Neurasthénie: causes, symptômes, traitement

Très souvent, le «mauvais caractère» et la «paresse» ne sont pas associés à la personnalité d'une personne, mais indiquent seulement qu'elle a des problèmes avec le système nerveux. La neurasthénie n'est pas exclue: qu'est-ce que c'est, quels symptômes se manifeste-t-elle et comment est-elle traitée? Est-il possible de se débarrasser de la maladie par vous-même?

Qu'est-ce que la neurasthénie?

La neurasthénie est un trouble mental qui appartient à la catégorie des névroses. Pour la première fois, ils ont commencé à parler de pathologie en 1869, lorsque le travail du neuropathologiste américain George Miller Beard intitulé Neurasthenia, ou Nervous Exhaustion a été publié..

Aujourd'hui, ce trouble est également connu sous le nom de syndrome asthéno-névrosé ou névrose asthénique. Tout d'abord, la pathologie est associée à une fatigue constante, une irritabilité, une incapacité à effectuer un travail mental ou physique pendant une longue période. La neurasthénie signale l'épuisement du système nerveux.

Neurasthénie: les causes du développement de la névrose

Les troubles mentaux sont presque toujours provoqués par l'influence combinée de plusieurs facteurs. En particulier, la neurasthénie survient pour les raisons suivantes:

Facteurs biologiques
  • prédisposition génétique (présence de troubles névrotiques et mentaux chez des parents proches)
  • grossesse difficile de la mère de la patiente (y compris les maladies infectieuses qui l'accompagnent) et traumatisme à la naissance
  • caractéristiques individuelles du système nerveux
  • affaiblissement général du corps dans le contexte du tabagisme, de la toxicomanie, de l'alcoolisme, des maladies chroniques
  • privation physiologique (repos nocturne court, nutrition inadéquate, etc.)
Facteurs psychologiques
  • traumatisme psychologique des enfants (violence, alcoolisme parental, peur, décès d'un proche, etc.)
  • séjour prolongé dans un environnement stressant de toute nature
  • devoir faire un travail monotone, dur ou désagréable
Facteurs sociaux
  • enfance dysfonctionnelle
  • manque de compréhension dans la famille
  • insatisfaction avec sa propre vie
  • un cercle social défavorable, dominé par des personnes souffrant de troubles psychologiques et une vision négative du monde

Le plus souvent, un neurasthénique est un jeune homme de 25 à 40 ans. Chez les femmes, le trouble est un peu moins fréquent, bien que le beau sexe n'en soit pas non plus à l'abri.

Neurasthénie: symptômes d'un trouble émergent

La névrose se développe progressivement. Il passe par trois étapes (formes), dont chacune diffère par ses symptômes:

Stade de la neurasthéniePrincipales caractéristiques
Neurasthénie hypersthénique
  • augmentation de l'excitabilité et de l'irritabilité
  • sensibilité excessive au bruit, parler, mouvements rapides
  • réaction agressive au moindre pathogène
  • une envie soudaine d'insulter / crier après les autres
  • manque de capacité à se maîtriser
  • distraction, incohérence, pertes de mémoire
  • tendance à la procrastination
  • sommeil intermittent, insomnie, cauchemars ou rêves trop intenses
  • une sensation constante de fatigue, de lourdeur dans la tête, de faiblesse
  • maux de tête, "casque neurasthénique", inconfort dans différentes parties du corps, malaise général
Faiblesse irritable
  • augmentation de l'excitabilité et de l'irritabilité dans un contexte de fatigue rapide
  • épisodes courts mais fréquents de neurasthénie (réaction violente aux stimuli)
  • larmoiement, impatience, agitation
  • photophobie, intolérance au bruit et aux odeurs
  • diminution du contrôle sur l'expression des émotions
  • instabilité de l'humeur avec une prédominance de dépression, de morosité, d'indifférence
  • les troubles du sommeil
  • troubles du tube digestif (lourdeur dans l'estomac, constipation, brûlures d'estomac, éructations, perte d'appétit)
  • problèmes dans la sphère sexuelle (baisse de la libido, impuissance)
  • accélération du rythme cardiaque ou sensation d'un cœur «gelé», maux de tête
Neurasthénie hyposthénique
  • épuisement, faiblesse, léthargie, somnolence
  • dépression, apathie, anxiété, tristesse
  • larmoiement, instabilité de l'humeur
  • se concentrer sur les symptômes somatiques, l'hypocondrie
  • sensations désagréables ou douloureuses dans tout le corps
  • disparition du désir sexuel

Les symptômes de neurasthénie sont aggravés s'ils ne sont pas traités. Si au stade hypersthénique, le trouble se manifeste principalement par des sautes d'humeur et une excitabilité accrue, alors dans un état d'hyposthénie, la fatigue, l'épuisement et le manque d'énergie prévalent. Le patient se désintéresse peu à peu de ce qui se passe, ses performances se dégradent, le désir de faire quelque chose disparaît.

Parfois, les signes de neurasthénie disparaissent si un facteur de stress cesse d'influencer une personne (par exemple, le volume de travail est considérablement réduit ou le gestionnaire change). Le premier signe d'amélioration est la normalisation du sommeil. Mais il y a toujours la probabilité d'attaques répétées, et chacune des suivantes est plus sévère que la précédente. Aujourd'hui, ils parlent de l'existence d'une neurasthénie périodique, c'est-à-dire de telle sorte qu'elle s'aggrave de temps en temps. Dans les cas graves, il se transforme en cyclothymie - un trouble affectif associé à des sautes d'humeur de dépressif à constamment élevé.

Signes de neurasthénie chez les femmes et les hommes - y a-t-il une différence?

En général, la symptomatologie du trouble ne dépend pas du sexe du patient. Une autre chose est que les femmes montrent généralement un peu plus de tempérament, d'irritabilité, de mauvaise humeur. La neurasthénie chez les hommes est moins prononcée en raison de l'habitude des représentants du sexe fort de se comporter avec retenue, peu d'émotion, équilibrée. Néanmoins, au niveau interne, tous les patients souffrent de fatigue, d'épuisement, d'apathie - la seule différence réside dans le degré de leur manifestation..

La neurasthénie chez les femmes se répand littéralement. Les hommes, en revanche, préfèrent cacher le problème aux autres, ce qui affecte négativement l'état du corps: presque tous les neurasthéniques se plaignent d'éjaculation précoce, d'impuissance situationnelle et d'autres troubles sexuels. Chez les femmes, la sphère intime de la vie ne souffre pas si clairement, bien que le niveau de désir sexuel diminue encore.

Les principaux types de neurasthénie

Le trouble affecte toujours le bien-être physique et la capacité du corps à fonctionner normalement. Et selon la sphère particulière qui a le plus souffert, plusieurs types de névrose se détachent:

  1. Neurasthénie génitale, accompagnée de troubles de la sphère sexuelle.
  2. Neurasthénie gastro-intestinale, caractérisée par des problèmes du tube digestif.
  3. Neurasthénie cardiaque, provoquant une accélération du rythme cardiaque, des douleurs thoraciques, etc..
  4. Neurasthénie cérébrale, principalement associée à une diminution des capacités mentales, des troubles de la mémoire, une mauvaise concentration sur le travail.

La division est très arbitraire, car presque toujours le patient présente des signes de tous les types de neurasthénie.

"Casque neurasthénique": symptômes

L'un des signes clés de la neurasthénie est le soi-disant «casque neurasthénique». Qu'Est-ce que c'est? C'est un mal de tête accompagné de:

  • une sensation de compression musculaire;
  • l'illusion d'un "cerceau" serré placé sur le crâne;
  • picotements.

L'apparition du syndrome est associée à une augmentation de la sensibilité des récepteurs, associée à un état asthénique et à une tension musculaire caractéristique. Parfois, une personne essaie instinctivement de retirer ou de réparer un chapeau, un bandage, un cerceau: les sensations sont si réelles. Il s'agit du "casque neurasthénique", dont le traitement implique une thérapie directe de la neurasthénie. Lorsque la névrose elle-même disparaît, les douleurs disparaissent également.

Neurasthénie: auto-traitement

Au stade initial de la formation du trouble, il est susceptible d'être guéri à la maison. Pour cela, le patient a besoin:

  1. Observez le mode de travail et de repos. Puisque c'est le surmenage qui devient souvent le facteur déclenchant du développement de la neurasthénie, il est important que le patient récupère mentalement, physiquement et émotionnellement. Il est conseillé de prendre au moins de courtes vacances et de les consacrer au repos. Et après le retour au travail, il faut se limiter au travail: ne pas ramener les choses à la maison, faire une petite pause toutes les heures et demie, se déconnecter des problèmes le week-end, etc..
  2. Éliminez la cause de la surtension. La neurasthénie survient comme une réaction de la psyché à quelque chose qu'elle est incapable de «digérer». Et ce facteur doit être supprimé. Le plus souvent, nous parlons de travail acharné, mais la cause du stress constant peut également être un environnement inconfortable dans la famille, des problèmes d'argent, de mauvaises relations avec des amis, etc..
  3. Prenez soin de votre corps. Vous devriez commencer à bien manger, prendre des vitamines, faire du sport, marcher au grand air: tout cela vous aidera à guérir au plus vite. Il est également conseillé d'abandonner l'alcool, les cigarettes et autres stimulants (boissons énergisantes, café fort ou thé).

Dans de nombreux cas, un changement complet de mode de vie est montré au neurasthénique. Rechercher un nouvel emploi, normaliser la routine quotidienne, déménager dans un autre appartement - ces étapes aident non seulement à éliminer le facteur de stress, mais aussi à «démarrer» la psyché.

