1. Signes comportementaux de l'anorexie mentale

Une personne anorexique commence à se comporter étrangement - des habitudes qui n'existaient pas auparavant apparaissent.

  • Il évite les aliments qui le font paraître gros..
  • Provoque des vomissements après avoir mangé.
  • Prend des laxatifs et des diurétiques, des médicaments qui suppriment l'appétit.
  • Mange anormalement - debout, écrase les aliments en petits morceaux, ne mâche pas.
  • Ne participe aux repas de famille sous aucun prétexte.
  • Passionné de nouvelles recettes.
  • Cuisine pour ses proches, mais ne se mange pas.

2. Signes extérieurs

Au fil du temps, des signes externes d'anorexie apparaissent, qui ne peignent pas du tout une personne.

  • Minceur douloureuse sans raison médicale. Si nous parlons d'un adolescent, il ne prend pas de poids pendant une période de croissance active.
  • Une personne est constamment pesée, elle est obsédée par son excès de poids en général ou par certaines parties du corps - abdomen, cuisses, fesses.
  • Activement impliqué dans le sport.
  • Le travail du système endocrinien est perturbé. Pour cette raison, les femmes arrêtent leurs menstruations et les hommes ont une diminution de la libido et des problèmes de puissance..
  • Les adolescentes ne développent pas de glandes mammaires, les garçons ne développent pas les organes génitaux.
  • Des spasmes musculaires, des arythmies apparaissent.
  • L'homme nie le problème de sa maigreur. Peut boire beaucoup d'eau avant de peser, porter des vêtements amples.

3. Signes psychologiques

Une personne souffrant d'anorexie mentale change non seulement de l'extérieur, mais également de l'intérieur. Il y a une peur pathologique de l'obésité et une obsession de perdre du poids à tout prix. Le patient pense que la minceur lui donnera la beauté et la tranquillité d'esprit..

Dans ce contexte, le sommeil s'aggrave avec le temps. La personne devient sensible et colérique. Les sautes d'humeur, de l'euphorie à la dépression profonde, sont fréquentes. En raison de la psyché instable, les patients souffrant d'anorexie sont souvent suicidaires.

Comment reconnaître l'anorexie chez un adolescent?

L'anorexie mentale est plus fréquente chez les adolescents, les parents devraient donc être capables de reconnaître les symptômes dangereux avant que leur santé n'en souffre.

Voici les signes par lesquels vous pouvez identifier l'anorexie chez un adolescent.

  1. L'enfant est mécontent de son apparence, se tourne constamment devant le miroir, parle de beauté.
  2. Le comptage des calories devient une routine quotidienne incontournable.
  3. Les habitudes alimentaires de l'enfant changent. Il commence à manger à partir de petits plats, arrête de mâcher, coupe la nourriture en petits morceaux ou refuse de manger sous aucun prétexte.
  4. Peut secrètement prendre des diurétiques et des laxatifs, des pilules amaigrissantes.
  5. S'épuise avec une activité physique excessive et des régimes alimentaires douteux.
  6. L'adolescent devient nerveux, secret, déprimé. Perd des amis à cause de ça.
  7. Porte des vêtements amples essayant de cacher les défauts de sa silhouette.
  8. L'apparence est alarmante: yeux enfoncés, chute de cheveux ternes, ongles cassants qui s'écaillent, peau sèche et fine sous laquelle brillent les côtes et les clavicules. Les articulations semblent exorbitantes.

Il y a un point particulièrement important à ne pas négliger. En règle générale, les adolescents anorexiques communiquent avec des personnes partageant les mêmes idées sur des formulaires et dans des groupes de médias sociaux. Là, ils se soutiennent dans leur quête de perte de poids. Et en fait, ils soutiennent la maladie: ils encouragent de longues grèves de la faim et se réjouissent des kilos perdus. À quoi cela mène, vous le découvrirez maintenant.

Quelles sont les conséquences de l'anorexie mentale

Cette maladie est considérée comme l'une des plus dangereuses. Si vous ne vous rattrapez pas à temps, une personne peut ruiner sa santé à jamais ou mourir.

  1. Le travail du cœur est perturbé, ce qui entraîne des crises d'arythmie potentiellement mortelles. Une carence en potassium et en magnésium entraîne des étourdissements, des évanouissements, une augmentation du rythme cardiaque.
  2. Immunité réduite. Une personne est constamment hantée par des rhumes compliqués, une stomatite.
  3. Dépression, trouble obsessionnel-compulsif survient. L'homme ne peut pas se concentrer.
  4. Le travail du système endocrinien est perturbé. Le métabolisme ralentit, l'infertilité se développe.
  5. La digestion fonctionne mal. Constipation, lourdeur dans l'estomac, crampes, nausées.
  6. La personne a une panne constante, de faibles performances, une mauvaise mémoire et des sautes d'humeur.
  7. Les os deviennent fins et fragiles. L'ostéoporose et le risque de fractures apparaissent.

Stades de l'anorexie mentale

Le trouble se développe progressivement, en plusieurs étapes. Les médecins distinguent quatre stades de l'anorexie mentale. Chacun est caractérisé par ses propres changements dans le corps, ses comportements et ses signes extérieurs. Plus vous commencez le traitement tôt, plus vous avez de chances de sortir de cette maladie sans complications graves..

Le stade initial de l'anorexie mentale

La phase initiale dure de deux à quatre ans. À ce moment, des pensées sur leur propre infériorité due à un excès de poids surgissent..

La personne est sûre: pour être heureuse, elle a besoin de perdre du poids. Il devient irritable, déprimé, passe beaucoup de temps devant le miroir. Les habitudes alimentaires commencent à changer - une personne recherche son régime alimentaire idéal, se restreignant sévèrement. Au fil du temps, il arrive à la conclusion que la manière la plus correcte est le jeûne..

