Décompensation (état, signes, syndrome, processus)

La décompensation en médecine est (du mot latin - décompensatio et du mot latin - dé-négation, réduction, élimination et compensatio - remplacement, compensation, équilibrage) des défauts structurels du corps et une défaillance ou une insuffisance des mécanismes de restauration des troubles fonctionnels. La décompensation peut se produire dans le contexte de la progression de la maladie ou du processus pathologique, en raison d'une surcharge physique ou d'un surmenage, en raison de l'effet sur le corps du traumatisme, de facteurs de température (surchauffe, refroidissement) ou à la suite d'une maladie concomitante. Le jeûne, le stress émotionnel, l'alcool sévère et d'autres types d'intoxication, les troubles du repos et du travail peuvent être des facteurs étiologiques de décompensation.

En médecine, le mécanisme de formation d'un état de décompensation peut être associé à une récupération incomplète, par exemple, le soi-disant lieu de moindre résistance reste dans le corps; de meilleures conditions de vie déterminent un état pratiquement sain d'une personne, et l'impact de facteurs défavorables conduit à une décompensation et parfois à une rechute de la maladie. Par exemple, une exacerbation du syndrome radiculaire se produit avec l'hypothermie, certaines dermatoses (neurodermatite, eczéma) - après le stress, etc..

Bon à savoir

  • Acétate de désoxycorticostérone ou acétate de désoxycortone
  • Déshydrogénases - enzymes de la classe des oxydoréductases (types pyridiniques, dépendant des flavines, aérobies et anaérobies, physiologie, biochimie)
  • Dipropionate de béclométhasone - instructions pour l'utilisation du médicament

© VetConsult +, 2015. Tous droits réservés. L'utilisation de tout matériel affiché sur le site est autorisée à condition qu'un lien vers la ressource. Lors de la copie ou de l'utilisation partielle de matériaux provenant des pages du site, il est impératif de placer un hyperlien direct ouvert aux moteurs de recherche situé dans le sous-titre ou dans le premier paragraphe de l'article.

Qu'est-ce que la décompensation en médecine

La décompensation en médecine est (du mot latin - décompensatio et du mot latin - dé-négation, réduction, suppression et compensatio - remplacement, compensation, équilibrage) des défauts structurels du corps et une panne ou une défaillance des mécanismes de restauration des troubles fonctionnels. La décompensation peut se produire dans le contexte de la progression de la maladie ou du processus pathologique, en raison d'une surcharge physique ou d'un surmenage, en raison de l'effet sur le corps du traumatisme, de facteurs de température (surchauffe, refroidissement) ou à la suite d'une maladie concomitante. Le jeûne, le stress émotionnel, l'alcool sévère et d'autres types d'intoxication, les troubles du repos et du travail peuvent être des facteurs étiologiques de décompensation.

En médecine, le mécanisme de formation d'un état de décompensation peut être associé à une récupération incomplète, par exemple, le soi-disant lieu de moindre résistance reste dans le corps; de meilleures conditions de vie déterminent un état pratiquement sain d'une personne, et l'impact de facteurs défavorables conduit à une décompensation et parfois à une rechute de la maladie. Par exemple, une exacerbation du syndrome radiculaire se produit avec l'hypothermie, certaines dermatoses (neurodermatite, eczéma) - après le stress, etc..

Bon à savoir

© VetConsult +, 2015. Tous droits réservés. L'utilisation de tout matériel affiché sur le site est autorisée à condition qu'un lien vers la ressource. Lors de la copie ou de l'utilisation partielle de matériaux provenant des pages du site, il est impératif de placer un hyperlien direct ouvert aux moteurs de recherche situé dans le sous-titre ou dans le premier paragraphe de l'article.

La décompensation en médecine est une violation du fonctionnement d'un organe ou d'un système organique. Ses causes peuvent être une maladie grave à long terme, un épuisement général, une intoxication, une violation des mécanismes d'adaptation à l'environnement. Toutes ces influences perturbent le fonctionnement des organes et l'interaction normale entre le corps et l'environnement extérieur..

Pendant un certain temps, l'organe fait encore face à une charge accrue ou modifiée - par exemple, le muscle cardiaque augmente ou les reins sécrètent plus de liquide. Cette condition est appelée compensation. Mais après un certain temps ou avec l'apparition de facteurs nocifs supplémentaires, l'organe cesse de faire face au travail et une décompensation se produit - insuffisance cardiaque ou rénale, maladies infectieuses privées, troubles respiratoires.

En psychiatrie, la décompensation est une exacerbation brutale des symptômes psychopathiques de la maladie, associée à des troubles émotionnels et de nature mentale..

Symptômes de décompensation en psychiatrie

Les principales manifestations de l'état de décompensation sont les suivantes:

  • comportement inapproprié,
  • manque de criticité de votre état,
  • changements mentaux croissants,
  • diminution de l'intelligence,
  • détérioration des performances,
  • violation de l'adaptation sociale.

Le résultat d'un épisode de décompensation de maladie mentale est toujours un approfondissement du défaut de personnalité..

Classification des options de décompensation

Les manifestations de décompensation dépendent du tempérament, des caractéristiques caractéristiques, de l'environnement et de l'éducation, de l'accentuation de la personnalité du patient. Parfois, les symptômes de la décompensation sont influencés par la cause qui l'a provoquée..

Pour la plupart des maladies mentales, le stade de décompensation se manifeste par une exacerbation des principaux symptômes psychopathologiques. Par exemple, dans la schizophrénie, ce sont des crises de délire et des hallucinations, dans la dépression, des tentatives de suicide..

La classification la plus courante de la décompensation de la maladie mentale est le type de réponse de la personnalité, qui est similaire à l'accentuation du caractère et consiste en la manière du patient de répondre aux stimuli externes qui perturbent le travail des mécanismes adaptatifs. Les facteurs affectant le type de réponse sont les suivants:

  • motricité,
  • activité mentale,
  • rigidité ou vice versa mobilité des processus mentaux,
  • intra- ou extraversion du patient,
  • la présence de diverses réactions individuelles.

En outre, il existe différentes options de décompensation, en fonction de l'efficacité de l'individu et de l'activité de réponse aux influences:

  • asthénique - un type faible dans lequel tout stimuli externe épuise facilement le corps,
  • sténique - type fort, les effets provoquent une activité accrue,
  • dysténique - combine les caractéristiques des deux types énumérés ci-dessus.

Décompensation des psychopathies

Les signes de décompensation des psychopathies sont particulièrement diversifiés en raison de la grande variabilité des symptômes au sein de ce groupe de maladies. Chaque cas clinique a des symptômes de base, qui déterminent le type clinique de décompensation de la psychopathie. Il existe trois types de base:

  • type névrotique,
  • type affectif,
  • type anormal.