Neurasthénie: traitement - médicaments et aide d'un psychothérapeute

La neurasthénie est un trouble mental et il n'y a rien d'étrange à s'en débarrasser sous la surveillance d'un spécialiste approprié. La direction principale du traitement est la psychothérapie, au cours de laquelle le patient est aidé à comprendre le problème et à trouver des moyens de le résoudre. De plus, il peut être recommandé:

  • acupuncture;
  • électrosleep;
  • massage;
  • l'utilisation de thés et d'infusions apaisants (de camomille, mélisse, menthe, valériane);
  • prendre des bains avec des aiguilles, des calamus, du son ajouté à l'eau.

L'utilisation de médicaments est une mesure thérapeutique extrême. Les médicaments ne résolvent pas le problème, ils vous font simplement vous sentir mieux temporairement. Bien que cela soit parfois nécessaire: les produits pharmaceutiques offrent des périodes «d'illumination» où une personne peut simplement se ressaisir. Parmi les médicaments les plus courants pour la neurasthénie:

  1. Antioxydants (Mexidol).
  2. Nootropiques (Encephabol, Aminalon).
  3. Tranquillisants (Alprazolam, Atarax).

Parfois, des homéopathiques ou des sédatifs sont prescrits. Le traitement est généralement ambulatoire, l'hôpital est rarement indiqué. Pour une thérapie réussie, le soutien des parents et des amis est important: ils ne doivent pas répondre de manière agressive à l'irritabilité d'un neurasthénique ou lui reprocher de la paresse - ce sont tous des signes de la maladie qu'une personne ne peut pas supprimer.

Le pronostic du traitement est favorable. La neurasthénie répond bien au traitement et environ ¾ des personnes se rétablissent complètement. Mais seulement s'ils suivent toutes les recommandations d'un spécialiste et, surtout, ils éliminent le principal facteur de stress de leur vie..

Comment traiter la neurasthénie

Avant de dire comment traiter la neurasthénie, vous devez d'abord comprendre ce que c'est et quels sont les symptômes de cette pathologie..

La neurasthénie ou syndrome asthénoneurotique est le type de trouble mental le plus courant avec des modifications légères (névrose). En substance, il s'agit d'une grave déplétion du système nerveux. En raison de la similitude des symptômes, il est parfois assimilé au syndrome de fatigue chronique, cependant, comme des études récentes l'ont montré, ces conditions ont des origines différentes, par conséquent, le traitement doit être différent..

La perturbation du système nerveux, qui est la neurasthénie, est un phénomène réversible, quelle que soit l'intensité et la durée de l'observation des manifestations de ce syndrome. Il se déroule sans troubles graves de la personnalité ni psychose. Mais une personne est bien consciente de son état et en souffre assez durement, ce qui aggrave la qualité de sa vie..

La névrose asthénique survient sur la base de toute situation traumatisant la psyché, associée à un "manque de sommeil" chronique ou à un manque d'autres besoins physiologiques, ainsi qu'à une surcharge du corps. À ces facteurs s'ajoutent diverses conditions douloureuses, y compris des infections..

Ce trouble n'est pas pointilleux: les hommes et les femmes y sont également sensibles, mais dans ce dernier, en raison du fardeau de diverses pathologies, il est plus sévère. Quant à la limite d'âge, la plupart des cas concernent des personnes de plus de 25 ans. Cette maladie a même reçu le nom «populaire» de «syndrome du manager». Mais notre ère trépidante a fait ses propres ajustements: en raison du programme scolaire complexe, de l'activité intellectuelle et sportive, la neurasthénie a également commencé à être diagnostiquée chez les représentants de la jeune génération actuelle..

Ce serait une illusion de croire que le syndrome d'asthénonévrose n'est inhérent qu'aux habitants des grandes villes. C'est juste que les gens qui vivent dans de petites colonies, y compris des villages, sont habitués à attribuer tous ces problèmes de santé à la simple fatigue, à la paresse et au mauvais caractère. Pendant ce temps, la neurasthénie guette chaque personne.

Causes de la dégradation du système nerveux

De nombreux facteurs contribuent au développement de la maladie, qui peut être divisée en groupes..

Les facteurs biologiques, tout d'abord, comprennent une faible hérédité. La liste comprend également:

  • l'évolution sévère de la grossesse de la mère, les maladies infectieuses dont elle souffrait à cette époque;
  • un accouchement difficile associé à un traumatisme du bébé;
  • caractéristiques du système nerveux;
  • manque de sommeil;
  • épuisement physique et émotionnel;
  • manque de repos, de détente;
  • intoxication du corps avec de l'alcool, du tabac ou d'autres substances;
  • manque de vitamines;
  • maladies somatiques.

Les raisons psychologiques du développement de la neurasthénie sont des psychotraumatismes reçus dans l'enfance. De plus, il contribue à:

  • stress soudain dans des circonstances importantes pour l'individu, tragédie personnelle;
  • situation traumatique à long terme, conflit;
  • humeur pessimiste.

Non sans facteurs sociaux:

  • particularités de l'environnement familial dans l'enfance, éducation, conditions de croissance;
  • recevoir un flux important d'informations dont le traitement nécessite des conditions particulières et beaucoup de temps;
  • l'originalité du cercle de communication, les intérêts;
  • insatisfaction avec les réclamations personnelles.

Symptômes

La neurasthénie se manifeste par de tels signes:

  1. Irritabilité excessive même à cause de petites choses, tempérament chaud, colère, mécontentement constant.
  2. L'impatience - le désir de tout obtenir à la fois, l'impossibilité d'attendre - cela «tue» littéralement.
  3. Sensation constante de fatigue, de faiblesse.
  4. Douleur dans les tempes ou une ceinture, mal de tête pressant.
  5. Incapacité à se concentrer, à faire une chose pendant longtemps.
  6. Violation de la séquence des pensées, perception générale de l'environnement.

Parlant plus en détail des symptômes du syndrome asthénonévrotique, il est plus correct de considérer le trouble en phases, car l'intensité de sa manifestation augmente progressivement. Mais le plus souvent, la maladie s'arrête à un certain stade, c'est-à-dire que son développement ne se produit pas, ce qui se reflète dans le diagnostic.

Forme hypersthénique (excitable)

C'est le stade initial de la maladie, qui est le plus souvent enregistré. Il se caractérise par la nervosité, l'irritabilité, l'excitabilité..

Le patient est énervé par tous les sons, même silencieux (grincement et léger coup à la porte, chuchotement, horloge, gouttes d'eau, etc.), la lumière vive, la présence de personnes à proximité et leurs mouvements. La moindre occasion déclenche un éclair d'émotion, une irritation irrépressible ou même de la colère. Sans se rendre compte des raisons de l'agression, une personne peut offenser ou offenser quelqu'un.

Le patient est impatient, cherche à faire plusieurs choses à la fois, s'agite, mais sa performance laisse beaucoup à désirer. Ce n'est pas la faiblesse ou la fatigue rapide qui est à blâmer, mais la dispersion, la difficulté à se concentrer, la distraction constante..

Le régime de sommeil est perturbé: pendant la journée, le patient est léthargique, et la nuit, il s'endort avec difficulté et ne dort pas bien, avec des cauchemars, se réveille souvent. L'éveil se produit plus tôt ou plus tard.

Les maux de tête constants sont appelés «casque neurasthénique» - ils serrent, très épuisants. La douleur lors de la rotation et de l'inclinaison de la tête passe le long de la colonne vertébrale vers le dos. Le stress mental ou physique s'intensifie.

Faiblesse irritable (intermédiaire)

Cette phase associe une irritabilité sévère à une diminution rapide des ressources de l'organisme. En principe, cela reflète la nature clinique du trouble..

Les crises d'irritation sont les plus intenses, les accès de colère se transforment instantanément en un flot de larmes, complètement inhabituel pour un individu. De telles larmes proviennent de l'incapacité du patient à surmonter le mécontentement dévorant. L'humeur change instantanément: maintenant sombre, puis amusante.

Le patient est souvent léthargique, il ne s'intéresse à rien, l'appétit s'aggrave ou disparaît complètement. La digestion en souffre, ce qui se traduit par de la diarrhée, de la constipation, des éructations, des brûlures d'estomac. La fréquence cardiaque augmente, le pouls et la pression artérielle fluctuent. Les membres deviennent léthargiques, l'instabilité apparaît et les soi-disant mouches devant les yeux, la bouffée de chaleur est remplacée par des frissons, la rougeur de la peau est pâle. Diminution de la libido, les hommes peuvent avoir des problèmes de fonction érectile. Envie d'uriner peut-être fréquente.

Forme hyposthénique (inhibitrice)

À ce stade, la dépression, la faiblesse, la morosité, la léthargie sont particulièrement prononcées. Je ne veux rien faire, mais je ne ressens ni anxiété ni désir. Les pensées du patient sont concentrées uniquement sur ses propres sensations désagréables dans le corps, et lui, en supposant qu'il souffre d'une maladie grave, se tourne vers des médecins, qui, naturellement, ne la trouvent pas..

Très souvent, la neurasthénie peut être éliminée avec un bon repos. Mais si cela n'aide pas et que la maladie est allée trop loin, vous devrez alors vous rendre aux mains de professionnels..