Stade anorectique

Cette étape peut être longue - jusqu'à deux ans. Un jeûne long conduit au stade anorectique. De nouveaux signes apparaissent:

  • Le poids est réduit de 20 à 30%.
  • Au lieu de sonner l'alarme, une personne éprouve de la fierté et de l'euphorie..
  • Le régime se resserre: après avoir abandonné les protéines et les glucides, une personne passe aux produits laitiers et végétaux.
  • Le patient se convainc lui-même et les autres du manque d'appétit.
  • S'exerce avec une activité physique.
  • Le corps est déshydraté, donc la pression artérielle et la fréquence cardiaque diminuent.
  • La peau devient sèche et plus fine.
  • Les cheveux tombent.
  • L'homme a froid tout le temps.
  • Le travail des glandes surrénales est altéré.
  • Les hommes s'arrêtent chez les femmes, la libido chez les hommes.

Stade cachectique de l'anorexie

Cette étape commence un an et demi à deux ans après la phase anorectique. Des processus irréversibles se produisent dans le corps - une dystrophie de tous les organes se produit.

À ce moment-là, la personne a déjà perdu au moins 50% du poids. Il commence à avoir un œdème sans protéines - une condition où le corps reçoit moins de protéines et les prend dans le sang. Les systèmes circulatoire et lymphatique commencent à mal fonctionner et l'excrétion de liquide des cellules diminue.

Tous les systèmes organiques fonctionnent mal, l'équilibre hydro-électrolytique est perturbé, une carence en potassium se produit et le cœur s'arrête.

Étape de réduction

Le stade de réduction ou récidive est une rechute. Le cours du traitement pour les patients souffrant d'anorexie vise à restaurer le poids. Mais parfois, cela conduit à nouveau à des idées folles. Le patient recommence à mourir de faim, s'épuise avec des exercices physiques.

L'étape de réduction est dangereuse car elle peut se manifester sur plusieurs années. Par conséquent, après le traitement, le patient doit toujours être sous la surveillance de médecins, de psychologues et de parents..

Comment aider un être cher souffrant d'anorexie

Dès que vous remarquez des signes d'anorexie mentale chez un être cher, sonnez l'alarme - emmenez-le immédiatement à l'hôpital. L'anorexie mentale étant un trouble psychologique, vous devez vous rendre dans une clinique psychiatrique, au service des névroses. N'oubliez pas que chaque jour compte pour ces patients. Chaque jour pourrait être le dernier.

Pour diagnostiquer un trouble de l'alimentation, les médecins font un examen complet. Il comprend:

  1. Entretien. On demande au patient ce qu'il mange, comment il se perçoit et des problèmes psychologiques cachés sont révélés..
  2. Analyses. Le sang du patient est prélevé pour le sucre et les hormones. Avec l'anorexie, les taux seront faibles.
  3. Radiographie. Aide à révéler l'amincissement des os et des articulations.
  4. Tomodensitométrie - pour exclure une tumeur au cerveau.
  5. Examen gynécologique - pour s'assurer que le cycle menstruel est perturbé en raison de l'anorexie.

Les patients anorexiques sont traités en permanence par une équipe de spécialistes: neuropathologiste, psychiatre, gastro-entérologue, psychologue clinicien. Dans le même temps, le patient suit une thérapie de groupe - il reçoit donc une rétroaction adéquate. Par exemple, on dit à une patiente qu'elle est belle, qu'elle vient de perdre beaucoup de poids et qu'elle doit aller mieux..

Le traitement se compose de plusieurs étapes. Premièrement, le repos au lit est prescrit et un régime est prescrit. Les patients reçoivent des injections d'insuline pour créer l'appétit. Si une personne ne mange pas, une solution de glucose-insuline est injectée et gavée - par sonde. L'étape dure deux à trois semaines.

Une fois que le patient a gagné deux à trois kilogrammes, un traitement spécifique commence. Le patient est autorisé à se lever et est progressivement transféré au mode de vie et de nutrition habituel. À ce stade, une psychothérapie comportementale et cognitive est effectuée. Le premier aide à prendre du poids, comprend un exercice modéré et une thérapie nutritionnelle. Le second aide le patient à changer la perception déformée de son corps..

Le traitement principal est complété par des médicaments pour réduire l'anxiété, arrêter la dépression, restaurer les hormones et soutenir un corps appauvri en vitamines et minéraux.

Après un traitement, une personne doit être constamment surveillée - pour surveiller son alimentation, montrez-la aux médecins. Le risque de récidive persiste pendant plusieurs années.

Résumer

L'anorexie mentale est une maladie dangereuse difficile à reconnaître au stade initial. Après tout, les personnes atteintes d'un trouble de l'alimentation cachent soigneusement la situation et ne la considèrent pas comme problématique. Si vous ignorez la maladie, cela entraînera des dommages à tous les organes et la mort..

Il est important d'être attentif à vos proches - conjoints, adolescents. Si vous remarquez des signes d'anorexie mentale, hospitalisez immédiatement le patient - cela lui sauvera la vie.

Après le traitement, ne relâchez pas le contrôle - assurez-vous que la personne mange vraiment bien et ne fait pas semblant. Restez en contact avec votre médecin et votre psychologue. Ce n'est qu'ainsi que vous sauverez votre santé et vos proches d'une terrible maladie..

Préparé par: Alexander Sergeev
Photo de couverture: Depositphotos

Anorexie: 10 signes principaux

Le plus souvent, l'anorexie survient chez les filles de 14 à 25 ans. Angelina Jolie, Demi Moore, Victoria Beckham, Mary-Kate Olsen, Yulia Lipnitskaya l'ont déplacée à plusieurs reprises. Dans le même temps, il est presque impossible de déterminer l'anorexie uniquement par des signes externes. Si vous remarquez ces symptômes chez vos proches, ils ont probablement besoin de l'aide d'un spécialiste..