La décompensation de type névrotique de psychopathie peut se dérouler selon les scénarios suivants:

Asthénisation - fatigue, sensation de faiblesse, incapacité à se concentrer, maux de tête, troubles du système autonome (transpiration, palpitations, indigestion et salivation), diminution de l'activité motrice, aiguisage des traits de personnalité.

Syndrome hypocondriaque - la croyance en la présence d'une maladie grave ou mortelle, la fixation sur l'état de santé et le suivi de toutes ses manifestations, l'utilisation d'une maladie imaginaire ou existante pour manipuler les autres.

Syndrome obsessionnel-phobique - peurs répétées et pensées obsessionnelles, douloureuses, épuisantes, conduisant à une surveillance constante et à une nouvelle vérification des actions. Il y a généralement un lien notable avec la situation qui a causé la décompensation.

Le type hystéronévrotique est une manifestation démonstrative et exagérée de symptômes avec une gravité pas si importante, des troubles autonomes, une tendance à l'hystérie.

Le type affectif de décompensation psychopathique comprend plusieurs syndromes:

  • Instabilité affective - changement constant d'humeur, variabilité dans la manifestation des troubles affectifs, leur changement fréquent.
  • Syndrome explosif-dysphorique - diminution de l'humeur, morosité, irritabilité, colère, morosité, tendance aux conflits, excitabilité.
  • Type sous-dépressif - le contexte général de l'humeur est longtemps réduit, il n'y a pas d'aspirations ni de désirs, le sommeil est perturbé, insatisfaction exprimée par tout le monde autour, tristesse, anxiété.

Le type anormal est caractérisé par une augmentation de la manifestation des traits de personnalité pathologiques. Caractéristique de la psychopathie schizoïde, paranoïde et psychosthénique.

La durée de la décompensation de la psychopathie est généralement de plusieurs mois. Des états de décompensation répétés sont possibles, jusqu'à plusieurs fois par an.

Traitement

Le traitement des décompensations est symptomatique - les tranquillisants sont utilisés pour soulager les crises d'excitation motrice, avec des symptômes productifs prononcés - antipsychotiques, avec des tentatives suicidaires - antidépresseurs. La plupart des patients souffrant de décompensation de maladie mentale sont indiqués pour les sédatifs..

Une fois les principales manifestations atténuées, il est possible de connecter un psychologue ou un psychothérapeute au traitement pour adapter le patient à son état et à sa socialisation ultérieure.

L'étape de décompensation est un état où les réserves du corps sont épuisées et où le dysfonctionnement commence à se manifester. Le corps est un système qui aspire à l'équilibre - l'homéostasie. À la suite d'infections, de stress, d'inflammation, de traumatismes, l'équilibre est perturbé. Le système nerveux trouve des solutions de contournement pour restaurer les fonctions des organes, de l'immunité et du système musculaire, en élaborant des mécanismes de compensation.

Décompensation à l'exemple du cœur

Avec des dommages mineurs à un organe en raison d'une ischémie ou d'une tension de l'appareil ligamentaire, le corps reconfigure le travail des organes voisins et du système afin que le travail soit effectué dans le même mode. Ce phénomène est appelé compensation, dans lequel plus de stress est placé sur d'autres organes et systèmes en raison de l'apparition d'un «maillon faible». Au fil du temps, l'usure s'installe, se déclarant l'apparition d'autres symptômes - signes de décompensation.

L'insuffisance cardiaque est compensée et décompensée. Par exemple, lorsqu'une crise cardiaque ou une malformation cardiaque survient, le débit cardiaque ou le volume de sang pompé est réduit. Le système nerveux sympathique réagit en augmentant la force du cœur, de sorte que les tissus sains fonctionnent au lieu des cellules endommagées..

Ensuite, des mécanismes compensatoires chroniques suivent:

  • restauration partielle du travail du muscle cardiaque;
  • modifier la fonction rénale pour retenir le liquide dans le corps.

De nombreuses personnes âgées ont des crises cardiaques à court terme, qui ne peuvent être reconnues que par une pression élevée dans l'oreillette droite. C'est ce qui permet de maintenir la quantité de sang éjectée avec une contractilité réduite du cœur. L'épaississement du myocarde et l'augmentation de la fréquence cardiaque sont les deux principales manifestations de compensation. La surcharge des vaisseaux coronaires au fil du temps entraînera à nouveau une ischémie, une détérioration de la fonction contractile et une diminution du flux sanguin vers les organes, un œdème, une cyanose de la peau et une tachycardie.

Décompensation sur l'exemple de la cirrhose

La cirrhose est le remplacement du tissu cicatriciel fonctionnel du foie à la suite du virus de l'hépatite C, de l'intoxication alcoolique et de la dégénérescence graisseuse. La décompensation signifie que les ressources du corps ont été épuisées. Avec la cirrhose compensée, la fonction des zones touchées du foie est assurée par ses parties saines.

La fibrose du foie altère la circulation sanguine, une hypertension portale se développe, ce qui entraîne de nombreuses complications:

  • ascite ou accumulation de liquide dans l'abdomen;
  • étirement des veines de l'estomac, des intestins, des varices;
  • démangeaisons dues à une diminution de l'écoulement de la bile;
  • atrophie musculaire et perte osseuse due à une diminution de la synthèse des substances;
  • risque accru d'infections bactériennes, de saignements et de diminution de l'immunité.

Un examen est effectué pour déterminer le stade. Dans le test sanguin, une augmentation de l'ESR et des leucocytes, une diminution des taux de fer est enregistrée. Dans l'urine, les protéines et les érythrocytes, les leucocytes et les cylindres sont détectés. Un test sanguin biochimique reflète les changements globaux. La bilirubine, la phosphatase alcaline, la gamma-glutamyl transpeptidase, les enzymes hépatiques et les globulines se développent. Réduit le cholestérol, les protéines, l'albumine et l'urée.

La cirrhose au stade de la décompensation est confirmée par un examen histologique et n'est traitée que par transplantation hépatique.

Décompensation sur l'exemple du diabète sucré

Quelle est l'étape de décompensation du diabète sucré? La maladie est associée à une augmentation du taux de glucose dans le sang, mais ce n'est qu'au stade de la décompensation qu'elle se trouve dans l'urine. La condition entraîne des complications qui nécessitent des soins médicaux urgents. En ce qui concerne le diabète sucré, cela signifie que le corps ne répond temporairement pas au traitement ou qu'il y a eu une violation du régime (nutrition, administration d'insuline, etc.).

À la suite de la décompensation, des conditions aiguës surviennent:

  1. Hypoglycémie ou baisse critique de la glycémie avec faiblesse et faim sévères. La condition se termine généralement par le coma si les glucides rapides ne sont pas pris..
  2. L'hyperglycémie est associée à un pic de sucre dans le sang lorsqu'une injection urgente d'insuline est nécessaire.
  3. Le coma survient lorsque l'équilibre hydro-électrolyte ou acido-basique est perturbé, il peut donc être hyperosmolaire ou cétoacidotique.