Diagnostic et traitement

Un médecin expérimenté - un neurologue, un psychiatre ou un psychothérapeute, ne présentera pas beaucoup de difficulté à déterminer la névrose asthénique, en la séparant des autres troubles pathologiques. Compte tenu de tout ce qui précède, il doit exclure la présence de maladies somatiques, d'oncologie et de lésions organiques du système nerveux central chez le patient..

Le spécialiste recueillera l'anamnèse, parlera avec le patient. Dans le cas de symptômes classiques avec une prédominance de réaction d'excitation

le diagnostic de «neurasthénie hypersthénique» est posé. S'il y a plus de réactions inhibitrices, y compris de la somnolence, il y a des raisons de croire qu'il s'agit d'une neurasthénie hyposthénique.

Le traitement complet du trouble implique, tout d'abord, la normalisation de la vie du patient, ainsi que l'utilisation de psychothérapie et de médicaments.

Il convient de noter tout de suite que vous ne pouvez pas «prescrire» vous-même des médicaments, en particulier des médicaments psychostimulants - ils peuvent entraîner une dépendance et une augmentation des manifestations du trouble.

Le médecin sélectionne les médicaments en fonction de la présence et de la gravité de certains symptômes (une forme de neurasthénie), la dose et la durée d'admission sont prescrites individuellement pour chaque patient. Ce sont des médicaments toniques ou sédatifs qui normalisent le travail du système cardiovasculaire, des tranquillisants. Il est obligatoire d'inclure le renforcement général, la restauration des fonctions corporelles, l'amélioration du métabolisme, ainsi que les vitamines des groupes C et B, les antioxydants, la neurorubine, etc. Les extraits de plantes n'interféreront pas non plus.

La psychothérapie comprend la psychanalyse, des séances individuelles et en groupe, des entretiens avec un psychothérapeute, des formations. Cela vous permet d'identifier et d'éliminer les causes du trouble, de changer l'attitude du patient à leur égard, d'acquérir les compétences nécessaires pour séparer le principal du secondaire et la capacité de profiter de la vie..

L'entraînement autogène enseignera l'auto-éducation et l'auto-hypnose, et l'hypnose aidera à normaliser la fréquence cardiaque, l'apport sanguin, le tonus musculaire.

Une maladie telle que la neurasthénie ne nécessite pas d'hospitalisation. Les spécialistes, menant des traitements thérapeutiques et médicamenteux, donnent généralement aux patients les conseils suivants:

  • changer d'environnement, marcher plus souvent au grand air, passer un bon moment, voyager;
  • prenez des vacances, ne consultez pas vos e-mails, éteignez le téléphone - pour vous détendre pleinement, faites ce que vous aimez qui vous procure du plaisir;
  • réduire le stress émotionnel qui affecte négativement la psyché;
  • établir une telle routine quotidienne avec un horaire clair dans lequel suffisamment de temps pour le repos et le sommeil serait alloué;
  • renforcer l'immunité, introduire une alimentation équilibrée, prendre des vitamines;
  • restaurer la fonction végétative par le massage, l'acupuncture, les bains de pieds chauds, les bains chauds parfumés.

Une bonne option pour traiter la neurasthénie est l'utilisation de méthodes traditionnelles, mais avant cela, vous devriez consulter votre médecin. Parmi les options les plus efficaces qui ont un effet bénéfique sur les systèmes nerveux autonome et central, nous pouvons recommander les suivantes:

  1. Décoction d'agripaume. Une cuillère à soupe d'herbes est versée avec un verre d'eau bouillante, conservée au bain-marie pendant un quart d'heure, refroidie et filtrée. Prendre 3 fois par jour pendant un mois.
  2. Décoction d'aubépine. Infuser les baies (1 cuillère à soupe) avec de l'eau bouillante (verre), filtrer après 45 minutes.
  3. Thé à la mélisse et à la menthe. Infusé comme du thé ordinaire - cette boisson apaise, favorise un bon sommeil.
  4. Teinture d'alcool de valériane - 30 gouttes sont ajoutées à une petite quantité d'eau et bu avant d'aller au lit.
  5. Bain de lavande. Les inflorescences séchées (200 gr.) Sont placées dans de l'eau bouillante (5 l) et laisser mijoter pendant 7 minutes sur le feu. Le bouillon est filtré et versé dans une salle de bain remplie d'eau tiède. Vous devez y rester pendant 20 minutes.
  6. Tonique général aux framboises, racine de calamus, feuilles de bouleau, chicorée, fraises des bois, églantier, origan.

Prévention d'une dépression nerveuse

Pour prévenir la neurasthénie, vous devez planifier correctement votre journée de travail. Son emploi du temps doit être tel qu'il y ait du temps pour l'exécution calme des tâches et, en cas de situations imprévues, leur solution normale.

Le système nerveux n'est pas du fer - il a besoin de récupération. Par conséquent, les bourreaux de travail devraient se casser le nez: les jours de travail doivent être entrecoupés de week-ends et de vacances. Vous devez vous reposer systématiquement, complètement, lentement, manger, dormir suffisamment.

Il est également nécessaire de faire du sport, d'améliorer la santé. En général, il est utile d'apprendre à bien gérer son temps..

Toutes les recommandations ci-dessus aideront à éviter le syndrome d'asthénonévrose, toujours en forme au sens physique et psychologique..

Étant donné que l'une des causes de la neurasthénie est l'inactivité physique - un manque de mouvement, le médecin vous conseillera certainement d'introduire une activité physique. Ils ne doivent pas être très forts, mais strictement dosés. La natation est une excellente option.

Quant à l'alimentation, il est nécessaire de manger des aliments capables de restaurer rapidement l'organisme. La nourriture doit être consommée régulièrement, pas trop.

Bains chauds aux décoctions aux herbes, les huiles essentielles sont très utiles.

L'hypnose est souvent utilisée pour traiter l'épuisement du système nerveux, ce qui soulage la tension nerveuse, les pensées obsessionnelles, l'anxiété. Juste une heure d'hypnose remplace les nombreuses heures habituelles, tandis que vous pouvez obtenir une relaxation profonde et activer les forces du corps pour guérir.

La pharmacothérapie implique l'utilisation de vasodilatateurs, de nootropiques, d'antidépresseurs, de médicaments qui améliorent le métabolisme cérébral et de médicaments sédatifs. Certaines vitamines sont également très importantes, qui sont prescrites à différents stades du traitement..

Quant à la psychothérapie, elle permet d'éliminer les causes qui ont conduit à la maladie, d'analyser les erreurs et de trouver des moyens de les corriger..

Un traitement professionnel correctement sélectionné permet de guérir la neurasthénie en peu de temps. Le rétablissement complet arrive et la personne peut à nouveau profiter de la vie et en profiter..

Faiblesse irritable: qu'est-ce que la neurasthénie

Lorsqu'une personne s'inquiète de la fatigue, qui ne disparaît en aucun cas, elle se précipite pour «se reposer» et ne pense pas du tout à la maladie. Psychiatre-psychothérapeute, médecin de la catégorie la plus élevée Nino Ashmeiba raconte ce qu'est la neurasthénie, en quoi consiste son diagnostic et son traitement.

La neurasthénie est un trouble névrotique limite qui est causé par un surmenage ou un stress chronique. La neurasthénie est beaucoup plus fréquente qu'on ne le pense - et non pas chez les faibles et mélancoliques, mais chez les jeunes hommes et femmes les plus actifs et les plus engagés..

Maladie des personnes hyper-responsables et perfectionnistes

L'âge moyen d'un patient névrosé est de vingt-cinq à cinquante ans. En règle générale, il s'agit d'un habitant d'une grande ville qui travaille dur, mène une vie sociale active et, comme on dit, réussit toujours dans tout. Quand les psychologues disent «burnout», les psychiatres disent souvent neurasthénie.

Traits de personnalité typiques qui deviennent des facteurs favorables au développement de la maladie: type asthénique («faiblesse nerveuse», épuisement), anxiété accrue, méfiance et perfectionnisme. Ces personnes sont très responsables, elles sont très inquiètes pour leurs obligations, elles essaient de tout faire au plus haut niveau possible. Ils ne sont jamais en retard, ils sont très inquiets s'ils ne peuvent pas tenir une promesse.

Quand les psychologues disent «burnout», les psychiatres disent souvent neurasthénie.

Cela se produit d'une autre manière: des circonstances de vie difficiles tombent sur une personne - une maladie grave d'un parent, l'alcoolisme ou la trahison d'un partenaire, des difficultés familiales et financières. En bref, un environnement défavorable, une surcharge et une pression, qui entraînent un stress constant et un surmenage fréquent.

Types de neurasthénie

Selon la classification internationale des maladies, révision 10 (CIM-10), les types de neurasthénie sont représentés par deux types.

Le premier type est une fatigue accrue après un travail mental. La personne se plaint d'avoir moins de succès au travail ou dans les activités quotidiennes en raison d'associations distrayantes, de souvenirs, de problèmes d'attention. L'épuisement mental est plus prononcé.

Le deuxième type est une faiblesse générale après un effort physique mineur (ne pas aller au gymnase, mais quelque chose d'ordinaire) avec une sensation de douleur dans les muscles. De plus, la personne dit qu'elle ne peut pas se détendre..

Dans d'autres classifications, il existe une neurasthénie hypersthénique et hyposthénique - ce sont plutôt des phases (stades) du trouble, qui sont discutées plus loin.

Symptômes et signes de neurasthénie: de l'irritabilité à la fatigue profonde

Une personne peut suspecter une neurasthénie pour les motifs suivants:

  • est devenu plus irritable;
  • devient très fatigué le soir;
  • réagit brusquement à des stimuli insignifiants («tout me fait chier»);
  • a commencé à jurer plus souvent avec ses collègues et ses proches, "snap back";
  • a toujours été calme, mais maintenant il perd son sang-froid, élève la voix ou pleure sans raison sérieuse.

