Autres troubles névrotiques (F48)

Il existe une variabilité culturelle significative dans ce trouble. Il existe deux principaux types de troubles qui se chevauchent dans une large mesure. La principale caractéristique du premier type est les plaintes de fatigue accrue après un effort mental, qui est souvent associée à une légère diminution des performances ou de la productivité dans les activités quotidiennes. La fatigue mentale est décrite par le patient comme un événement désagréable de distraction, d'affaiblissement de la mémoire, d'incapacité à se concentrer et d'inefficacité de l'activité mentale. Dans un autre type de trouble, l'accent est mis sur le fait de se sentir physiquement faible et épuisé même après un effort minimal, accompagné d'une sensation de douleur musculaire et d'une incapacité à se détendre. Les deux types de troubles sont caractérisés par un certain nombre d'inconforts physiques courants tels que des étourdissements, des maux de tête intenses et une instabilité générale. Les caractéristiques communes sont également l'anxiété liée au déclin des capacités mentales et physiques, l'irritabilité, la perte de la capacité de jouir, ainsi qu'une légère dépression et une anxiété. Le sommeil est souvent perturbé dans ses phases précoce et intermédiaire, mais la somnolence peut également être sévère.

S'il est nécessaire d'identifier une maladie somatique qui précède ce trouble, utilisez un code supplémentaire.

Exclu:

  • asthénie SAI (R53)
  • état d'épuisement de la vitalité (Z73.0)
  • malaise et fatigue (R53)
  • syndrome de fatigue après une maladie virale (G93.3)
  • psychasthénie (F48.8)

Une maladie rare dans laquelle le patient se plaint involontairement que son activité mentale, son corps et son environnement sont modifiés qualitativement de telle manière qu'ils semblent irréels, distants ou automatisés. Parmi les diverses manifestations de ce syndrome, la plus courante est une perte d'émotions et une sensation de froideur ou de détachement de ses pensées, de son corps ou du monde réel. Malgré la nature dramatique de l'expérience, le patient se rend compte de l'irréalité de ces changements. La conscience est maintenue et la capacité à exprimer des émotions n'est pas perdue. Le syndrome de dépersonnalisation-déréalisation peut faire partie de la schizophrénie diagnostiquée, trouble dépressif, phobique ou obsessionnel-compulsif. Dans ce cas, le diagnostic est basé sur le trouble sous-jacent..

Névrose professionnelle, y compris le spasme d'écriture

Syndrome asthéno-névrotique

Le syndrome asthéno-névrotique est une variante d'un trouble névrotique qui survient souvent chez les personnes ayant une psyché mobile, car leur réponse à toute influence externe est caractérisée par la réactivité. De telles personnes perçoivent les moindres reculs trop émotionnellement, réagissent violemment aux petits problèmes quotidiens. Le syndrome asthéno-névrotique est une conséquence d'un stress mental prolongé ou d'une surcharge physique. Les patients présentant des symptômes asthéniques sont souvent irritables, ont du mal à se concentrer et se fatiguent rapidement. Ces personnes ont du mal à s'endormir et à se réveiller..

Causes d'occurrence

La base de ce trouble est considérée comme une contradiction psychologique, consistant en l'opposition des désirs aux possibilités. Les facteurs psychosomatiques jouent un rôle dans l'origine du syndrome décrit. Cependant, le rôle principal est précisément donné aux réactions individuelles à un événement traumatique. De plus, non seulement les situations quotidiennes objectives sont significatives, mais aussi l'attitude d'une personne à leur égard.

Le syndrome asthéno-névrosé se caractérise par une contradiction entre les exigences de la personnalité, mises en avant sur soi et ses capacités. Une telle inadéquation est compensée par des moyens de mobilisation interne, ce qui entraîne par la suite une désorganisation du corps..

Les raisons qui ont donné lieu à l'émergence et au développement du syndrome décrit forment un groupe assez important de facteurs divers. Par conséquent, il est parfois difficile de déterminer la source du problème..

Un syndrome asthéno-névrotique sévère peut être généré par les facteurs suivants:

- maladies infectieuses, accompagnées d'une forte fièvre, d'une intoxication;

- stress constant, entraînant une surcharge, un épuisement du système nerveux;

- surcharge systématique du système nerveux (le rythme de vie actuel entraîne un manque de sommeil, ce qui affecte négativement l'état de santé);

- intoxication causée par le tabagisme, l'abus d'alcool ou la consommation de drogues);

- Traumatisme cérébral (même de petites ecchymoses provoquent souvent des perturbations dans le fonctionnement normal du cerveau);

- hypovitaminose, provoquant une faiblesse du système nerveux;

- les traits de personnalité (souvent la neurasthénie survient chez les personnes qui se sous-estiment, ainsi que chez les personnes sujettes à une dramatisation excessive des événements et se caractérisent par une susceptibilité prononcée);

- les affections dégénératives (chorée sénile, maladie de Parkinson, Alzheimer);

- facteurs sociaux (difficultés dans l'environnement professionnel, activités éducatives ou troubles familiaux qui affectent négativement le fonctionnement du système végétatif);

Le syndrome asthéno-névrotique de l'enfance est souvent déclenché par une infection intra-utérine, une hypoxie fœtale, des anomalies du système nerveux, un traumatisme à la naissance. Il est également possible d'identifier les conditions qui ont un impact potentiel sur le développement du syndrome décrit: manque chronique de sommeil, activité monotone, souvent associée à un travail sédentaire, stress mental ou physique prolongé, confrontation constante en milieu familial ou dans le domaine professionnel.

Symptômes

Le facteur étiologique et les manifestations de ce trouble déterminent son attribution à différentes classes selon la CIM 10. Syndrome aasténo-névrotique MKB 10 fait référence à la classe des «autres troubles névrotiques».

Les symptômes du trouble décrit sont caractérisés par la non-spécificité et la diversité. Le plus souvent, il se traduit par une fatigue rapide, une faiblesse, des troubles du sommeil, de l'apathie, une instabilité émotionnelle, une diminution de la capacité de travail.

Les symptômes du syndrome asthéno-névrotique sont divisés en trois catégories: directement les symptômes du syndrome, les déviations causées par une pathologie primaire et les troubles causés par la réponse d'une personne à un problème.

Ainsi, le trouble est caractérisé par la présence des symptômes suivants:

- insomnie ou augmentation précoce;

- somnolence diurne, réveil constant la nuit;

- irritabilité, se manifestant par une incontinence auparavant inhabituelle;

- déclin de l'activité mentale;

- douleur myocardique légère;

- chez l'homme, diminution de la libido, éjaculation précoce;

- les femmes ont des perturbations de la menstruation;

- rhumes persistants ou pathologies infectieuses;

- larmoiement, auparavant non inhérent;

- hypersensibilité aux stimuli externes;

- l'incapacité de former des pensées avec des mots.

Chez les enfants, le syndrome asthéno-névrotique se manifeste quelque peu différemment de celui des adultes..

Voici la symptomatologie qui se manifeste dans l'enfance avec le syndrome en question:

- larmoiement et sautes d'humeur;

- De fortes sautes d'humeur;

- renonciation complète à la nourriture, perte d'appétit;

- des explosions d'agression incontrôlables;

- éliminer la colère sur les jouets ou objets préférés;

- difficultés d'interaction communicative avec les pairs.

Les étapes du syndrome

Le plus souvent, les gens ne consultent un médecin qu'au deuxième stade de la maladie, lorsque le syndrome a commencé à causer des inconvénients physiques qui ne peuvent être surmontés par eux-mêmes..