La décompensation chronique du diabète sucré entraîne une diminution de la vision en raison de lésions des vaisseaux de la rétine et du cerveau, la mort des nerfs des extrémités, l'insuffisance rénale et cardiaque.

La décompensation est le reflet du fait que le corps ne peut pas être vu dans les organes individuels, se concentrant uniquement sur le traitement du cœur, du foie ou de l'hyperglycémie. Même une activité physique intense et constante conduit à une hypertrophie du myocarde afin d'augmenter le flux sanguin vers les muscles du corps.

La décompensation en médecine est

decompensation - decompensation... Dictionnaire d'orthographe-référence

DÉCOMPENSATION - (de. Et lat. Compensatio compensation), violation de la biologie, ou équilibre mental du corps en raison d'une panne ou de l'épuisement des mécanismes adaptatifs. Les vieux organismes, en règle générale, subissent une décompensation plus rapide (même lorsque...... Dictionnaire écologique

DÉCOMPENSATION - (de. Et lat. Compensatio compensation) troubles de l'activité du corps résultant de l'incapacité de ses mécanismes adaptatifs à compenser les troubles causés par la maladie (par exemple, décompensation cardiaque, voir Insuffisance cardiaque)... Big Encyclopedic Dictionary

décompensation - et, w. décompensation < de + lat. compensation égalisation, compensation. mon chéri. Violation du corps, ce que n. système fonctionnel ou organe en raison de la perturbation ou de l'épuisement des mécanismes adaptatifs. Krysin 1998. ALS 2. Je n'avais pas...... Dictionnaire historique des gallicismes russes

décompensation - nom, nombre de synonymes: 3 • compensation (20) • décompensation (3) • équilibrage... Glossaire des synonymes

DECOMPENSATION - DECOMPENSATION, ou trouble de la compensation et (équilibrage au sens littéral du terme), ne peut être compris qu'en relation avec le concept de compensation (voir)... Big Medical Encyclopedia

décompensation - décompensation. Prononcé [décompensation]... Dictionnaire de prononciation et difficultés de stress en russe moderne

décompensation - et; g. Mon chéri. Violation de l'indemnisation (2 chiffres). Cardiac d. * * * Décompensation (de. Et Lat. Compensatio compensation), troubles du corps, résultant de l'incapacité de ses mécanismes adaptatifs à compenser causés par...... Dictionnaire encyclopédique

décompensation - (voir de.) miel. violation du corps, ce que l. son système ou organe fonctionnel en raison de la perturbation ou de l'épuisement des mécanismes adaptatifs; après un certain temps, l'organisme peut s'adapter à de nouvelles conditions d'existence et...... Dictionnaire de mots étrangers de la langue russe

décompensation - rus décompensation (g), déshumidification (c) eng décompression fra décompression (f) deu Dekompression (f), Druckabfall (m) spa descompresión (f)... Sécurité et santé au travail. Traduction en anglais, français, allemand, espagnol

Insuffisance cardiaque au stade de la décompensation

Traitement

Avant de prescrire une méthode de thérapie thérapeutique et des médicaments spécifiques, le médecin procède à un examen complet. Cela comprend l'étude de l'anamnèse, car si le dernier stade de la maladie s'est développé, la personne a déjà des antécédents de la maladie. Un examen physique est également effectué.

Il est impératif que le patient subisse des tests sanguins et urinaires. À partir d'études instrumentales, la radiographie et l'ECHO-cardiographie sont prescrites. Les méthodes de diagnostic modernes comprennent l'IRM et la tomodensitométrie. Ils sont très instructifs, ils peuvent être prescrits à la place des rayons X et des ultrasons. Après les recherches nécessaires, des médicaments sont prescrits.

Le traitement doit viser à éliminer la décompensation du corps et à restaurer ses principales fonctions, en neutralisant les processus stagnants. La thérapie se déroule nécessairement sous la supervision de médecins, c'est-à-dire uniquement en milieu hospitalier. Le patient a besoin de repos au lit, tout stress (physique et émotionnel) est forcément exclu. Le patient doit s'asseoir périodiquement ou faire plusieurs pas. Cela aidera à prévenir la stagnation et les caillots sanguins..

Thérapie médicamenteuse

L'insuffisance cardiaque décompensée est traitée avec un complexe de divers médicaments

Il est important de prendre:. Inhibiteurs de l'ECA.
Inhibiteurs bêta

Ces médicaments aident à réduire les besoins myocardiques.
Glycosides cardiaques. Ces médicaments augmentent le débit cardiaque.
Antagonistes de l'aldostérone. Ces médicaments augmentent la pression artérielle et éliminent l'excès de liquide du corps..
Médicaments antiarythmiques.

  • Inhibiteurs de l'ECA.
  • Inhibiteurs bêta. Ces médicaments aident à réduire les besoins myocardiques.
  • Glycosides cardiaques. Ces médicaments augmentent le débit cardiaque.
  • Antagonistes de l'aldostérone. Ces médicaments augmentent la pression artérielle et éliminent l'excès de liquide du corps..
  • Médicaments antiarythmiques.

Il est important de prendre des antihypertenseurs, des médicaments qui affectent les qualités rhéologiques du métabolisme sanguin et lipidique. Diurétiques supplémentaires requis.

En cas d'insuffisance cardiaque avancée, d'autres médicaments sont prescrits. Étant donné que tout le corps souffre de dysfonctionnement cardiaque, il est nécessaire de prendre des hépatoprotecteurs, des immunomodulateurs et des complexes vitaminiques.

Il est important que le complexe de médicaments soit prescrit par un spécialiste qualifié, car tous les médicaments cardiaques ont une liste assez longue d'effets secondaires. Seul un médecin peut prescrire une thérapie, basée sur toutes les caractéristiques individuelles du corps du patient, afin de réduire la probabilité de telles actions sur le corps.

Opérations chirurgicales

Le traitement chirurgical est le plus souvent prescrit pour la décompensation cardiaque. Ces méthodes comprennent:

  • greffage par pontage;
  • angioplastie de type coronaire;
  • installation d'un défibrillateur ou d'un stimulateur cardiaque.

Un traitement chirurgical radical est prescrit aux patients qui présentent des modifications irréversibles de la structure des organes. Cela peut nécessiter une greffe de poumon, de cœur ou de grosse artère.

En cas d'insuffisance cardiaque du ventricule gauche, les patients sont implantés avec un appareil spécial qui fonctionne pour cela. Il y a quelque temps, les médecins ont installé cet appareil temporairement, avant, mais il a maintenant été prouvé qu'il prolonge considérablement la vie des patients.