La maladie se développe en trois phases. Les signes de neurasthénie à différents stades sont légèrement différents.

1 La première phase (hypersthénique) se traduit par une augmentation de l'excitabilité, de l'irritabilité et des troubles du sommeil. Une personne est «à bout» tout le temps, un son aigu ou une lumière vive soudaine lui cause de la douleur. Perturbé par des étourdissements, des maux de tête, de la fièvre ou des frissons, une excitation accompagnée de crises de palpitations.

2 La deuxième phase (hyposthénique) est une augmentation de la faiblesse. Le système nerveux est épuisé, une personne doit faire des efforts pour maintenir un mode de vie habituel. Il devient difficile de sortir du lit le matin et de faire le ménage: "Je ne peux pas me forcer", "Je n'ai pas la force de quitter la maison", la capacité de "penser vite" est perdue.

3 Phase d'épuisement - les symptômes de la neurasthénie sont complétés par une profonde sensation de faiblesse. Il y a des larmes, des conflits, une léthargie générale. Je ne veux rien, rien ne motive. La maladie a complètement envahi la vie d'une personne.

Neurasthénie et dépression

Si la neurasthénie n'est pas traitée pendant une longue période, elle entraîne des changements dans le corps: la ressource est épuisée, l'immunité diminue. Il y a une diminution de la production de neurotransmetteurs dans le cerveau (sérotonine, dopamine), ce qui peut conduire à une pathologie encore plus grave - la dépression.

En psychiatrie, il existe un terme «trouble des réactions adaptatives». Donc, ils disent quand, par exemple, la dépression se développe en réaction à une neurasthénie prolongée.

La dépression pure présente un certain nombre de différences:

  • humeur sensiblement pire pendant plus de deux semaines;
  • il y a des troubles du sommeil et de l'appétit à long terme;
  • inquiet de la douleur non associée à une maladie des organes internes (douleur dans l'abdomen, dans la région pelvienne);
  • l'humeur et le bien-être fluctuent au cours de la journée (pire le matin).

Traitement de la neurasthénie

Dans chaque cas, le traitement de la neurasthénie doit commencer par l'élimination de la situation traumatique et de l'activité qui surcharge. Si vous ne pouvez pas sortir du stress (aller dans un autre département, changer de travail, vous séparer de votre partenaire), alors vous devez apprendre à y faire face par la méditation, l'auto-formation ou la psychothérapie.

Je recommande toujours aux patients de commencer par se reposer, de reconsidérer leur mode de vie et de maintenir un régime sain, mais malheureusement, il n'est pas toujours possible de résoudre le problème sans thérapie. Si les symptômes ne disparaissent pas dans le mois suivant le début du régime de récupération, vous devez prendre rendez-vous avec un psychiatre.

Si les symptômes ne disparaissent pas dans un délai d'un mois après le début du régime de récupération, vous devez prendre rendez-vous avec un médecin. La façon de traiter la neurasthénie sera conseillée par un psychiatre ou un psychothérapeute (pas un psychologue).

Le diagnostic est posé sur la base des plaintes et de l'histoire du patient au sujet de la maladie. Des méthodes supplémentaires sont prescrites pour exclure d'autres maladies. Pour le traitement de la neurasthénie, un psychiatre prescrit des antidépresseurs modernes - ISRS (inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine) ou des médicaments similaires.

En plus des méditations qui aident une personne à rétablir l'équilibre du travail du corps, je recommande également des séances d'hypnose réparatrice aux patients. Les techniques hypnotiques sont des traitements très efficaces pour la neurasthénie.

Le pronostic de la neurasthénie est bon - elle peut être guérie.

Je souligne une fois de plus que la dépression peut être cachée derrière les symptômes de la neurasthénie. Bien que nous ayons décrit leurs différences ci-dessus, je vous exhorte: ne vous diagnostiquez pas vous-même. Il arrive également que même les psychiatres placent la neurasthénie là où une condition plus grave est observée. De tels patients viennent me voir. Ils supposent qu'ils ont un syndrome de fatigue chronique, le diagnostic est «neurasthénie», et je vois un cas classique de dépression récurrente. Si le patient est déprimé, il a certainement besoin de l'aide d'un médecin..

Neurasthénie

La neurasthénie est un trouble mental appartenant au groupe des névroses. Il s'agit d'un état asthénique, qui se manifeste par des maux de tête fréquents ou constants, une fatigue excessive, une instabilité de l'humeur, des troubles du sommeil, une incapacité à faire un effort physique et mental prolongé et constant, une irritabilité en réponse à des sons durs, une lumière vive, des odeurs fortes. La cause de cette condition pathologique est la surcharge et l'épuisement du système nerveux..

La neurasthénie peut agir comme un trouble indépendant ou accompagner diverses maladies somatiques et mentales, dans ce cas elle est considérée comme un syndrome neurasthénique.

Synonymes: faiblesse neuropsychique, asthénie, syndrome asthénique-névrotique, névrose asthénique.

Causes et facteurs de risque

La névrose asthénique se développe à la suite d'une perturbation du fonctionnement de la régulation supérieure du système nerveux. Ceci est causé par un stress psycho-émotionnel excessif en combinaison avec des facteurs physiques, par exemple, un repos insuffisant pendant une longue période, un travail épuisant monotone, une alimentation déséquilibrée, de mauvaises habitudes, des maladies.

Deux types de neurasthénie sont distingués en fonction du facteur étiologique prédominant:

  • réactif - survient en réponse au stress, à un traumatisme physique ou mental, à une surcharge psycho-émotionnelle;
  • secondaire (syndrome névrotique) - causé par une autre maladie.

Les facteurs de risque comprennent tout ce qui cause un épuisement mental, mental et physique:

  • repos nocturne insuffisant;
  • absence d'un régime de travail et de repos équilibré, horaires de travail irréguliers;
  • mauvaises habitudes;
  • mauvaise nutrition (insuffisante, déséquilibrée, irrégulière);
  • problèmes sociaux;
  • la détresse financière;
  • hypodynamie ou, au contraire, activité physique excessive;
  • infections et autres maladies (maladies infectieuses, troubles métaboliques, hypertension, pathologie oncologique, blessures et leurs conséquences, etc.);
  • séjour insuffisant à l'air frais;
  • pas de changement de décor pendant longtemps.

Les personnes à responsabilité accrue sont prédisposées à la neurasthénie, sujettes au perfectionnisme, supportant le fardeau de la responsabilité vis-à-vis d'autres personnes qui en dépendent, qui ressentent le besoin d'adhérer à un certain statut social à tout prix, ainsi que celles dont les activités sont associées à la prise de décisions importantes en temps limité.

Les plus vulnérables à la neurasthénie sont les adolescents, les étudiants, les jeunes mères, les personnes d'âge moyen de certaines professions, les personnes âgées.

Formes de la maladie

Il existe deux formes de troubles neurasthéniques - hypersthénique et hyposthénique, parfois considérés comme des stades successifs de la maladie.

Neurasthénie hypersthénique

Le développement est basé sur le mécanisme de renforcement des processus d'excitation cérébrale avec affaiblissement des processus d'inhibition. C'est le stade initial de la pathologie, qui se manifeste par une excitabilité excessive, une irritabilité accrue, qui accompagnent constamment une personne et se manifestent dans tous les domaines de son activité..

  • excitabilité accrue: irritabilité, tension, irascibilité;
  • instabilité émotionnelle;
  • anxiété;
  • difficulté de concentration;
  • déficience de mémoire;
  • difficulté à s'endormir, sommeil interrompu agité, réveil précoce, sensation de fatigue après le sommeil;
  • capacité réduite de travailler, difficulté à faire un effort mental ou physique;
  • manifestations végétatives et somatiques (tachycardie, palpitations, transpiration excessive, vertiges, maux de tête).

Neurasthénie hyposthénique

Elle se caractérise par la prédominance des processus d'inhibition sur l'excitation..

  • faiblesse, léthargie;
  • apathie:
  • humeur dépressive, larmoiement;
  • labilité émotionnelle;
  • somnolence accrue, somnolence diurne, difficulté à s'endormir, mauvaise qualité du sommeil;
  • fixation sur les maux, état hypocondriaque.

Stades de la maladie

Au cours de la neurasthénie, trois étapes sont distinguées:

  1. Augmentation de l'irritabilité. Des choses assez ordinaires provoquent une forte irritation: conversation, bruit insignifiant, maladresse, échecs mineurs. Pour des raisons insignifiantes, le patient perd son sang-froid et devient furieux. Difficulté à s'endormir, mal dormir, se réveiller somnolent, se sentir fatigué toute la journée.
  2. Une augmentation des symptômes. Même le repos n'aide pas les symptômes à disparaître ni même à les réduire. Le patient est constamment fatigué, tout travail implique un effort considérable. Des attaques d'impuissance, des larmes apparaissent.
  3. Un stade de trouble nerveux sévère caractérisé par une invalidité complète. Le patient est apathique, léthargique, somnolent, déprimé, ne montre pas d'intérêt pour ce qui l'occupait auparavant.