Au total, il y a trois étapes du trouble décrit. Le premier se caractérise par une excitabilité nerveuse importante, accompagnée d'une perte rapide de force et d'une sensation de vide. Intolérance à l'environnement, irritabilité, réaction accrue aux stimuli (bruit, lumière), agression déraisonnable ou brèves pannes. Tout ce qui précède est un signe de surexcitation mentale due à une exposition à des facteurs de stress et à un stress excessif. Cette tension interfère avec le sommeil normal et donne lieu à des rêves dérangeants. Au repos, une personne ne ressent pas de soulagement. Les manifestations décrites entraînent une diminution de la capacité de travail et une baisse de la concentration..

La deuxième étape signale le passage de la maladie à la phase active. L'état de fatigue augmente progressivement, la personne ressent une faiblesse, une léthargie. Le système nerveux perd sa ressource en raison d'un état d'excitabilité accrue et durable. Des crises de panique et un essoufflement se produisent souvent. Une personne peut souffrir de fluctuations de pression, de maux de tête. Il n'est plus en mesure de faire face à la charge de travail habituelle. L'interaction sociale crée une confrontation et un sentiment d'épuisement total.

Au dernier stade, la fatigue atteint son paroxysme. La dépression et l'apathie l'emportent sur les réponses aux stimuli. Une personne n'est plus en mesure de s'aider elle-même. Cette condition oblige le patient à chercher à éviter toute interaction sociale. Il n'est pas en mesure de contacter adéquatement l'environnement. Une personne concentre toute son attention uniquement sur la détérioration de son propre bien-être, devient isolée, mais ne cherche pas en même temps à prendre des mesures d'amélioration. Cauchemars, insomnies, pensées dépressives, les peurs se superposent aux perturbations hormonales, aux problèmes du système respiratoire, de la digestion, du cœur.

Traitement

Avant de prescrire un traitement, il faut d'abord déterminer si le patient présente effectivement des signes de syndrome asthénique-névrotique ou s'il souffre d'un trouble dépressif généré par une abondance de situations quotidiennes difficiles et de facteurs de stress. Puisque dans le deuxième cas, l'humeur dépressive d'une personne peut être surmontée à l'aide de séances psychothérapeutiques, ce qui est inefficace dans le syndrome décrit, car, tout d'abord, le patient a besoin de repos.

Le syndrome décrit est diagnostiqué, tout d'abord, en fonction du tableau clinique, des plaintes des patients et des informations de leurs proches. Avec le diagnostic du syndrome asthéno-névrotique, un spécialiste compétent n'a généralement pas de problèmes. Et avec l'établissement du facteur étiologique, des difficultés peuvent survenir. Par conséquent, dans le processus de diagnostic, il est nécessaire d'utiliser une approche intégrée, qui, dans un premier temps, implique le travail individuel d'un spécialiste avec un patient. L'établissement d'un diagnostic commence par la familiarisation avec le tableau clinique du syndrome en discutant directement avec le patient et ses proches, afin de déterminer le provocateur pathologique ou les facteurs influençant l'hérédité. De plus, afin d'identifier les causes sans rapport avec l'évolution d'une maladie particulière, il est nécessaire de collecter un historique de vie: l'atmosphère des relations familiales, le climat dans l'environnement professionnel, le patient prenant des médicaments de la pharmacopée..

Après cela, l'état général de la personne est évalué: le pouls, les indicateurs de pression sont mesurés, une enquête détaillée est effectuée afin de déterminer le début des symptômes et le degré de leur gravité. Cela permettra de connaître le stade du trouble..

Les examens de laboratoire les plus informatifs sont: examen clinique et biochimique général de l'urine, du sang, du coprogramme, des tests sérologiques.

Parmi les procédures instrumentales, une étude quotidienne des indicateurs de pression artérielle, échocardiographie, fibroesophagogastroduodénoscopie, électrocardiographie, tomodensitométrie, échographie, examen aux rayons X.

Après qu'un neurologue a étudié les résultats des mesures diagnostiques et des consultations d'autres spécialistes, une stratégie thérapeutique individuelle est élaborée.

Le traitement du syndrome asthénique-névrotique vise à éliminer les facteurs-catalyseurs du trouble en question et à corriger les symptômes générés par ceux-ci.

La stratégie thérapeutique est également déterminée par le stade de la maladie. Au stade initial de ce trouble, un changement de régime, de repos, d'exercice et d'élimination des facteurs qui ont causé le surmenage sont indiqués. Parmi la pharmacothérapie, la préférence est donnée aux tisanes, à la balnéothérapie et à l'apport de complexes vitaminiques. En l'absence d'amélioration ou avec une détérioration de la santé, la nomination de sédatifs est indiquée, dans certains cas des antidépresseurs sont prescrits.

Le traitement du syndrome asthéno-névrotique avec des médicaments est effectué conformément au schéma prescrit par le médecin. La nomination des groupes de médicaments suivants est recommandée. Tout d'abord, ce sont des sédatifs composés d'ingrédients à base de plantes, par exemple de la teinture d'agripaume ou de menthe, persen. Les substances végétales ont un effet sédatif, mais elles n'ont aucun effet secondaire.

On voit également la nomination de préparations de brome, qui activent les processus d'inhibition dans le cortex cérébral..

En l'absence d'effet des médicaments du groupe ci-dessus, la nomination de tranquillisants (nitrazépam, clonazépam) est indiquée, ce qui, en plus de l'effet sédatif, soulage le neurasthénique des manifestations d'anxiété et d'exposition à des facteurs de stress. Le mécanisme d'action de ce groupe de médicaments est basé sur la suppression des structures cérébrales responsables des réactions émotionnelles.

Pour activer l'activité mentale, stimuler les fonctions cognitives, améliorer la mémoire, des nootropiques (citicoline, phénibut) sont prescrits. Ils aident également à surmonter les tensions psycho-émotionnelles. En outre, il est recommandé de prendre des toniques, par exemple, des complexes de racine de ginseng, de vitamines et de minéraux (triovit, undevit).

La nomination d'un traitement symptomatique est également indiquée, par exemple, des bêtabloquants sont utilisés pour la tachycardie (anapriline, bisoprolol).

En plus des médicaments de la pharmacopée listés, des méthodes psychothérapeutiques sont également recommandées. Les séances d'art-thérapie (élimination des tensions par le chant, la peinture, le modelage), la zoothérapie (restauration de l'harmonie mentale à l'aide d'animaux), la gestalt-thérapie (développement de la conscience de soi) sont le plus souvent présentées..

Auteur: Psychoneurologue N.N. Hartman.

Docteur du Centre Médical et Psychologique PsychoMed

Les informations fournies dans cet article sont destinées à des fins d'information uniquement et ne peuvent remplacer les conseils professionnels et l'assistance médicale qualifiée. Au moindre soupçon de présence d'un syndrome asthéno-névrotique, assurez-vous de consulter un médecin!

Syndrome asthéno-névrotique (neurasthénie)

informations générales

La neurasthénie (névrose asthénique, syndrome asthénique-névrotique) est un trouble mental appartenant au groupe des névroses, qui se développe à la suite d'une surcharge mentale ou physique prolongée. Répondant aux questions «états asthénonévrotiques, qu'est-ce que c'est» et «qui est sensible à ce trouble», il convient de noter que cette affection se développe généralement chez les jeunes. Il est associé aux stress transférés, à de fortes expériences émotionnelles, à des problèmes de sommeil constants, etc. Souvent, un tel trouble survient lorsqu'une combinaison de traumatisme mental avec un travail trop dur, un manque de sommeil, un manque de repos normal, etc. Le syndrome neurasthénique se développe souvent chez ceux dont le corps est affaibli infections, tabagisme, alcool, mauvaise alimentation, etc..

Pour la première fois, des signes de neurasthénie ont été décrits par le médecin américain Georg Beard - c'était en 1869. Plus tard, le diagnostic de «neurasthénie» est devenu très populaire - il a été fait très souvent, mais en même temps le terme a acquis une signification de plus en plus large.

Code CIM-10 pour le syndrome d'asthéno-névrotique (neurasthénie) - F48.0. Les personnes qui développent des symptômes asthéniques sont irritables, facilement agitées, ont du mal à se concentrer sur quoi que ce soit et se plaignent de fatigue. Ils ont du mal à s'endormir et à se réveiller.

Le traitement de cette condition est effectué non seulement avec une méthode médicamenteuse. Il est également nécessaire de corriger la routine quotidienne et le mode de vie..

Qu'est-ce que la neurasthénie, les symptômes et le traitement de la maladie - cela sera discuté dans l'article ci-dessous..

Pathogénèse

Au cœur de la neurasthénie se trouve un conflit psychologique dont l'essence est la contradiction entre les désirs et les possibilités..

Dans la pathogenèse de la neurasthénie, les facteurs somatiques et mentaux sont importants. Le rôle principal est joué par la réaction de la personnalité au traumatisme. Dans ce cas, non seulement les circonstances objectives de la vie sont importantes, mais aussi la manière dont le patient s'y rapporte. Avec la neurasthénie, il y a une contradiction entre les capacités de l'individu et ses exigences pour elle-même. Cet écart est couvert par les ressources internes, la mobilisation des efforts, ce qui conduit à terme à une désorganisation du corps.

Classification

L'état asthéno-névrotique peut prendre trois formes:

  • La neurasthénie hypersthénique est le stade initial de la neurasthénie, et c'est elle qui se manifeste le plus souvent. Cette condition est caractérisée par l'excitabilité et l'irritabilité. Le patient peut être ennuyé par des choses apparemment ordinaires - des personnes de haut niveau, du bruit, etc. Ils se décomposent en raison de parents et d'amis, crient souvent et deviennent nerveux. Dans le même temps, ces personnes ont une diminution de leur capacité de travail en raison d'une incapacité mentale, du surmenage et de la distraction. Si une personne commence néanmoins à travailler, elle est souvent distraite, réagit aux stimuli, etc. En conséquence, sa productivité du travail est très faible. On note également des troubles du sommeil sévères: le patient s'endort avec difficulté, se réveille souvent, il est dérangé par des rêves dérangeants associés à ces soucis qui sont dans sa vie. En conséquence, le matin, il se sent fatigué, n'ayant pas le temps de récupérer du jour au lendemain. La conséquence en est une mauvaise humeur, une sensation de faiblesse avec un mal de tête à la ceinture. De plus, avec cette forme de neurasthénie, une faiblesse générale, des troubles de la mémoire et des sensations somatiques désagréables sont notées..
  • La faiblesse irritable est le deuxième stade de la maladie, qui est intermédiaire. Pendant cette période, une personne développe la soi-disant «faiblesse irritable» - une condition dans laquelle l'irritabilité et l'irritabilité sont associées à une fatigue sévère et à un épuisement rapide. Des explosions violentes d'irritation se produisent même pour des raisons mineures. Ces flambées sont courtes mais très fréquentes. Le patient peut montrer des larmes, ce qui n'était auparavant pas caractéristique de lui. Une autre caractéristique de cette phase est l'intolérance à la lumière vive, au bruit et aux odeurs fortes. La capacité de contrôler vos émotions est perdue. L'humeur peut changer radicalement, il y a une tendance à la morosité et à la dépression. Si nous parlons d'une forme sévère de neurasthénie, il peut y avoir un symptôme de dépression, d'épuisement, qui se manifeste par une léthargie et une indifférence à ce qui se passe dans la vie. À ce stade, des problèmes de sommeil et d'appétit sont notés. La somnolence inquiète pendant la journée, l'insomnie la nuit. Il y a aussi des problèmes de digestion - il y a des brûlures d'estomac, des éructations, de la constipation, etc. Souvent, des maux de tête, des problèmes d'activité sexuelle peuvent commencer.
  • Neurasthénie hyposthénique - au troisième stade de la maladie, l'épuisement et la faiblesse prévalent. Les principaux signes de cette maladie pendant cette période sont l'apathie, la somnolence, la faiblesse, la léthargie. Une personne n'est pas capable de se mobiliser et de travailler, elle est constamment dérangée par des pensées de sensations somatiques désagréables. L'asthénie est notée sur fond de mauvaise humeur. De l'anxiété, un affaiblissement des intérêts peuvent apparaître, mais en général, l'humeur est inhérente à un caractère névrotique, une labilité émotionnelle. Les plaintes hypocondriaques et l'obsession des sensations internes ne sont pas rares. Si l'état asthénique-névrotique est correctement traité pendant cette période, le processus de guérison commence avec le temps - le sommeil s'améliore, la gravité des phénomènes dépressifs diminue.

Les causes

La neurasthénie se développe chez les personnes dans le contexte d'une surcharge mentale et physique, qui, à son tour, provoque un surmenage du corps. La raison du développement d'un tel état peut être des conflits internes, une psyché faible, une adhésion à long terme à un régime très strict, etc..

L'apparition de la neurasthénie est influencée par des facteurs prédisposants et provoquants. Les prédisposants comprennent:

  • augmentation de l'anxiété;
  • tendance au perfectionnisme;
  • période de convalescence après des maladies somatiques.

Les facteurs provoquants comprennent:

  • stress sévère;
  • situations de conflit dans la famille et au travail;
  • manque de repos normal pendant une longue période;
  • subi des blessures, y compris la naissance;
  • les interventions chirurgicales transférées;
  • maladies infectieuses;
  • la malnutrition et, par conséquent, une carence en vitamines et autres substances importantes;
  • abus d'alcool, tabagisme;
  • manque d'activité physique;
  • manque de sommeil;
  • intoxication;
  • troubles endocrinologiques;
  • conditions psychosociales défavorables;
  • conditions météorologiques extrêmes, etc..

Symptômes et signes de neurasthénie

Les signes et symptômes du syndrome asthéno-névrotique dépendent du stade de la maladie.

  • Au premier stade, les symptômes du syndrome neurasthénique sont: irritabilité, émotions instables, excitabilité sévère, agressivité, larmoiement. Les femmes ont souvent tendance à l'hystérie, des sautes d'humeur se produisent.
  • Au deuxième stade, les symptômes de la neurasthénie chez les adultes et les enfants se manifestent par une panne générale, une fatigue et une faiblesse. Le sommeil et l'appétit sont perturbés, l'immunité se détériore, ce qui peut entraîner des maladies somatiques.
  • La troisième étape est caractérisée par la dépression. Le patient veut la paix et la solitude, il a de l'apathie et de la léthargie, il n'y a pas de joie dans la vie.

En général, les symptômes de la neurasthénie peuvent être très divers. Les plus typiques d'entre eux se caractérisent par un affaiblissement des fonctions d'inhibition interne..