L'insuffisance cardiaque au stade de la décompensation est une maladie grave dans laquelle, dans la plupart des cas, la mort survient. Par conséquent, l'automédication dans ce cas est tout simplement contre-indiquée. Selon les statistiques, environ 75% des hommes et 62% des femmes ne vivent pas plus de 5 ans avec une telle pathologie. Mais ces chiffres sont dus au fait que les gens ne se tournent pas vers les médecins à temps..

Les causes

Les causes de l'insuffisance cardiaque chronique au stade de la décompensation sont diverses maladies du système cardiovasculaire qui n'ont pas été traitées à temps.

L'insuffisance cardiaque décompensée survient pour les raisons suivantes:

  • L'hypertension, ou plutôt un processus irréversible peut être déclenché par une crise hypertensive.
  • Malformations cardiaques congénitales. Ce sont des anomalies des valves cardiaques qui provoquent un dysfonctionnement du cœur..
  • Myocardite.
  • Tachyarythmie stable.
  • Cardiomyopathie hypertrophique.

Les raisons ci-dessus sont liées aux pathologies cardiaques. D'autres facteurs peuvent également provoquer une insuffisance cardiaque:

  • Alcoolisme chronique.
  • Empoisonnement de l'organisme de type bactérien toxique.
  • Asthme bronchique, qui n'a pas été traité et s'est transformé en une forme négligée.
  • Traitement incorrect ou son absence au premier stade de la pathologie.
  • Obésité.
  • Diabète.

2 Les principaux symptômes de la cirrhose décompensée

Le stade de décompensation de la cirrhose du foie se manifeste par les symptômes suivants:

  1. 1. Perte d'appétit et épuisement.
  2. 2. Nausée constante.
  3. 3. Perte de poids.
  4. 4. Jaunissement.
  5. 5. Douleur intense avec localisation dans le foie et l'estomac.
  6. 6. Très souvent des saignements du nez et de l'utérus se produisent, les veines de l'œsophage, les intestins, l'augmentation de l'estomac.
  7. 7. Saignement des gencives.

De plus, la cirrhose hépatique décompensée entraîne des complications encore plus graves:

  1. 1. Ascite. De grandes quantités d'eau s'accumulent dans l'abdomen.
  2. 2. Eden. Du liquide s'accumule dans les jambes, en particulier dans les pieds.
  3. 3.. La manifestation de ce syndrome est un saignement constant des veines de la partie cardinale de l'estomac et de la partie distale de l'œsophage. Le saignement se produit en raison de l'augmentation constante de la pression dans la veine porte.
  4. 4. Les changements affectent également le système squelettique. La densité osseuse diminue, ils perdent leur masse.
  5. 5. Le foie commence à durcir en raison de la mort cellulaire.
  6. 6. Il y a un changement dans la psyché.
  7. 7. L'écoulement de la bile est perturbé, ce qui s'accompagne de démangeaisons sévères.

Avec la cirrhose décompensée, les examens de laboratoire révéleront les changements suivants:

  • un test sanguin biochimique montrera une concentration élevée de bilirubine, AST, ALT.
  • un test sanguin général révélera que l'ESR est augmentée et l'hémoglobine est réduite;
  • dans l'analyse générale de l'urine révélera la présence de globules rouges, de sels et de protéines.

La maladie passe lentement au dernier stade sévère - terminal. Le patient tombe dans le coma.

Si vous étudiez l'état du foie au dernier stade terminal, tous les changements deviendront visibles. Il est gravement déformé, sa taille a considérablement diminué. On peut dire que la taille du foie s'approchait de la taille de la rate. À la palpation, vu à la place du foie, une formation tubéreuse est ressentie.

Le niveau de prothrombine est considérablement réduit, ce qui menace de nouveaux saignements. Une anémie sévère et une leucopénie se développent. Un grand nombre de toxines sont collectées dans le sang, qui ne sont plus excrétées par le foie. Le cerveau en souffre énormément. Le patient ne peut généralement pas être sorti du coma. Le patient meurt tôt ou tard.

Symptômes

Les signes de décompensation comprennent:

  • comportement inapproprié;
  • manque de criticité de leurs actions;
  • une nette augmentation des changements mentaux;
  • diminution de l'intelligence;
  • détérioration des performances;
  • problèmes d'adaptation sociale.

En règle générale, la conséquence d'un tel épisode de décompensation est une augmentation des problèmes psychologiques et psychiatriques. Et plus la période de décompensation est longue, plus les conséquences peuvent être graves..

Facteurs pouvant influencer la spécificité des réactions observées:

  • motricité;
  • activité mentale;
  • rigidité ou mobilité des processus nerveux;
  • intra- ou extraversion d'une personne.

Stades de la maladie

Classiquement, trois étapes peuvent être distinguées dans le développement de cette maladie:

  • compensation,
  • sous-compensation et
  • décompensation.

Une telle division, basée sur les noms eux-mêmes, est basée sur l'ampleur de la capacité fonctionnelle du foie au cours d'une maladie donnée - dans quelle mesure il remplit la fonction qui lui est assignée.

Étape compensée

Au stade compensé, le patient ne soupçonne même pas qu'il a cette maladie. Le fait est que la fonction altérée des hépatocytes endommagés par la cirrhose est prise en charge par des cellules hépatiques saines. Ils sont hypertrophiés, c'est-à-dire augmenter en taille. En conséquence, leur capacité fonctionnelle augmente. Mais en général, la fonction hépatique n'est pas encore affectée. Subjectivement, rien ne dérange le patient, il se sent assez bien, ignorant complètement qu'il a cette maladie.

Étape de sous-compensation

Avec la sous-compensation, d'une part, la présence des premiers signes de la maladie est déjà évidente et, d'autre part, le foie fait toujours face à son travail. A ce stade, il y a pour ainsi dire une ligne, traversée par laquelle, la maladie entre au stade de la décompensation.

Étape de décompensation

Dans la dernière étape, les symptômes de la maladie deviennent déjà évidents, ce qui peut être déterminé à la fois par un examen objectif du patient et confirmé par des études biochimiques en laboratoire. Le foie n'est plus en mesure de remplir sa fonction. Rien ne peut l'aider en cela, car le foie est un organe non apparié, et il n'est pas nécessaire de parler d'un mécanisme compensatoire dans lequel la fonction d'un organe apparié souffrant est prise en charge par un autre (comme on peut l'observer, par exemple, dans le cas des reins)..

En effet, tous les hépatocytes sont pratiquement détruits, remplacés par du tissu conjonctif. Malgré le fait que le foie soit agrandi vers l'extérieur dans sa taille (dans cette situation, cela ne signifie plus bon), sa fonction en souffre et par conséquent est réduite à zéro. À ce stade, en utilisant les médicaments de la médecine moderne, il n'est possible que de prolonger les jours de la vie du patient, d'alléger son sort, mais sa guérison complète, malheureusement, pose problème..

Lors du diagnostic de la cirrhose du foie, il est nécessaire de prêter attention aux plaintes que le patient présente. Ils peuvent être sur une détérioration de l'appétit ou une absence totale de celui-ci.

La perte de poids peut survenir dans le contexte du mode de vie habituel du patient sans avoir recours à un régime alimentaire ou à une activité physique accrue. Le patient peut ressentir une fatigue déraisonnable, une fatigue accrue. Le sommeil peut être perturbé, le malade émotionnel devient déséquilibré.

Des démangeaisons et une jaunisse apparaissent sur la peau. L'apparition des soi-disant varicosités sur la peau est caractéristique. Des problèmes apparaissent à partir du tube digestif sous la forme de divers troubles dyspeptiques, accompagnés de nausées, de vomissements et de ballonnements (flatulences) peuvent survenir. Le patient peut se plaindre d'une lourdeur du côté droit. Jointures de statut subfébrile.

Objectivement, il y a une augmentation du foie et de la rate, et la rate, ainsi que le foie, peuvent atteindre des tailles impressionnantes. Le corps a des varices répandues. La peau est jaunie.

Il y a une perte de masse musculaire, et elle est causée non seulement par une diminution de la masse musculaire, mais aussi par la graisse. Extérieurement, le patient semble plus mince. Les saignements de nez et les saignements des gencives sont fréquents.

La présence d'une cirrhose du foie est confirmée par des tests de laboratoire. Dans l'analyse biochimique du sang, les changements dans l'image des enzymes hépatiques, une augmentation de certains et une diminution d'autres, sont clairement tracés. La teneur en bilirubine dans le sang augmente considérablement, mais la quantité d'albumine, au contraire, diminue. Des modifications sont également observées dans le contenu des enzymes hépatiques spécifiques..

À ce stade, malheureusement, le patient est complètement incurable. Mais il est certainement possible d'alléger en quelque sorte la souffrance d'une personne, de prolonger les jours de sa vie. À ce stade, c'est la tâche principale des médecins.

Lecteur de glycémie et bandelettes de test

Cet appareil domestique aidera à contrôler deux critères de décompensation du diabète sucré à la fois - le taux de glucose dans le sang à jeun et 1,5 à 2 heures après avoir mangé (la glycémie dite postprandiale).

Le premier indicateur doit être vérifié tous les matins, le second - 4 à 5 fois par jour, de préférence après chaque repas. Ils aident à maintenir la glycémie constamment surveillée et régulée de manière proactive par le biais d'un régime alimentaire ou de médicaments. Bien sûr, chaque personne diabétique décide pour elle-même combien de fois par jour il peut prendre de telles mesures. Mais il ne faut pas oublier que cela devrait se produire au moins 2 fois par jour - à jeun et après l'un des repas.

Conseil: lors de la prescription de nouveaux médicaments antidiabétiques ou en cas d'erreurs dans l'alimentation, il est préférable de déterminer plus souvent la glycémie. Avec une thérapie et un régime stables, la fréquence de mesure peut être légèrement réduite. De temps en temps, ces analyses doivent être effectuées dans le laboratoire d'un établissement médical.

Analyse du sucre et de l'acétone dans l'urine à la maison

À des niveaux normaux de concentration de glucose dans le sang, sa détermination dans l'urine ne peut être effectuée plus de 1 à 2 fois par mois. Cependant, si des sucres élevés sont détectés - plus de 12 mmol / l, le niveau de glucose dans l'urine doit être vérifié immédiatement. Mais en même temps, tenez compte du fait qu'avec une compensation normale, il ne devrait pas y avoir de sucre dans l'urine et sa présence indique une décompensation du diabète sucré.

Dans ce cas, il convient de consulter l'endocrinologue traitant pour ajuster la dose de comprimés hypoglycémiants ou d'insuline. Des bandelettes de test spéciales sont utilisées pour analyser la quantité de sucre dans l'urine à la maison..

La présence de glucose dans l'urine nécessite une analyse pour déterminer l'acétone (corps cétoniques) dans l'urine. Ce test peut être fait à la maison, en utilisant des bandelettes spéciales d'acétone urinaire sans trop de difficulté. En fonction de la quantité de corps cétoniques dans l'urine, la bandelette de test change de couleur. Une telle procédure ne prendra que quelques minutes, mais ses indicateurs vous permettent de commencer un traitement en temps opportun et d'éviter de nombreuses complications..

Hémoglobine glycosylée

L'ego est également appelé glyqué. L'indicateur est considéré comme le plus précis pour diagnostiquer la décompensation du diabète, car il montre l'état du métabolisme des glucides pendant 3 mois.

Dans le corps d'une personne en bonne santé, le glucose se combine avec toutes les protéines, sans exception, et donc avec l'hémoglobine - cela forme de l'hémoglobine glycosylée. Plus le taux de glucose est élevé, plus il est lié à l'hémoglobine. Un érythrocyte contenant de l'hémoglobine, y compris sa fraction glycosylée, vit en moyenne 120 jours. Ainsi, en déterminant la quantité d'hémoglobine glycosylée, on connaît le taux de sucre dans le sang en 3 mois..

De plus, à la maison, il est nécessaire de mesurer la pression artérielle 2 fois par jour et le poids une fois par semaine. Ces critères de décompensation sont importants pour prescrire un traitement complet et prévenir les problèmes de santé..

Causes de décompensation du diabète

Bien sûr, chaque organisme est individuel et les raisons dans chaque cas peuvent différer. Cependant, les raisons les plus courantes sont:

  • violation du régime alimentaire, suralimentation;
  • refus de traitement;
  • la mauvaise dose de médicament contre le diabète ou le type de traitement;
  • l'automédication;
  • l'utilisation d'additifs biologiquement actifs au lieu de médicaments;
  • dose d'insuline mal calculée;
  • refus de passer à l'insuline;
  • stress, tension mentale;
  • certaines maladies infectieuses entraînant une déshydratation sévère;

3 Comment le traitement est-il effectué

Le traitement est symptomatique au stade décompensé. C'est très cher, mais cela peut prolonger légèrement la vie du patient. Si le taux de protéines dans le sang est bas, une transfusion d'albumine et de plasma est prescrite.

Avec un degré élevé d'anémie, des suppléments de fer sont prescrits. En présence d'œdème et d'ascite, l'apport hydrique du patient est réduit. Le sel est complètement exclu de l'alimentation du patient. De plus, les diurétiques sont prescrits simultanément avec les antagonistes de l'aldostérone.

Si la quantité de liquide accumulé est très importante, une paracentèse est effectuée lorsque l'excès d'eau est pompé. Mais pour 1 procédure, pas plus de 3 litres d'eau peuvent être retirés du corps. L'essence de la procédure est le perçage. Le liquide ainsi obtenu est destiné à une analyse en laboratoire pour détecter une inflammation. Dans ce cas, des antibiotiques sont prescrits..

Lors de l'adhésion à la maladie sous-jacente de l'infection, des antibiotiques sont prescrits. Si l'infection est mineure, des médicaments antibactériens sont prescrits.

Les hépatoprotecteurs continuent d'être pris au cours des 2 derniers stades de la cirrhose. La mort survient inévitablement en raison de l'empoisonnement du corps avec des toxines accumulées.

Symptômes en phase terminale:

  1. 1. Trouble de l'intestin.
  2. 2. Faiblesse grave.
  3. 3. Vomissements.
  4. 4. Perte de poids rapide. Le patient perd tellement de poids qu'il devient perceptible pour les autres..
  5. 5. Augmentation significative de la température.
  6. 6. Muscles de l'atrophie de la ceinture scapulaire supérieure.

Les complications au stade terminal sont les suivantes:

  1. 1. Encéphalopathie hépatique.
  2. 2. Sepsis.
  3. 3. Carcinome hépatocellulaire.

caractérisé par des sautes d'humeur inexpliquées, de l'insomnie. Le patient arrête de naviguer dans l'espace, se perd dans le temps. Des lacunes de mémoire sont observées. Au stade terminal, un ulcère de l'estomac et un ulcère duodénal peuvent se former. Pour cette raison, une hémorragie interne massive devient possible..

La péritonite se manifeste par une inflammation lorsque des bactéries pénètrent dans le péritoine. Il s'accompagne d'une température très élevée. Dans le contexte du stade terminal, le cancer du foie peut également commencer. La raison de son apparition est la croissance accélérée des cellules..

Il n'est pas du tout difficile de détecter les phénomènes d'ascite sur la paroi antérieure du péritoine. Lorsque vous appuyez sur, un son terne est détecté. Si un très grand volume de liquide s'est accumulé, il est impossible de détecter cette pathologie. La même image est observée avec l'obésité sévère. Pour diagnostiquer correctement, une échographie est effectuée. Mais même cette méthode peut être inutile s'il y a beaucoup de liquide. L'enquête ne montrera rien non plus.

La seule chance pour la vie est une greffe du foie. Mais trouver un foie de donneur idéal pour l'implantation est très difficile. De plus, l'opération de transplantation est très difficile à réaliser et coûte beaucoup d'argent. Par conséquent, ceux qui ont une chance réelle de survivre après une transplantation et de poursuivre leur existence à part entière sont sur la liste d'attente pour la transplantation..

Critères d'indemnisation du diabète

Les principaux critères de compensation du diabète:

  • l'hémoglobine glyquée (ou glycosylée);
  • glycémie à jeun et 1,5 à 2 heures après avoir mangé;
  • sucre d'urine.

Il existe également des critères supplémentaires:

  • indicateurs de pression artérielle;
  • taux de cholestérol;
  • niveaux de triglycérides;
  • indice de masse corporelle (IMC).

Ces indicateurs aideront à la fois le patient et le médecin à contrôler la qualité du traitement et à réagir rapidement lorsqu'ils changent..

IndicateursCompensationSous-compensationDécompensation
glycémie à jeun (mmol / l)4.4-6.16,2-7,8> 7,8
sucre dans le sang après les repas (mmol / l)5,5-88,1 - 10> 10
Sucre dans l'urine (%)0,5
Hémoglobine glycosylée (%) norme 6%7,5
Cholestérol total (mmol / L)6,5
triglycérides (mmol / l)2.2
Indice de masse corporelle chez l'homme (kg / (m) 2)27
Indice de masse corporelle chez la femme (kg / (m) 2)26
Tension artérielle (mm Hg)160/95

D'après le tableau, on peut conclure que plus les résultats des tests d'un diabétique sont proches de la normale, mieux son diabète est compensé et moins il est susceptible de développer des complications indésirables..

Laboratoire à domicile

Malheureusement, il est impossible d'affecter un professionnel de la santé à chaque patient diabétique. Le diabétique apprend lui-même à contrôler sa maladie et à vivre avec.

La santé du patient dépend en grande partie de la façon dont il apprend à contrôler sa maladie. Pour ce faire, il peut faire des tests simples à domicile. Seul un assistant de laboratoire est très pratique et vital pour chaque diabétique. Après tout, le taux de glucose dans le sang est très labile et chaque indicateur est précieux pour contrôler l'exactitude du traitement..

Il est préférable de tenir un journal spécial dans lequel vous enregistrerez chaque jour les résultats des tests dans votre laboratoire à domicile, votre santé, votre menu, vos lectures de tension artérielle.

Traitement

Le traitement est symptomatique et vise à soulager les crises et leurs manifestations les plus évidentes. Par exemple, avec une excitation motrice incontrôlée, des tranquillisants sont prescrits, avec des tentatives suicidaires - des antidépresseurs. Et presque tous les patients reçoivent des sédatifs.

Cependant, il convient de rappeler que le traitement doit être prescrit par un psychiatre. Il peut attirer d'autres spécialistes pour les consultations nécessaires: psychologues, neuropathologistes, cardiologues et bien d'autres..

Par conséquent, l'automédication à domicile peut non seulement ne pas aider, mais aussi aggraver la situation. En outre, le schéma thérapeutique précédemment prescrit doit également être revu en cas de signes évidents d'une telle violation..

Lapshun Galina Nikolaevna, Master en psychologie, psychologue de catégorie I

Compensation

Presque tous les organes ou systèmes d'organes ont des mécanismes de compensation qui assurent l'adaptation des organes et des systèmes aux conditions changeantes (changements dans l'environnement extérieur, changements dans le mode de vie du corps, effets de facteurs pathogènes). Si nous considérons l'état normal d'un organisme dans un environnement externe normal comme un équilibre, alors l'influence de facteurs externes et internes déséquilibre l'organisme ou ses organes individuels et les mécanismes de compensation rétablissent l'équilibre, introduisant certains changements dans le travail des organes ou les modifiant eux-mêmes. Ainsi, par exemple, avec des malformations cardiaques ou avec un effort physique constant et important (chez les athlètes), une hypertrophie du muscle cardiaque se produit (dans le premier cas, il compense les défauts, dans le second, il fournit un flux sanguin plus puissant pour un travail fréquent à une charge accrue).

Cirrhose du foie au stade de la décompensation

La cirrhose du foie est une maladie chronique avec une tendance à progresser. La maladie entraîne le développement de changements irréversibles dans les cellules de l'organe. En conséquence, le tissu normal est remplacé par du tissu fibreux, ce qui rend le fonctionnement normal tout simplement impossible. Cela affecte le travail des organes vitaux et des systèmes corporels..

Les dommages et l'inflammation des cellules hépatiques entraînent leur mort complète. Quatre-vingt pour cent des cas déclarés de cirrhose étaient dus à une hépatite virale ou à l'alcoolisme. Les maladies parasitaires, la prise de certains médicaments, les processus auto-immunes et plus peuvent également provoquer l'apparition d'une terrible maladie..

La maladie se développe assez lentement. Les premiers signes peuvent être complètement absents. Au fil du temps, les symptômes suivants peuvent apparaître: jaunisse, prurit, varicosités, faiblesse, diminution des performances, perte de poids sur fond de perte d'appétit. Dans cet article, nous parlerons plus en détail de la cirrhose hépatique décompensée..

  1. Que signifie l'étape de décompensation??
  2. Facteurs provoquants
  3. Symptômes
  4. Examen diagnostique
  5. Caractéristiques du traitement
  6. Traitement de la cirrhose alcoolique du foie
  7. Prévoir
  8. Complications possibles
  9. Encéphalopathie hépatique
  10. Ascite
  11. Coma hépatique

Que signifie l'étape de décompensation??

La cirrhose se déroule en plusieurs étapes et il est très important de ne pas manquer les premiers signes du processus pathologique. Malheureusement, il ne sera pas possible de se débarrasser complètement de la maladie, mais il est en votre pouvoir de ralentir la progression. Au premier stade de la maladie, des modifications inflammatoires-nécrotiques du foie se développent.

La cirrhose compensée se manifeste sous la forme de faiblesse, de fatigue, de diminution de la concentration et de l'attention et de diminution de l'appétit. Souvent, les patients attribuent ces signes à une carence en vitamines ou à un surmenage. Déjà dans la deuxième étape, des symptômes plus graves apparaissent. La peau acquiert une teinte jaune, des démangeaisons apparaissent, la température corporelle augmente.

En outre, les patients s'inquiètent de l'inconfort abdominal et une crise de nausée peut se terminer par des vomissements avec des impuretés de sécrétion biliaire. Les excréments deviennent plus clairs, tandis que l'urine devient plus foncée. Le tissu hépatique commence à être remplacé par du tissu fibreux, mais même à ce stade, l'organe continue de fonctionner comme d'habitude.


La décompensation de la cirrhose hépatique est associée à des complications potentiellement mortelles

La troisième étape est la cirrhose hépatique décompensée. À ce stade, des complications graves peuvent apparaître sous forme de coma hépatique, d'intoxication sanguine, de pneumonie, de thrombose veineuse et autres. Cette étape est également caractérisée par des saignements soudains du nez, des gencives ou de l'anus..

En outre, les patients développent une diarrhée, une impuissance totale, une forte diminution du poids corporel, des vomissements, une forte fièvre, ainsi qu'une atrophie musculaire dans les bras et dans la partie intercostale. Les patients doivent être hospitalisés, car la probabilité de décès est élevée. La troisième étape est caractérisée par une perturbation complète de l'activité fonctionnelle et une déformation du foie.

A ce stade, un grand nombre d'hépatocytes meurent. Dans ce cas, la zone de dommages aux organes est de près de 90%. Le stade terminal est caractérisé par un coma. La déformation du foie affecte une grande partie. Dans le contexte d'un coma hépatique, le cerveau est affecté. Le plus souvent, le patient ne sort tout simplement pas du coma..

Important! La cirrhose du foie au stade de la décompensation conduit au fait que l'état du patient se détériore rapidement et que la mort peut survenir à tout moment.
Il est important de ne pas manquer les premiers symptômes de la maladie.

Facteurs provoquants

La cirrhose du foie peut aller au stade de la décompensation sous l'influence des facteurs suivants:

  • dépendance;
  • alcoolisme;
  • une mauvaise nutrition;
  • contact avec des produits chimiques et des substances radioactives;
  • hépatite virale;
  • l'utilisation de médicaments puissants;
  • problèmes cardiaques.

Symptômes

Le troisième stade de la cirrhose est caractérisé par l'apparition des symptômes suivants:

  • une forte attaque de douleur dans la région de l'hypochondre droit. Parfois, les sensations désagréables deviennent permanentes et pour les éliminer, vous devrez prendre des médicaments puissants;
  • signes d'intoxication corporelle: fièvre, étourdissements, maux de tête, manque d'appétit;
  • troubles dyspeptiques: diarrhée, constipation, brûlures d'estomac, douleurs à l'estomac, vomissements;
  • saignements utérins, gastriques et intestinaux. Cela est dû au fait que le foie cesse de produire des substances qui lient le sang et que la rate, qui augmente en taille, cesse de produire des plaquettes;
  • la violation des processus métaboliques entraîne des changements atrophiques dans les muscles, à cause desquels le patient perd du poids et se sent faible et apathique. En raison d'une violation du métabolisme des protéines, le risque de fractures augmente;
  • le déséquilibre hormonal conduit à l'infertilité, à l'impuissance et à une diminution de la libido;
  • fièvre intense;
  • splénomégalie, c'est-à-dire une augmentation de la taille de la rate;
  • la peau devient sèche et ridée;
  • épuisement extrême;
  • rougeur des paumes, des plantes et des doigts;
  • insomnie;
  • agression;
  • une forte augmentation du volume de l'abdomen;
  • gonflement des jambes;
  • durcissement du foie;
  • irritabilité;
  • la peau prend une teinte jaune bronze. C'est parce que la bilirubine commence à s'accumuler sous la peau..


Les patients éprouvent des démangeaisons sévères

Séparément, il convient de parler des changements de l'état mental de la cirrhose. Pourquoi ça arrive? L'une des raisons est que les substances toxiques pénètrent dans le cerveau. Dans certains cas, les patients deviennent inhibés et désorientés. Ils peuvent éprouver un trouble de la conscience, une dépression, de l'irritabilité, une anxiété imaginaire.

Examen diagnostique

Des tests de laboratoire, une biopsie, une échographie, un examen laparoscopique aideront à évaluer l'état du patient. À l'aide de diagnostics échographiques, un spécialiste peut faire attention à l'augmentation de la taille du foie, ainsi qu'à la présence de changements structurels. L'organe a une structure dense avec des nodules.

La laparoscopie vous permet de déterminer le type et le degré de pathologie, ainsi que l'état général de l'organe affecté. À l'aide d'une biopsie, vous pouvez vous renseigner sur les changements structurels du foie au niveau cellulaire.

Dans l'analyse générale du sang dans la cirrhose, la vitesse de sédimentation des érythrocytes est augmentée et les paramètres d'hémoglobine sont réduits. Avec la microscopie des sédiments urinaires, le spécialiste pourra voir les sels, ainsi qu'un taux accru de globules rouges. Dans une étude biochimique, le niveau de bilirubine, AST, ALT sera augmenté. Les tests de laboratoire aideront à poser un diagnostic.

Caractéristiques du traitement

Le traitement de la cirrhose du foie au stade de la décompensation implique le maintien du fonctionnement des organes vitaux et des systèmes corporels, ainsi que la prévention des complications dangereuses. La pharmacothérapie comprend l'utilisation de ces fonds:

  • les vitamines, les vitamines B jouent un rôle particulier dans le traitement;
  • hépatoprotecteurs;
  • diurétiques en combinaison avec des préparations de magnésium et de potassium pour prévenir les poches et l'ascite;
  • signifie qui accélère le processus de récupération;
  • les antibiotiques;
  • immunostimulants.


Dans les cas graves, la chirurgie est indiquée pour une transplantation hépatique ou une partie de celle-ci

Parallèlement à cela, il est important de changer radicalement votre style de vie. Cela signifie abandonner les mauvaises habitudes et ajuster votre alimentation. Les patients reçoivent la table de traitement n ° 5. Avec la cirrhose décompensée, il est strictement interdit de prendre des médicaments antiviraux. Ces médicaments améliorent le développement de changements nécrotiques dans l'organe..

Soulignons les règles de base du processus de traitement de la cirrhose décompensée:

  • il est important de limiter la consommation de sel et de liquide, cela aidera à soulager l'œdème avec ascite;
  • prendre des vitamines et des minéraux;
  • prendre des suppléments de fer pour l'anémie;
  • éviter les aliments gras, frits et lourds.

Les patients sont autorisés à inclure dans le régime des soupes en purée, des produits laitiers, de la gelée, des compotes, des boissons aux fruits, du bouillon d'églantier. La pâtisserie, le café fort, les légumineuses, les oignons, l'ail, les radis sont strictement interdits. Les recettes de médecine traditionnelle aideront également à soulager l'inconfort..

Traitement de la cirrhose alcoolique du foie

Considérons les méthodes les plus efficaces:

  • prendre en proportions égales la prêle, le rhizome de chicorée, le millepertuis et l'achillée millefeuille. Une cuillère à soupe d'herbes sèches est versée dans un verre d'eau bouillante. Le remède doit être infusé pendant quatre heures. Le bouillon doit être pris une demi-heure avant le repas principal;
  • Combinez une partie de l'ortie, ainsi que deux parties de la racine d'herbe de blé et de la rose musquée. Une cuillère à soupe de matières premières est versée avec un verre d'eau et bouillie sur un feu pendant quinze minutes. Le produit doit être pris deux fois par jour, 250 g..

Mais comme vous le savez, toute maladie est plus facile à prévenir et la cirrhose ne fait pas exception. La principale mesure préventive est l'élimination des boissons alcoolisées. Le régime joue un rôle important. Vous devez limiter la consommation d'aliments gras et frits, ainsi que de fast-foods.

N'oubliez pas non plus les précautions simples:

  • lavez-vous les mains avant de manger;
  • avant de cuire les légumes et les fruits, ils doivent être soigneusement rincés à l'eau courante;
  • suivre les règles d'hygiène personnelle;
  • abandonner le sexe promiscuité;
  • ne consommez pas de drogues;
  • surveillez votre tension artérielle;
  • pour les troubles cardiovasculaires, consultez un spécialiste.


Vous devrez abandonner les graisses animales

Prévoir

Combien de temps les patients atteints de cirrhose du foie vivent-ils? Le pronostic dépend en grande partie du stade du processus pathologique. Avec une forme compensée, il est possible de vivre jusqu'à dix ans. Vous pouvez vivre avec une cirrhose hépatique décompensée pendant un à deux ans seulement. Selon les statistiques, la durée de vie de quarante pour cent des patients ne dépasse pas trois ans..

Les experts disent que seulement un sur cinq peut vivre encore cinq ans. Avec l'ascite, seulement un quart de tous les patients peuvent vivre trois ans. Si une encéphalopathie hépatique s'est développée, il ne sera pas possible de vivre plus d'un an. Tomber dans le coma se termine presque toujours par la mort..

Important! Le pronostic de la cirrhose hépatique décompensée est le plus souvent défavorable.

Il est impossible de répondre sans équivoque à la question de la durée de vie des patients atteints de cirrhose de stade 4, car la mort à la suite de complications peut survenir à tout moment. Les saignements gastriques et intestinaux sont une cause fréquente de décès au stade de la décompensation. L'ascite, compliquée de péritonite, occupe la deuxième place.

Complications possibles

Au fur et à mesure que la maladie progresse, des complications graves peuvent survenir, telles que cancer, saignements, accumulation de liquide, etc. Parlons des processus les plus courants qui surviennent au stade de la décompensation.

Encéphalopathie hépatique

La pathologie conduit à des troubles neuropsychiatriques, qui se manifestent sous la forme de changements de comportement et de conscience. Avec la cirrhose, le sang accumule des substances toxiques qui affectent principalement les parties du cerveau. Une personne devient inattentive et irritable, son sommeil est perturbé, tandis que la somnolence devient permanente.

Peu à peu, le patient est perdu dans le temps, son élocution est altérée et son comportement devient inadéquat. Le traitement comprend la thérapie liquidienne. Les hépatoprotecteurs aident à réduire la concentration de toxines dans le système circulatoire. Parfois, même un lavage gastrique est nécessaire. Pour réduire l'absorption des produits de désintégration, des agents antibactériens sont utilisés.


Les lésions cérébrales sont principalement associées à la pénétration de substances toxiques dans le sang.

Ascite

En raison de l'accumulation de liquide, l'abdomen augmente en taille. Dans la cirrhose, les cellules déformées pressent les vaisseaux sanguins, ce qui entraîne une altération de l'apport sanguin. L'accumulation de liquide peut être évoquée à l'aide d'une mesure quotidienne de la circonférence abdominale. L'anneau ombilical est étiré et le nombril est tourné vers l'extérieur. Les veines sont clairement visibles sur la peau de l'abdomen.

Il est recommandé aux patients de se reposer au lit. La quantité de sel est fortement limitée et l'apport hydrique est également réduit. Les médicaments diurétiques sont prescrits sous le contrôle de la diurèse. S'il n'y a pas de réaction à ces fonds, une ponction abdominale est réalisée.

Coma hépatique

Le processus pathologique entraîne une diminution du nombre de cellules actives. Si, en plus d'une violation de l'activité fonctionnelle du foie, des changements se produisent dans le cadre des processus métaboliques, un coma hépatique se développe. Il apparaît soudainement et dure de 1 à 3 jours.

Le traitement est effectué dans l'unité de soins intensifs, dans laquelle il doit y avoir une surveillance constante des fonctions vitales. Les patients se voient prescrire une nutrition parentérale en introduisant des solutions médicinales contenant des nutriments. Une thérapie de désintoxication est en cours.

Ainsi, la cirrhose du foie est une maladie évolutive dangereuse qui peut finalement entraîner la mort. La décompensation est le troisième stade de la maladie, dans lequel il existe de graves troubles structurels de l'organe et des symptômes cliniques graves.

Le pronostic est généralement mauvais, c'est pourquoi il est si important de ne pas manquer les premiers symptômes. Respect scrupuleux des recommandations médicales, ajustements alimentaires, abandon des mauvaises habitudes - tout cela contribuera à prolonger la vie.