Les symptômes de la neurasthénie

Les premiers signes de neurasthénie sont similaires aux symptômes de fatigue: fatigue constante, difficulté à effectuer un travail mental ou physique, incapacité à se concentrer sur les tâches nécessaires, distraction, intolérance au stress. Ce qui distingue la neurasthénie de la fatigue physiologique, c'est que les symptômes progressent progressivement (parfois pendant plus d'un an), s'intensifient avec le temps et ne disparaissent pas même après un sommeil prolongé. Cependant, il n'est pas si facile d'obtenir un sommeil prolongé, car l'insomnie (insomnie) est l'un des signes caractéristiques d'un état neurasthénique. Malgré la fatigue, une personne éprouve des difficultés à s'endormir (la période d'endormissement peut durer plusieurs heures), son sommeil est superficiel, ses rêves sont dérangeants et il se réveille souvent trop tôt. Après le sommeil, la vigueur et la force ne viennent pas, la fatigue demeure. Parfois, les patients, au contraire, éprouvent une somnolence constante, mais dans ce cas, le sommeil ne soulage pas..

L'état émotionnel est perturbé, les patients sont irritables et toute bagatelle peut servir de raison à une forte explosion émotionnelle. L'épuisement suit rapidement la libération des émotions. La neurasthénie diffère de l'incontinence émotionnelle ordinaire en ce qu'une mauvaise humeur n'a pratiquement pas d'intervalle lumineux, les périodes d'élévation émotionnelle sont absentes, une personne perd la capacité de profiter de la vie. D'autres patients ont tendance aux larmes, ils pleurent souvent pour les raisons les plus mineures, et parfois sans eux.

Cette condition inquiète les gens, ils se rendent compte que c'est atypique et anormal pour eux, et cette anxiété, évoluant en anxiété constante, aggrave encore les symptômes..

L'épuisement mental et physique s'accompagne de symptômes physiques:

  • mal de tête compressif persistant de type ceinture, si caractéristique de cette condition qu'on l'appelait le "casque neurasthénique";
  • vertiges;
  • tachycardie;
  • hyperhidrose (transpiration excessive);
  • baisse de la pression artérielle;
  • diminution de l'appétit ou, au contraire, suralimentation compulsive;
  • diminution de la libido, diminution de la puissance chez les hommes;
  • méchant.

Si nous parlons d'un syndrome névrotique qui accompagne une maladie somatique, des signes d'épuisement physique apparaissent, et si la neurasthénie est un trouble mental, les troubles psycho-émotionnels en deviennent les principales manifestations. Cependant, dans les deux cas, il existe des manifestations à la fois mentales et physiques.

Caractéristiques de l'évolution de la neurasthénie chez la femme

Il est largement admis dans la société que la neurasthénie survient beaucoup plus souvent chez les femmes que chez les hommes. Ces données ne sont confirmées ni statistiquement ni par la pratique clinique. Les deux sexes souffrent également de névrose asthénique, cependant, en raison de caractéristiques culturelles, les femmes sont plus enclines à présenter des symptômes, tandis que les hommes doivent être retenus dans leurs manifestations d'émotions. Une caractéristique de l'évolution de la neurasthénie chez les femmes peut être appelée sa nature plus prononcée, ce qui aide à la détection et au traitement rapides de la maladie. Chez les hommes, la neurasthénie est plus souvent diagnostiquée à des stades ultérieurs, respectivement, l'évolution est plus sévère, cela est dû au fait que les hommes ont tendance à commencer cette condition et à demander une aide médicale tardivement.

La neurasthénie chez les femmes est plus prononcée et légère, chez les hommes, elle est latente et sévère, mais cela n'est pas dû à des raisons physiologiques, mais à la différence de comportement socialement acceptable des hommes et des femmes..

Diagnostique

Le diagnostic de la neurasthénie est une tâche difficile, en particulier dans les premiers stades, car cette condition est similaire à la fois à la fatigue habituelle et aux réactions psychogènes et aux premiers symptômes de la plupart des maladies mentales. Par conséquent, le neurologue mène une enquête approfondie et détaillée du patient, l'étude de son anamnèse, de son état émotionnel, de sa réaction aux signaux externes, de ses capacités mnésiques.

Avec le syndrome neurasthénique, un examen est nécessaire afin d'identifier la maladie sous-jacente. L'examen comprend le diagnostic des maladies infectieuses (analyse bactériologique, PCR), des analyses de sang et d'urine, des études instrumentales peuvent être nécessaires, des consultations de spécialistes restreints.

L'asthénie est évaluée selon SHAS - the Asthenic State Scale, qui est basée sur le questionnaire MMPI (Minnesota Multiphasic Personality Inventory, Minnesota Multidimensional Personality Inventory). Le patient est invité à remplir un questionnaire de 30 items (certaines affirmations doivent être confirmées ou réfutées). La salle d'essai a des exigences particulières: elle ne doit pas être bruyante, elle doit être bien éclairée et confortable. La présence d'asthénie est appréciée par les points marqués:

Neurasthénie - signes, symptômes et traitement

Lorsque le corps est surchargé psycho-émotionnellement ou physiquement, le système nerveux est épuisé. En conséquence, une névrose asthénique ou une neurasthénie survient. Les précurseurs de la pathologie peuvent être des maladies infectieuses ou une intoxication chronique. La plupart de toutes les pathologies sont affectées par des personnes âgées de 20 à 40 ans, tandis que les hommes sont plus susceptibles de souffrir.

Les méthodes de traitement de la névrose asthénique dépendent de la forme de la pathologie, mais le but de la thérapie dans tous les cas est le même: exclure la cause de la maladie et non ses manifestations externes.

  1. Névrose asthénique - qu'est-ce que c'est?
  2. Causes de la maladie
  3. Types et formes
  4. Stade initial - forme hypersthénique
  5. Faiblesse irritable
  6. Forme hyposthénique de neurasthénie
  7. Manifestations et symptômes
  8. "Casque neurasthénique"
  9. Neurasthénie: symptômes et signes de la maladie chez les femmes et les hommes
  10. Méthodes de diagnostic
  11. Traitement de la neurasthénie
  12. Psychothérapie
  13. Thérapie à domicile
  14. Principes de nutrition
  15. Méthodes de médecine alternative
  16. Névrose asthénique chez les enfants
  17. Est-ce qu'ils prennent dans l'armée
  18. Conséquences et complications
  19. Recommandations et mesures préventives
  20. Prévoir
  21. Conclusion

Névrose asthénique - qu'est-ce que c'est?

Quelle est cette maladie neurasthénique? Il s'agit d'une pathologie caractérisée par une combinaison d'un degré accru de nervosité avec épuisement, dysfonctionnement autonome et faiblesse générale. Sa manifestation principale est une sensation constante de tiraillement de la tête, communément appelée «casque neurasthénique».

La maladie se développe à la suite d'un long effort physique (par exemple, un travail intense), d'un stress fréquent, de querelles et de chocs personnels. Les maladies d'origine somatique ou l'intoxication chronique peuvent aider à développer une neurasthénie.

Le plus souvent, la névrose asthénique affecte les personnes dont le travail couvre l'activité active du cerveau. Ce sont, en règle générale, des docteurs en sciences, des comptables, des étudiants et des programmeurs, des enseignants, des commerçants, etc..

La maladie neurasthénique (code F48) selon la CIM 10 est de deux types:

  1. Névrose d'épuisement. Le trouble apparaît d'une surutilisation, physique ou mentale. Personnes valides à risque (de 20 à 50 ans).
  2. Vue réactive. Elle survient à la suite de tout traumatisme psychologique (perte d'un être cher, fin d'une relation amoureuse, trahison d'un ami, divorce de parents, etc.). Les personnes de tout âge, sexe et statut social sont sensibles à ce type de trouble nerveux..

Causes de la maladie

La maladie neurasthénique a divers facteurs de développement. Fondamentalement, il s'agit d'une tension mentale ou physique, d'une forte secousse émotionnelle, d'une situation stressante. De plus, la cause d'un trouble nerveux, quelle que soit la forme et le type de la maladie, peut résider dans des troubles de certaines fonctions corporelles..

Par exemple:

  • Oncologie;
  • Manque de nutriments et de vitamines;
  • Perturbation des processus métaboliques;
  • Empoisonnement sévère;
  • Maladies auto-immunes;
  • Autres troubles somatiques.

Une caractéristique distinctive de la névrose asthénique est la relation étroite entre la personnalité d'une personne et sa routine quotidienne. Selon les données statistiques moyennes, il a été remarqué que le plus souvent, la neurasthénie dépasse les personnes au physique élancé, qui n'ont jamais connu de bouleversements émotionnels et d'autres types de surmenage..

Pour information: la neurasthénie dépasse assez souvent les jeunes qui ont récemment déménagé de leurs parents à leur domicile.

Vous pouvez en savoir plus sur les facteurs causaux de l'apparition de tous les types de névrose à partir du didacticiel vidéo:

Types et formes

Toute violation, à la fois mentale et physique, affecte directement le bien-être général et la capacité du corps à fonctionner normalement.

Le type de névrose est déterminé par la zone touchée du corps:

  1. Cerveau - un trouble caractérisé par une diminution des performances intellectuelles, de la concentration, de l'attention et de la mémoire;
  2. Type sexuel de neurasthénie - un trouble qui s'accompagne de troubles dans le domaine de la sexualité et de la fonction reproductive;
  3. La neurasthénie gastrique est un trouble caractérisé par un dysfonctionnement du tractus gastro-intestinal;
  4. Cardiaque - neurasthénie, qui contribue à une augmentation de la fréquence cardiaque, des douleurs dans le sternum, etc..

Dans la plupart des cas, les patients présentent des signes de presque tous les types de troubles nerveux, cette classification est donc très arbitraire et relative..