  • Irritabilité - une intempérance se manifeste, ce qui était auparavant inhabituel. Même des raisons mineures peuvent amener le patient à y réagir violemment par des cris et des actions..
  • Sensibilité aux irritants mineurs - par exemple, le patient peut être fortement irrité par le bruissement du papier, le bruit de l'équipement de travail, etc..
  • Des explosions émotionnelles fréquentes - des manifestations fréquentes mais brèves de rage sont caractéristiques. Avec de telles attaques, la conscience reste.
  • Larmes - excitabilité accrue, ce qui était auparavant inhabituel pour les humains.
  • Absence d'esprit et troubles de la mémoire - la concentration de l'attention devient plus difficile, de sorte que le patient essaie d'éviter les efforts mentaux.
  • Problèmes sexuels - chez les hommes, l'éjaculation précoce est possible, et cela peut ensuite se transformer en syndrome obsessionnel. Il est difficile pour les femmes d'avoir du plaisir pendant les rapports sexuels, car elles ne peuvent pas être distraites des pensées obsessionnelles. Si le problème s'aggrave, cela peut entraîner une frigidité chez les femmes et un affaiblissement de la puissance chez les hommes..
  • Sensibilité accrue - irrite le son, la lumière, il y a une sensibilité accrue à la chaleur et au froid.
  • Insomnie - en raison de la réflexion sur les problèmes, le patient ne peut pas dormir la nuit. En conséquence, cela fait craindre qu'il ne puisse pas s'endormir, ce qui aggrave finalement la situation..
  • Sentiment de faiblesse matinale - le patient se réveille de mauvaise humeur, il ne veut pas sortir du lit. Cependant, le soir, il se sent un peu plus joyeux, ce qui l'empêche de se coucher à l'heure et de se reposer complètement..
  • Fatigue constante, tant physique que mentale. Une sensation de vide est caractéristique - le patient n'est content de rien, tout semble gris et sans visage.
  • Maux de tête - une douleur à la ceinture est caractéristique, comme si un casque était mis sur la tête.
  • Manifestations somatiques - le dos et les muscles peuvent faire mal, la transpiration apparaît, des problèmes avec le tractus gastro-intestinal, des mictions fréquentes, etc..

Si un traitement opportun et adéquat n'est pas fourni, la neurasthénie peut entraîner des maladies de nature à la fois neurologique et physiologique..

Analyses et diagnostics

Le spécialiste effectue des diagnostics, évalue le tableau clinique, ainsi que les plaintes du patient et de ses proches. Dans le processus d'établissement d'un diagnostic, il est impératif de consulter un thérapeute et d'effectuer les examens qu'il prescrit afin d'exclure d'autres maladies.

Depuis la neurasthénie peut être un signe de maladie cérébrale. Par conséquent, il est important d'avoir une tomodensitométrie ou une imagerie par résonance magnétique pour exclure de telles maladies. En outre, le médecin peut prescrire une rhéoencéphalographie pour évaluer la circulation sanguine dans le cerveau..

Sur une variété de ressources Internet, vous pouvez passer un test de neurasthénie. Cependant, un tel test ne peut pas être considéré comme un analogue du diagnostic - il ne peut que confirmer ou nier la présence d'une tendance à une telle maladie..

Traitement du syndrome asthéno-névrotique

La façon de traiter la neurasthénie dépend du stade de la maladie et de la gravité de ses symptômes chez un patient particulier. Si nous parlons du stade initial de la maladie, le traitement du syndrome asthéno-névrotique implique une révision du régime de travail et de repos, l'élimination de ces facteurs qui ont provoqué une surcharge émotionnelle..

Le traitement de la neurasthénie à domicile doit être effectué selon le schéma prescrit par le médecin. Il est très important de fournir une bonne nutrition, une thérapie vitaminique et des mesures de restauration à domicile. Il est très important de déterminer la cause qui a provoqué cette condition et de l'éliminer..

Qu'est-ce que le syndrome asthéno-névrotique chez les enfants et comment le traiter?

Consultation en ligne sur la maladie "syndrome asthéno-névrotique". Demandez gratuitement aux experts: Neurologue.

  • Étiologie
  • Classification
  • Symptômes
  • Diagnostique
  • Traitement
  • Prévention et pronostic

La cause la plus fréquente de la formation de la maladie est l'influence à long terme de situations stressantes. En plus de ce facteur, de nombreux autres facteurs pathologiques et physiologiques peuvent affecter l'apparition du trouble..

Les symptômes du syndrome asthéno-névrotique ne sont pas spécifiques: fatigue, faiblesse constante, diminution des performances, instabilité émotionnelle, problèmes de sommeil et apathie.

Pour découvrir la cause du développement du malaise, des tests de laboratoire et des examens instrumentaux sont effectués. Une place particulière dans le diagnostic est occupée par les manipulations effectuées par le clinicien.

Le traitement du syndrome asthéno-névrotique change le mode de vie, prend des médicaments et utilise des remèdes populaires. La thérapie ne sera pas complète sans l'arrêt de la maladie sous-jacente.

Dans la classification internationale des maladies, l'anomalie n'a pas sa propre signification, mais appartient à la catégorie "Autres troubles névrotiques" - le code CIM-10 sera F48.0.

Diagnostique

Malgré le fait que nous observons des problèmes avec des états de type névrose beaucoup plus souvent qu'il n'y paraît, dans la plupart des cas, les patients et leur environnement proche ferment simplement les yeux sur ce qui se passe, sans reconnaître les signaux dangereux. La raison en est que le syndrome asthénique-végétatif (ainsi appelé en raison de son lien étroit avec les troubles du système nerveux autonome) aux stades initiaux est similaire à la fatigue ordinaire, aux sautes d'humeur ou à la perte de force après l'exercice. Cependant, il peut avoir des manifestations assez larges - des épidémies d'agression non motivée aux problèmes cardiaques, respiratoires, de l'appétit et du sommeil..

Afin de poser un diagnostic, il sera nécessaire d'exclure toutes les autres causes possibles de telles conditions par exclusion. Les perturbations du travail du système nerveux autonome du corps peuvent être causées par divers facteurs et se manifestent par différentes combinaisons de symptômes désagréables. Pour certains, la principale difficulté est l'état général de «mauvaise santé» et une baisse de la capacité de travail, pour d'autres - problèmes sociaux, perte de maîtrise de soi et instabilité de la psyché.

Les étapes de développement

La neurasthénie ne commence pas soudainement, mais se développe progressivement, en passant par trois étapes, chacune ayant ses propres symptômes:

  1. Stade initial. Le patient devient irritable, capricieux, intolérant, pleurnichard. Il y a de fortes sautes d'humeur, lorsque le patient d'un état dépressif peut se transformer en un.
  2. Deuxième étape. Au cours de cette période de la maladie, une personne ressent une détérioration générale de sa santé, de la fatigue, de la dépression et une diminution des performances. Derrière l'épuisement physique, les symptômes d'un trouble nerveux deviennent invisibles. Troubles du sommeil, perte d'appétit, chutes de pression, apparition de maux de tête persistants.
  3. La dernière étape. Le patient se désintéresse de la vie, est isolé socialement. Les symptômes de la maladie augmentent, des phobies et des attaques de panique peuvent survenir et un état dépressif se développe. Dans le même temps, les symptômes somatiques progressent, des signes de lésions du système nerveux apparaissent..

ANS et VSD

Divers troubles végétatifs ne se limitent pas à une seule maladie cliniquement reconnue et sont plus souvent appelés un autre mot - VSD (dystonie végétative-vasculaire). Cela signifie que le système nerveux autonome humain, qui est responsable du travail de tous les systèmes organiques que nous ne pouvons pas contrôler consciemment (battements du cœur, contraction des parois de l'estomac, etc.), exécute de manière incorrecte ses fonctions et donne aux organes de «mauvais ordres»..

Le syndrome asthéno-névrosé, ou psychovégétatif, témoigne également d'une certaine manière d'une telle «erreur» - le corps réagit aux stimuli environnants, pas de la manière dont il devrait être dans son état sain. Cela fait plutôt référence au domaine de la santé mentale humaine, mais cela peut également affecter des problèmes classiques de la dystonie à manifestation physiologique, tels que:

  • insomnie, crises de panique nocturnes;
  • douleur thoracique;
  • troubles cardiaques;
  • suffocation, essoufflement;
  • migraines, étourdissements, désorientation dans l'espace;
  • manque d'appétit, dysfonctionnement intestinal, etc..

Les symptômes classiques du SNA, connus sous le nom de «syndrome de fatigue chronique», remontent à trois stades de la maladie..

Classification CIM-10

Le trouble asthéno-névrotique a reçu le code F48.0. Les types de signes de pathologie sont associés au niveau culturel et spirituel des patients et à leur développement mental. La maladie se manifeste sous 2 formes.

  1. Augmentation de la fatigue - les principales manifestations sont observées lors d'une activité mentale ou physique à court terme. L'attention s'affaiblit, une gêne musculaire apparaît, la concentration d'attention diminue.
  2. Trouble du sommeil - les symptômes prédominants sont: insomnie la nuit, somnolence pendant la journée. Les violences provoquent des changements d'appétit: une forte sensation de faim soudaine est remplacée par une indifférence totale à la nourriture. Le trouble s'accompagne d'attaques de panique, de phobies, d'anxiété.

Les signes et symptômes de la neurasthénie se manifestent de différentes manières. Le trouble commence à se manifester soudainement chez une personne en bonne santé. Les changements commencent dans les réactions émotionnelles à certains événements, des déviations de comportement qui ne peuvent pas être contrôlées.

La fatigue chronique, la faiblesse avec névrose est appelée asthénie. Ce symptôme accompagne toute forme de neurasthénie..

Symptômes

En règle générale, les patients ne commencent à demander l'aide d'un médecin qu'après avoir atteint le deuxième stade, lorsque le syndrome dystonique commence à causer des inconvénients physiques qui ne peuvent être surmontés par eux-mêmes..

Première étape

Il se caractérise par une excitabilité nerveuse accrue d'une personne, en alternance avec une dépense d'énergie rapide et une sensation de vide. Irritabilité, intolérance aux autres, réaction accrue à la lumière, aux bruits et aux odeurs, agressivité non motivée ou pannes à court terme sont tous des signes que le stress et la tension maintiennent la psyché dans un état surexcité, empêchant la relaxation.

Le stress ne permet pas de dormir suffisamment la nuit, le repos n'apporte pas de soulagement, le patient voit des rêves dérangeants et se réveille avec une tête lourde, la capacité de travail et la concentration diminuent.

Deuxième étape

Cela signifie que le syndrome de la dystonie autonome est passé dans une phase plus active. La fatigue augmente avec le temps, le patient se sent dépassé et léthargique, le système nerveux est toujours dans un état d'excitabilité accrue, mais après cela, il perd rapidement sa ressource. Des crises de panique et un essoufflement sont possibles, une personne souffre de maux de tête et de pics de pression, elle n'est plus capable de supporter la charge de travail habituelle et les contacts sociaux entraînent des conflits et un sentiment d'épuisement complet.

Troisième étape

À ce stade, la fatigue chronique atteint sa limite lorsque l'apathie et la dépression dépassent la réponse aux stimuli et que la personne n'est plus en mesure de s'aider elle-même. Dans cet état, le patient cherche à éviter autant que possible toute sortie vers la société, n'est pas capable d'interaction adéquate, se replie sur lui-même et devient obsédé par la détérioration du bien-être physique, sans chercher à prendre des mesures d'amélioration. Cauchemars, insomnies, peurs et pensées dépressives se superposent à des problèmes de cœur, de vaisseaux sanguins, de respiration, de digestion, de troubles hormonaux.

Lorsqu'ils atteignent la troisième étape, les patients ne sont plus enclins à demander de l'aide - des personnes proches qui s'inquiètent de leur état le font à leur place.

Manifestations somatiques: douleur, problèmes de sommeil, appétit

Une variété de sensations désagréables et douloureuses du corps sont fréquentes. Préoccupée par la somnolence pendant la journée ou les troubles du sommeil la nuit, l'insomnie, le sommeil superficiel et intermittent, une sensation de froid éternel ou de transpiration excessive, une température disproportionnée, des fluctuations de pression et de pouls, des douleurs au cœur de nature transitoire, une sensation de congestion ou de manque d'air. La sensibilité de la peau et des organes sensoriels peut changer - les stimuli habituels sont ressentis très fortement, jusqu'à des sensations de douleur.

Souvent, les patients se plaignent d'un mal de tête sourd et pressant qui survient en raison d'un effort ou presque constant, commençant le matin, une réponse brusque à la météo. Le système digestif et la sécrétion de bile peuvent en souffrir, ce qui provoque des douleurs sur le côté, près du nombril ou le long des intestins. La nature de la douleur est à chaque fois différente, ce qui distingue cette condition des pathologies organiques. La douleur disparaît souvent après le repos ou le changement d'activité, la marche ou le changement d'environnement.

Une telle condition nécessite de consulter un médecin, non seulement afin de guérir tous les symptômes désagréables à temps et de ramener une personne au travail. Souvent, le syndrome asthénovégétatif est le stade initial des maladies neurologiques graves, et leur détection précoce aide à prévenir les complications.

Syndromes névrotiques et de type névrose

Un syndrome neurovégétatif non guéri à temps peut entraîner une détérioration de l'état mental général, le développement d'anomalies cliniques allant jusqu'à la schizophrénie. Les syndromes névrotiques peuvent prendre un large éventail de variations et de formes..

  • syndrome angiodistonique (maux de tête, modifications du tonus vasculaire);
  • syndrome d'insuffisance autonome périphérique (troubles du fonctionnement des organes, des glandes endocrines, etc.);
  • syndrome d'hyperventilation (essoufflement, respiration rapide et palpitations, sensation d'étouffement).

Tous ces états sont en quelque sorte liés les uns aux autres..

Neurasthénie chez l'adulte


L'asthénie chez l'adulte est une condition liée à la pathologie, dans laquelle une personne est épuisée physiquement et mentalement, sa capacité à effectuer un travail physique ou mental pendant une longue période disparaît (ou diminue). Je dois dire que cette maladie est souvent diagnostiquée chez des personnes en bonne santé. C'est une erreur de croire que l'asthénie est une définition psychiatrique. Bien sûr, une activité nerveuse plus élevée à ce syndrome est la plus directement liée, cependant, les pathologies cérébrales qui peuvent provoquer l'asthénie ne sont qu'une des raisons les plus courantes du développement de ce syndrome dans le monde moderne..
Les syndromes asthéniques et névrotiques sont des phénomènes réversibles, ce qui signifie qu'avec une thérapie appropriée, une personne peut se débarrasser des manifestations cliniques et revenir à une vie normale.

Syndrome de dystonie autonome - qu'est-ce que c'est?

Une diminution des performances et une fatigue constante ne peuvent être que l'un des signes de changements pathologiques dans le corps humain. Si des stress prolongés, des maladies ou d'autres raisons ont entraîné des perturbations du fonctionnement des organes internes, le repos d'une «fatigue chronique» ne pourra pas corriger la situation.

Si, lors de l'étude du stade actuel de la maladie, le thérapeute diagnostique un syndrome de dysfonctionnement autonome, l'aide d'autres spécialistes peut être nécessaire pour un traitement ultérieur et dresser un tableau complet. Psychologue, neuropathologiste, endocrinologue, cardiologue - tous ces médecins devront passer pour s'assurer que le syndrome VSD ne constitue pas une menace sérieuse.

Après tout, une perturbation du système cardiovasculaire, par exemple, peut provoquer une maladie chronique grave et, par conséquent, la mort. La dystonie elle-même ne met pas la vie en danger, mais ses conséquences peuvent être très graves si vous n'agissez pas à temps.

Groupe de risque principal

La maladie peut se manifester à tout âge, quels que soient le statut social et la situation financière. Le groupe de risque est:

  1. Personnes âgées et adolescents de la puberté en raison de changements liés à l'âge, de changements hormonaux dans le corps.
  2. Les gens qui prennent des décisions sérieuses, qui sont responsables des subordonnés en ce qui concerne le travail du chef.
  3. Hommes d'affaires promouvant des projets de grande valeur.
  4. Femmes émancipées en quête d'indépendance et d'affirmation de soi.
  5. Travailleurs de la production constamment en contact avec des substances nocives.
  6. Alcool, tabac, toxicomanes.
  7. Des lycéens et étudiants dont la tension mentale et la peur constante des examens forment toutes sortes de névroses.
  8. Les gens qui travaillent la nuit.
  9. Anciens époux dont le mariage s'est rompu.
  10. Les personnes ayant des antécédents de plusieurs maladies chroniques.

La liste peut inclure des enfants issus de familles défavorisées qui sont constamment exposés à la violence de leurs parents, ainsi que des personnes ayant une haute estime de soi ("génies non reconnus").

Causes d'occurrence

Le développement du syndrome asthéno-névrosé est directement lié à la vie psychologique intérieure d'une personne. Tout ce qui met du stress sur le système nerveux central - stress, stress mental, pression émotionnelle de la famille ou de l'environnement proche - affecte indirectement le système nerveux autonome. Le syndrome neurovégétatif se développe lorsque la tension des muscles (y compris les muscles lisses des organes internes) ne correspond pas à la réalité, dépense plus de ressources qu'elle ne le devrait et provoque des changements notables dans le corps.

Une cause commune du syndrome dystonique réside vraiment dans le stress de la vie et du travail. Cependant, d'autres facteurs peuvent également provoquer un problème similaire, tels que:

  • troubles pathologiques des organes internes;
  • prédisposition génétique;
  • intoxication (y compris celles causées par l'alcool, la caféine, la nicotine, les substances narcotiques);
  • un traumatisme crânien;
  • maladies infectieuses gravement transférées;
  • malnutrition, mauvaises conditions environnementales;
  • manque d'oxygène, hypoxie cérébrale (à partir de la période périnatale de la vie).

Tout ce qui influence le développement du syndrome asthéno-névrotique, un catalyseur psychologique est toujours ajouté aux causes physiques. C'est pourquoi le psychologue et le thérapeute doivent conjuguer leurs efforts pour établir un programme complet de traitement et de soins aux patients..

Trouble de somatisation

Les principales caractéristiques sont de nombreux symptômes physiques récurrents, évoluant fréquemment, survenus depuis au moins deux ans. La plupart des patients ont une histoire longue et complexe de contacts avec les services de soins de santé primaires et spécialisés, au cours desquels de nombreux examens inefficaces et procédures de diagnostic stériles peuvent avoir été effectués. Les symptômes peuvent affecter n'importe quelle partie du corps ou du système organique. L'évolution du trouble est chronique et erratique et est souvent associée à un comportement social, interpersonnel et familial altéré. Les exemples de symptômes de courte durée (moins de deux ans) et moins importants doivent être classés comme trouble somatoforme indifférencié (F45.1).

Lire aussi: Idées pour un intérieur de narguilé

Trouble psychosomatique multiple

Exclut: simulation [simulation consciente] (Z76.5)

Traitement

Le cours du traitement visera principalement à éliminer la cause, mais si des pathologies négligées des organes internes sont impliquées dans le processus, vous devrez faire face à leurs conséquences. Les maladies chroniques des reins, du cœur et des vaisseaux sanguins, les problèmes de circulation sanguine et de digestion, de respiration et de vie sexuelle dans certains cas se manifestent lorsque le syndrome asthéno-névrotique de l'adulte va de pair avec de mauvaises habitudes et un mode de vie malsain..

Selon la situation, le patient se voit prescrire:

  • consultations avec un psychothérapeute;
  • un cours de traitement médicamenteux;
  • physiothérapie;
  • traitement de Spa.

Si le syndrome de dystonie végétative résulte d'un mode de vie inapproprié, un régime spécialement sélectionné est prescrit qui corrige les caractéristiques nutritionnelles et le corps reçoit les éléments nécessaires pour stabiliser son travail.

Qu'est-ce que l'asthénie chez les enfants

Les signes de ce syndrome chez un enfant sont les suivants:

  • la faiblesse;
  • somnolence déraisonnable;
  • fatigue accrue;
  • irritabilité;
  • tendance à pleurer fréquemment;
  • incapacité à se concentrer sur la tâche à accomplir.

Les raisons du développement de ce syndrome chez un enfant sont le plus souvent associées à un épuisement moral et psychologique. Les enfants modernes sont très occupés à l'école, dans les classes supplémentaires et n'ont pratiquement pas l'occasion de se détendre complètement. En outre, les causes de cette pathologie chez un enfant peuvent être le stress, le manque d'oxygène pour nourrir le cerveau, la prise de certains médicaments, les changements des niveaux hormonaux, les maladies virales et infectieuses..

Le traitement des enfants asthéniques peut inclure la prise de médicaments, de vitamines et d'immunomodulateurs. Cependant, la chose la plus importante dans le traitement est l'aide parentale..

Important! Si les parents ne peuvent pas faire face seuls à l'asthénie de l'enfant, vous devez consulter un psychologue.

Thérapie

La volonté de travailler à l'amélioration de sa propre condition et la prise de conscience de la présence d'une situation stressante en tant que telle sont très importantes pour le point de départ de la réadaptation d'un individu. En termes simples, une personne ne peut être guérie tant qu'elle n'a pas reconnu la présence de la maladie. Le syndrome psychovégétatif causé par un stress réprimé nécessite une analyse minutieuse.

La thérapie visera à résoudre le problème et à sortir systématiquement de la situation. Dans de nombreux cas, c'est la recherche panique d'une solution au problème «insoluble» qui conduit à la névrose et à une asthénie supplémentaire. En corrigeant soigneusement les erreurs, la pensée positive et le retour à un mode de vie sain, le syndrome asthéno-végétatif peut être surmonté.

Thérapie médicamenteuse

Lorsqu'une simple thérapie psychologique ne suffit pas, le médecin peut prescrire un traitement pharmacologique supplémentaire. Ceux-ci inclus:

  • sédatifs;
  • les antipsychotiques;
  • les antidépresseurs;
  • hypnotique.

Tous ces fonds visent à réduire l'excitabilité du système nerveux, la relaxation totale du corps, qui n'est pas capable de se débarrasser du stress même pendant le repos physique, à corriger les troubles du sommeil. Le patient se débarrasse des pensées et des peurs obsessionnelles, commence enfin à dormir suffisamment, est capable d'analyser calmement la situation et de réviser les tâches.

Mais il convient de rappeler que le syndrome de dystonie végétative-vasculaire est associé non seulement au travail du système nerveux, mais également aux organes vitaux, de sorte que l'utilisation de médicaments doit être très prudente. Vous ne devez en aucun cas vous soigner et acheter des médicaments sans l'avis de votre médecin.!

Phytothérapie

Souvent, lorsque le VSD est associé au syndrome asthéno-névrotique, le traitement des enfants et des adultes se concentre sur les maladies du cœur et des vaisseaux sanguins. Le côté cardiologique est le plus préoccupant, car une douleur aiguë dans la poitrine et l'incapacité à respirer provoquent la peur d'une menace de crise cardiaque, et une vasoconstriction et un apport insuffisant en oxygène au cerveau entraînent une faiblesse, des acouphènes et des évanouissements..

Pour atténuer l'état de crise, égaliser la fréquence cardiaque, dilater ou rétrécir les vaisseaux sanguins, utilisez des teintures à base de plantes et des phytopréparations, connues pour leurs caractéristiques de l'effet sur les systèmes cardiovasculaire et nerveux du corps.

Les tisanes et préparations à base de plantes peuvent éviter les crises d'hypertension et calmer le fond émotionnel, elles sont plus sûres qu'une cure d'antidépresseurs et ne provoquent pas de risque de dépendance. Cependant, leur utilisation doit également être coordonnée avec les médecins - vous ne devez pas vous soigner vous-même lorsqu'il existe un risque de chevauchement des symptômes d'autres problèmes. Par exemple, si le VSD est accompagné de mictions fréquentes, de vomissements ou de constipation, certaines herbes qui sont diurétiques ou provoquent des réactions allergiques individuelles peuvent être un «mauvais service» dans le traitement de l'état général.

Remèdes populaires pour les névroses

Les médicaments faits maison sont un complément au traitement principal. Ils doivent être vérifiés avec le médecin. Pour contrer la fatigue chronique, préparez une décoction de tilleul et de millepertuis:

  1. Mélangez une cuillère à soupe d'ingrédients, versez dans un verre d'eau bouillante.
  2. Laisser agir 30 minutes, filtrer.
  3. Prendre 50 ml matin et soir, avant les repas.
  4. Durée du traitement - 30 jours.

La décoction de Melilot, qui a un effet sédatif, aidera à calmer le système nerveux dans un état hystérique:

  1. Mettez deux cuillères à soupe d'herbes dans un verre d'eau bouillante.
  2. Faire tremper une heure sous le couvercle, filtrer.
  3. Boire 2 cuillères à soupe deux fois par jour.
  4. Le cours de thérapie est d'un mois.

Lors du traitement du syndrome asthéno-névrotique, prenez une infusion à base de plantes, qui comprend les racines de la montre à trois feuilles, la valériane et les feuilles de menthe:

  1. Mélanger à parts égales de plantes broyées.
  2. Prendre 2 cuillères à soupe du mélange, ajouter 200 ml d'eau bouillante.
  3. Laisser reposer une heure, filtrer.
  4. Boire 100 ml chaque matin et soir pendant un mois.

La prévention

Un environnement psychologique sain, le respect d'une routine quotidienne, une alimentation équilibrée et le rejet des mauvaises habitudes sont des vérités évidentes, mais ils sont le principal moyen de prévention, dont le syndrome dystonique a peur..

La santé mentale dépend également de la présence de divers types de stress - l'exercice est aussi important que le travail mental et doit le compenser. Pour les médecins et les patients confrontés à des névroses, les exercices de physiothérapie, le plein air et l'équilibre des charges sont des vérités irremplaçables.

Prenez soin de votre santé, à la fois physique et psychologique, et les causes du syndrome asthéno-névrotique ne vous dérangeront plus.

  • VSD et tractus gastro-intestinal: psychosomatique des maladies et méthodes de traitement
  • Pourquoi la tachycardie survient-elle sans raison?
  • Rapports sexuels avec VSD: comment le trouble affecte nos vies
  • Manifestation des symptômes chez la femme

Trouble chez un bébé de 2 à 6 ans

Il est difficile pour les parents de déterminer quelle maladie provoque l'apathie et les larmes chez un bébé de 3 ans. La névrose chez les enfants se manifeste par des symptômes contradictoires. Un traitement réussi de la pathologie est possible si le bébé ne présente pas de lésions graves du système nerveux central.

Si votre bébé est souvent agacé par les rhumes et les maladies virales, et que son appétit est réduit, il y a lieu de soupçonner que les réserves mentales des miettes sont réduites.

La peur en présence d'étrangers et d'humeurs sont des manifestations symptomatiques. Les symptômes suivants chez les enfants aideront à reconnaître la névrose:

  • sommeil agité;
  • incontinence la nuit;
  • explosions d'agression, le bébé élève souvent la voix auprès de parents plus âgés, scandales avec ses pairs, casse des jouets, cela vaut la peine de montrer l'enfant au médecin;
  • le mal des transports pendant les transports, en raison d'un trouble névrotique, les jeunes enfants peuvent avoir des nausées et des vomissements;
  • augmentation de la transpiration;
  • crampes aux bras et aux jambes;
  • tic nerveux;
  • perte d'intérêt pour les jeux.

Si les parents de l'enfant d'âge préscolaire ont ignoré les symptômes susmentionnés et que le traitement a été tardif, la névrose chez les enfants commencera à se manifester par un inconfort physique grave. Une maladie négligée se fait sentir avec des douleurs dans le cou et les bras. Votre bébé peut ressentir des étourdissements après l'exercice.

Parfois, les garçons et les filles de 5 ans ont des convulsions. Si la névrose épuise l'enfant avec des symptômes effrayants, l'enfant d'âge préscolaire ne peut pas faire face au problème sans traitement. Une crise est une condition lorsqu'un bébé se cogne la tête contre un mur ou une table, se blessant.

Syndrome asthéno-végétatif: qu'est-ce que c'est, le code CIM-10, les causes du développement, les symptômes distinctifs et les méthodes de traitement du trouble

Parmi les dysfonctionnements du système nerveux autonome se trouve le syndrome asthénique-végétatif. La pathologie est associée à une altération du transport des impulsions vers les cellules à partir des récepteurs. En outre, une défaillance peut être observée dans l'interaction des neurones des systèmes nerveux périphérique et central. La plupart des patients atteints de ce diagnostic parviennent à s'en sortir avec un traitement conservateur, qui comprend le respect du régime quotidien correct et un mode de vie sain. Les médicaments ne sont utilisés que dans les cas avancés..

Qu'est-ce que le syndrome asthénique-végétatif?

Le syndrome asthéno-végétatif se manifeste par une faiblesse chronique et un certain nombre d'autres symptômes

Le syndrome asthéno-végétatif est généralement appelé trouble du système nerveux viscéral. En raison de cette maladie, il y a une violation de la transmission des signaux nerveux. Les adultes et les enfants d'âges différents peuvent y faire face. Le plus souvent, la pathologie inquiète les adolescents pendant la puberté.

La Classification internationale des maladies contient des informations sur la perturbation du système nerveux autonome, c'est-à-dire du système nerveux autonome. Le code CIM-10 pour le syndrome est G90. Les troubles SNA non spécifiés sont indiqués ci-dessous..

La maladie est généralement classée en fonction de sa gravité. À un stade précoce, la pathologie s'accompagne d'une sensation de faiblesse et d'épuisement. Dans les cas graves, le trouble entraîne des anomalies neurologiques dangereuses qui affectent grandement la vie du patient.

Raisons de la violation

Le syndrome asthéno-végétatif chez les adultes et les enfants peut être causé par diverses raisons qui affectent négativement le fonctionnement du corps humain. Ceux-ci incluent les facteurs défavorables suivants:

  1. Manque de sommeil chronique.
  2. Vivre des situations stressantes.
  3. Les mauvaises habitudes auxquelles une personne est dépendante pendant de nombreuses années.
  4. Fatigue mentale ou physique sévère.
  5. Manque de sommeil et de repos.
  6. Pathologies aiguës et chroniques qui perturbent le travail des organes internes.
  7. Traumatisme psychologique.
  8. Mener une vie sédentaire.
  9. Aliments malsains.

Tous ces facteurs contribuent au développement de symptômes non spécifiques, généralement définis comme ABC.

Symptômes chez les enfants et les adultes

Un assombrissement des yeux peut indiquer le développement de la maladie.

Un adulte et un enfant peuvent être atteints du syndrome asthénovégétatif. Le corps de l'enfant tolère pire cette condition, vous devez donc faire des tentatives pour arrêter la maladie dès les premiers signes de son apparition.

Voici les signes qui surviennent chez les personnes atteintes de cette maladie asthénique-végétative. Les symptômes donnent une pathologie:

  • Augmentation du rythme cardiaque même avec un effort léger.
  • Transpiration excessive.
  • Faiblesse chronique.
  • Maux de tête sourds.
  • Perturbation du tractus gastro-intestinal.
  • Assombrissement des yeux.

Les personnes atteintes du syndrome ont les mains et les pieds froids persistants. Dans une pièce étouffante, ils peuvent s'évanouir, ce qui est également une condition caractéristique du syndrome asthénique-végétatif. Cela se produit chez les adultes et les enfants..

Vous pouvez déterminer l'évolution d'une affection douloureuse chez un enfant ou un adolescent par les signes suivants:

  • Manque d'air dans les moments de rage.
  • Irritation déraisonnable suivie de rire.
  • Manque d'intérêt pour quoi que ce soit.
  • Absentéisme et mauvaise mémoire.
  • Isolement.

Le trouble peut se développer avec VSD (désignation de la dystonie végétative). Le syndrome névrotique est souvent accompagné de symptômes qui indiquent une détresse physique. Ceux-ci comprennent des plaintes de douleur dans la tête et le cœur, l'insomnie, une réaction lente.

Les symptômes du syndrome asthénique-végétatif ont tendance à se manifester progressivement. Par conséquent, la plupart des patients vont chez le médecin lorsque la maladie se complique..

Pourquoi ABC est-il dangereux??

L'ABC peut entraîner des complications, qui s'expriment dans diverses maladies. C'est le résultat des patients qui ne commencent pas le traitement du syndrome asthénique-végétatif..

Le manque de diagnostic et de thérapie en temps opportun se transforme en trouble de la parole et en un dysfonctionnement des vaisseaux cérébraux pour une personne. En outre, d'autres maladies du système nerveux central et des organes internes ne sont pas exclues, ce qui peut finalement entraîner la mort du patient..

Diagnostique

Le diagnostic de la maladie est effectué par un neurologue

ABC affecte négativement le fonctionnement de nombreux systèmes du corps humain. Par conséquent, le diagnostic de son état est extrêmement important. Il permet au médecin de déterminer correctement le diagnostic et de prescrire un traitement adéquat au patient..

Lors de l'examen d'un patient suspecté de trouble asthéno-végétatif, les méthodes suivantes sont utilisées:

  1. Prendre l'anamnèse.
  2. Diagnostics physiques.
  3. Diagnostics instrumentaux.

La dernière version de l'étude est utilisée si le patient a des pathologies indépendantes qui perturbent le travail des organes et des systèmes internes.

L'examen d'un patient présentant des symptômes sévères du syndrome asthénique-végétatif est effectué par un neurologue. Il effectue des diagnostics et exprime son opinion sur l'état actuel d'une personne. Dans certains cas, une consultation supplémentaire avec un psychiatre et un psychologue est nécessaire.

Traitement ABC

Un neurologue intervient dans la prescription de traitement pour un patient présentant des dysfonctionnements dans le travail de l'ANS. Il se spécialise dans les pathologies neuropsychiques. En cas de dysfonctionnement du SNA, qui s'accompagne de troubles caractéristiques, une thérapie complexe est choisie. Grâce à elle, le système végétatif est rétabli, c'est-à-dire que son travail revient à la normale.

En l'absence de maladies acquises ou congénitales du système nerveux, les patients parviennent à se limiter à un traitement non médicamenteux. Dans cet état, une personne se voit attribuer:

  • Aliments diététiques. Le patient doit contrôler soigneusement ce qui entre dans son corps. Avec le syndrome, il est interdit de manger des aliments et des boissons nocifs et sans bénéfice. Il est préférable de remplir votre alimentation quotidienne avec des céréales, des fruits secs, des œufs de poule, du pain complet, des fruits, des légumes, des produits laitiers fermentés et des noix. Ces produits contiennent beaucoup de vitamines et de minéraux précieux qui améliorent le fonctionnement du corps..
  • Phytothérapie. Il est activement utilisé dans le traitement de l'ABC chez les enfants. Cette méthode de traitement vous permet de vous passer d'antidépresseurs, qui peuvent affecter négativement le corps d'un enfant et d'un adulte. Pour faire face à la maladie, il est recommandé de prendre une décoction d'agripaume, de menthe ou de racine de valériane avant le coucher. Vous pouvez ajouter une portion de miel naturel à une tisane s'il n'y a pas d'allergie à ce produit;
  • Aromathérapie. Un autre moyen efficace de traiter le syndrome asthénique-végétatif. Les médecins recommandent d'ajouter quelques gouttes d'huile aromatique à l'eau tout en prenant un bain. Un produit à base de bergamote, de jasmin, de bois de santal ou de sauge fonctionne mieux.

Si la maladie est de gravité modérée, le patient aura besoin d'un traitement plus sérieux. Des séances d'électrophorèse et de massage lui seront utiles. Aussi, n'abandonnez pas la thérapie physique. Ne vous fatiguez pas pendant l'activité physique. Les charges doivent être modérées.

Si la maladie est caractérisée par une évolution sévère, une personne atteinte d'ABC devra accepter un traitement médicamenteux. Les méthodes ci-dessus ne l'aideront pas à récupérer..

Avec le syndrome asthénique-végétatif, différents groupes de médicaments sont prescrits:

  1. Complexes de vitamines et minéraux avec calcium et magnésium.
  2. Sédatifs et tranquillisants (Novopassit, Azafen).
  3. Moyens pour restaurer le travail du système cardiovasculaire (Andipal, Adelfan).
  4. Préparations pour améliorer le fonctionnement du tube digestif (Mezim, Festal).

D'autres médicaments peuvent être inclus dans le cadre d'un traitement médicamenteux. Ils sont nécessaires en cas de développement de maladies supplémentaires qui affectent la santé générale du patient.

Lors du choix d'une méthode de traitement, le médecin doit prendre en compte l'âge du patient et le degré de négligence de sa maladie. Le neuropathologiste approuve l'exactitude du schéma thérapeutique uniquement après que le patient ait subi un examen complet de tout le corps à la clinique.

Pour éviter un traitement à long terme et le développement de complications du syndrome asthénique-végétatif, vous devez être attentif à votre propre corps et, au moindre soupçon de trouble, contacter un médecin qualifié.