Numéro de signe 1. Gèle constamment

L'anorexie affecte la production d'hormones thyroïdiennes, qui régulent les processus métaboliques et sont responsables du fonctionnement normal du système immunitaire. L'une des conséquences de ce déséquilibre est une violation du régime de température corporelle. En raison d'une mauvaise microcirculation et d'une baisse de la température interne, les patients anorexiques gèlent constamment. Ils sont distribués par des vêtements amples à plusieurs couches qu'ils doivent porter même pendant la saison chaude. Pour la même raison, le corps commence à être recouvert d'une couche de poils fins en vellus - c'est ainsi que le corps essaie de rester au chaud. Cela rend également les personnes atteintes de ce trouble de l'alimentation plus susceptibles d'attraper un rhume en raison de l'affaiblissement de leur système immunitaire. Par exemple, un rhume peut facilement se transformer en sinusite chronique ou en mal de gorge..

Panneau numéro 2. Commence à s'impliquer dans la cuisine

La passion de la cuisine et le désir de nourrir tout le monde est l'un des principaux symptômes de l'anorexie. Vous pouvez vous renseigner sur la maladie en ayant soudain l'envie de regarder des émissions de cuisine, de parler beaucoup de nourriture, de collecter des recettes, de lire des livres de cuisine et de préparer de somptueux dîners pour la famille. Certes, il est peu probable que le patient lui-même touche les plats préparés. La nourriture commence à occuper toutes les pensées, mais elle n'est plus associée à ce qui peut être pris en interne. Quelqu'un pense que l'intérêt pour la cuisine est une tentative du cerveau de vous rappeler ce dont le corps a besoin pour manger. D'autres croient que les personnes anorexiques tirent indirectement de la joie et du plaisir de regarder les autres manger. Si vous remarquez qu'une amie donne son déjeuner à son animal de compagnie, jette de la nourriture ou la déplace dans les assiettes d'autres personnes, cela est préoccupant..

Signe numéro 3. Souvent triste et perd facilement son sang-froid

Les régimes extrêmes entraînent des carences nutritionnelles et des déséquilibres de certaines hormones: la sérotonine, la dopamine, l'ocytocine, la leptine et le cortisol, l'hormone du stress. Par conséquent, les patients anorexiques présentent des sautes d'humeur soudaines et un comportement compulsif en relation avec la nourriture augmente. Par exemple, certains d'entre eux commencent à se laver les mains après chaque contact avec des aliments. En outre, les changements endocriniens provoquent des sentiments accrus d'anxiété et de dépression persistante, selon les chercheurs de la Harvard Medical School. Le fait est que les œstrogènes et l'ocytocine aident à combattre la peur, à réduire le stress et l'anxiété. Et les faibles niveaux de ces hormones, qui sont typiques des personnes souffrant d'anorexie, rendent difficile de surmonter la peur de la nourriture. Dans le même temps, la pression des proches ne fait qu'augmenter l'anxiété..

Signe numéro 4. Pneus rapidement

Le manque de nutrition adéquate et le manque d'appétit entraînent une fatigue accrue. Étant donné que la malnutrition protéino-énergétique survient avec l'anorexie, cela affecte négativement le travail de tous les organes et systèmes du corps. Pour se maintenir en vie, il est contraint d'utiliser des ressources internes, qui sont loin d'être illimitées. En conséquence, la force musculaire diminue chez les patients souffrant d'anorexie. Ils commencent à se fatiguer plus rapidement, ressentent de la faiblesse, de la somnolence et des vertiges fréquents. De plus, des évanouissements et une insuffisance cardiaque (pouls faible, arythmie) sont possibles. Plus une fille perd du poids rapidement, plus les conséquences sont désagréables..

Signe numéro 5. Perd considérablement du poids et a peur de prendre du poids

La simple pensée de pouvoir guérir fait paniquer les personnes souffrant d'anorexie. En même temps, il est presque impossible de les nourrir. Pour réduire au minimum la quantité de calories consommées, toutes les filles ne refusent pas de manger. Ils utilisent différentes méthodes pour réduire le poids corporel. Selon une étude menée par des psychologues américains, 86% des personnes souffrant de troubles de l'alimentation provoquent artificiellement des vomissements, 56% abusent de laxatifs, 49% abusent de diurétiques. En plus des changements de comportement, au fil du temps, des signes externes de la maladie commencent à apparaître. Ceux-ci incluent une perte de poids spectaculaire, des joues et un ventre enfoncés, des sacs oculaires bleus, des clavicules saillantes, des genoux et des coudes pointus. Dans le même temps, la peau devient sèche et pâle et les cheveux deviennent cassants et ternes..

Panneau numéro 6. Devient retiré et peu communicatif

Lorsque le désir de perdre du poids se transforme en obsession, le cercle des intérêts se rétrécit. Un patient anorexique devient renfermé et peu communicatif, perd progressivement le contact avec sa famille et ses amis. Puisqu'à ce moment, une personne est laissée seule avec son problème, elle commence à chercher du soutien dans le cercle des mêmes personnes partageant les mêmes idées qui perdent du poids. En règle générale, les personnes souffrant d'anorexie se retrouvent dans des communautés spéciales qui favorisent la maladie. Là, ils partagent des rapports quotidiens et des «hacks de la vie» qui les aident sur leur chemin vers un «corps parfait». Les administrateurs système n'ont pas le temps de suivre un tel contenu malveillant, donc ces groupes continuent d'exister. Selon des chercheurs canadiens, les médias sociaux sont l'un des principaux catalyseurs du développement des troubles de l'alimentation.

Signe # 7. Compter les calories en permanence

Le comptage strict des calories est une autre règle suivie par les anorexiques. Ils consignent chaque nourriture qu'ils mangent. En règle générale, ces filles réduisent leurs calories à 400-700 par jour. En même temps, beaucoup commencent les soi-disant «journaux alimentaires». Ils sont publiés sur les réseaux sociaux en utilisant le hashtag #anorexiadiary. Chez certains, la maladie commence par un rejet inoffensif des sucreries et des féculents, tandis que d'autres décident d'abandonner la viande ou de devenir végétaliens. De l'extérieur, il peut sembler que tout se passe dans le cadre du concept d'alimentation saine, alors les proches perçoivent ces restrictions comme un caprice d'adolescent. Mais bientôt, le régime est réduit à quelques aliments «sûrs» faibles en gras, et l'humeur commence à dépendre des chiffres sur la balance..

Panneau numéro 8. Fait beaucoup de sport et marche

Dans l'anorexie, un régime extrême est souvent accompagné d'un exercice exténuant. Ainsi, les patients se punissent pour avoir mangé et brûlent les calories qui sont entrées dans le corps. Selon une étude menée par des médecins italiens, 45% des patients souffrant de troubles de l'alimentation ont eu recours à une activité physique intense. Ce phénomène est plus fréquent chez les femmes que chez les hommes, selon des scientifiques de l'Université La Trobe en Australie. Avec l'anorexie, les pensées sur l'entraînement deviennent obsessionnelles: lorsque, pour une raison quelconque, les patients manquent les cours, ils ressentent un fort sentiment de culpabilité. Si une amie a commencé à beaucoup marcher et à se torturer avec un effort physique prolongé, elle a probablement besoin d'aide, avertissent les psychiatres..

Panneau numéro 9. Se plaint de l'échec du cycle menstruel

La réduction de la taille des portions et du nombre de repas affecte négativement la synthèse de la leptine et de l'insuline, hormones qui régulent l'appétit. Leur carence entraîne divers troubles métaboliques et neuroendocriniens. Par exemple, les os du patient deviennent plus lâches et plus fragiles, et donc le risque de fractures augmente considérablement. De plus, avec l'anorexie, la production d'hormones sexuelles diminue, ce qui ralentit la croissance sexuelle, la fonction reproductrice du corps est perturbée et la libido disparaît. En règle générale, avec la perte de kilogrammes chez les patients souffrant d'anorexie, le cycle menstruel est interrompu. Et même avec un manque de leptine, le cerveau cesse de contrôler le processus de perte de poids. En conséquence, le corps commence à perdre du poids rapidement et à rejeter les aliments entrants au niveau cellulaire..

Ana et Mia: comment fonctionne l'industrie de l'anorexie sur les réseaux sociaux

Sur demande "anorexie" dans le réseau social "VKontakte", vous pouvez trouver environ 700 groupes. Dans le même temps, leur contenu est similaire au degré de confusion: images et textes qui incitent à ne pas manger, descriptions de régimes avec une consommation allant jusqu'à 0 calories par jour, publicités pour la vente de médicaments qui privent d'appétit. Ils pourraient être considérés comme de simples groupes d'intérêt si jusqu'à 20% des patients ne mouraient pas de la maladie qui leur était romancée..

Déesse Ana

L'anorexie est un syndrome de perte complète d'appétit. Il ressort à la fois de la prise de médicaments et d'un trouble mental. L'état où le poids disparaît, mais que vous ne voulez pas manger est le Saint Graal pour des centaines de milliers de filles qui sont dans des groupes dédiés aux méthodes extrêmes de perte de poids. Beaucoup d'entre eux reçoivent un diagnostic d'anorexie mentale - un trouble dans lequel les patients, principalement des filles, éprouvent un désir obsessionnel de perdre du poids et perçoivent à la fois leur propre corps et le corps des autres d'une manière déformée..

Dans la description des groupes thématiques, en règle générale, il est indiqué qu'ils ne promeuvent ni ne romantisent les troubles mentaux et alimentaires, n'incitent personne à perdre du poids et ne sont pas responsables des actions des abonnés. Certes, la frontière entre la publication de photographies de filles émaciées pour l'inspiration, le plaisir et l'admiration «ce que vous pensez être vraiment beau» et la propagande est très fragile.

La plupart des publications de ces groupes se consacrent à «ne pas s'enliser». Autrement dit, ne commencez pas à manger après un régime long (ou pas très long). Les messages apparaissent tout le temps et ont un ton assez différent. D'un soutien amical:

Tu peux aller mieux!

N'abandonne pas si tu as trébuché aujourd'hui.

Puisse-t-il vous donner encore plus de motivation et de force..

Je sais que tu peux,

Je sais que tu peux gérer ça parce que je crois en toi.

Croyez en vous aussi.

- aux insultes, aux humiliations, allant de pair avec la romantisation même des troubles de l'alimentation. Dans les communautés de femmes anorexiques pour cette maladie, elles ont trouvé un nom - Ana. Il y a aussi Mia - boulimie (épisodes de suralimentation, accompagnés de nausées auto-induites). Et dans les messages, les administrateurs de la communauté promettent aux abonnés que les déesses Ana et Mia viendront les chercher et les emporteront. Où sera emporté, non spécifié.

Nous avons fait un marché, n'est-ce pas? Vous, faible et volontaire, êtes incapable de faire face à la tâche sans moi. Et en échange du corps désiré, je vais brutalement battre et fouetter votre conscience avec un sentiment de culpabilité, de trahison, de misère. Vous m'avez promis d'être forte et d'endurer toute souffrance pour moi. Mais qu'est-ce que je vois? Vous êtes prêt à m'échanger contre un morceau de nourriture moche! De la nourriture qui pourrit dans votre estomac et qui coule dans les toilettes, laissant des tonnes de graisse et de laideur sur vous!

Pas de miel. Les transactions avec moi ne sont pas annulées. Vous deviendrez fragile et mince ou vous mourrez. Parce que si tu me trahis, je te ferai te suicider.

Boisson

Un régime alimentaire prolongé et peut-être sans fin est la norme pour les abonnés actifs des communautés. Le jeûne est périodiquement interrompu par des épisodes de suralimentation, quand en peu de temps le poids perdu revient. Après cela, les filles recommencent à mourir de faim..