Différents stades de développement de la neurasthénie peuvent avoir une forme hyposthénique, hypersthénique et un syndrome de faiblesse irritable.

Stade initial - forme hypersthénique

La pathologie à ce stade est mal diagnostiquée, de sorte qu'il est impossible de commencer un traitement correct..

Manifestations de neurasthénie de type hypersthénique:

  • Augmentation de la nervosité;
  • Instabilité émotionnelle;
  • Émotivité excessive.

Les patients atteints de ce type de névrose peuvent assez souvent se décomposer sur les autres, se mettre en colère, insulter leurs proches, s'irriter pour des raisons mineures sous forme de sons, de dialogues, de foules, etc. Chez les patients présentant une forme hypersthénique de neurasthénie, une distraction, une inattention sont observées, la capacité de travail se détériore et la persévérance diminue.

En outre, au stade initial du développement de la neurasthénie, une personne développe des troubles du sommeil, par exemple une insomnie, un endormissement prolongé, des rêves anxieux et des réveils fréquents..

En conséquence, des douleurs pressantes et une lourdeur apparaissent dans la région de la tête, une fatigue matinale, une gêne dans le corps, une sensation de faiblesse et une humeur triste.

Faiblesse irritable

Un stade intermédiaire de neurasthénie se développe si des mesures n'ont pas été prises pour traiter la forme initiale de la maladie. En outre, cette forme de pathologie a tendance à survenir, en contournant l'étape précédente, si le patient a un système nerveux central fort.

La faiblesse irritable est caractérisée par une nervosité accrue, brusquement remplacée par un épuisement nerveux. Par exemple, un patient peut pleurer violemment après des expressions intenses de colère ou d'autres émotions. En raison d'un stress mental systématique, il est difficile pour une personne d'entrer dans le rythme de travail habituel. Il n'est pas capable de démarrer même l'activité la plus simple, car il lui est difficile de se concentrer. En conséquence, une personne quitte l'entreprise, tout en se sentant complètement impuissante et impuissante.

Expérimentant le désir de corriger la situation, une personne peut reprendre ce qu'elle a recommencé encore et encore, à plusieurs reprises, se portant au surmenage. De plus, même un long repos n'aide pas à corriger la situation..

Forme hyposthénique de neurasthénie

Le stade de la maladie est plus typique chez les personnes anxieuses et suspectes. Cela peut se produire immédiatement, en contournant les deux formes précédentes.

Traits:

  1. Faiblesse générale (à la fois physique et mentale);
  2. Passivité;
  3. Humeur lente;
  4. Perte d'intérêt;
  5. De mauvaise humeur systématique.

Le patient peut ressentir de l'anxiété, une tristesse constante et de vagues craintes à propos de quelque chose. Les patients ont une labilité émotionnelle et une incapacité totale. Une personne se concentre sur les sensations internes et les expériences personnelles.

Si les formes de neurasthénie ci-dessus ne sont pas traitées, un degré chronique de la maladie se développe. La dépression n'est pas rare. Un traitement approprié améliorera la qualité du sommeil et éliminera les manifestations de la maladie.

Manifestations et symptômes

La neurasthénie présente des symptômes qui s'expriment sous le couvert de troubles du système nerveux autonome. Les méthodes de traitement pour les adultes et les enfants dépendent directement du diagnostic correct. Un trait caractéristique de ce type de névrose est un "casque neurasthénique", mais nous reviendrons sur cette manifestation un peu plus tard..

Principales manifestations de la neurasthénie observées chez toutes les catégories de patients:

  • Étourdissements systématiques;
  • Trouble du sommeil;
  • Augmentation de la fatigue;
  • Détérioration des performances;
  • Déficience de mémoire;
  • Chute de l'estime de soi;
  • Sentiment d'anxiété systématique;
  • Sentiment de peur déraisonnable.

Au fil du temps, les troubles mentaux et les névroses provoquent des perturbations du système cardiovasculaire. Dans une situation similaire, on peut observer:

  1. Sentir votre propre cœur battre;
  2. Crises de tachycardie;
  3. Décoloration de la peau;
  4. Douleur thoracique;
  5. Fluctuations de la pression artérielle.

Les manifestations ci-dessus se produisent de manière inattendue, à la suite de stress, d'anxiété ou de tension nerveuse..

De plus, les neurasthéniques n'ont pas la capacité d'attendre longtemps et de se maîtriser..

"Casque neurasthénique"

Ce symptôme est un symptôme clé de la névrose asthénique. Cela donne la sensation de présence constante sur la tête d'un casque solide, qui comprime le crâne et interfère avec la vie normale. Le syndrome est un mal de tête compressif, qui s'accompagne des manifestations suivantes:

  • Picotements;
  • Sensation d'un cerceau fermement attaché à la tête;
  • Sens de la contraction musculaire.

Syndrome neurasthénique de Kaska

Pour le trouble nerveux asthénique, la tension musculaire est caractéristique, ce qui affecte l'augmentation de la sensibilité des terminaisons nerveuses. Ce syndrome est associé à ces processus..

Les sensations avec un "casque neurasthénique" semblent si réalistes qu'une personne essaie parfois involontairement d'enlever une coiffe invisible ou de la redresser sur sa tête.

Neurasthénie: symptômes et signes de la maladie chez les femmes et les hommes

Aujourd'hui, il est assez courant de trouver une névrose asthénique dans la belle moitié de l'humanité dans la manifestation de la neurasthénie sexuelle. Dans un contexte d'irritabilité émotionnelle, de perte d'activité mentale et de détérioration des performances physiques, la libido diminue ou se perd et l'estime de soi diminue. Les principaux signes de neurasthénie chez la femme sont assez difficiles à identifier, car les symptômes ne sont pas monotones.

Changements de santé mentale:

  1. Sautes d'humeur soudaines;
  2. Insatisfaction constante avec quelque chose;
  3. Anhédonie et perte d'intérêts;
  4. Indifférence totale;
  5. Apathie.

La neurasthénie chez l'homme se manifeste sous la forme de troubles de l'appareil fonctionnel. Souvent, ils ont une faiblesse irritable, devenant souvent chronique. Les personnes à risque sont les personnes impliquées dans le sport et les personnes colériques par type de tempérament.

Les principales manifestations de la neurasthénie chez l'homme:

  • Douleur constante dans les tissus musculaires;
  • Faiblesse et fatigue excessive;
  • Augmentation de l'irritabilité mentale,
  • Maux de tête de nature prolongée;
  • Faible capacité de concentration;
  • Difficulté à résoudre des problèmes logiques.

La névrose asthénique peut se manifester chez les hommes avec des crises ou déranger une personne constamment, en outre, pendant assez longtemps.

Méthodes de diagnostic

Si vous ressentez des symptômes caractéristiques, vous devriez consulter un spécialiste. En cas de doute, recherchez sur le Web un test de neurasthénie en ligne. Si le résultat est positif, il est important de savoir quel médecin traite la maladie. Pour déterminer le diagnostic de neurasthénie, ils se tournent vers un neurologue. Il recueille soigneusement l'anamnèse, sur la base des manifestations de la pathologie chez le patient.

Important! Le diagnostic ne peut pas être effectué si le patient a des maladies infectieuses chroniques ou systématiques accompagnées de névrose asthénique.

Quelles méthodes de diagnostic sont utilisées:

  1. CT et IRM de la tête. La névrose asthénique peut commencer à se développer dans le contexte d'une tumeur génétiquement modifiée, de neuroinfections ou de maladies inflammatoires. Pour identifier cette cause, ces types de diagnostics sont utilisés..
  2. Rhéoencéphalographie. Pour un diagnostic précis, il est important d'évaluer la nature du flux sanguin dans les vaisseaux du cerveau. Pour cela, ce type de recherche est utilisé..
  3. Méthode de différenciation. La neurasthénie nécessite une approche thérapeutique adéquate. Afin que le spécialiste puisse prescrire correctement le schéma thérapeutique correct, la méthode d'exclusion est appliquée.

Le neurologue fait une histoire du patient, basée sur ses sentiments et ses symptômes. Le stade initial de certaines maladies somatiques contribue au développement de la neurasthénie..

Ainsi, lors de la détermination d'un diagnostic précis, la méthode de différenciation exclut:

  • Intoxication ou intoxication sévère;
  • Maladies infectieuses chroniques;
  • Maladies du cerveau.

Le diagnostic de la névrose asthénique, comme son traitement, nécessite une approche intégrée. Par conséquent, des médecins d'autres domaines spécialisés peuvent souvent être impliqués dans l'examen du patient..

Traitement de la neurasthénie

La neurasthénie en traitement nécessite une approche intégrée. Dans ce cas, les médicaments, la psychothérapie, la physiothérapie et les méthodes de médecine traditionnelle peuvent être utilisés. Cependant, un neuropathologiste qualifié doit contrôler le processus de guérison. Pour assurer un contrôle complet, il peut également envoyer le patient pour des consultations supplémentaires à d'autres spécialistes.

Malheureusement, tous les patients ne traitent pas correctement cette maladie comme une pathologie grave. Beaucoup de gens pensent que pour le traitement, il suffit de boire une décoction médicinale et la «maladie» passera d'elle-même. Mais peu de gens savent que la névrose asthénique en elle-même n'est pas moins dangereuse que le même ulcère de l'estomac ou l'asthme. Et le traitement de cette pathologie doit être abordé avec toute la responsabilité. Même si le médecin vous permet d'être traité non pas en milieu hospitalier, mais à domicile, toutes ses recommandations doivent être suivies..

