Comment se débarrasser de la fatigue constante, de la somnolence et de l'apathie

La somnolence, l'apathie et la fatigue constante indiquent un trouble fonctionnel du système nerveux. Souvent, ces symptômes apparaissent à la suite de maladies dangereuses à évolution latente. Pour un traitement efficace et adéquat, il est nécessaire de déterminer avec précision les causes de la fatigue persistante. Vous pouvez vous débarrasser du blues, de l'anxiété, de la léthargie, de la perte de performance, de l'irritabilité et d'autres signes du syndrome de fatigue chronique grâce à une thérapie complexe.

  • 1. Causes de la somnolence et de la fatigue chronique
  • 2. Facteurs provoquants et principaux symptômes
  • 3. Le tableau clinique du développement de la pathologie
  • 4. Méthodes modernes de traitement
  • 5. Thérapie avec des remèdes populaires

La fatigue chronique est reconnue par les médecins comme une réaction naturelle du corps à la formation de névroses associées à l'inhibition de la fonction de la zone responsable des processus d'inhibition. Le système nerveux s'épuise en raison d'un stress intellectuel complexe et d'un stress émotionnel, accompagné d'une faible activité physique. Un environnement sanitaire et écologique défavorable, des infections virales et des maladies chroniques peuvent aggraver le développement de la maladie..

Les raisons de la fatigue constante résident dans le rythme de vie intense de la métropole moderne. Une somnolence constante, une fatigue rapide sont des symptômes critiques, ignorant ce qui provoque le développement du syndrome de fatigue chronique. Un déséquilibre énergétique peut être causé par un manque d'oxygène - une faible quantité d'oxygène entrant dans les cellules du corps provoque une réaction négative dans le cerveau.

L'hypoxie chronique (manque d'oxygène) se manifeste principalement par un bâillement constant. Si vous ne ventilez pas la pièce et ne marchez pas à l'air frais tous les jours, le risque de développer une fatigue constante et une somnolence accrue est décuplé. Les situations stressantes constantes augmentent la production de l'hormone cortisol. Un excès entraîne une fatigue constante et, dans certains cas, un épuisement..

La consommation excessive de café pendant la journée est considérée par les médecins comme une autre raison importante. Trois tasses par jour suffisent pour vous garder éveillé. Sinon, le café causera de la léthargie, de la somnolence et de l'apathie. Selon les statistiques médicales, une diminution des performances mentales et une fatigue accrue sont les seuls symptômes du développement de l'hépatite C. Les signes latents de la maladie ont des conséquences très dangereuses pour le corps. Si une personne se fatigue après un effort mineur, il lui est difficile de marcher sur de longues distances, peut-être que la raison réside dans des problèmes de travail du cœur et des vaisseaux sanguins.

L'apnée du sommeil peut vous rendre fatigué et faible tout au long de la journée. De plus, le patient ignore souvent complètement les raisons d'une mauvaise santé. Les problèmes de thyroïde provoquent une léthargie, une gêne musculaire, des sautes d'humeur fréquentes, de la fatigue et de l'apathie.

Les processus pathologiques suivants dans le corps contribuent au développement d'une mauvaise santé, d'une somnolence et d'une fatigue constante:

  • maladies pulmonaires, lésions obstructives des tissus pulmonaires;
  • infections des voies urinaires (cystite, polyénéphrite, urétrite);
  • avitaminose, anémie;
  • insuffisance cardiaque;
  • perturbations hormonales;
  • violations du système reproducteur;
  • troubles neuropsychiatriques.

Les symptômes de fatigue chronique peuvent se manifester à divers degrés d'intensité. Tout dépend des caractéristiques individuelles de chaque organisme. La faible efficacité, le manque d'énergie, la somnolence, l'indifférence à ce qui se passe sont plus susceptibles de déranger les personnes actives et responsables occupant des postes de direction. Cela est dû à un sens accru des responsabilités et à un état de tension constante..

Les causes de la fatigue constante peuvent également résider dans la maladie avec des affections mortelles. Il n'est pas rare que les médecins détectent un cancer ou une infection par le VIH aux derniers stades. Les experts disent qu'ignorer les symptômes de la fatigue chronique peut entraîner un épuisement nerveux important. Une faible résistance aux facteurs de stress et aux processus infectieux apparaît, ce qui empêche la formation de sérotonine, l'hormone de la joie, et conduit à une détérioration du bien-être général.

Si la sérotonine est produite au bon niveau, l'humeur d'une personne sera toujours bonne, la vigueur et une poussée d'énergie sont garanties. Une personne sera capable de résister à tout stress et surcharge. L'apathie, l'humeur dépressive et la perte d'énergie s'accompagnent soit de gourmandise, soit d'un manque absolu d'appétit. La fatigue est le principal symptôme du syndrome de fatigue chronique. Sa principale différence avec la fatigue ordinaire est la stabilité et la constance..

Un trouble similaire accompagne les patients même après une longue nuit de repos. La perte rapide de performances et la léthargie sont associées à une coordination lente des mouvements, à la distraction, aux étourdissements, à l'irritabilité nerveuse et à l'anxiété. Ces signes commencent à déranger le patient dès le stade initial du développement du syndrome, il est donc possible de le diagnostiquer presque immédiatement..

Il est à noter que même aux premiers stades de la pathologie, vous avez toujours envie de dormir, l'irritabilité est remplacée par l'agressivité. Il n'y a pas de force pour votre passe-temps préféré, il y a une gêne dans tout le corps, la tête fait constamment mal.

Les sensations de fatigue et de fatigue qui dérangent une personne pendant 6 mois sont des signes typiques du syndrome de fatigue chronique..

Les symptômes secondaires de la maladie sont les suivants:

  • inconfort ou douleur dans les tissus musculaires;
  • légère fièvre ou frissons;
  • maux de tête étendus;
  • sensation de fatigue prolongée après un effort physique mineur;
  • processus inflammatoires dans les ganglions lymphatiques axillaires et cervicaux;
  • rhinopharyngite;
  • intolérance à la lumière vive;
  • désorientation spatiale;
  • oubli et distraction.

Les symptômes objectifs comprennent l'anxiété, l'anxiété, les peurs déraisonnables, la diarrhée ou la constipation. Les causes de fatigue persistante causées par des maladies aiguës ou chroniques nécessitent une attention médicale immédiate.

La fatigue chronique et la somnolence doivent être traitées par une approche intégrée. Les méthodes basées sur le nettoyage du corps ont un effet réussi. L'administration de médicaments qui normalisent le fonctionnement du système nerveux fait partie intégrante de la thérapie. L'objectif principal de la thérapie conservatrice est d'activer l'activité cérébrale. Il est nécessaire d'éliminer les problèmes avec les systèmes immunitaire et endocrinien.

L'hydrothérapie et l'hydrothérapie améliorent l'activité hormonale et le tonus musculaire. Utiliser de l'eau froide pour la douche et le frottement aide à se débarrasser des problèmes de vaisseaux sanguins et stimule l'activité cardiaque. Les douches de contraste et les bains chauds aux huiles aromatiques sont illustrés. Méthodes de physiothérapie populaires - thérapie par la couleur, massage, exercices de respiration.

Les médecins recommandent de lutter contre les manifestations de la fatigue en utilisant des couleurs vertes et rouges. Le vert calme, soulage le stress et le rouge - dynamise et stimule l'activité mentale. La gymnastique respiratoire élimine la somnolence et aide à activer les processus énergétiques chez les femmes et les hommes. Il est conseillé aux deux sexes de ne pas négliger les séances de massage pendant les périodes de somnolence accrue et de fatigue constante, quelles qu'en soient les raisons..

Pour réduire les effets de la fatigue chronique, il est important d'optimiser votre alimentation. Ne mangez pas trop et ne consommez pas de grandes quantités d'aliments gras et épicés. Ne limitez pas l'apport de vitamines et de suppléments minéraux dans le corps. Les préparations pharmaceutiques doivent contenir du zinc, du magnésium, du fer, du sélénium, des vitamines B et de l'acide ascorbique. Pour les femmes, afin de prévenir la fatigue pendant les menstruations associée au développement de l'anémie, il est recommandé de manger des aliments à haute teneur en fer.

Vous pouvez éliminer la somnolence, la fatigue constante, l'apathie avec des remèdes populaires. Les infusions, les décoctions, les thés à base d'herbes médicinales et de produits naturels sont particulièrement appréciés. L'utilisation quotidienne de thé à la camomille ou à l'échinacée a un effet calmant sur le corps.

Il est recommandé d'augmenter l'immunité et d'activer l'activité mentale à l'aide d'un remède curatif à base de miel naturel. Le mélange se compose de quantités égales de miel, de citrons et de noix. Tous les ingrédients doivent être hachés et bien mélangés. Une dose unique ne doit pas être inférieure à 30 g. Le cours d'administration - 3 fois par jour pendant les périodes d'exacerbation des troubles - avec apathie, somnolence et bleus.

Un mélange d'infusion de lait et de camomille est particulièrement efficace. Le produit est préparé à partir d'une cuillère à café de fleurs végétales et d'un verre de lait. Le bouillon doit être réchauffé dans un bain-marie pendant 30 minutes, filtré et bu chaud. Prendre le matin et le soir tous les jours jusqu'à ce que l'état psychologique revienne à la normale et que les signes de fatigue chronique disparaissent.

Le jus de raisin naturel a un effet tonique. Un verre de boisson est plus bénéfique s'il est consommé une demi-heure avant un repas. Les cocktails de fruits à base de banane, de jus d'orange et de citron ont des propriétés générales fortifiantes, régénérantes et revigorantes. De tels agents cicatrisants peuvent être utilisés à tout moment..

Les événements négatifs de la vie, le stress, la dépression peuvent provoquer le développement d'un syndrome de fatigue chronique. Exacerbation de l'apathie, la somnolence constante est souvent favorisée par des maladies d'étiologies diverses, parfois mortelles. Si des troubles fonctionnels de la sphère émotionnelle, tels que le blues, l'anxiété, la peur de la mort, la somnolence, la fatigue gênent un mois ou plus, vous devez consulter un établissement médical.

Irritabilité et nervosité: les ennemis numéro un

Connaissez-vous un tel état lorsque les nerfs sont tendus à l'extrême et que n'importe quelle petite chose peut devenir folle? Tout le monde a probablement vécu cela au moins une fois dans sa vie. Mais cela devient un problème si l'irritabilité devient un compagnon constant. La volonté d'exploser pour quelque raison que ce soit interfère avec la communication et la vie normale. Enfin, la nervosité peut avoir des raisons loin d'être anodines..

Tout ce que vous devez savoir sur l'augmentation de l'irritabilité et comment y faire face, nous l'avons rassemblé dans cet article..

Irritabilité: sortie émotionnelle nécessaire ou danger pour la santé?

L'irritabilité ou, comme on dit souvent dans la vie quotidienne, la nervosité est une réaction émotionnelle accrue aux stimuli externes, qui, en termes de force de leur impact, ne correspondent généralement pas à l'effet produit. En termes simples, une personne perd son sang-froid pour chaque petite chose..

Cette condition s'explique parfois par un mauvais caractère. En fait, l'irritabilité sévère en tant que trait de personnalité, selon les psychiatres, est rare - seulement 0,1% des personnes [1]. Donc, si vos proches ou vous-même souffrez d'une nervosité constante, vous devez rechercher la cause de cette maladie. Les facteurs provoquant des crises d'irritabilité sont somatiques et psychologiques, nous les examinerons plus en détail.

Troubles cérébraux

Une nervosité et une irritabilité accrues peuvent être le résultat d'un apport sanguin insuffisant au cerveau - en raison, par exemple, de l'athérosclérose ou de l'hypertension. Dans ce cas, ils sont combinés avec d'autres troubles émotionnels, mentaux et somatiques. Chez les patients atteints d'athérosclérose, la mémoire se détériore (en particulier pour les événements récents), la concentration de l'attention s'affaiblit et l'activité intellectuelle diminue. Avec l'hypertension, le principal symptôme est une augmentation persistante de la pression, les maux de tête ne sont pas rares. Dans ce contexte, des troubles anxieux et un état de nervosité apparaissent..

Il existe également d'autres types d'encéphalopathies (lésions cérébrales): rénales, hépatiques, diabétiques, toxiques, post-traumatiques. Dans tous ces cas, la base est une maladie grave, un empoisonnement ou une blessure et, bien sûr, l'irritabilité n'est pas la seule manifestation des conditions ci-dessus.

Maladies endocriniennes

Les déséquilibres hormonaux affectent souvent la sphère émotionnelle. Si vous craignez une nervosité excessive, il ne fait pas de mal d'examiner la glande thyroïde. Un excès d'hormones thyroïdiennes accompagnant certaines de ses maladies - la thyréotoxicose - s'accompagne d'une irritabilité constante, de fatigue, d'insomnie, d'une perte de poids avec augmentation de l'appétit, de tremblements, de tachycardie et de troubles des selles.

Climax

L'apparition de la ménopause s'accompagne souvent d'une variété de symptômes, et une sensation d'irritabilité est presque toujours présente parmi eux. Parmi les autres troubles de la psyché et du système nerveux, les femmes au cours de cette période notent des larmes, une instabilité de l'humeur, de la fatigue, des troubles de la mémoire et de l'attention et des troubles du sommeil. Si ces signes sont observés en combinaison avec des bouffées de chaleur, une transpiration excessive, des maux de tête, il y a très probablement une ménopause pathologique..

Toutes les manifestations désagréables disparaissent d'elles-mêmes quelques années après l'arrêt complet des menstruations. Pour soulager la condition, y compris réduire l'irritabilité pendant la ménopause, il vaut la peine de contacter un gynécologue-endocrinologue pour prescrire un traitement correctif.

Maladies et troubles mentaux

Une nervosité et une irritabilité sévères se produisent dans le contexte de troubles mentaux courants tels que la névrose, la dépression, le trouble anxieux. Parfois, ils se développent à la suite du psychotraumatisme transféré. L'irritabilité dans les troubles mentaux est souvent associée à l'insomnie, à une humeur supprimée ou, au contraire, à une humeur déraisonnablement élevée, à la peur, à des pensées obsessionnelles.

Parfois, la nervosité accrue cache une maladie mentale grave, comme la schizophrénie. Les personnes souffrant d'alcoolisme, de toxicomanie et d'autres types de dépendance sont sujettes à l'irritabilité..

Seul un médecin (psychiatre, psychothérapeute) peut déterminer avec précision la présence d'une maladie ou d'un trouble mental. Les symptômes sont souvent bénins et à première vue, il est difficile de comprendre que la personne est vraiment malade. Pour poser un diagnostic précis, un examen approfondi est nécessaire..

Épuisement nerveux

Cette condition est parfois considérée comme un type de trouble mental, mais nous avons décidé d'en parler séparément, car c'est peut-être la cause la plus fréquente d'irritabilité. Avec le style de vie moderne, de nombreuses personnes souffrent d'épuisement du système nerveux - des écoliers et étudiants aux employés de bureau et aux femmes au foyer. Un stress mental et mental excessif conduit à la neurasthénie, qui, à son tour, survient en raison de la charge de travail et des études, d'un manque constant de temps, d'une abondance d'informations, de demandes excessives envers soi-même, d'expériences négatives et d'autres caractéristiques de la vie des habitants des villes modernes..

À cet égard, on ne peut que mentionner l'habitude de supprimer les émotions. La société exige qu'une personne qui réussisse soit forte, équilibrée et résistante au stress. Tentant de s'inscrire dans cette image imposée, craignant de paraître faible, de nombreuses personnes (ceci est particulièrement typique pour les hommes en position élevée et généralement associé à une responsabilité accrue) restreignent leurs émotions, ne se permettent pas de les montrer. La tension nerveuse, qui ne reçoit pas d'exutoire, s'accumule régulièrement et atteint tôt ou tard une masse critique. Il en résulte une neurasthénie, qui conduit au mieux à une irritabilité et une nervosité constantes, et au pire à un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque..

Comment savoir si vous souffrez d'épuisement nerveux? Un complexe de signes vous permettra de suspecter cette condition. Si vous travaillez beaucoup et que vous vous reposez peu, que vous ressentez souvent du stress et que dans ce contexte, vous commencez à ressentir de l'irritabilité, de la fatigue chronique, de l'apathie, des difficultés de concentration - il est probable que votre système nerveux soit épuisé. Souvent avec la neurasthénie, des troubles psychosomatiques surviennent: instabilité de la pression et du rythme cardiaque, troubles digestifs, sensations inhabituelles sur la peau.

Manifestations d'un état nerveux

Ainsi, la nervosité n'est pas un trait de caractère et non une conséquence d'une mauvaise éducation, mais une condition pathologique qui nécessite une correction. Cependant, les accès de colère non motivés ne sont généralement pas la seule manifestation. L'état nerveux est souvent accompagné d'autres signes:

  • Insomnie. Des pensées anxieuses vous empêchent de dormir ou vous font vous réveiller au milieu de la nuit. Le sommeil est superficiel, n'apporte pas de sensation de repos, après le réveil une personne se sent fatiguée et dépassée, comme si elle n'avait pas du tout dormi. La somnolence diurne interfère avec le travail et les activités normales.
  • Une sensation permanente de fatigue physique. C'est une conséquence inévitable d'une tension nerveuse excessive et du manque de sommeil. En raison de la fatigue chronique, la capacité de travail diminue, il devient difficile de faire les choses habituelles.
  • Maux de tête. Ils augmentent avec le stress physique ou mental.
  • Anxiété, méfiance et anxiété. Une personne souffrant de nervosité est hantée par des peurs déraisonnables, des pensées désagréables obsessionnelles, souvent elle «trouve» des symptômes de maladies dangereuses. Les petits troubles domestiques dans cet état sont perçus comme une catastrophe..

Les personnes sujettes à une maîtrise de soi accrue ont parfois l'image inverse: extérieurement, elles sont calmes, mais à l'intérieur elles bouillent d'irritation et de colère. Nous avons déjà parlé de la nocivité de la suppression des émotions..

Comment se débarrasser de l'irritabilité et de la nervosité

Avant de réfléchir à la façon de gérer l'irritabilité, vous devez comprendre pourquoi cette condition est survenue. Pour établir la cause, des diagnostics sont effectués. Pour une première consultation, vous pouvez contacter un neurologue ou un psychothérapeute. L'ensemble des études dépend des plaintes, des antécédents et des symptômes qui les accompagnent. Le médecin peut ordonner des tests sanguins et urinaires généraux, une électrocardiographie et d'autres procédures de diagnostic pour identifier ou exclure une pathologie somatique..

Le traitement se concentrera principalement sur l'élimination ou le soulagement de la maladie sous-jacente. Mais il existe des méthodes spéciales pour réduire l'irritabilité..

Psychothérapie

Diverses techniques psychothérapeutiques vous permettent de déterminer les causes d'un état nerveux, de maîtriser les compétences de contrôle des émotions. Les personnes habituées à contenir l'irritation et la colère apprennent à les canaliser dans une direction positive. Le psychothérapeute développe un programme pour se débarrasser de la nervosité individuellement, en tenant compte des caractéristiques de la personnalité et du mode de vie du patient. Des techniques telles que:

  • psychothérapie comportementale, au cours de laquelle le patient apprend à répondre correctement aux situations traumatiques, à faire face efficacement aux stimuli de la vie quotidienne et à recevoir des émotions plus positives;
  • psychothérapie cognitive, visant à comprendre et à résoudre les causes internes de l'irritabilité;
  • hypnose.

Pharmacothérapie

Les médicaments contre la nervosité dépendent de la cause. Par exemple, si l'irritabilité est due à l'hyperthyroïdie, le traitement doit viser à normaliser la fonction de la glande thyroïde, et dans ce cas, l'endocrinologue traitera. Si la cause est la dépression, un thérapeute est chargé de prescrire des médicaments. Dans de tels cas, des antidépresseurs sont prescrits..

Mais il existe aussi des remèdes symptomatiques, dont la réception vous permet de faire face à l'irritabilité, quelle qu'en soit la cause. Les sédatifs à base de plantes (sédatifs) sans ordonnance ont un minimum d'effets secondaires. Leur action vise à réduire l'excitabilité du système nerveux, affaiblissant la réponse aux stimuli. De nombreux sédatifs peuvent aider à normaliser le sommeil..

Dans les cas graves de nervosité, des médicaments puissants sont prescrits - tranquillisants et antipsychotiques. Ces médicaments ont de nombreux effets secondaires, y compris la dépendance, et ne doivent pas être utilisés à moins que cela ne soit absolument nécessaire..

Correction du mode de vie

Lorsque les patients demandent comment se débarrasser de l'irritabilité et de la nervosité, la première chose que les médecins conseillent est de changer leur mode de vie. Tout d'abord, il faut éliminer les facteurs menant à l'épuisement nerveux:

  • si possible, établir un régime de travail et de repos;
  • refuser de mauvaises habitudes;
  • normaliser le sommeil (essayez de vous coucher et de vous réveiller en même temps, ne regardez pas les informations et les programmes alarmants la nuit, dînez au plus tard trois heures avant le coucher).

Les recommandations générales pour un mode de vie sain sont également pertinentes dans la lutte contre l'augmentation de l'irritabilité. Essayez de suivre le bon régime alimentaire, faites de l'exercice et soyez plus souvent à l'extérieur et à l'extérieur. Pour compenser le manque de nutriments dans l'alimentation, vous pouvez prendre des complexes de vitamines et de minéraux.

Les personnes souffrant d'une irritabilité accrue entendent souvent des conseils tels que «soyez plus tolérant», «évitez les conflits», «changez votre attitude face à la situation». Cependant, pas si simple. De telles «recommandations» ne sont plus ou moins pertinentes que si la nervosité est le résultat du stress, et non d'une maladie. Dans le même temps, il ne faut pas sous-estimer la gravité du surmenage psychoémotionnel: il peut se transformer en une forme chronique et provoquer lui-même des perturbations dans le travail des organes et des systèmes. Dans tous les cas, l'irritabilité est un appel au réveil. Par conséquent, ne négligez pas la consultation d'un spécialiste: il pourra découvrir la cause de cette affection et, sur cette base, choisir les bonnes méthodes de traitement.

Un médicament en vente libre pour soulager les symptômes de nervosité

Pour un soulagement rapide des symptômes d'irritabilité, vous pouvez recommander le médicament russe disponible "Corvalol Fito". Contrairement au Corvalol classique, Corvalol Fito de Pharmstandard ne contient pas de phénobarbital, une substance qui peut créer une dépendance et qui équivaut à des médicaments dans un certain nombre de pays. Le médicament contient des ingrédients à base de plantes, dont l'effet apaisant se manifeste séparément et en combinaison.

Le bromisovalérianate d'éthyle contenu dans Corvalol Fito aide à réduire l'excitabilité et à améliorer les processus d'inhibition dans le système nerveux central, grâce auxquels un effet sédatif est obtenu. En outre, le médicament est capable de normaliser le tonus vasculaire. La teinture d'herbe d'agripaume apaise, réduit la fréquence cardiaque, a un léger effet hypotenseur. L'huile de menthe poivrée soulage les spasmes, favorise la vasodilatation. Grâce au complexe de ces trois composants "Corvalol Phyto" permet de soulager l'irritabilité, d'affaiblir les symptômes végétatifs du stress, de normaliser le sommeil.

Le médicament "Corvalol Fito" est disponible sous deux formes posologiques - sous forme de comprimés et de gouttes.

* Numéro de certificat d'enregistrement du sédatif «Corvalol Fito» (formulaire de libération - gouttes pour administration orale) dans le registre national des médicaments - LP-004488 du 10 octobre 2017.

** Numéro de certificat d'enregistrement du sédatif «Corvalol Fito» (formulaire de libération - comprimés) au registre national des médicaments - LP-003969 du 18 novembre 2016.

Le stress peut conduire au développement de maladies somatiques et de troubles psychologiques, en particulier à des dépressions nerveuses et à la dépression.

Le rythme de vie moderne et le stress quotidien peuvent causer de l'anxiété et de l'irritabilité..

La pharmacothérapie peut aider le corps à s'adapter à une situation stressante lorsqu'il est incapable d'éliminer le facteur de stress.

Le stress est une réaction naturelle du corps. Une mauvaise adaptation à de nouvelles conditions peut entraîner un stress chronique et une détérioration significative de la qualité de vie.

Prendre un sédatif peut vous aider à vous remettre d'une situation stressante..

"Corvalol Fito" peut être utilisé dans le cadre d'une thérapie complexe pour éliminer les symptômes de stress.

  • 1 https://dic.academic.ru/dic.nsf/ruwiki/1398158

À la maison, une personne souffrant de nervosité peut maîtriser les techniques de relaxation, les exercices de respiration, les techniques méditatives et l'auto-entraînement. Il est recommandé de tenir un journal dans lequel vous devez noter les explosions d'irritation et les raisons qui les ont conduites. Cela vous aidera à développer des compétences de maîtrise de soi et à apprendre à réagir calmement aux situations stressantes. Un autre bon moyen d'exprimer l'irritation et la colère sans nuire aux autres est de faire de l'exercice..

Irritabilité excessive, manifestations et méthodes de lutte

Irritabilité, nervosité, mauvaise humeur, mécontentement - toutes ces sensations et états désagréables peuvent hanter une personne, s'entremêlant. Ce qui conduit à cet état?

Raisons de l'irritabilité

Cela peut être n'importe quoi, de la mauvaise organisation du temps de travail et du temps libre aux petits problèmes quotidiens. Très souvent, vous pouvez voir des gens qui essaient de rejeter leur négativité pour une raison quelconque, même la plus insignifiante. Et ils expliquent tout cela simplement - l'épuisement et la fatigue. Mais peu de gens pensent que l'irritabilité constante devient très rapidement la cause de tout un tas d'anomalies mentales, qui sont très difficiles à combattre et à traiter..

Il est clair qu'une personne fatiguée s'irrite rapidement. Pour que le travail ne soit pas stressant, ne semble pas monotone, vous devez faire tout votre possible pour rendre le lieu de travail non seulement confortable, mais aussi beau, car les questions importantes sont résolues ici. Si vous ne vous inquiétez pas à ce sujet, une irritabilité excessive ne se fera pas attendre longtemps et la présence constante dans de telles conditions est lourde de problèmes encore plus graves associés à l'apparition de diverses maladies..

Il y a des gens avec une psyché déséquilibrée qui, avec un surmenage banal, peuvent se déséquilibrer. Dans le même temps, de graves problèmes menacent leur santé. La patience, la maîtrise de soi est hors de question.

Les professionnels dans le domaine de la psychologie, la psychiatrie définissent un tel état comme suit. L'irritabilité est la tendance d'une personne à réagir de manière excessive à son environnement normal. Chaque personne saine d'esprit doit se souvenir qu'il y a différentes personnes autour, que différents événements se produisent. Parfois, ils sont positifs, mais parfois ils sont également négatifs. L'irritabilité naturelle est extrêmement rare, mais acquise et devient un signe que nous sommes fatigués, nous amenant à un tel état.

Comment se débarrasser de l'irritabilité

Ils réagissent tous à leur manière. L'irritabilité après l'accouchement apporte ses propres problèmes, les personnes ayant des professions qui nécessitent un stress constant endurent également d'une manière particulière. Cela ne veut pas dire que c'est plus facile pour quelqu'un et plus difficile pour quelqu'un. Certains prennent une cigarette, d'autres mangent des graines ou des bonbons. Ainsi, une compréhension apparaît dans l'esprit que ces actions, même nuisibles avec une conscience claire, peuvent être considérées comme une récompense pour l'état stressant enduré. Mais la fumée de tabac et les calories supplémentaires ne sont pas bénéfiques. Et tout le monde le sait.

Les personnes plus fortes qui savent comment faire face à elles-mêmes et à leurs émotions recherchent une approche différente: elles font du sport, prennent de grandes respirations, essaient de se distraire de différentes manières. Et c'est juste.

Bien sûr, il est difficile de se calmer dans un état stressant et les pannes du système nerveux sont assez difficiles à récupérer. C'est pourquoi, connaissant tous les pièges, il est préférable d'essayer de faire tous les efforts possibles et de ne pas le permettre. Ce n'est pas difficile à faire, il vous suffit d'essayer d'éviter ces états, ce qui signifie que vous devez vous respecter, aimer, prendre du temps pour vous-même, puis la situation changera également..

Irritabilité à travers les yeux de la physiologie

Si l'irritabilité accrue est considérée du côté des symptômes, elle représente une excitabilité excessive avec la tendance du patient à montrer des émotions négatives. Mais surtout, ces mêmes émotions dépassent la force du facteur même qui les a provoquées. En d'autres termes, nous pouvons dire que même une petite nuisance, sur laquelle vous ne pouvez pas faire du vélo et simplement l'oublier, provoque une rafale injustifiée d'expériences négatives..

Tout le monde connaît cet état et personne ne niera que la cause en est la fatigue, une mauvaise santé et des troubles de la vie. D'où la nervosité et même les larmes. Très souvent, vous pouvez observer comment l'irritabilité et les larmes vont de pair, en particulier pour le sexe faible.

Nous ne devons pas oublier ces conditions de vie des personnes atteintes de maladie mentale. Dans ce cas, les principales raisons sont la réactivité accrue du système nerveux central, qui se développe sous l'influence de facteurs tels que l'hérédité de caractère, les perturbations hormonales, la maladie mentale, les troubles métaboliques, ainsi que les infections et les situations stressantes. Et pendant la grossesse et après l'accouchement, pendant le cycle menstruel et pendant la ménopause, ce sont les changements hormonaux dans le corps qui «donnent» aux femmes nervosité, irritabilité et autres troubles.

Comment l'irritabilité est détectée chez les patients

L'autodiagnostic, et en particulier l'automédication, est totalement impossible pour de tels troubles. Dans une grande variété de maladies, où la mauvaise humeur, la somnolence, l'irritabilité ou la nervosité deviennent des symptômes, seul un spécialiste peut le comprendre. Après tout, il est difficile de déterminer rapidement la cause. Très souvent, un examen complet du corps avec un ensemble de tests est nécessaire, qui comprend un ECG, une échographie, des analyses d'urine et de sang. Ce n'est qu'ainsi qu'il est possible d'identifier la pathologie et de poser le bon diagnostic..

Il arrive que ces examens ne révèlent aucune peur, puis le patient est référé à un neuropathologiste, où il subit une IRM et un électroencéphalogramme plus approfondis, ce qui aidera à déterminer l'état du cerveau.

Un autre spécialiste dans le domaine de la nervosité est le psychiatre. Ceux qui n'ont pas trouvé de graves écarts lors de l'examen ambulatoire y sont envoyés, tandis qu'un état déséquilibré interfère avec tout le monde dans leur vie quotidienne - à la fois le patient et les autres. Le psychiatre évalue tous les examens précédents, prescrit des tests supplémentaires de mémoire, de pensée et de tempérament d'une personne.

Sous quelles maladies survient le syndrome d'irritabilité?

Le plus souvent, cette condition survient dans les névroses, la dépression, les troubles de stress après un traumatisme, la psychopathie, la toxicomanie et l'alcoolisme. Il est assez courant d'observer de l'irritabilité avant l'accouchement. La liste est longue et il y aura la schizophrénie, la toxicomanie et la démence..

Schizophrénie

L'irritabilité chez les personnes atteintes de ce syndrome devrait être une cause de crainte sérieuse de futures conditions psychotiques. Parfois observé pendant la période prodromique de la maladie et pendant la rémission. Très souvent, les personnes atteintes de schizophrénie se méfient de tout, sevrage accru, sautes d'humeur fréquentes et sevrage.

Névroses

Dans ce cas, l'anxiété, une fatigue accrue et des symptômes de dépression seront observés avec l'irritabilité. L'irritabilité dans ce cas sera le résultat de l'insomnie, et avec des névroses, cela arrive souvent.

Dépression

Avec la dépression, l'irritabilité chez les femmes et les hommes s'accompagnera d'une mauvaise humeur, d'une inhibition des actions et de la pensée, et d'insomnie. Il y a aussi un état opposé - c'est la manie. Les personnes souffrant de cette maladie sont irritables, en colère et leur pensée est accélérée et erratique. Et en fait, et dans un autre cas, il y aura une détérioration du sommeil. Et une fatigue constante provoque un déséquilibre encore plus grand..

Syndrome d'anxiété post-traumatique

En cas de choc extrême, la plupart des gens souffrent d'un trouble de stress. Cela s'appelle post-traumatique. Dans le même temps, l'irritabilité est liée à l'anxiété, aux cauchemars, à l'insomnie et aux pensées obsessionnelles, en règle générale, désagréables..

Nervosité et symptômes de sevrage

Les raisons d'une telle irritabilité chez les hommes et les femmes sont l'utilisation de substances alcooliques et narcotiques. De telles conditions deviennent la cause d'infractions, ce qui complique la vie non seulement du malade lui-même, mais aussi de ses proches..

Démence

La condition la plus grave. La démence ou la démence acquise survient à la suite de changements liés à l'âge, chez les personnes âgées, après un AVC. Si les patients sont encore jeunes, la cause peut être une lésion cérébrale traumatique grave, des infections, ainsi que l'abus de drogues et d'alcool. Dans tous ces cas, de l'irritabilité, des larmes, de la fatigue apparaîtront..

Psychopathie

De nombreux médecins soulignent qu'une telle irritabilité chez les enfants et les adultes n'est pas du tout considérée comme une maladie. Ce sont des traits de caractère congénitaux, par conséquent, un déséquilibre leur est inhérent, surtout si une période d'exacerbation commence.

Il faut se rappeler que presque toutes les maladies qui affectent les organes internes seront accompagnées d'une augmentation de la nervosité. Cela s'applique également aux maladies de la glande thyroïde, aux problèmes neurologiques et aux changements climatériques dans le corps féminin. Par conséquent, pendant la période de toute maladie, une personne doit être traitée avec plus de tolérance..

Façons de gérer l'irritabilité

La meilleure façon d'éliminer l'irritabilité accrue est de déterminer d'où elle vient et d'éliminer sa cause. Cela peut être très difficile à faire par vous-même, il est donc préférable de consulter un psychologue pour cela. D'autres méthodes ne donneront qu'un effet temporaire, mais parfois ce n'est pas mal non plus..

Le stress de l'exercice

L'exercice aidera à libérer l'excès de vapeur et à brûler les hormones qui influencent le comportement agressif. Tout sport ou activité physique est bien adapté pour cela. Si vous trouvez une activité physique utile, vous ferez d'une pierre deux coups: vous ferez un travail utile, dégagerez de la vapeur et gonflerez votre corps. S'il n'y a pas un tel emploi, vous pouvez simplement vous lancer dans des sports abordables. Le plus simple est la course à pied ou la marche rapide.

Thermes

Faites des décoctions aux herbes 2 à 3 fois par semaine et prenez des bains avec elles pendant une demi-heure, en ajoutant de temps en temps de l'eau chaude. Pendant toute la durée de l'admission, la température doit rester confortable. La valériane, l'achillée millefeuille, l'agripaume auront un effet bénéfique. Ces bains sont bons pour les personnes d'âges différents - pour les enfants, les adultes et les personnes âgées avec divers diagnostics. Les représentants du sexe fort avec le syndrome d'irritabilité masculine et les femmes enceintes qui souffrent d'irritabilité après l'accouchement seront également satisfaits..

Décoctions à boire

Les infusions de coriandre, de fenouil, d'agripaume, de graines de carvi et de la même valériane, qui sont préparées dans un bain-marie, aident bien. De plus, une infusion d'agripaume avec l'ajout de jus de citron aidera à rétablir l'équilibre et la tranquillité. La plupart des jardiniers peuvent observer l'herbe de concombre dans leurs datchas. Elle est très sans prétention et aidera bien avec l'insomnie, l'irritabilité, les névroses et la mauvaise humeur..

Il existe également des remèdes naturels plus délicieux qui plairont à tous les gourmands. Ce sont les pruneaux, le miel, les noix et les amandes, le citron. Chacun de ces produits peut être consommé en mélange ou séparément..

Je tombe en panne sur mes proches - quelle est la raison de l'irritabilité?

Bonne après-midi! Je suis devenu très irritable, je ne peux absolument pas faire face à moi-même. Les jours alternent: l'un est normal, l'autre est terrible, je tombe en panne sur des êtres chers. On m'a dit que cela pouvait être dû à des problèmes de thyroïde. Est-ce vrai? Quelles hormones doivent être testées pour vérifier l'état de la glande thyroïde? Que faut-il faire d'autre? Irina, 32 ans.

Chers lecteurs! Nous continuons d'accepter les questions sur le forum ABC of Health.

L'endocrinologue Galina Aleksandrovna Akmaeva répond

Très souvent, les patients se tournent vers un endocrinologue pour se plaindre de troubles émotionnels et de troubles mentaux. Parmi eux, on trouve des plaintes d'excitabilité accrue, d'irritabilité, de labilité émotionnelle, d'agressivité et d'incontinence, de dépression et de névrose, de léthargie, de faiblesse, d'humeur dépressive, d'anxiété intérieure, de sensation de tension intérieure avec incapacité à se détendre, etc..

Le plus souvent, la glande thyroïde est «blâmée» pour des problèmes de santé - un organe très «populaire», tant chez les patients que chez les médecins de diverses spécialités. Cependant, non seulement la glande thyroïde peut être «à blâmer» pour l'irritabilité et d'autres plaintes mentionnées. Presque tous les organes du système endocrinien sont responsables à un degré ou à un autre du bien-être mental et émotionnel d'une personne. Ce sont des organes tels que la glande thyroïde, les glandes parathyroïdes (parathyroïdes), l'hypothalamus, l'hypophyse, les glandes surrénales, le pancréas (appareil des îlots).

Il est à noter qu'il est assez difficile de proposer un diagnostic basé uniquement sur des plaintes d'irritabilité sévère. Par exemple, des symptômes tels que l'irritabilité et la labilité émotionnelle sont caractéristiques d'un certain nombre de maladies endocriniennes - hyperparathyroïdie, hyperthyroïdie (maladie de Graves, goitre toxique nodulaire / multinodulaire, phase thyrotoxique de la thyroïdite auto-immune), maladies endocriniennes aiguës / subaiguës / indolores et autres hypercorticisme, hypercorticisme. la maladie a d'autres manifestations caractéristiques et spécifiques.

Les maladies endocriniennes les plus fréquemment détectées, accompagnées de changements dans la sphère émotionnelle-volitive et dans la psyché, sont les maladies de la glande thyroïde - hypothyroïdie, hyperthyroïdie et thyroïdite.

Moins fréquemment - maladies associées à une perturbation des glandes surrénales et des glandes parathyroïdes. Les maladies telles que l'acromégalie, la maladie (ou syndrome) d'Itsenko-Cushing et l'insulinome sont très rares et présentent au premier plan des troubles somatiques («corporels») prononcés, qui seront discutés ci-dessous. Et ce n'est que sur le deuxième plan qu'il y a des violations de la sphère des émotions et de la psyché. Par conséquent, lorsque de telles plaintes apparaissent, il est tout d'abord conseillé d'étudier la fonction de la glande thyroïde, des glandes surrénales et des glandes parathyroïdes. En présence d'autres plaintes supplémentaires, selon leur type, l'endocrinologue recommandera une étude plus approfondie visant à exclure / identifier les maladies endocriniennes moins courantes.

Maladies endocriniennes dans lesquelles les changements les plus fréquents se produisent dans la sphère psychique et émotionnelle:

L'hypothyroïdie est une maladie thyroïdienne dans laquelle la fonction de l'organe est réduite, ce qui signifie que la production d'hormones spécifiques par la glande (thyroxine, triiodothyronine) est réduite. L'hypothyroïdie est une maladie assez courante, sa fréquence est d'environ 10% chez les personnes des deux sexes d'âge moyen (20-50 ans) et jusqu'à 20% chez les femmes de plus de 50 ans. Avec l'hypothyroïdie, les patients se plaignent de faiblesse, de somnolence, d'anxiété et de perte de mémoire. Ils perdent tout intérêt pour leur environnement, l'humeur est déprimée, grincheuse, le comportement est monotone. En plus des troubles mentaux, l'hypothyroïdie se caractérise par une pression artérielle basse, un pouls fréquent, une tendance à la constipation, une prise de poids avec manque d'appétit, un jaunissement de la peau, une fragilité et une perte de cheveux.

! Diagnostic primaire - test sanguin pour TSH, T4 libre, formule sanguine complète.

L'hyperthyroïdie se caractérise par une augmentation de l'activité fonctionnelle de la glande thyroïde, la production d'hormones spécifiques par l'organisme est excessive. La prévalence de la maladie est de 1 à 2% dans la population. L'hyperthyroïdie est caractéristique du goitre toxique diffus (maladie de Graves), du goitre toxique nodulaire et multinodulaire. Avec l'hyperfonctionnement de la glande thyroïde, les symptômes de changements mentaux se manifestent clairement. Ces patients sont émotifs, anxieux, vulnérables, sensibles, facilement irrités, sujets à des sautes d'humeur déraisonnables, émotionnellement labiles. Le sommeil est perturbé, les rêves sont souvent alarmants, les patients se réveillent souvent dans un rêve. De plus, avec l'hyperthyroïdie, les palpitations, les tremblements des mains et du corps, les selles fréquentes, l'essoufflement avec un effort léger, les irrégularités menstruelles chez la femme et les symptômes oculaires sont troublants. Avec un bon appétit, les patients perdent du poids, ne tolèrent pas le temps chaud et chaud et transpirent beaucoup. L'hyperthyroïdie, en règle générale, s'accompagne d'une hypertrophie de la glande, à la suite de laquelle il peut être difficile d'avaler de la nourriture, en particulier des aliments durs, une gêne dans le cou.

! Diagnostic primaire - test sanguin pour TSH, T4 libre, anticorps anti-rTTG, formule sanguine complète, échographie de la glande thyroïde.

Thyroïdite (aiguë, subaiguë, indolore) - maladies de la glande thyroïde de nature inflammatoire. Selon le type, le taux de détection de la maladie est de 2 à 6%. Dans la thyroïdite aiguë et subaiguë, les symptômes ressemblent à un rhume - la température corporelle augmente, des frissons, un enrouement, des troubles de la déglutition, des maux de gorge, une faiblesse grave, de la fatigue, de la léthargie, de la transpiration, des douleurs musculaires et articulaires. La thyroïdite est caractérisée par une seule libération massive d'hormones spécifiques dans le sang sous l'influence d'un virus ou d'une bactérie, ce qui conduit à une thyrotoxicose - un excès d'hormones thyroïdiennes dans le sang (la fonction de la glande thyroïde elle-même reste normale). La sphère émotionnelle avec la thyroïdite est moins affectée qu'avec le goitre toxique, cependant, des manifestations telles qu'une émotivité accrue, des sautes d'humeur, de l'anxiété, de l'irritabilité, des larmes sont possibles.

! Diagnostic primaire - test sanguin pour TSH, T4 libre, échographie de la glande thyroïde, formule sanguine complète.

L'hyperparathyroïdie est une maladie assez rare dans laquelle les glandes parathyroïdes libèrent de manière incontrôlable une quantité excessive d'hormone parathyroïdienne dans la circulation sanguine. La fréquence d'occurrence est de 0,0022 à 0,52%. L'hyperparathyroïdie est le plus souvent presque asymptomatique. À l'heure actuelle, dans plus de 50% des cas, la détection de l'hyperparathyroïdie est une coïncidence. Un «indice» fréquent de suspicion de maladie est la présence d'une lithiase urinaire chez le patient et une tendance aux fractures peu traumatiques. Les changements dans la psyché avec cette maladie se manifestent par des plaintes de troubles de la mémoire, de troubles de la concentration, d'agressivité, de labilité émotionnelle. Les patients sont caractérisés par une diminution de la motivation pour divers types d'activité, parfois - un état dépressif avec des pensées suicidaires. L'hyperparathyroïdie s'accompagne également de plaintes de perte d'appétit, de mictions fréquentes, de douleurs musculaires et osseuses, de crampes.

! Diagnostic primaire - test sanguin pour PTH, calcium total, calcium ionisé, phosphatase alcaline, phosphore.

L'insuffisance surrénalienne chronique est une maladie relativement rare avec une incidence d'environ 50 à 80 cas par million d'habitants et par an. Dans cette maladie, le cortex surrénalien est affecté et la production d'hormones spécifiques du cortex surrénalien - les glucocorticoïdes - diminue. Les premières plaintes et les plus caractéristiques des patients sont une faiblesse sévère, de la fatigue, une sensation constante de faiblesse et de fatigue, de la somnolence, des troubles de la concentration. Avec l'évolution de la maladie, la faiblesse musculaire augmente, il devient physiquement extrêmement difficile pour le patient d'effectuer des actions même simples. La parole devient lente, la voix est basse, l'humeur est déprimée. Souvent, les patients sont dérangés par une anxiété, une anxiété et une tension interne déraisonnables. Les patients s'inquiètent également de la perte de poids, des douleurs abdominales, de l'indigestion, des nausées, des vomissements, de la diarrhée et de la constipation, de la dépendance aux aliments salés. Caractérisé par une pression artérielle basse et un assombrissement de la peau.

! Diagnostic primaire - détermination du cortisol dans les urines quotidiennes, analyse de la salive pour le cortisol matin + soir, ACTH, cortisol sanguin matin + soir.

L'acromégalie est une maladie rare, avec environ 60 cas par million d'habitants. Avec cette maladie, un néoplasme hormonalement actif se forme dans la glande pituitaire, qui synthétise de manière incontrôlable une quantité excessive d'hormone de croissance dans la circulation sanguine. Tout d'abord, les patients se plaignent d'un changement d'apparence (les lèvres, le nez, les pommettes, les oreilles, la langue, les sourcils, le menton sont agrandis), une augmentation de la pointure des chaussures, des maux de tête fréquents, une pression artérielle élevée, un grossissement de la voix. En arrière-plan - des changements dans la psyché. Les patients sont caractérisés par une apathie, une humeur complaisamment euphorique, ils sont sujets à des sautes d'humeur déraisonnables. Les patients ont du mal à se motiver pour tout type d'activité. Parfois, il y a des états dépressifs avec anxiété, larmes, mécontentement envers les autres, grognements sombres.

! Diagnostic primaire - test sanguin pour IGF-1, STH pendant OGTT.

La maladie et le syndrome d'Itsenko-Cushing sont caractérisés par un excès d'hormones du cortex surrénalien - glucocorticoïdes - dans le corps. C'est une pathologie très rare, il n'y a que 10 patients pour 1 million de population. Les changements psychologiques sont à l'arrière-plan et tout d'abord, les patients s'inquiètent des maux de tête, de l'hypertension artérielle, du surpoids (caractérisés par le dépôt de tissu adipeux dans l'abdomen, la poitrine, le visage, les membres restent minces), l'apparence sur la peau de l'abdomen et des cuisses est brillante - vergetures cramoisies - stries, semblables à des langues de flammes, diabète sucré. En règle générale, des changements dans la psyché apparaissent au cours d'une longue évolution de la maladie, lorsque les symptômes ci-dessus sont prononcés. Dans cette maladie, les troubles mentaux peuvent être diamétralement opposés - d'humeur monotone, apathie, à des explosions d'irritabilité, de colère, de peur. Caractérisé par la dépression, les troubles du sommeil, l'instabilité émotionnelle, l'anxiété, la léthargie, la faiblesse, une diminution de la concentration.

! Diagnostic primaire - détermination du cortisol dans les urines quotidiennes, analyse de la salive pour le cortisol matin + soir, ACTH, cortisol sanguin matin + soir.

L'insulinome est une tumeur bénigne du pancréas (appareil des îlots) qui libère de manière incontrôlable de l'insuline dans la circulation sanguine. L'insulinome est une maladie extrêmement rare, il n'y a que 2 à 4 patients pour 1 million de population. Dans cette maladie, les symptômes sont causés par des épisodes de diminution critique de la glycémie - hypoglycémie. En raison d'un apport insuffisant de glucose au cerveau, il se produit de l'agressivité, de l'anxiété, des troubles de la concentration, de la désorientation, des troubles du comportement et de la conscience. En outre, une vision double, des maux de tête, un engourdissement des lèvres et du bout de la langue, des troubles de la parole peuvent survenir..

! Diagnostic primaire - mesure de la glycémie lors d'épisodes de mauvaise santé, peptide C du sang, échographie du pancréas.

Si vos principales plaintes sont l'irritabilité et la labilité émotionnelle, il est conseillé d'examiner la fonction de la thyroïde, de la parathyroïde et des glandes surrénales. Pour ce faire, en termes de diagnostic primaire, il est recommandé de faire un test sanguin pour TSH, PTH, T4 free, cortisol sanguin matin + soir (assurez-vous de bien vérifier les règles de préparation de l'analyse en laboratoire!), Calcium total, phosphore, numération globulaire complète, effectuer une échographie de la glande thyroïde. Contactez un endocrinologue avec les résultats du test.

Il convient de noter qu'il est peu pratique, coûteux et même nocif de procéder à un examen de tous les organes du système endocrinien, de passer tous les tests possibles et de procéder à divers examens instrumentaux sans prescription médicale. À la réception, l'endocrinologue est le plus pleinement en mesure de collecter les antécédents du patient (découvrir toutes les plaintes, les antécédents de la maladie et la vie), de procéder à un examen. Et sur la base de cela, nommez l'examen nécessaire.

Thérapeute Maria Pavlovna Loginova répond

Tout d'abord, avec l'irritabilité, il est d'usage de se tourner vers un psychothérapeute, un psychologue. Mais les raisons psychiques n'ont pas toujours lieu ici. Par conséquent, il est si important pour le médecin de collecter des informations sur l'histoire de la maladie et de planifier un examen..

L'irritabilité se produit en raison d'une diminution des mécanismes adaptatifs, principalement des processus d'inhibition dans le cerveau. Paradoxalement, il faut plus d'énergie pour ralentir que pour entrer dans un état d'excitation. C'est une diminution de ce processus qui conduit à l'irritabilité. Une modification du tonus vasculaire joue également un rôle, de manière scientifique, la dystonie végétative-vasculaire avec hypertension ou hypotension, i.e. avec une augmentation ou une diminution de la pression artérielle.

Les raisons de ces changements peuvent être multiples:

Tout d'abord, vous devez penser au lien avec vos règles, éventuellement PMS (syndrome prémenstruel). Pourquoi le médecin envoie-t-il d'abord au gynécologue? Parce que les maladies associées au déséquilibre hormonal, en particulier chez les femmes, sont très fréquentes. Les œstrogènes, qui sont en excès dans le SPM, provoquent un gonflement des tissus, y compris le cerveau. Ils abaissent également la glycémie, ce qui peut entraîner une fatigue accrue. Il peut y avoir des crises et des formes atypiques qui ne sont pas associées aux «journées des femmes», il y a beaucoup d'options pour le cours.

Deuxièmement, bien sûr, la fonction de la glande thyroïde - vous devez contacter un endocrinologue pour des tests.

Troisièmement, le soi-disant syndrome de fatigue chronique. Cela peut survenir dans un contexte de surmenage au travail, de stress prolongé.

Quatrièmement, une infection chronique. Il peut être distingué comme un élément distinct. Habituellement, c'est elle qui détruit les systèmes de défense du corps. Le plus souvent, ces foyers se trouvent dans les amygdales, les ganglions lymphatiques, les reins, les organes féminins et le tractus gastro-intestinal. Cela est particulièrement vrai des virus qui peuvent être dans notre corps et provoquer des changements, et nous ne nous en doutons même pas (cytomégalovirus, herpès, rubéole, virus d'Epstein-Barr et bien d'autres).

Cinquièmement, le tractus gastro-intestinal. Ses maladies ne se manifestent pas toujours par des sensations douloureuses, mais un trouble des processus digestifs, notamment une perturbation du duodénum, ​​de l'intestin grêle conduisent à des troubles des systèmes végétatif-vasculaire et hormonal.

Nous n'allons pas aborder les causes rares de cette condition, mais il peut y en avoir beaucoup et elles peuvent être révélées lors de l'examen. En attendant, l'examen est en cours, vous pouvez prendre des sédatifs à base de plantes - comprimés de valériane, agripaume, passiflore, décoction d'origan. Si les violations n'ont pas de causes graves, cela seul, et même de longues promenades en plein air peuvent restaurer votre santé.

Chers lecteurs! Vous pouvez exprimer votre gratitude au médecin dans les commentaires, ainsi que dans la section Dons.

Attention: les réponses de ces médecins sont à titre informatif uniquement. Ne remplacez pas la consultation en personne. L'automédication avec des médicaments n'est pas autorisée.