«J'ai toujours un circuit fermé. Soit je perds du poids, soit je récupère tous mes kilos. Ma perte de poids ne dépend pas de moi, mon cerveau est contrôlé par des troubles de l'alimentation. Il y aura de l'anorexie - il y aura des fils à plomb. La boulimie est une perte de poids discutable. Suralimentation - gain de poids ", - Adeline, abonnée de nombreux groupes de perte de poids, a déclaré à Izvestia.

Après avoir pris du poids, les filles se mettent généralement à boire ou à boire. Dans la forme la plus bénigne, une personne refuse simplement les aliments solides. Les produits laitiers et fermentés, les bouillons, les jus de fruits, l'eau minérale, le thé, le cacao et le café sont autorisés. Mais il y a aussi ZhP, ou "hard drink". Seuls les boissons énergisantes, le café et le thé y sont autorisés. "Et il y a encore plus difficile, où, par exemple, le premier jour, vous ne pouvez boire que 0,5 eau minérale", a déclaré Olga lors d'une conversation avec Izvestia, également abonnée à plusieurs dizaines de groupes dédiés aux méthodes difficiles de perdre du poids..

La dernière fois, elle est restée au régime pendant deux semaines, après quoi elle a eu une «panne». «Mais une panne sur un tel régime est même une pomme. J'ai mangé une pomme et j'ai eu la boulimie (la fille a eu la nausée. - N.D.E.). Ce régime est également utilisé par les gens normaux, juste quelqu'un après qu'il va aux stylos », - a ajouté l'interlocuteur de la publication. Les stylos sont aussi la boulimie, quand, après avoir mangé, les filles provoquent des épisodes de vomissements. «J'ai essayé à nouveau de suivre un régime - je ne mange pas de la journée, puis ma mère achète quelque chose de savoureux, je le mange et je vomis. Puis deux doigts ont cessé d'aider. Et j'ai lu quelque part que pour vomir, il fallait boire du thé salé et manger du dentifrice », a ajouté Olga..

Les photographies de côtes recouvertes de cuir et de joues enfoncées avec des légendes motivantes ne sont pas la seule aide que les administrateurs du groupe offrent à ceux qui cherchent à résister sans nourriture solide ni même nourriture du tout. Ils publient et produisent eux-mêmes une variété de contenus.

Par exemple, la musique. Sur fond de mélodie calme, une voix de fille récite comme un mantra: «Tu n’as pas faim, juste une habitude… Maman, ne fais pas, fais vomir… Ta tête tourne par habitude. Vous avez décidé de devenir la plus belle femme anorexique jusqu'à l'été. Vous ne comprenez pas l'anorexie, vous ne connaissez pas le sentiment de liberté. " Il existe de nombreuses variantes. Les scènes de coupe de films et d'émissions de télévision avec des personnages souffrant d'anorexie sont également populaires. À la musique aussi.

Les opinions des abonnés sur ce contenu diffèrent. De «je pense que c'est complètement absurde pour rire» à «certainement aider». De plus, les deux réponses ont été données par des filles qui perdent actuellement du poids. Le premier depuis novembre de l'année dernière ("maintenant je suis hanté par des problèmes nutritionnels éternels, des pannes, de sévères restrictions alimentaires et le désir éternel de perdre encore plus de poids"). Le second perd du poids «régulièrement» pendant un mois, «instable - un an et demi». En même temps, il boit "toutes sortes de pilules qui aident" et se limite à la nourriture.

Pilules magiques

De nombreuses publications dans des groupes thématiques sont également consacrées à la publicité des médicaments sur ordonnance qui aident à perdre du poids. Les vendeurs en ligne exploitent à la fois des pages publiques et achètent de l'espace publicitaire.

Ils laissent également des annonces dans les commentaires sous les messages motivants dans les communautés. Certains administrateurs le suppriment, mais la plupart ne le font pas..

Seul l'un des cinq abonnés qui ont répondu aux questions d'Izvestia a admis avoir pris des médicaments pour perdre du poids. Elle boit un «cocktail» - un mélange d'éphédrine, de caféine et d'aspirine, ainsi que des laxatifs et des diurétiques. Certes, il considère que les deux derniers remèdes ne sont pas aussi efficaces que le premier.

Une autre interlocutrice de la publication a déclaré qu'elle avait «une légère dépendance aux laxatifs et aux diurétiques pendant un certain temps»: «Au début je les buvais rarement et seulement quand c'était nécessaire après une suralimentation compulsive et des rechutes. Ils éliminent toute l'eau du corps et soulagent les gonflements, grâce auxquels vous pouvez perdre 1 à 3 kg après quelques heures d'action, mais ce n'est que de l'eau. Après une journée, vous gonflez encore plus à cause d'eux, car les reins refusent de fonctionner normalement. Vous buvez à nouveau, car il est effrayant de se regarder dans le miroir alors que vous pouvez à peine voir vos yeux à cause d'un œdème. J'ai juste arrêté de les boire, j'ai dû attendre une semaine et endurer tout le gonflement de mon corps, puis tout est revenu à la normale par lui-même, et il n'y avait plus de gonflement à cause d'eux. Beaucoup de gens ne peuvent pas s'en débarrasser pendant des années, la dose atteint presque tout le paquet de pilules, mais, heureusement, je n'en ai souffert que pendant environ un mois. ".

L'éphédrine, qui fait partie du cocktail, aimée de nombreuses filles qui rêvent d'être prises par la «déesse Ana», est une matière première pour la production de médicaments dont le stockage, l'utilisation et la vente sont interdits en Russie. Il est obtenu à partir de médicaments qui peuvent être achetés dans une pharmacie ordinaire, y compris les sirops contre la toux. En association avec la caféine, l'effet sur le cœur du cocktail est très grave.

Les laxatifs et les diurétiques ont également des effets secondaires. Le laxatif entraîne des problèmes avec le tractus gastro-intestinal. «Je me souviens d'un cas où j'ai bu environ 30 comprimés d'un diurétique et j'ai failli mourir la nuit. J'étais si mal que j'ai quitté les toilettes et je n'ai pas atteint le lit. En conséquence, je me suis endormi par terre. Pendant tout ce temps, j'étais tourmenté par des convulsions sauvages, de la douleur, je délirais, j'étais allongé avec de la fièvre. Récemment, j'ai utilisé 47 du même diurétique, mais il n'y avait pas d'effet aussi fort que la dernière fois. C'était mauvais, mais supportable, parce que le corps est tellement tué et habitué aux pilules qu'il ne s'en soucie pratiquement pas », a déclaré Adelina..

À leur tour, les diurétiques éliminent les ions potassium, calcium et magnésium du corps, qui sont très difficiles à restaurer avec un régime..

Il y a aussi Prozac. Il occupe le premier rang en termes de popularité dans les publicités. C'est un antidépresseur qui prive d'appétit comme effet secondaire. Certes, chez certains patients, cela ne réduit pas l'anxiété et l'apathie, mais au contraire les augmente fortement. Pendant longtemps, la société pharmaceutique qui a fabriqué le Prozac a caché le fait que plus de 2000 personnes se sont suicidées en testant le médicament. Avant cela, les pensées suicidaires ne les dérangeaient pas..

Assistance Internet

Les groupes sur Ana et Mia publient constamment du contenu. Et ce flux d'information soutient en lui-même ceux qui décident d'abandonner la nourriture. Par conséquent, comme le disent les filles, elles souscrivent à des dizaines de communautés similaires. «J'ai mis des notifications sur les nouveaux enregistrements dans 40 de ces groupes. Et littéralement toutes les minutes cinq ou six entrées sont publiées motivantes. Vous les lisez, et peu importe comment il n'y a pas une minute où vous pouvez oublier que vous devez perdre du poids », a déclaré une fille qui s'est présentée comme Tate.

Les photos des groupes sont publiées par les abonnés eux-mêmes. Les albums pour cela sont divisés en "louez-moi" et "grondez-moi". En fonction du type d'album, et non de l'apparence de la silhouette de la fille sur la photo, ils écriront dans les commentaires «tu as fière allure», «tu es intelligent» ou «tu es grosse», «les jambes sont grosses».

Les femmes anorexiques qui n'ont pas encore atteint l'idéal portent un fil rouge au poignet droit et les soi-disant pro-anes (femmes anorexiques professionnelles qui ont atteint leur idéal) - à gauche. Bulimichki porte un fil bleu ou bleu, orthorexique, souffrant d'un désir obsessionnel pour une alimentation saine, - vert.

Il existe des albums pour les compétitions de perte de poids. Les participants qui se disputent un prix en espèces (consistant en des contributions qu'ils ont eux-mêmes faites, ou au moins une partie de ces contributions), téléchargent régulièrement leurs photos. Parmi les commentateurs des images, il y a ceux qui essaient de dissuader les filles de perdre du poids extrême. Par exemple, à partir d'un poids de 35 kg pour une hauteur de 164 cm, mais les personnes environnantes demandent généralement aux auteurs de vaquer à leurs occupations et de ne pas interférer avec les autres.

Il existe des robots pour ceux qui n'ont pas assez de recharge émotionnelle. Programmes qui, en réponse à des demandes telles que «sauver d'une panne», «comment faire face à la cellulite», envoient des photos de modèles minces, des vidéos avec des femmes anorexiques, des recettes diététiques ou quelque chose comme ça:

Si vous voulez devenir anorexique, buvez autant d'eau que possible. En remplissant votre estomac de liquide, vous pouvez réduire considérablement votre appétit..

Tenez la nourriture dans votre bouche, vous pouvez même bien la mâcher, puis la recracher.

Mâchez bien vos aliments pour consommer plus d'énergie.

Histoire sans fin

Toutes les filles interrogées par Izvestia disent que le poids idéal pour une femme anorexique est en principe inaccessible. «Maintenant, j'ai déjà arrêté de conduire comme ça, je n'ai plus qu'à devenir 8 kg de moins, plus beau, et je vais me calmer. Je veux que j'aime tout dans le miroir », a déclaré Olga dans une interview, qui 15 minutes plus tôt a admis qu'elle avait déjà atteint l'objectif chéri de 45 kg, mais a continué à perdre du poids jusqu'à ce qu'elle se retrouve dans un hôpital psychiatrique..

«Mes idéaux en termes de poids ont constamment changé, mais maintenant, mon objectif est toujours d'atteindre 35 kg avec une taille de 170. Avant cela, je voulais 42, 40, 38 et ainsi de suite. Les chiffres diminuent rapidement, mais cela ne me facilite pas la tâche », a admis Adelina..

«J'ai commencé à perdre du poids de 73 kg avec une augmentation de 174, à 59. En ce moment, je perds du poids - je reprends plus ou moins 5 kg. Je prévois de perdre du poids jusqu'au moment où je m'apprécie dans le miroir. C'est peut-être 55 kg, peut-être beaucoup moins », a déclaré une fille se cachant sous le pseudonyme de Mikhail.

"Avec ma taille de 177, mon poids était à l'origine de 59-60, maintenant il est de 51. Je prévois de perdre du poids à 43", a déclaré Tate.

La photographe, chroniqueuse et auteur de livres sur l'alimentation saine Alya Samokhina estime que le poids idéal diminue constamment chez ceux qui aiment la perte de poids extrême, en raison du fait que dans le processus l'idée d'eux-mêmes change, comment les autres vous perçoivent en tant que personne sur l'apparence en général. «Et déjà ces valeurs qui étaient pertinentes au moment du début du régime perdent leur sens. Et l'illusion semble que peu importe votre poids, vous n'êtes toujours pas idéal pour vous-même ou pour ceux qui vous entourent. Et les chiffres sur les échelles ne sont pas perçus comme des chiffres, mais ils devraient simplement être de moins en moins nombreux », a déclaré Samokhina..

Selon elle, les filles anorexiques lui ont demandé conseil, mais elle ne pouvait pas les aider. «Ils m'ont interrogé sur la transition vers le végétarisme. Ils avaient des attentes à ce sujet. Ils ont demandé s'il y avait des régimes similaires proches de zéro calorie. Quels types d'édulcorants peuvent être trouvés, quels types de farine peuvent être utilisés pour ne pas grossir. Etc. Il me semble que lorsqu'ils posent des questions, la seule réponse qu'ils veulent entendre est soit «tu peux manger tout ce que tu veux, mais en très petites quantités», soit «il y a une pilule magique, et si tu la manges après ça, en mangeant le gâteau Napoléon, rien ne vous arrivera. " Il me semble qu'ils attendent une sorte d'information », a déclaré Samokhina à Izvestia..

Aide ou entreprise

L'écrasante majorité des administrateurs de groupes dédiés aux méthodes extrêmes de perte de poids n'ont pas répondu aux demandes d'Izvestia. Parmi les deux qui ont répondu, une a déclaré que son groupe, qui existe depuis six ans, "a été créé pour vous motiver et motiver ceux qui perdent du poids". Dans le même temps, elle a admis que "les messages dans le groupe sont différents, certains crient vraiment sur l'anorexie". «Mais surtout, ce n'est que de la motivation», dit-elle..

Un autre membre de son groupe avec plusieurs centaines d'abonnés essaie de "dissuader les filles d'une perte de poids aussi extrême, des pilules et autres choses désagréables". «Nous leur expliquons tout, leur disons, et beaucoup commencent à écouter. Je suis très heureux que nous puissions aider quelqu'un, même si nous sommes nous-mêmes dans une telle situation », a déclaré le créateur de la communauté.

Ni l'un ni l'autre avec les administrateurs des autres groupes n'est constamment en contact. «Mon groupe n'a rien à voir avec aucun autre, mais je pense qu'il y a de tels cas sur le Web [lorsque plusieurs groupes dédiés à l'anorexie ont un conservateur commun]», a déclaré l'un des interlocuteurs d'Izvestia..

L'hypothèse selon laquelle les groupes extrêmement nombreux sur l'anorexie n'ont pas un objectif destructeur, mais peuvent avoir un conservateur commun, a également été confirmée par Alexander Dvorkin, vice-président du conseil d'experts pour la conduite d'études religieuses d'État sous le ministère de la Justice de la Fédération de Russie. Il croit qu'il s'agit d'une entreprise de vente illégale de médicaments sur ordonnance uniquement ou de promotion de programmes de perte de poids. «Je crois que c'est le projet commercial de quelqu'un pour la distribution de médicaments, des cours, des formations de perte de poids. Il est possible que divers psychopathe y promeuvent le sujet de l'anorexie, mais même parmi les filles qui y publient leurs photographies, une ou deux sont anorexiques. Les autres ne sont que des filles maigres », a déclaré Dvorkin..

Minceur = amour

Dans la grande majorité des histoires de femmes anorexiques anciennes ou actuelles, il est fait mention d'une expérience traumatique. «J'avais 13 ans. J'ai rencontré le garçon pendant deux semaines. Il m'a laissé, laissé en anglais, j'étais tellement inquiet. J'étais déprimé, j'ai commencé à me plonger dans moi-même, ce qui ne va pas avec moi. Puis j'ai décidé que j'étais grosse. Et j'ai commencé à aller manger au KFC, même les caissiers ont commencé à me reconnaître, à pleurer et à me punir. De nombreuses filles qui perdent du poids de cette façon font de même. Ils se punissent pour la nourriture, ils se sentent mal, ils souffrent de dépression.

- Le gars que j'ai rencontré avant la 10e au moment de la séparation m'a dit 60 fois que j'étais grosse et stupide. Et depuis septembre, j'ai commencé à communiquer avec une fille qui a perdu beaucoup de poids au cours de l'été. J'ai commencé à lui demander, elle a dit qu'il y avait un régime pour boire, il suffit de boire. Puis elle a commencé à parler des sorties, des calories et m'a recommandé un groupe, - Olga a dit à Izvestia.

Cette histoire est plus que typique. Si ce n'est pas un ex, puis un parent, des frères ou sœurs, un enseignant, des camarades de classe - quelqu'un dit à la fille qu'elle est grosse.

Ces blagues et insultes apparemment innocentes ont des conséquences extrêmement graves. 10 à 15% des personnes anorexiques sont incurables. La literie périodique dans les hôpitaux, où ils sont nourris par sonde, n'a aucun effet sur leur vie future. Les filles hospitalisées admettent qu'elles ne font que tromper les médecins pour qu'ils sortent.

Selon les psychologues, ceux qui ne ressentent pas le soutien de leurs parents dans l'enfance sont plus sensibles à cette maladie. Il y a, par exemple, des histoires de mères qui se vantent auprès de leurs filles de pouvoir porter une robe qui ne leur suffit pas. Des pères qui se moquent de la taille croissante des vêtements de leurs filles. De 13 à 18 ans, ces commentaires sont pris à la lettre. Leur valeur, alimentée par le flux de contenu sur Internet, est hypertrophiée.

Le motif obsessionnel des publications de groupes thématiques est "Vous êtes gros, donc personne ne vous aime". Et, probablement, vous ne devriez pas réduire tout le problème à cela, mais peut-être que les parents qui lisent différents guides sur la façon de reconnaître l'anorexie chez un enfant devraient prêter attention non seulement aux vêtements sombres et amples et au refus de dîner à une table commune, mais aussi à humeur à cette table.

Décodage, signification

  • Dictionnaire de la mode
  • Les fashionistas
  • Tatouage
  • Sous-cultures
  • Prison
    • Les insultes
    • Anglais. argot
    • K-pop
  • À propos du sexe
  • À propos du tourisme sexuel
  • Sur l'amour

2 Anorexique qu'est-ce que cela signifie? À notre époque, la minceur excessive est toujours en vogue, tant de filles consacrent beaucoup d'efforts à transformer leurs formes appétissantes en un tas d'os. Bien qu'il soit intéressant de noter que la mode en Occident s'éloigne déjà des normes 90-60-90. Dans ce court article, nous parlerons des filles qui rêvent d'être comme une feuille de papier, à la fois en poids et en épaisseur, elles sont communément appelées Anorexic, ce qui signifie que vous lirez un peu ci-dessous.
Cependant, avant de continuer, permettez-moi de recommander quelques publications plus populaires sur les filles et les femmes. Par exemple, comment comprendre le mot Pikhva, que signifie Vagin, qui s'appelle Kulyoma, qu'est-ce que PMS, etc..
Alors, continuons, que signifie anorexique? Ce terme a été emprunté à la langue grecque «anorexie», et se traduit par «sans envie de manger». En Russie, les filles au teint similaire ont longtemps été appelées Sikilds..

Comment déterminer si une fille souffre réellement d'anorexie? L'un des premiers points auxquels vous devez prêter attention est l'enthousiasme excessif de la jeune personne avec toutes sortes de régimes, malgré le fait que son poids est déjà faible. Et plus une femme perd du poids, plus elle s'inquiète de son poids, qu'elle prétend trouver en elle-même. Ce qui est surprenant, c'est que même avec une anorexie avancée, la patiente continue de prétendre qu'elle est en parfaite santé. Certaines femmes individuelles se retrouvent parfois dans un état tel que seule l'hospitalisation peut les sauver. Malheureusement, dans ces cas avancés, les nutritionnistes ne peuvent plus rien faire, ici il faut contacter soit des psychologues, soit des psychiatres.

Il existe des groupes sur les réseaux sociaux dans lesquels l'anorexie est largement encouragée, où les filles préoccupées par leurs kilos partagent des moyens de perdre encore plus de poids. Ces bébés, au sens littéral du terme, ont même développé leur propre jargon spécial, que nous présenterons ci-dessous..

Dictionnaire anorexique

Kcal - kilocalories, c'est-à-dire la teneur en calories du produit.

300, 500 - ces chiffres dans les régimes indiquent le nombre de calories.

PP - l'abréviation de "Bonne Nutrition".

ABC - une abréviation pour "Ana Boot Camp", c'est le nom d'un régime très puissant, qui convient dans les cas les plus avancés, ou ceux qui "ne sont pas en bons termes avec la tête".

ZhP - une abréviation pour "Hard Drinking".

L'échange est le jargon de l'expression «métabolisme».

Plateau - c'est ainsi que les femmes anorexiques appellent une situation où le poids ne change pas pendant longtemps, que ce soit dans un sens ou dans l'autre, bien que vous soyez au régime.

CP est une abréviation pour "Overeating Compulsive" (c'est la consommation incontrôlée de grandes quantités de nourriture).

Gain de poids - jargon désignant le gain de poids sur la balance.

Fil à plomb - jargon, ce qui signifie réduction de poids sur la balance.

Un papillon de nuit est un désir obsessionnel de s'associer aux papillons de nuit, car ces insectes sont si légers et légers. Chez les femmes anorexiques, ce surnom est pris comme un compliment..

Papillon - le même que "papillon de nuit", est un compliment en ano-cercle.

Rem est une abréviation du mot "Remantadin" (remède contre le rhume), avec une utilisation prolongée contribue au développement de l'anorexie.

FLU - abréviation de Fluoxetine, est un antidépresseur qui supprime l'appétit et, par conséquent, provoque une anorexie.

ECA - c'est ainsi que les femmes anorexiques appellent un certain nombre de médicaments, "Ephedrine Caffeine Aspirin" (ils sont utilisés dans le fitness et la musculation pour soulager les muscles et perdre du poids).

Bisak - abréviation de Bisacodyl (laxatif fort).

Bronchus est une abréviation du mot Bronholitin, qui est un sirop contre la toux contenant de l'éphédrine, qui est à son tour un composé ECA.

Fen est une abréviation du mot amphétamine (c'est une substance narcotique et un psychostimulant).

Fil bleu ou bleu sur le poignet - ce symbole indique qu'une personne souffre de boulimie (il s'agit de fluctuations périodiques ou fréquentes de poids, avec des périodes de suralimentation incontrôlées et des formes de nettoyage ultérieures).

Fil rouge sur le poignet droit - la fille veut devenir anorexique.

Fil violet sur le poignet - est un symbole de la communauté anorexique, ou une désignation que vous êtes un PA-schnitz.

Mia est l'abréviation de boulimie.

Ana est l'abréviation d'Anorexie.

MF - signifie «malnutrition», c'est-à-dire que la fille se limite à obtenir des calories.

Pro-ana - l'abréviation peut être déchiffrée comme «anorexique professionnelle», c'est-à-dire une personne qui surveille son poids et sa silhouette, et essaie d'atteindre la perfection complète, telle qu'elle le comprend.

Les calories sont un jargon pour un régime à base de calories..

SG - l'abréviation signifie "Dry Hunger".

ОВ - une abréviation de l'expression "Substance Exchange".

MCC est une abréviation qui signifie «Cellulose microcristalline» (une substance qui aide à nettoyer le corps et à perdre du poids efficacement).

Chitting est le nom donné à une pause pré-planifiée dans le régime, au cours de laquelle seule une alimentation saine est généralement consommée. Parfois une mesure nécessaire, lorsqu'un «plateau» se produit, lorsque la marque de poids est conservée au même endroit pendant une longue période.

CD est une abréviation assez courante pour "Critical Days".

Je vous souhaite des lignes à plomb - c'est un souhait bienveillant dans les anneaux, une personne vous souhaite de grands fils à plomb, c'est-à-dire une réduction de poids sur la balance (je m'excuse pour la tautologie).