Méthodes de traitement de la névrose asthénique:

  1. Réception de médicaments fortifiants (boissons toniques à base de plantes, complexes vitaminiques, etc.), ainsi que de tranquillisants (Diazepam, Elenium, Fenotropil, etc.).
  2. Physiothérapie. Ce traitement comprend des soins relaxants tels que l'électrosormage, l'aromathérapie, des exercices de respiration et des massages..
  3. Normalisation du régime. Cette méthode implique pendant toute la durée de la thérapie d'éviter les facteurs de provocation, de marcher régulièrement dans la rue, de dormir suffisamment et de bien manger.

Si le traitement n'est pas effectué dans un hôpital, le patient doit prendre un certificat d'invalidité temporaire pendant un certain temps ou prendre des vacances. De plus, en plus de toutes les méthodes ci-dessus, le patient a besoin du soutien constant de ses proches..

Psychothérapie

Pendant la thérapie corrective, le spécialiste mène des conversations avec le patient, discutant des sentiments personnels des manifestations de la maladie et lui expliquant les raisons de leur apparition. La tâche du psychothérapeute est d'apprendre au patient à déterminer le lien logique de son trouble nerveux avec tel ou tel problème.

Le spécialiste organise des auto-formations avec le patient, donne de précieuses recommandations:

  • Éliminez les pensées négatives;
  • Concentrez-vous sur les aspects positifs;
  • Obtenez un animal de compagnie;
  • Protégez-vous de la négativité;
  • Trouvez un passe-temps intéressant.

Il est important de comprendre que l'efficacité d'une méthode telle que la psychothérapie ne sera ressentie par le patient que s'il veut être guéri..

Thérapie à domicile

Au stade initial du développement de la pathologie, la maladie peut encore être guérie indépendamment à la maison. Comment traiter correctement la neurasthénie à la maison?

Pour ce faire, veillez à respecter les instructions suivantes:

  1. Mode travail et repos. Dans la plupart des cas, la neurasthénie se développe précisément en raison du surmenage, par conséquent, la normalisation du repos et du travail est une condition préalable à son traitement. Le patient doit récupérer à la fois mentalement, émotionnellement et physiquement. Prendre une courte pause du travail et consacrer du temps à votre rétablissement est une excellente solution. Cependant, lors du retour à un rythme de travail, il est important de limiter la charge de travail (interrompre toutes les heures pour un court repos, ne pas ramener le travail à la maison, oublier le week-end, etc.).
  2. Élimination du facteur causal. Souvent, la cause du surmenage émotionnel, qui provoque finalement la neurasthénie, est évidente. La névrose asthénique est une réaction de la psyché à un certain facteur avec lequel elle n'est pas capable de se réconcilier. Dans la plupart des cas, il peut s'agir de charge de travail, de problèmes à la maison, de difficultés financières, de querelles avec des amis, etc. Tout ce qui rend une personne nerveuse est contre-indiqué dans la neurasthénie.
  3. Un style de vie correct. Une alimentation équilibrée, la prise des complexes vitaminiques nécessaires, la pratique de sports, des promenades régulières en plein air - tout cela contribuera à une récupération rapide et à la formation d'une bonne habitude.
  4. Exercices de respiration. Cette approche aide à soulager les tensions musculaires et à calmer les pensées. Vous pouvez faire de la gymnastique tous les jours, en contrôlant votre bien-être. Si vous vous sentez étourdi ou commencez à foncer dans vos yeux, l'exercice doit être arrêté immédiatement et ne doit pas être repris avant la prochaine consultation avec un médecin. Un ensemble d'exercices pour la neurasthénie peut être trouvé sur n'importe quel forum ou consultez un spécialiste.

Arrêter les dépendances est également un must.

Un changement complet de mode de vie avec neurasthénie est le meilleur moyen de se débarrasser de la maladie. Un changement de lieu de travail, une normalisation du rythme de vie, un déménagement dans une nouvelle maison ou un achat important - tout cela aide à éliminer les facteurs gênants en changeant d'attention et aide à faire trembler la psyché.

Principes de nutrition

Un régime alimentaire est une condition préalable à un traitement efficace de la névrose asthénique..

Règles générales pour la compilation d'un menu pour les neurasthéniques:

  1. Le régime doit être modéré. Les organes digestifs sont directement liés au système nerveux central et le corps percevra toute restriction comme un stress supplémentaire. Le menu doit être léger, y compris des plats faibles en gras, bien digestibles, modérément salés, non épicés et sans fibres.
  2. Composant de vitamine. La quantité de protéines et de graisses animales dans le menu du neurasthénique doit être limitée. Les vitamines d'origine végétale doivent être préférées.
  3. Le régime alimentaire est un point important du régime neurasthénique. Pour éviter une exacerbation des troubles mentaux, vous ne devez pas permettre de longues pauses entre les repas. Mangez souvent et en petites portions.
  4. Régime de consommation. Rappelez-vous que pour le fonctionnement normal du tractus gastro-intestinal, le corps humain a besoin de 1,5 à 2 litres (selon le poids) d'eau propre par jour. Assurez-vous de boire de l'eau le matin à jeun et tout au long de la journée, en répartissant uniformément la quantité de liquide requise tout au long de la journée.
  5. Les règles alimentaires sont également une composante importante de la thérapie. Les repas doivent avoir lieu dans un environnement calme qui exclut tout impact sur le système nerveux. Vous ne pouvez pas regarder les nouvelles, avoir des dialogues désagréables ou lire la presse pendant le petit-déjeuner, le déjeuner ou le dîner.

Il existe un certain nombre de produits recommandés pour les névroses, qui sont riches en éléments utiles et contribuent à l'amélioration du système nerveux central:

  • Parmi les protéines animales, la viande de dinde est considérée comme la plus utile. Les produits carnés faibles en gras sont interdits aux personnes souffrant de troubles nerveux.
  • Mais les produits laitiers - au contraire, il est préférable de ne pas utiliser trop de gras, car les excès de lipides aggravent la composition sanguine et compliquent tous les processus associés à l'apport d'oxygène et de nutriments aux cellules du corps. Cependant, les aliments faibles en gras n'apporteront aucun avantage: les vitamines sont mal absorbées sans graisses..
  • Les fruits de mer les plus utiles sont les crevettes, le saumon, la sardine et le hareng. Ils contiennent suffisamment d'iode et d'autres éléments importants pour le corps, tonifiant le système nerveux central, affectant de manière bénéfique l'attention et la mémoire et améliorant le fonctionnement du cerveau..
  • Les choux de Bruxelles et le chou blanc sont particulièrement utiles pour les névroses. Le produit synthétise l'hormone du bonheur, renforce le système immunitaire et améliore la composition sanguine, ayant un effet bénéfique sur le flux sanguin cérébral. En outre, le chou nettoie le corps des toxines et des toxines inutiles, ce qui est également important pour les troubles nerveux..
  • Les graines de tournesol, de sésame, de citrouille et de lin, les noix, le pin et les noisettes, les noix de cajou, les pistaches, les arachides et les noisettes contiennent une forte concentration de substances utiles pour le système nerveux central. Les noix améliorent également la mémoire, mais elles ne doivent pas être consommées en grande quantité..
  • Les tomates sous toutes leurs formes contribuent à la formation de sérotonine et au traitement des maladies du système nerveux central. Certains scientifiques classent même les tomates comme antidépresseurs. De plus, le légume ne perd pas ses propriétés bénéfiques, même lors du traitement thermique..
  • Les kakis sont considérés comme un fruit sucré, vous devez donc les manger avec parcimonie. Le produit est particulièrement utile en cas de manque d'iode, car il contient lui-même cette substance sous sa forme naturelle.

Les produits susceptibles de provoquer une exacerbation ou d'aggraver une pathologie doivent être complètement exclus du régime. Ce sont le sucre et les bonbons, les féculents, par exemple le maïs, les pommes de terre et les produits de boulangerie.

L'alcool peut même nuire à un corps sain, sans parler des névroses. Vous ne devriez pas le prendre même en petites quantités..

Vous devriez également remplacer les boissons contenant de la caféine par des boissons plus inoffensives. Il est important de limiter le fructose et les fruits sucrés, les animaux et les gras trans.

Méthodes de médecine alternative

La neurasthénie implique des méthodes de traitement visant à restaurer et à normaliser le système nerveux central. Cela peut être réalisé à la maison, en utilisant la médecine alternative..

Recettes folkloriques:

  1. Décoction à base d'aubépine séchée. Remplissez une cuillerée de matières premières avec 200-250 g d'eau bouillante et insistez pendant 45 minutes. Nous prenons un verre trois fois par jour au lieu du thé.
  2. Les feuilles de géranium écrasées et écrasées sont utilisées pour la compresse. La masse est enveloppée dans de la gaze ou du coton, appliquée sur la partie frontale de la tête et fixée avec un bandage. Une heure de sommeil est recommandée lors d'une telle compresse..
  3. Environ 1 cuillère à soupe. l. Versez de l'eau bouillante sur l'écorce de saule hachée et faites cuire 20 minutes avec le couvercle fermé à feu doux. Il est recommandé de boire le bouillon refroidi par gorgée plusieurs fois dans la journée..
  4. Le bouillon de rose musquée au citron et au miel est un tonique général. Cela aidera avec la léthargie et la faiblesse. 2 cuillères à soupe. l. verser les baies avec un litre d'eau, faire bouillir et insister. Vous pouvez boire ce bouillon au lieu du thé. Ajoutez du miel et du citron au goût juste avant utilisation.
  5. La teinture de valériane est un produit de pharmacie, dont 30 gouttes sont diluées avec une petite quantité d'eau et bues immédiatement avant le coucher.
  6. Thé à la mélisse ou à la menthe poivrée. Pour le traitement de la névrose, vous pouvez utiliser des feuilles d'herbe crues et séchées. Le thé noir ou vert de force optimale est brassé avec l'ajout de feuilles d'herbes. 2-3 feuilles suffisent pour une portion de boisson.
  7. Pour les troubles du sommeil, la menthe se prend sous sa forme pure. Versez une poignée de feuilles avec de l'eau bouillante, insistez pendant une heure et buvez 4 verres par jour.

Les méthodes de la médecine traditionnelle pour guérir complètement la neurasthénie, en particulier sous sa forme négligée, sont peu susceptibles d'aider. Ils peuvent être utilisés dans le traitement de la névrose asthénique au stade initial en combinaison avec d'autres méthodes de traitement..

Névrose asthénique chez les enfants

La neurasthénie chez les adolescents et les enfants n'est pas moins fréquente. Cela s'explique par la formation incomplète du corps de l'enfant et un système immunitaire faible. Mais si vous commencez la thérapie en temps opportun et la mettez en œuvre correctement, chez les enfants, ce processus est toujours réversible..

Causes de la névrose asthénique chez les enfants:

  1. Traumatisme mental précoce;
  2. Manque d'attention parentale ou mauvaise éducation;
  3. Désaccords avec les pairs;
  4. Querelles familiales;
  5. Divorce des parents;
  6. Maladie grave reportée;
  7. Échec en affaires;
  8. Choc psycho-émotionnel.

Les enfants neurasthéniques sont fermés sur eux-mêmes, il leur est difficile de s'adapter en équipe et de faire face aux tâches élémentaires du programme éducatif. Ils sont très distraits et lents. Il est difficile pour ces enfants de se concentrer sur les affaires..

Selon le type de pathologie, l'enfant peut présenter une agitation accrue ou une léthargie, une léthargie et une lenteur excessives.

Outre les principaux symptômes de neurasthénie observés chez l'adulte, les enfants sont souvent perturbés par l'anxiété, des phobies inconnues et des peurs. En outre, les petits neurasthéniques sont égocentriques et sans retenue émotionnelle..

En raison de la névrose chez les enfants, l'appétit peut se détériorer, des troubles du sommeil et un trouble du tube digestif peuvent survenir. Souvent, avec peur, des crises d'énurésie nocturne sont possibles..

Le psychologue Pavel Zhavnerov vous en dira plus sur les névroses infantiles dans la vidéo:

Est-ce qu'ils prennent dans l'armée

La névrose asthénique est un trouble du système nerveux central, provoqué par le stress et le surmenage. Les symptômes de la neurasthénie sont différents, mais ils déterminent la capacité d'une personne à servir dans l'armée.

Avec un tableau clinique connu, en fonction des facteurs causaux de la maladie, de son stade et du comportement du patient, la commission pour la mise en œuvre de l'appel des citoyens au service prend une décision sur l'aptitude du conscrit.

Ils peuvent être dispensés du service militaire non seulement en cas de symptômes appropriés, mais également sur présentation de preuves documentaires. Si vous avez entre vos mains un document avec un diagnostic, une anamnèse et des antécédents de visites chez un spécialiste, il y a une forte probabilité que le conscrit soit inscrit dans la réserve..

Souvent, de nombreux projets de commissions sont enclins à croire que les symptômes et les manifestations de la névrose asthénique ne sont pas suffisants pour accorder un sursis ou une libération du service militaire à un conscrit. Par conséquent, il est important de consulter régulièrement le médecin avant l'appel afin d'avoir une pièce justificative au moment de l'examen médical..

Conséquences et complications

Si la neurasthénie n'est pas traitée à temps, la maladie peut évoluer vers une pathologie plus grave de nature chronique, comme en témoigne une psychose dépressive prolongée. De plus, les poussées d'adrénaline dans le sang ont un effet néfaste sur le fonctionnement des organes et des systèmes..

Des complications peuvent survenir avec une thérapie mal choisie ou en l'absence totale de celle-ci (à condition que le facteur provoquant ne soit allé nulle part):

  • Perte d'opportunités d'adaptation sociale. Dans le contexte du trouble, la capacité d'une personne à établir des relations interpersonnelles est bloquée et le besoin de communiquer avec les gens disparaît.
  • Une diminution notable de la capacité de travail. La perte de concentration, les troubles du sommeil, la détérioration de l'activité cérébrale et de la mémoire interfèrent avec les activités habituelles d'une personne à la maison ou au travail et entraînent une fatigue rapide.
  • Des états obsessionnels constamment obsédants sous la forme d'une sorte de phobies, de pensées et de souvenirs désagréables interfèrent avec la vie normale du patient. Afin d'éviter les facteurs psycho-traumatiques, les neurasthéniques sont contraints d'effectuer les mêmes actions plusieurs fois de suite afin de s'assurer de l'impeccabilité de ce qu'ils ont fait.
  • L'émergence de pathologies des organes internes en raison d'une perturbation de leur fonctionnement normal et d'un dysfonctionnement adaptatif du corps. Dans ces circonstances, le risque de développer des infections et des rhumes augmente..

    Un sentiment constant d'anxiété, d'instabilité émotionnelle, de ressentiment et d'autres facteurs similaires provoquent souvent des problèmes dans la famille sous la forme de divers conflits, scandales et moments d'incompréhension.

    Recommandations et mesures préventives

    Personne n'est à l'abri du développement de la névrose. Le surmenage moral et physique, le stress et le choc dans le monde moderne sont loin d'être rares, et il est presque impossible de s'en protéger. Comment gérer la probabilité de développer une neurasthénie?

    Vous pouvez réduire le risque d'être à risque en:

    1. Avoir radicalement révisé et corrigé votre style de vie;
    2. Maîtriser votre activité physique, éviter le surmenage et les alterner avec le repos;
    3. Révision de votre menu pour la prédominance des bons produits;
    4. Sans oublier les sports et les promenades dans les rues;
    5. Avec un accent sur les activités de loisirs et de détente;
    6. S'abstenir autant que possible des facteurs provoquants, en essayant d'éviter les situations auxquelles la psyché ne peut pas faire face;
    7. Assurez-vous d'alterner travail mental et travail physique, en répartissant uniformément la charge et la relaxation;
    8. S'engager dans des procédures de renforcement de l'immunité.

    Alterner travail mental et physique

    La planification de la routine quotidienne et l'attribution des tâches nécessitent une attention accrue. Lors de la planification des choses, il est important de laisser un certain temps «en réserve» en cas d'imprévus, afin d'éviter le stress. Par exemple, si quelque chose ne fonctionne pas, il devrait toujours y avoir un certain temps pour éliminer l'erreur afin que de telles bagatelles n'endommagent pas le système nerveux..

    N'oubliez pas non plus que le corps ne pourra travailler de manière productive qu'après un sommeil suffisant. Ne vous limitez pas au repos.

    Les experts recommandent à chacun de sélectionner individuellement un ensemble de techniques appropriées pour détendre le système nerveux après un choc, un stress ou une surcharge physique. La natation, la relaxation et les massages, les exercices de respiration, le yoga, les bains relaxants aux huiles aromatiques aideront à faire face à de telles conditions..

    N'utilisez jamais d'alcool ou de drogues pour vous détendre.

    Lors de la prévention des névroses, il est important de prendre en compte un fait simple: lors du changement de type d'activité, se déconnecter du travail, abandonner complètement à une autre profession.

    Prévoir

    Fondamentalement, la prédiction de la neurasthénie est satisfaisante, car cette pathologie est la forme la plus bénigne de névrose. Un neurologue avec un psychologue et un endocrinologue est tout à fait capable de faire face au système nerveux malade. Le handicap est attribué aux patients dans des cas extrêmement rares, aucun décès par neurasthénie n'a été enregistré.

    Il est possible de se débarrasser complètement des symptômes et des manifestations de la névrose asthénique en éliminant le facteur provoquant cette condition et en traumatisant la psyché. Plus le traitement est commencé tôt, plus il est probable qu'il revienne rapidement au rythme de vie habituel..

    Remarque. Un repos complet après le traitement aidera à rétablir la santé plus rapidement.

    Ignorer les prescriptions du médecin entraînera un stade chronique de neurasthénie, qui a déjà d'autres manifestations. Cela ne constitue pas une menace pour la vie, cependant, de fréquentes dépressions profondes de nature prolongée ne peuvent que laisser une empreinte négative sur l'état psychologique d'une personne..

    Conclusion

    La névrose asthénique est une pathologie psychosomatique sévère qui nécessite une intervention médicale appropriée et un contrôle précis. Le fonctionnement normal du système nerveux central affecte l'état général de tout l'organisme, il ne faut donc pas négliger la santé mentale. Les névroses lancées entraînent une exacerbation des pathologies chroniques et une détérioration de l'immunité. Le neurasthénique perd la capacité de penser et de former une évaluation correcte de la réalité environnante.

    Une visite opportune chez un spécialiste aidera à éliminer rapidement la maladie et à revenir à une vie normale. N'oubliez pas qu'en vivant dans le stress, nous sapons non seulement notre propre santé, mais nous gâchons également l'atmosphère à la maison et les relations au travail..

    Tout sur la neurasthénie: signes, symptômes, causes et traitement - plus loin, dans la vidéo: