Comment reconnaître la névralgie des membres inférieurs?

La névralgie des jambes est un syndrome douloureux des membres inférieurs qui survient à la suite de lésions des ligaments, des os, des muscles ou du pincement des fibres nerveuses. Certaines maladies des vaisseaux et du système musculo-squelettique peuvent entraîner des sensations désagréables..

Les symptômes au stade initial sont bénins, de sorte que de nombreux patients ne leur accordent pas suffisamment d'importance. Au fur et à mesure que la condition se développe, la condition s'aggrave et la mise en œuvre de mesures thérapeutiques devient une nécessité..

Causes d'occurrence

Les blessures aux jambes sont une cause fréquente de douleur. La situation des maladies du système musculo-squelettique, une prédisposition au gonflement des jambes s'aggrave. En plus de cela, les maladies et affections corporelles suivantes provoquent des névralgies:

  • des situations stressantes;
  • maladies articulaires;
  • dysfonctionnement des vaisseaux sanguins;
  • dommages aux os, aux muscles, aux ligaments;
  • intoxication alcoolique;
  • hypothermie du corps;
  • la conséquence d'injections dans la colonne vertébrale;
  • nerf sciatique pincé;
  • augmentation de la charge sur les jambes;
  • goutte;
  • changements liés à l'âge;
  • hernie intervertébrale;
  • la présence de tumeurs;
  • complication due à des maladies infectieuses.

Le pincement du nerf sciatique conduit souvent à la névralgie. Une hernie discale, qui peut comprimer les terminaisons nerveuses, peut entraîner une atteinte.

Le processus n'est pas rare pendant la grossesse, lorsque l'utérus hypertrophié commence à serrer les organes adjacents.

Symptômes typiques

L'apparition d'une légère sensation de brûlure, de rampes rampantes et de diffusion de chaleur ou de froid dans les pieds n'est pas toujours prise au sérieux par les patients. Comment reconnaître la névralgie des jambes? Avec l'évolution de la maladie, des douleurs brûlantes, perçantes et paroxystiques apparaissent dans la région des jambes. D'autres signes sont notés:

  • sécheresse et décoloration bleue sur le site de la lésion;
  • gonflement des tissus;
  • transpiration des pieds;
  • les muscles s'atrophient progressivement;
  • les sensations de douleur augmentent avec la flexion et l'extension;
  • une douleur lombaire est notée.

La névralgie peut se transformer en névrite (lésion des nerfs périphériques). La névrite se caractérise par une diminution de la sensibilité du membre droit ou gauche en cas de mononévrite (lésion unilatérale). Si le processus inflammatoire affecte les deux jambes, ils parlent de polynévrite (lésion de plusieurs nerfs).

La névrite provoque des modifications structurelles du nerf, des troubles moteurs sont notés. La douleur est localisée dans les fesses, les cuisses et irradie vers le pied. Il s'intensifie lorsque la jambe est pliée. Le patient remarque une diminution de la sensibilité sur le site de localisation de la maladie.

Activités de guérison

Le traitement de la maladie est basé sur la découverte de la cause de la névralgie. Le médecin sélectionne un traitement complet en fonction du stade de la maladie. Le patient est reposé, un certain nombre de médicaments anti-inflammatoires et analgésiques sont prescrits. Les principales interventions thérapeutiques comprennent:

  1. Anticonvulsivants. Finlepsin, Tebantin, Tegretol ont fait leurs preuves dans la pratique médicale.
  2. Médicaments anti-inflammatoires. Efficace pour soulager l'inflammation et la douleur Ketorolac.
  3. Relaxants musculaires. Les médicaments de ce groupe comprennent Midocalm, Baclofen et Sirdalud. Ils soulagent les sensations douloureuses et éliminent les spasmes musculaires. Il est possible d'utiliser la gabapentine pour les douleurs neuropathiques persistantes.
  4. Vitamines du groupe B. Nécessaire pour les patients atteints de névralgie, et en particulier chez les femmes enceintes. Prescrire Milgamma, Neurorubin, Neurovitan.
  5. Traitements de physiothérapie. Comprend la thérapie UHF, l'électrophorèse, le traitement au laser. Lorsque l'état s'améliore, des massages, des applications avec de la paraffine, de l'acupuncture sont utilisés.
  6. Anti-douleurs. Ils sont pris sous forme de comprimés ou d'injections. Cela peut être Movalis, Katadolon, Lyrica, Brufen. En cas de douleur insupportable, le blocage de la novocaïne est indiqué (injections dans la colonne vertébrale de Diprospan ou d'hydrocortisone. Diclac ou Fastum-gel aidera à anesthésier localement la zone.
  7. Sédatifs. Permet de normaliser l'état émotionnel du Relanium ou du Phenozipam.

Avec un traitement rapide, il faudra 2 à 3 semaines pour que le patient ressent une amélioration. Le patient doit établir sa nutrition à domicile. Le régime alimentaire des femmes enceintes doit contenir des vitamines B (levure de bière, porc, avoine et sarrasin, fromage, lait, légumineuses, pain de blé). L'utilisation de jus naturels de légumes et de fruits est recommandée.

Conclusion

Avec la névralgie des jambes, il n'est pas toujours possible de reconnaître la cause par vous-même. Si vous cherchez une aide qualifiée, vous pourrez éviter une inflammation multiple des nerfs périphériques et une atrophie musculaire. À titre préventif, les médecins conseillent de faire du sport, de prendre des vitamines, de bien manger et de limiter la consommation d'alcool.

Traitement de la névralgie des membres. Névralgie des pieds

Les antipyrétiques pour enfants sont prescrits par un pédiatre. Mais il existe des situations de soins d'urgence pour la fièvre lorsque l'enfant doit recevoir des médicaments immédiatement. Ensuite, les parents prennent leurs responsabilités et utilisent des antipyrétiques. Qu'est-ce qui peut être administré aux nourrissons? Comment faire baisser la température chez les enfants plus âgés? Quels sont les médicaments les plus sûrs??


Symptômes de la névralgie des pieds

  • Les principaux facteurs causant des dommages aux troncs nerveux sont les blessures, les maladies articulaires, les tumeurs des jambes;
  • Inflammation des nerfs basée sur le stress émotionnel - névrite des membres inférieurs;
  • Dommages aux ligaments, aux muscles ou aux os;
  • Trouble des fonctions de certains vaisseaux dans les jambes, en conséquence, un dysfonctionnement se produit, une angioneurose se produit, ainsi qu'une maladie des vaisseaux nerveux;
  • Intoxication, allergie post-vaccination;
  • Diverses hypothermies et traumatismes;
  • Augmentation de la consommation de boissons alcoolisées - intoxication;
  • Infraction - sur la base des nerfs ou à la suite d'un stress accru;
  • Les maladies tumorales;
  • Troubles métaboliques, etc..

Manifestation de névralgie

Les fibres nerveuses sont divisées en trois types:

  • Végétatif;
  • Sensible;
  • Moteur.

Névralgie du nerf fémoral

Manifestations de la névralgie des jambes:

  • La présence de douleur paroxystique qui se propage dans toute la jambe du nerf malade;
  • Les muscles sont sujets à un engourdissement ou à une perte de sensation;
  • Dans la plupart des cas, la peau peut devenir bleue, au site d'origine de la névrite;
  • Un gonflement et une transpiration sévères apparaissent;
  • La polynévrite se propage dans des manifestations ponctuées plus grandes dans les membres inférieurs;
  • Les symptômes de la mononévrite sont les plus prononcés sous la forme de la même douleur et de l'engourdissement, dans n'importe quelle partie de la jambe;
  • L'inflammation de chacun d'eux a son propre symptôme..
  • Le stade sévère de la maladie se manifeste sous la forme d'une perte des réflexes tendineux;
  • À l'endroit où le foyer de névrite et de lésions nerveuses est apparu, une atrophie musculaire apparaît plus tard, bien que la paralysie soit exclue avec des manifestations locales de névrite;
  • Chez les femmes enceintes, une raison courante est le facteur endémique de la névrite, qui est basé sur un manque de vitamines B..

Causes de névrite

La neurologie des jambes est divisée en types suivants en fonction de leur emplacement dans les jambes:

  • Le processus inflammatoire du plexus nerveux dans la colonne lombaire est causé par une plexite. Avec l'évolution de cette maladie, il y a: des douleurs dans la jambe, dans le bas du dos et dans l'articulation de la hanche. Les conséquences se manifestent sous la forme: les muscles de la cuisse et du bas de la jambe perdent leur sensibilité, le pied commence à gonfler et des troubles trophiques des ongles se produisent.

Névrite du nerf sciatique

se manifeste par une douleur sourde qui se propage à l'arrière de la cuisse et des fesses, souvent de la cuisse au pied il y a un engourdissement. Le plus souvent, les muscles de la jambe inférieure sont de tonus réduit, dans certains cas ils s'atrophient. En règle générale, cette névrite est observée chez les personnes aux pieds plats..

  • Souvent, cette douleur est confondue avec la sciatique - avec la similitude des symptômes de manifestation. Bien qu'avec la sciatique, la douleur commence à s'aggraver lorsque vous changez la position des jambes ou des pieds.

Névrite fémorale

  • est détecté par la douleur apparaissant lors de la flexion ou de l'extension des jambes. Le syndrome de la douleur se manifeste très fortement sur la face avant de la cuisse, ainsi qu'au-dessus du pli inguinal. Dans ce cas, il devient difficile pour une personne de monter les escaliers. Ce type de névrite est appelé névralgie ou neuropathie. Dans le même temps, il existe une grande similitude de symptômes entre l'arthrite et l'arthrose de l'articulation de la hanche. Pour identifier la vraie cause, la recherche neurologique est utilisée afin d'exclure les maladies des articulations des jambes..

Compression du nerf sciatique

  • se produit sur la place latérale antéro-externe de la cuisse est appelée meralgie paresthésique, ou comme elle est également appelée Berigardga-Rota. Lorsque la maladie ne fait que commencer, une personne n'attache pas beaucoup d'importance à la sensation de "ramper" en marchant ou de picotements et de brûlures de la peau de la cuisse. Par la suite, une vague de froid ou un engourdissement de la peau se produit, se transformant en douleur et vice versa, souvent ressentie la nuit.

Névrite tibiale

  • accompagnée de douleur et d'une diminution de la sensibilité de l'arrière de la jambe. À ce moment, le patient ressent une douleur en pliant les orteils et en bougeant le pied.
  • Douleur dans la partie externe antérieure de la jambe inférieure et affaissement du pied, ce qui oblige le patient à lever la jambe en marchant, ce qui indique une névrite du nerf péronier.

Comment traiter la névralgie des jambes

Aux premiers symptômes, vous devez consulter un médecin. À première vue, il s'agit d'une manifestation inoffensive de névralgie: la chair de poule, la chaleur sur la peau d'une jambe ou d'un pied, une légère sensation de brûlure, peuvent ne pas être prises au sérieux par une personne. Bien que ce soient les premiers symptômes initiaux de la névralgie.

Mais lorsqu'une maladie avec une dépression nerveuse, ou une hypothermie, ou un effort physique ou une blessure se transforme soudainement en une partie aiguë, une personne commence à sembler s'accrocher à tout, juste pour soulager la douleur aiguë. Maintenant à l'ère d'Internet, les gens se rendent sur des portails et des sites et commencent à chercher des recettes de traitement.

Les statistiques montrent qu'avec l'automédication, dans 85 à 90% des cas, le patient pose un mauvais diagnostic. Écrit le mauvais traitement. Achat à la chaîne de pharmacies pour traitement. En conséquence, la névralgie peut s'atténuer pendant un certain temps, mais elle va soudainement rouvrir avec une nouvelle douleur doublée, dans laquelle il est même difficile de s'endormir, sans parler de la capacité à travailler..

C'est pourquoi le centre médical "Votre médecin" fait appel aux premiers symptômes anodins pour consulter un médecin!

Le centre médical "Your Doctor" a développé un programme ciblé pour le traitement et la restauration des articulations et du dos et des névralgies.

La méthode est vérifiée depuis plus de 25 ans. La méthodologie éprouvée fait face efficacement aux tâches qui lui sont assignées avec une efficacité de 85 à 95%.

Une approche intégrée, avec l'identification de la véritable cause de la maladie et le traitement ultérieur, garantit la guérison et le soulagement de la douleur.

Après avoir subi un traitement individuel complet, nous accompagnons le patient avec des recommandations pour prévenir d'autres maladies des articulations et de la colonne vertébrale et des névralgies.

La névralgie est une maladie très dangereuse et désagréable: les symptômes sont nombreux, en fonction de la forme de lésion du système nerveux à différents niveaux et stades du processus inflammatoire. L'examen clinique et neurologique révèle une pathologie dans la névralgie, les causes de son apparition sont souvent ignorées.

Les sensations désagréables peuvent être constantes (prolongées) et spontanées, survenant en l'absence de stimulus externe.

Les principales causes de névralgie doivent être soulignées:

  • traumatisme;
  • sclérose en plaques;
  • inflammation après l'herpès;
  • les tumeurs;
  • opérations chirurgicales.

Le syndrome douloureux se développe lorsque la moelle épinière est blessée chez les patients infectés par le VIH.

Il est courant de faire la distinction entre les types de névralgie suivants:

  • inflammation du nerf occipital supérieur;
  • processus aigu dans le nœud nasal;
  • dommages aux nerfs plantaire, trijumeau et glossopharyngien.

Il a été possible de découvrir qu'un facteur héréditaire est la cause de la maladie. Souvent, la pathologie est associée au syndrome du VIH ou à une infection à cytomégalovirus. Bien que l'on sache comment se manifeste la névralgie occipitale, il ne faut pas oublier que les nausées et les vomissements peuvent être les symptômes d'une autre condition médicale, telle qu'une tumeur au cerveau..

Qu'est-ce qu'une lésion du nœud nasal ou du syndrome de Charlene, un patient atteint d'herpès devrait le savoir. Dans ce cas, la cause de la douleur est claire: l'intoxication virale contribue au développement d'un processus aigu.

Ce qu'une personne ressent avant qu'une attaque ne se développe

Les signes de névralgie occipitale indiquent l'apparition d'une inflammation étendue. Le principal symptôme est une douleur localisée à l'arrière de la tête. Avec la névralgie, les méninges, la colonne cervicale, les muscles et la peau sont impliqués dans le processus pathologique. Souvent, chez les patients adultes, des paroxysmes surviennent et durent longtemps. L'inflammation des articulations intervertébrales provoque une névralgie - les signes de pathologie discale sont prononcés. Pour la forme aiguë de la maladie, le développement d'une crise est caractéristique.

Chez les personnes âgées, des lésions du nerf trijumeau se produisent avec des caries, une sinusite, des tumeurs de la fosse crânienne, une infection herpétique. La manifestation de la névralgie est une apparition soudaine d'une crise, par exemple, après avoir touché la peau du visage ou un souffle de vent. En cas de douleur irradiant vers l'oreille, le développement d'une inflammation du nerf glossopharyngé est suggéré..

Le problème est évident

Les symptômes de la névralgie ptérygopalatine apparaissent en quelques heures. Puis l'attaque prend fin. La régression de la douleur après la fin du stimulus est caractéristique. Avec la névralgie, le patient ressent une gêne dans la mâchoire supérieure, s'étendant jusqu'au palais mou.

La cause de la maladie est un processus inflammatoire dans la cavité buccale, une fracture de l'os zygomatique, la consommation d'alcool, le stress et une tumeur maligne. Souvent, lors d'une attaque, on observe l'apparition d'une contraction des faisceaux de muscles du palais mou, un cliquetis caractéristique se produit.

Dans certains cas, une attaque névralgique s'accompagne de troubles autonomes. Le patient se plaint d'une rougeur de la membrane muqueuse des yeux, d'un larmoiement, de l'apparition d'un œdème sur le visage. Une petite quantité de mucus clair est libérée par le nez. Le développement de crises aiguës de névralgie est caractéristique - les symptômes de la maladie s'intensifient la nuit, accompagnés d'agitation psychomotrice et d'agitation motrice.

Syndrome de Morton

La maladie se caractérise par des lésions des nerfs plantaires. Le patient se plaint d'une gêne au pied. Au début de la maladie, il doit enlever ses chaussures et masser les muscles pour soulager la maladie. Dans de nombreux cas, l'attaque commence la nuit. Les paroxysmes atteignent leur apogée après quelques heures, le nerf sciatique s'enflamme.

Une douleur aiguë peut apparaître dans la zone du tronc nerveux affecté. Le bout des doigts du patient devient plus sensible. Au cours du traitement, les caractéristiques de ce type de névralgie doivent être prises en compte - la maladie est difficile à traiter en raison de lésions permanentes des troncs nerveux. La norme acceptée pour traiter une douleur atroce comprend l'utilisation d'analgésiques et de diurétiques.

Lors d'une crise, le patient tente de se retirer, se plaint d'une sensation de plénitude dans le pied. Dans ce cas, établir le degré de lésion nerveuse vous permet de choisir une thérapie efficace. Le traitement chirurgical est d'une importance non négligeable, empêchant le développement ultérieur de la maladie..

Thérapie pour l'inflammation du nerf trijumeau

Pour le traitement, un médicament du groupe des anticonvulsivants est utilisé - Finlepsin. Sa dose est augmentée progressivement et l'effet du traitement est observé après quelques jours. Les médicaments de choix pour le traitement sont les anticonvulsivants suivants:

"Cicatrisation complète des articulations et du dos pour 1 RUBLE!"

Un programme fédéral a été lancé pour débarrasser la population des maladies du système musculo-squelettique! C'est difficile à croire, mais un médicament efficace est financé par le ministère de la Santé. Des statistiques effrayantes montrent qu'un resserrement banal et des douleurs articulaires se terminent souvent par un handicap! Pour éviter cela, vous devez prendre un remède penny..

  • Diphénine;
  • Morpholep;
  • Étosusémide;
  • Trimetin;
  • Clonazépam.

En association avec Finlepsin, les vasodilatateurs et les diurétiques sont efficaces:

  • Un acide nicotinique;
  • Furosémide.

Lorsque d'autres médicaments échouent, les nootropiques suivants sont utilisés:

  • Aminolone;
  • Cavinton;
  • Trental;
  • Piracetam.

Le diagnostic dans les cas typiques est élémentaire simple. Cependant, le médecin doit exclure la possibilité de l'apparition de formes secondaires d'inflammation du nerf trijumeau. Cette tâche est pertinente si une névralgie bilatérale se développe - les symptômes et le traitement sont effectués selon le schéma traditionnel, en tenant compte du degré de dommage.

Dans certains cas, une intervention chirurgicale peut être prescrite. La décompression microvasculaire et la destruction des racines nerveuses à l'aide du courant électrique sont très efficaces. Les conséquences de la tumeur sont également enlevées chirurgicalement, permettant une élimination complète de la douleur..

Traiter la névralgie avec des recettes qui ont été utilisées par le passé donne un résultat positif. Une teinture alcoolisée de pousses de romarin sauvage aide à soulager une attaque. La plaie est frottée pendant la nuit, en utilisant un remède jusqu'à ce que l'inconfort disparaisse complètement.

Traiter la névralgie avec des feuilles de géranium (pélargonium) peut réduire les sensations douloureuses. Il est nécessaire d'appliquer des matières premières sur la zone de la peau où la douleur peut être très intense.

Pendant le traitement, vous pouvez prendre des médicaments à base de plantes médicinales qui ont des effets anti-inflammatoires et toniques. Il est utile de boire une décoction d'herbe de millepertuis, de fleurs de sureau noir et de boutons de bouleau. Un soulagement rapide peut être obtenu en consommant la collection, qui comprend les plantes suivantes:

  • feuilles de thé ivan;
  • herbe d'origan;
  • fleurs de tilleul.

Les guérisseurs traditionnels savent si la douleur peut être réduite en frottant la zone enflammée avec des teintures alcoolisées à base de plantes. Par conséquent, les préparations à base de fleurs d'arnica de montagne et de feuilles d'eucalyptus sont très populaires. Après la fin de la procédure, la zone touchée doit être recouverte d'une écharpe en laine chaude.

Comment calmer une crise de migraine

Le traitement de la névralgie, accompagné de l'apparition d'un mal de tête «en faisceau», implique un impact sur la cause de la maladie. Pour le traitement, le médecin propose le médicament Mexiletin, qui élimine l'inconfort et a un effet analgésique. Les névralgies de ce type peuvent être guéries en utilisant les médicaments suivants:

  • Amitriptyline;
  • Le diazépam;
  • Curantil.

Comment traiter la névralgie, si les crises se produisent fréquemment, le médecin le dira après avoir examiné le patient. Pour le traitement d'une maladie aiguë, des médicaments sont utilisés:

  • Ergotamine;
  • Caféine;
  • Seduxen;
  • Pipolfen.

Dans les cas graves, il est conseillé au patient d'utiliser le médicament Dexamethasone pour soulager l'attaque. Le médicament a une activité anti-inflammatoire. Il élimine les réactions pathologiques dans la névralgie - le traitement vise à supprimer les processus immunitaires indésirables.

Souvent, les glucocorticoïdes utilisés pour se débarrasser de la névralgie provoquent des effets secondaires.

Élimination de la douleur avec inflammation du nœud ptérygopalatine

La douleur aiguë est traitée avec des méthodes pharmacologiques et une stimulation nerveuse électrique. Le patient développe un effet durable après quelques jours ou quelques mois. Les gens font souvent face à des manifestations: que faire en cas d'engourdissement de la peau et de bruit dans l'oreille, le médecin vous conseillera après le diagnostic.

Pour éviter les complications, vous devez savoir comment traiter l'inflammation avec des anesthésiques locaux. Habituellement, des gels contenant 2,5% et 5% de lidocaïne sont utilisés. En cas de syndrome douloureux, des antidépresseurs tricycliques sont prescrits.

La pathologie est traitée avec succès avec des médicaments:

  • Amitriptyline;
  • Fluoxetine;
  • Paroxétine.

Des médicaments du groupe des benzodiazépines ont été proposés pour la prévention des effets secondaires de la névralgie: comment traiter la maladie avec leur aide est connu, grâce aux études cliniques.

Les médicaments suivants sont proposés pour le traitement:

  • Baclofène;
  • Sirdalud.

Les informations sur la façon de traiter la douleur avec l'acide valproïque sont controversées. L'utilisation du médicament est limitée.

L'avantage de tout schéma thérapeutique réside dans le fait qu'au début du traitement, l'état du patient s'améliore considérablement.

Vous pensez toujours que se débarrasser de l'ostéoxondrose n'est pas facile?

Avez-vous essayé tous les moyens possibles, mais la douleur ne recule d'aucune façon et vous empêche de vivre une vie bien remplie? Apparemment oui, puisque vous lisez ces lignes et que vous ne jouez pas avec vos enfants et petits-enfants.

Suffisamment pour s'adapter aux douleurs dorsales et articulaires, nous vous recommandons vivement de lire l'article du Dr Dikul sur la façon de se débarrasser de l'ostéochondrose et des maux de dos.

Elle survient soudainement, dans n'importe quelle partie du corps et se manifeste par une douleur aiguë, aiguë et paroxystique. Une crise de névralgie peut provoquer un courant d'air, un climatiseur en état de marche, une fenêtre ouverte dans une voiture, toute hypothermie du corps. Étant donné que les terminaisons nerveuses chez l'homme sont situées dans tout le corps, les raisons ci-dessus peuvent provoquer une maladie du nerf et de ses plexus, dans les tissus et organes voisins. La névralgie a un visage aux multiples facettes - une douleur brûlante, douloureuse et sourde peut survenir n'importe où dans le corps et se déguiser en n'importe quelle maladie: crise cardiaque, colique rénale, ostéochondrose, gastrite, etc. - la liste est interminable.

Causes de la névralgie.

Les causes les plus courantes de névralgie sont:

ARI, grippe et autres rhumes

Maladies métaboliques telles que la goutte

Empoisonnement - toxique et alcoolique

Lésions vertébrales et maladies telles que l'ostéochondrose.

Signes de névralgie.

Les principaux signes de névralgie sont:

Douleur récurrente, aiguë et brûlante le long du nerf et de ses branches

Peau pâle ou rougie

Types de névralgie:

Il existe plusieurs types de névralgies:

nerf sciatique (sciatique)

plexus brachial

La névralgie occipitale se caractérise par une douleur qui irradie du cou vers l'arrière de la tête et peut également survenir dans les tempes et les yeux. Il devient difficile de tourner la tête, le plus souvent chez les personnes atteintes d'ostéochondrose cervicale. Elle survient le plus souvent en raison d'une hypothermie.

La névralgie du trijumeau se caractérise par une douleur intense localisée aux joues, aux ailes du nez et aux gencives. Cela peut survenir soudainement lors d'une conversation, manger, toucher le visage. La névralgie du trijumeau est souvent causée par une inflammation des gencives, des sinus, une maladie dentaire et un traumatisme. Une attaque peut être provoquée par un temps venteux, un courant d'air, une prise chaude ou vice versa, de la nourriture froide et même un son fort et une lumière vive.

La névralgie intercostale survient principalement chez les personnes ayant des problèmes de colonne vertébrale et provoque une hypothermie. Le caractère insidieux de la névralgie intercostale est qu'elle peut être facilement confondue avec une crise cardiaque. Mais il y a quand même une différence: avec une crise cardiaque, la douleur peut être soulagée en prenant, par exemple, de la nitroglycérine, et avec une respiration profonde, des éternuements ou de la toux, un changement de position n'augmente pas la douleur.

Si une douleur est ressentie dans les membres inférieurs le long du nerf sciatique, cette maladie est appelée sciatique. La sciatique est causée par des lésions du plexus lombaire ou des racines lombo-sacrées, la douleur s'aggravant le plus souvent la nuit.

Si vous avez des crises de névralgie, vous devriez absolument consulter un médecin. Le médecin pourra identifier l'organe qui affecte les terminaisons nerveuses. Et aussi, afin d'exclure la formation de tumeurs, qui peuvent également provoquer des névralgies. Le médecin vous prescrira une thérapie physique, de l'acupuncture et d'autres procédures qui font maintenant partie de l'arsenal de la médecine conservatrice.

Méthodes traditionnelles de traitement de la névralgie.

À la maison, vous pouvez également utiliser les remèdes populaires suivants pour soulager et soulager la douleur:

S'il pousse dans votre maison, vous pouvez appliquer ses feuilles cicatrisantes sur le point sensible: cueillez quelques feuilles fraîches de la plante et, en les plaçant sur un chiffon en lin, fixez-les à l'endroit qui fait mal et enveloppez-les avec une écharpe chaude sur le dessus. Conserver au moins 2 heures, changer plusieurs fois les feuilles avec de nouvelles.

Les fleurs de camomille sont un bon médicament pour faire face à la névralgie du trijumeau, avec diverses névroses, convulsions, car la camomille a un effet sédatif et anticonvulsivant. Préparez une infusion: 2 cuillères à soupe de fleurs de camomille, infusez 1 tasse d'eau bouillante et, en laissant pendant 20 minutes, prenez une demi-tasse 3 fois par jour, 20 minutes après un repas.

La névralgie du nerf sciatique est traitée avec des feuilles de raifort - des feuilles fraîches sont appliquées sur les points douloureux et enveloppées dans un chiffon chaud. Le bain de vapeur aide également à expulser la névralgie du nerf sciatique..

L'écorce de saule aide à se débarrasser des douleurs névralgiques: versez 10 g d'écorce séchée et hachée dans des verres d'eau bouillante et laissez mijoter pendant 20 minutes sous un couvercle à feu doux. Une fois la perfusion refroidie, filtrez-la et prenez 1 cuillère à soupe 3-4 fois par jour avant les repas..

La décoction de menthe poivrée est un autre remède qui fonctionne bien pour la névralgie. Pour le préparer, prenez 1 cuillère à soupe de matières premières et infusez avec 1 verre d'eau bouillante, après 10 minutes, prenez un demi-verre 2 fois par jour - le matin et le soir.

La névralgie du trijumeau est traitée avec de la betterave rouge: râpez-la, mettez-la dans une étamine et pressez-la légèrement, insérez un tampon dans l'oreille.

Une autre façon populaire de traiter la névralgie: faire bouillir un œuf dur, le peler et, le couper en deux, le fixer immédiatement à l'endroit où la douleur est la plus intense. Lorsque l'œuf refroidit, la douleur disparaîtra.

Bains de guérison à la sauge, à prendre en cours - 10 bains tous les deux jours. Prenez 4 cuillères à soupe de sauge et versez 0,5 litre d'eau bouillante. Laissez infuser pendant une heure et, en filtrant à travers une étamine, versez le bouillon dans le bain. Ajoutez-y 4 cuillères à soupe de sel marin. Les bains thérapeutiques doivent être effectués à une température de l'eau de 37 degrés pendant pas plus de 5 à 10 minutes. Après le bain, vous devez vous essuyer et vous envelopper dans un peignoir en éponge et aller immédiatement au lit.

Et je ne peux m'empêcher de mentionner l'auto-massage, que vous pouvez faire vous-même. C'est très efficace pour toute névralgie, cela prend un peu de temps. Tout le monde peut maîtriser ses techniques:

massez d'abord l'annulaire des deux mains pendant 3 minutes chacun

puis massez les deux annulaires de l'arrière de votre main de l'ongle à sa base et plus loin dans la même direction le long de l'arrière de la paume. Voici le soi-disant méridien des trois parties du corps, qui a un effet abaissant sur la douleur dans la mâchoire inférieure, le cou, les coudes et les épaules..

l'auto-massage des pieds peut également améliorer le bien-être. Il doit être effectué à la fois de l'extérieur et de la semelle elle-même, qui présente un grand nombre de points, lorsqu'elle est exposée à laquelle il est possible de réduire la douleur avec névralgie.

MedGlav.com

Annuaire médical des maladies

Névralgie. Causes, symptômes et traitement de la névralgie.

NEURALGIE.


Névralgie (du grec neurone - veine, nerf et algos - douleur) - douleur aiguë, douloureuse, brûlante ou sourde le long des nerfs périphériques, survenant paroxystique et périodiquement.
Les crises de douleur peuvent être accompagnées d'une pâleur ou d'une rougeur de la peau, de la transpiration, des contractions musculaires (par exemple, avec N. du nerf trijumeau).
Avec la névralgie, il n'y a pas de troubles du mouvement et de perte de sensibilité, et il n'y a pas de changements structurels dans le nerf affecté.

La névralgie doit être différenciée de la névrite..
Névrite Est une maladie inflammatoire des nerfs périphériques due à une infection, une intoxication, des blessures traumatiques, une charge musculaire excessive lors de la fatigue professionnelle. Avec la névrite, la conductivité du nerf affecté est perturbée, et donc la faiblesse et la paralysie des muscles innervés par le nerf enflammé, des troubles sensoriels apparaissent; et le long des troncs nerveux, en appuyant dessus, une douleur se fait sentir.


Étiologie et pathogenèse.
La cause de la névralgie peut être des maladies du nerf lui-même, des plexus nerveux ou des processus qui se développent dans les organes et tissus voisins à la suite de blessures, d'infections (grippe, paludisme, etc.), de frissons soudains, etc..
La névralgie se développe principalement dans les nerfs, où le nerf passe à travers des canaux osseux étroits et peut être facilement comprimé ou pincé par les tissus environnants.
Le développement d'une telle atteinte et l'apparition de névralgies peuvent être facilités par divers facteurs: hypothermie, inflammation, tumeurs, traumatisme, stress, intoxication, insuffisance de l'apport sanguin, hernie discale, etc..

Le plus souvent, il y a: névralgie du nerf trijumeau, du nerf occipital, névralgie intercostale et névralgie du nerf sciatique. La névralgie qui se développe après avoir souffert de zona est appelée névralgie post-herpétique.


La névralgie du trijumeau.

Le nerf trijumeau quitte la cavité crânienne par une ouverture étroite dans le crâne et peut donc facilement être comprimé par les tissus environnants avec le développement de la névralgie.

Causes de la névralgie du trijumeau.
1. Hypothermie du visage.
2. Infections chroniques, inflammation du visage (caries dentaires, sinusite).
3. Troubles circulatoires dans les vaisseaux du cerveau.
4. Anomalies des vaisseaux cérébraux (généralement l'artère cérébelleuse supérieure)
5. Tumeurs cérébrales.
6. Sclérose en plaques, dans laquelle les cellules nerveuses renaissent en tissu conjonctif.

Symptômes.
Le nerf trijumeau fournit une sensibilité à la peau du visage. La névralgie du trijumeau, en règle générale, apparaît chez les personnes après 40 ans, le plus souvent les femmes souffrent de cette maladie. La névralgie peut commencer soudainement, avec l'apparition de douleurs aiguës au visage, ou progressivement, lorsque pendant la journée, le patient note des douleurs lancinantes à court terme qui se transmettent d'elles-mêmes.

Il se manifeste par des crises de douleur aiguë au visage, un engourdissement de la peau, des contractions des muscles du visage. Mâcher des aliments, laver à l'eau froide, etc. peuvent provoquer des douleurs, qui peuvent durer de quelques secondes à plusieurs minutes. Le plus souvent, la douleur ne survient que dans la moitié du visage, rarement lorsque la douleur survient des deux côtés du visage. La douleur n'apparaît pas la nuit.


Névralgie occipitale.

Les nerfs occipitaux sortent de la moelle épinière entre les deuxième et troisième vertèbres cervicales et fournissent une sensibilité à la peau à l'arrière du cou, à l'arrière de la tête et derrière les oreilles.

Causes de la névralgie du nerf occipital.
1. Ostéochondrose,
2. Blessures,
3. Hypothermie,
4. Inflammation des articulations,
5. Goutte,
6. Parfois en raison d'une rotation brusque de la tête, sous un certain angle, chez des personnes en bonne santé.

Symptômes.
Une douleur aiguë, aiguë et soudaine à l'arrière de la tête, à l'arrière du cou, à la tête, derrière les oreilles, peut irradier dans les yeux. Le plus souvent, la douleur est unilatérale, mais parfois bilatérale..


Névralgie glossopharyngée.

Nerf glossopharyngé - IX paire de nerfs crâniens, qui procure une sensibilité aux amygdales, au palais mou, à la cavité tympanique, à la sensibilité gustative du tiers postérieur de la langue, à la fonction sécrétoire de la glande parotide, à l'innervation motrice des muscles pharyngés.

Causes de la névralgie glossopharyngée.
Distinguer les névralgies primaires - idiopathiques et secondaires - symptomatiques - avec maladies infectieuses (amygdalite, grippe), tumeurs de l'angle cérébelleux, tumeurs du larynx, en tant que complication lors de l'amygdalectomie, trachéotomie, etc..

Symptômes.
Il y a une douleur paroxystique, généralement unilatérale dans la langue, la racine de la langue, la gorge, le palais mou et dans l'oreille. La douleur survient en mangeant, en avalant, en bâillant, en toussant ou en mangeant des aliments très chauds ou froids. En plus de la douleur, une gorge sèche et un changement de goût apparaissent. Une attaque peut être déclenchée en avalant, en parlant.

Des crises de douleur dans la névralgie glossopharyngée peuvent survenir la nuit, ce qui n'est pas typique de la névralgie du trijumeau (important pour le diagnostic différentiel, car de nombreux symptômes sont similaires).


Névralgie intercostale.

La névralgie intercostale est à l'origine de douleurs aiguës au niveau de la poitrine. Les symptômes sont souvent similaires à ceux de l'infarctus aigu du myocarde, de la pneumonie, de la pleurésie et d'autres maladies.

Causes de la névralgie intercostale
1. Ostéochondrose de la colonne thoracique, cyphose, lordose, etc..
2. Blessure à la poitrine
3. Hypothermie
4. torsion infructueuse du torse, ou séjour prolongé dans une position inconfortable (travail sédentaire, etc.), activité physique longue et inhabituelle sur la colonne vertébrale.

Symptômes.
1. Attaques de «tir», plus souvent des douleurs à la ceinture dans un espace intercostal.
2. Des crises de douleur apparaissent souvent lors du changement de position du corps, en se retournant, en prenant une profonde inspiration, en toussant, en riant, et apparaissent également après avoir senti certains points de la colonne vertébrale.
3. Un engourdissement ("rampement" sur la peau) peut apparaître dans la zone de l'espace intercostal "malade".
4. Les attaques peuvent durer des heures ou des jours.

Et si, en plus de ces symptômes, une éruption cutanée apparaît sur la peau sous forme de bulles avec un liquide transparent, une rougeur de la peau, la cause la plus probable de la douleur est le zona.


Névralgie du nerf sciatique (sciatique).

Le nerf sciatique est le plus gros nerf du corps humain et procure une sensibilité à la peau des fesses et des jambes..

Causes de la névralgie du nerf sciatique (sciatique.)
1. Ostéochondrose, hernies intervertébrales, etc., lorsque les racines sont pincées avec le développement d'une névralgie du nerf sciatique.
2. Blessures de la colonne lombaire, fractures des hanches, du bassin, tumeurs dans la région du nerf sciatique, maladies infectieuses et inflammatoires des organes pelviens, hypothermie, musculation, rotation infructueuse du tronc.
3. Le développement de la sciatique est favorisé par un mode de vie sédentaire, un travail sédentaire, une grossesse.

Symptômes.
Il y a une douleur «lancinante» et une sensation de brûlure le long du nerf sciatique: dans le bas du dos, les fesses, à l'arrière de la cuisse et de la jambe, jusqu'aux pieds et aux orteils. La douleur augmente en position assise et est quelque peu atténuée en position allongée du patient.
Le plus souvent, un seul nerf sciatique est affecté, de sorte que la douleur affecte la moitié du dos et une jambe.
L'apparition d'un engourdissement de la peau («rampement») et d'une faiblesse des muscles de la jambe du côté douloureux.


TRAITEMENT DES NEURALGIES.

Il est tout d'abord nécessaire de traiter la maladie sous-jacente, ainsi que d'effectuer un traitement symptomatique.

  • Repos physique, avec sciatique, repos au lit.
  • Analgésiques et anti-inflammatoires:
    Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS): diclofénac de sodium, nimésulide, naproxène, ibuprofène, etc.,
    Complexe --- analgine + amidopyrine;
  • Antispasmodiques: Baclofène, Midocalm, Sirdalud.
    .

Pour les douleurs intenses, les médicaments suivants peuvent être prescrits:

  • Anticonvulsivants: Tegretol, Finlepsin (Carbamazepine), Diphenin (Phenytoin), Oxacarbazepine (Trileptal).
  • Antidépresseurs pour les douleurs très intenses: Amitriptyline, Duloxetine.
  • Localement, vous pouvez appliquer des pommades anti-inflammatoires: Diclofenac sodique (Voltaren), Ketonal, Ibuprofen, Sustamed (avec graisse d'ours), onguents au venin de serpent, etc..
  • Blocus avec des solutions d'anesthésiques locaux (novocaïne, lidocaïne, etc.) et d'hormones stéroïdes (comme anti-inflammatoires).
  • Vitamines B1 et B12 sous forme d'injections, vitamine C, E.
  • Vous pouvez appliquer de la chaleur sur la zone touchée et l'envelopper dans une écharpe en laine chaude (par exemple, pour la névralgie intercostale et la névralgie du nerf sciatique).
  • Physiothérapie: électrophorèse, thérapie UHF, galvanisation, etc., l'acupuncture (acupuncture), le massage et les exercices thérapeutiques ont un effet bénéfique sur l'évolution de la sciatique et accélèrent la récupération, CMT sur les ganglions sympathiques cervicaux et massage de la zone du col cervical (avec névralgie du nerf glossopharyngien).
Si le traitement conservateur est inefficace, un traitement chirurgical peut être effectué.


Névralgie - il s'agit d'une lésion des nerfs périphériques, caractérisée par des attaques de douleur aiguë, intense et brûlante le long du nerf, dans la zone d'innervation du nerf.
La névralgie se développe principalement dans les nerfs, où le nerf passe à travers des canaux osseux étroits et peut être facilement comprimé ou pincé par les tissus environnants.

La névralgie doit être différenciée de la névrite..
Névrite Est une inflammation du nerf, qui se manifeste non seulement par la douleur, mais également par une violation de la sensibilité de la peau et des mouvements des muscles, que le nerf enflammé innerve.
Contrairement à la névrite, avec la névralgie, il n'y a pas de troubles moteurs et de perte de sensibilité, et il n'y a pas de changements structurels dans le nerf affecté.

Étiologie et pathogenèse.
Le développement d'une telle atteinte et l'apparition de névralgies peuvent être facilités par divers facteurs: hypothermie, inflammation, tumeurs, traumatisme, stress, intoxication, insuffisance de l'apport sanguin, hernie discale, etc..

Le plus souvent, il y a: névralgie du nerf trijumeau, du nerf occipital, névralgie intercostale et névralgie du nerf sciatique. La névralgie qui se développe après avoir souffert de zona est appelée névralgie post-herpétique.

La névralgie du trijumeau.
Le nerf trijumeau quitte la cavité crânienne par une ouverture étroite dans le crâne et peut donc facilement être comprimé par les tissus environnants avec le développement de la névralgie.

Causes de la névralgie du trijumeau.
1. Hypothermie du visage.
2. Infections chroniques, inflammation du visage (caries dentaires, sinusite).
3. Troubles circulatoires dans les vaisseaux du cerveau.
4. Anomalies des vaisseaux cérébraux (généralement l'artère cérébelleuse supérieure)
5. Tumeurs cérébrales.
6. Sclérose en plaques, dans laquelle les cellules nerveuses renaissent en tissu conjonctif.

Symptômes de la névralgie du trijumeau.
Le nerf trijumeau fournit une sensibilité à la peau du visage. La névralgie du trijumeau, en règle générale, apparaît chez les personnes après 40 ans, le plus souvent les femmes souffrent de cette maladie. La névralgie peut commencer soudainement, avec l'apparition de douleurs aiguës au visage, ou progressivement, lorsque pendant la journée, le patient note des douleurs lancinantes à court terme qui se transmettent d'elles-mêmes.

Il se manifeste par des crises de douleur aiguë au visage, un engourdissement de la peau, des contractions des muscles du visage. Mâcher des aliments, laver à l'eau froide, etc. peuvent provoquer des douleurs, qui peuvent durer de quelques secondes à plusieurs minutes. Le plus souvent, la douleur ne survient que dans la moitié du visage, rarement lorsque la douleur apparaît des deux côtés du visage.

Traitement.
1. Analgésiques et anti-inflammatoires:
Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS): diclofénac sodique, naproxène, ibuprofène, etc..
2. Antispasmodiques: Baclofène, Midocalm, Sirdalud.

Pour une douleur intense, nommez:
3. Médicaments antiépileptiques: Finlepsin, Difenin (Phenytoin), Oxacarbazepine (Trileptal)
4. Antidépresseurs pour les douleurs très intenses: Amitriptyline, Duloxetine,
5. Anesthésiques locaux (novocaïne, lidocaïne, etc.).

Si le traitement conservateur est inefficace, un traitement chirurgical peut être effectué (mais pas en cas de sclérose en plaques).

Névralgie occipitale.
Les nerfs occipitaux sortent de la moelle épinière entre les deuxième et troisième vertèbres cervicales et fournissent une sensibilité à la peau à l'arrière du cou, à l'arrière de la tête et derrière les oreilles.

Causes de la névralgie du nerf occipital
1. Ostéochondrose,
2. Blessures,
3. Hypothermie,
4. Inflammation des articulations,
5. Goutte,
6. Parfois en raison d'une rotation brusque de la tête, sous un certain angle, chez des personnes en bonne santé.

Symptômes.
Une douleur aiguë, aiguë et soudaine à l'arrière de la tête, à l'arrière du cou, à la tête, derrière les oreilles, peut irradier dans les yeux. Le plus souvent, la douleur est unilatérale, mais parfois bilatérale..

Traitement.
1. Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS): ibuprofène, diclofénac sodique, naproxène, etc..
En cas de douleur intense, les éléments suivants peuvent être prescrits:
2. Médicaments antiépileptiques: carbamazépine (Finlepsin), gabapentine, etc., antidépresseurs (Amitriptillin, Duloxetine, etc.)
3. La chaleur appliquée au cou et à l'arrière de la tête a un bon effet, massage léger des muscles tendus du cou, acupuncture.
4. Blocage nerveux avec des solutions d'anesthésiques locaux (novocaïne, lidocaïne, etc.) et d'hormones stéroïdes (comme anti-inflammatoires).

Si le médicament est inefficace, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

Névralgie glossopharyngée.
Nerf glossopharyngé - IX paire de nerfs crâniens, qui procure une sensibilité aux amygdales, au palais mou, à la cavité tympanique, à la sensibilité gustative du tiers postérieur de la langue, à la fonction sécrétoire de la glande parotide, à l'innervation motrice des muscles pharyngés.

Causes de la névralgie glossopharyngée.
Distinguer les névralgies primaires - idiopathiques et secondaires - symptomatiques - avec maladies infectieuses (amygdalite, amygdalite, grippe), tumeurs de l'angle cérébelleux, tumeurs du larynx, en tant que complication lors de l'amygdalectomie, trachéotomie, etc..

Symptômes.
Il y a une douleur paroxystique, généralement unilatérale dans la langue, la racine de la langue, la gorge, le palais mou et dans l'oreille. La douleur survient en mangeant, en avalant, en bâillant, en toussant ou en mangeant des aliments très chauds ou froids. En plus de la douleur, une sécheresse de la gorge apparaît, un changement de goût Une crise peut être déclenchée en avalant, en parlant.

Des crises de douleur dans la névralgie glossopharyngée peuvent survenir la nuit, ce qui n'est pas typique de la névralgie du trijumeau (important pour le diagnostic différentiel, car de nombreux symptômes sont similaires).

Traitement.
1. Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS): diclofénac sodique, naproxène
2. Antispasmodiques: Baclofène, Midocalm, Sirdalud. 3. Procédures de physiothérapie: CMT sur la zone des ganglions sympathiques cervicaux, analgine par ultrasons, novocaïne aminophylline paravertébrale, ponction laser, acupuncture, massage de la zone du col cervical. Pour la douleur aiguë, la lubrification de la racine de la langue avec de la dicaïne est utilisée.

Névralgie intercostale.
La névralgie intercostale est à l'origine de douleurs aiguës au niveau de la poitrine. Les symptômes sont souvent similaires à ceux de l'infarctus aigu du myocarde, de la pneumonie, de la pleurésie et d'autres maladies.

Causes de la névralgie intercostale
1. Ostéochondrose de la colonne thoracique, cyphose, lordose, etc..
2. Blessure à la poitrine
3. Hypothermie
4. torsion infructueuse du torse, ou séjour prolongé dans une position inconfortable (travail sédentaire, etc.), activité physique longue et inhabituelle sur la colonne vertébrale.

Symptômes.
1. Attaques de «tir», plus souvent de douleur à la ceinture dans un espace intercostal.
2. Des crises de douleur apparaissent souvent lors du changement de position du corps, en se retournant, en prenant une profonde inspiration, en toussant, en riant, et apparaissent également après avoir senti certains points de la colonne vertébrale.
3. Un engourdissement ("rampement" sur la peau) peut apparaître dans la zone de l'espace intercostal "malade".
4. Les attaques peuvent durer des heures ou des jours.

Et si, en plus de ces symptômes, une éruption cutanée apparaît sur la peau sous forme de bulles avec un liquide transparent, une rougeur de la peau, la cause la plus probable de la douleur est le zona.

Traitement.
1. Repos au lit, repos physique.
2. Vous pouvez appliquer de la chaleur sur la zone douloureuse, envelopper la poitrine avec une écharpe en laine chaude.
3. Analgésiques, anti-inflammatoires du groupe AINS: ibuprfène, diclofénac sodique, naproxène et autres.
4. Localement, vous pouvez appliquer des pommades anti-inflammatoires: Diclofénac sodique (Voltaren Emulgel), Ketonal, Ibuprofen, Sustamed (avec graisse d'ours), onguents au venin de serpent, etc..
5. Acupuncture, physiothérapie, prise de vitamines B.

Névralgie du nerf sciatique (sciatique).
Le nerf sciatique est le plus gros nerf du corps humain et procure une sensibilité à la peau des fesses et des jambes..

Causes de la névralgie du nerf sciatique (sciatique.)
1. Ostéochondrose, hernies intervertébrales, etc., lorsque les racines sont pincées avec le développement d'une névralgie du nerf sciatique.
2. Blessures de la colonne lombaire, fractures des hanches, du bassin, tumeurs dans la région du nerf sciatique, maladies infectieuses et inflammatoires des organes pelviens, hypothermie, musculation, rotation infructueuse du tronc.
3. Le développement de la sciatique est favorisé par un mode de vie sédentaire, un travail sédentaire, une grossesse.

Symptômes.
Il y a une douleur «lancinante» et une sensation de brûlure le long du nerf sciatique: dans le bas du dos, les fesses, à l'arrière de la cuisse et de la jambe, jusqu'aux pieds et aux orteils. La douleur augmente en position assise et est quelque peu atténuée en position allongée du patient.
Le plus souvent, un seul nerf sciatique est affecté, de sorte que la douleur affecte la moitié du dos et une jambe.
L'apparition d'un engourdissement de la peau («rampement») et d'une faiblesse des muscles de la jambe du côté douloureux.

Traitement.
Le traitement de la névralgie du nerf sciatique dépend des causes de la maladie..
Avec l'apparition de symptômes inexprimés de sciatique, vous pouvez soulager la douleur vous-même, à la maison:
1. repos physique.
2. Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS): diclofénac sodique, ibuprofène, nimésulide, naproxène, etc. Les médicaments de ce groupe ont des contre-indications, à cet égard, lisez les instructions avant de prendre.
3. Pommades à effet anti-inflammatoire, par exemple, Diclofénac sodique, Ibuprofène, Cétonal, Sustamed avec de la graisse d'ours, onguents au venin de serpent, etc..

Si les remèdes mentionnés ci-dessus n'aident pas, un traitement plus intensif est prescrit..
Pour les douleurs intenses, les médicaments suivants peuvent être prescrits:
1. Médicaments antiépileptiques: carbamazépine, gabapentine, antidépresseurs (amitriptilline).
2. Blocage nerveux avec des solutions d'agents anesthésiques locaux (novocaïne, lidocaïne, etc.) et de corticostéroïdes (comme anti-inflammatoires).
3. Physiothérapie: l'électrophorèse, la thérapie UHF, etc., l'acupuncture (acupuncture), le massage et la gymnastique réparatrice ont un effet bénéfique sur l'évolution de la sciatique et accélèrent la récupération.

Si la douleur persiste avec le traitement médicamenteux et la physiothérapie et que la cause de la sciatique est l'une des maladies de la colonne vertébrale, un traitement chirurgical peut être effectué.

Névralgie chez l'adulte: symptômes, causes, traitement

L'auteur de l'article: Semenova Olga Vladimirovna, neurologue, chef du bureau de diagnostic et de traitement des troubles cognitifs

Les terminaisons nerveuses sont situées dans tout le corps. En cas de traumatisme, des maladies infectieuses, une intoxication, des troubles métaboliques, des pincements, une inflammation ou des dommages peuvent survenir. La névralgie est une lésion des nerfs périphériques avec une douleur et une brûlure paroxystiques caractéristiques. Il est insidieux dans sa manifestation, se déguisant en d'autres maladies. Lors d'une crise, il peut être confondu avec l'ostéochondrose, les coliques rénales, la crise cardiaque. Les douleurs soudaines avec névralgie provoquent un inconfort important. Le danger est un état à long terme du processus pathologique, qui peut entraîner une atrophie musculaire. Les crises de douleur atroce peuvent durer de quelques secondes à plusieurs minutes. Vous ne pourrez pas vous aider avec des analgésiques de pharmacie ordinaires. Dans ce cas, ils ne peuvent pas avoir l'impact approprié..

Symptômes et signes de névralgie

La manifestation clinique courante est la douleur. En fonction de l'emplacement, le type de maladie est déterminé. Névralgie vertébrale intercostale (thoracalgie) la plus courante chez l'homme et la femme, ainsi que le nerf trijumeau. L'intensité de la manifestation dépend des causes de l'événement. Faites la distinction entre la nature primaire et secondaire. Ils diffèrent dans leur relation avec d'autres conditions du corps. La névralgie primaire (essentielle) survient d'elle-même en raison de dommages mécaniques aux troncs nerveux. Le secondaire n'est pas indépendant, se développant comme un symptôme secondaire de la maladie sous-jacente. Les symptômes de névralgie sont les suivants:

  • sensation de raideur et de contractions musculaires;
  • inconfort à la palpation du site principal de la douleur;
  • démangeaisons et brûlures avant le début de l'attaque;
  • augmentation de la transpiration dans l'aisselle;
  • l'apparition et la disparition de sensations désagréables;
  • gonflement et rougeur de la peau;
  • changements de sensibilité cutanée.

Causes de la névralgie

La névralgie nerveuse peut apparaître pour diverses raisons. L'hypothermie et l'activité physique prolongée sont en tête. Ensemble, tout cela conduit à des microtraumatismes des racines nerveuses. Dans les cas graves, tout le tronc nerveux. D'où la différence d'intensité de la douleur. Des toxines infectieuses peuvent en être la cause. L'utilisation de boissons alcoolisées fortes fait également partie du groupe des facteurs de provocation. Le contact avec le plomb, le mercure, ainsi que la prise de certains médicaments ont un effet négatif sur les racines nerveuses. Les symptômes peuvent manifester une névralgie intercostale à tout moment de la journée, et la liste des causes de son apparition comprend:

  • maladies inflammatoires du système musculo-squelettique;
  • tumeurs d'étymologie différente;
  • la présence de maladies sous forme de diabète sucré, d'athérosclérose;
  • violation de l'apport sanguin au tissu nerveux et son hypoxie;
  • troubles hormonaux de la colonne vertébrale;
  • rhumes (infections respiratoires aiguës, grippe);
  • long séjour dans une position inconfortable;
  • interventions chirurgicales dans la région du nerf, etc..

Facteurs de risque de névralgie

Les facteurs de risque sont déterminés par l'état de santé et les raisons du développement de l'état pathologique. Par exemple, la névralgie du trijumeau déclenche son propre mécanisme en raison de sa compression dans le crâne. Et ce n'est qu'un des facteurs possibles. La liste comprend également des lésions du crâne et de l'articulation mâchoire-temporale, des anomalies congénitales dans le développement des os, des maladies du système nerveux (sclérose en plaques, paralysie cérébrale, méningite) et un manque de nutriments dans le corps. L'âge augmente considérablement les risques, bien que la névralgie du trijumeau puisse sembler similaire à la névralgie intercostale chez n'importe quelle personne. Surcharge psycho-émotionnelle, stress, pathologies endocriniennes, fatigue chronique et helminthiases - tout cela est également sur la liste des facteurs de risque. Les symptômes de névralgie peuvent apparaître avec beaucoup d'insidiosité, alors ne les sous-estimez pas.

Quelles complications peut-il y avoir

Toute maladie comporte un risque potentiel de complications. Il y a toujours un risque, mais dans ce cas, il est directement proportionnel aux efforts pour éliminer la pathologie apparue. Avec l'inflammation du nerf trijumeau, vous pouvez perdre l'audition, obtenir une inflammation du cervelet, une ataxie (lésion du système nerveux) et une parésie des muscles faciaux. La névralgie intercostale à droite et à gauche des symptômes est intense et ne peut donc pas être ignorée. De douleurs paroxystiques tolérables, la situation peut radicalement passer à une autre phase - une phase chronique. Dans ce contexte, une personne est constamment dans un état de stress. Attendre des accès de douleur n'est pas moins épuisant que sa manifestation réelle. Si la névralgie n'est pas traitée, une complication mortelle peut être une violation de la fonction respiratoire, jusqu'à un arrêt complet de la respiration.

Quand voir un médecin

En cas de névralgie thoracique, intercostale ou autre, ne perdez pas de temps à attendre l'auto-guérison. Il est facile de nuire à la santé, d'aggraver la situation, mais aider à éliminer la cause et les conséquences ne l'est pas. S'il y a des douleurs qui ne peuvent être traitées avec l'aide d'analgésiques, vous devez vous tourner vers un neurologue pour obtenir une aide médicale à Medicina JSC (clinique de l'académicien Roitberg) dans le district administratif central. Les lésions inflammatoires sont généralement décolorées et chaudes au toucher. De tels phénomènes doivent être stoppés afin d'éviter la destruction des troncs nerveux. Une douleur aiguë lors du sondage de la région intercostale, son intensification avec la toux, l'inhalation et les mouvements signale un problème. Le traitement de la névralgie intercostale nécessite des.

Se préparer à consulter un médecin

Les névralgies du cœur et du dos ne sont pas des signes de leur maladie. Le médecin aidera à vérifier cela. Vous n'avez pas besoin de vous préparer spécifiquement. Il suffit d'informer le médecin de l'état de santé, de la durée des symptômes et de leur nature. Si vous avez des antécédents de maladie chronique ou suivez actuellement un traitement, préparez des informations à ce sujet. Quel type de symptômes et de traitement de la névralgie intercostale a, le médecin vous le dira plus en détail à la réception.

Diagnostic de différents types de névralgie

Un examen approfondi est une condition préalable aux manifestations cliniques de la maladie. Dans le centre de Moscou, JSC "Medicine" (la clinique de l'académicien Roitberg) dispose de tout l'équipement moderne nécessaire pour le diagnostic, les dernières méthodes de recherche sont appliquées. Tout d'abord, il faut exclure d'éventuelles crises cardiaques, pneumonie, pneumothorax, ostéochondrose, etc. Les méthodes de diagnostic comprennent les positions suivantes:

  • CT, IRM ou radiographie de la colonne vertébrale
  • analyses sanguines de laboratoire (générales et biochimiques);
  • diagnostic par ultrasons;
  • myélographie (détermination de l'état des racines nerveuses);
  • imagerie par résonance magnétique des vaisseaux du cerveau.

Traitement et méthodes de base

Comment traiter la névralgie intercostale est une question pour un neurologue. Il existe deux options: thérapeutique et chirurgicale. Le traitement médicamenteux est la principale méthode pour supprimer le syndrome douloureux et éliminer les causes de son apparition. La tâche est de restaurer la fonction du nerf. Sur la liste des prescriptions: analgésiques, anti-inflammatoires non stéroïdiens, myorelaxants, anticonvulsivants. Un blocage du tronc nerveux enflammé peut être nécessaire. Elle est réalisée par injection. Les corticostéroïdes et les anesthésiques sont injectés directement à l'endroit souhaité - la névralgie du côté gauche ou droit n'a pas d'importance dans ce cas. L'intervention chirurgicale est réalisée en présence de tumeurs, de défauts anatomiques, lorsqu'il existe un facteur prononcé de compression radiculaire. La physiothérapie est utilisée pour influencer et restaurer la fonctionnalité: chaleur infrarouge, magnétothérapie, thérapie au laser. La névralgie nécessite un traitement complexe, elle comprend donc également la prise de vitamines B.

Remèdes maison

Comment traiter la névralgie à la maison est une auto-médication que les médecins peuvent recommander pour compléter la thérapie traditionnelle. La médecine traditionnelle suggère de prendre un demi-verre de décoction de camomille médicinale 3 fois par jour. Il a des propriétés anti-inflammatoires et apaisantes pour les problèmes du nerf trijumeau. Si vous vous inquiétez de la sciatique, vous pouvez appliquer des feuilles de raifort fraîches sur les points douloureux. Pour un effet optimal, enveloppez-le avec une écharpe chaude. Avec la camomille, vous pouvez prendre une décoction de menthe 2 fois par jour pour un demi-verre. La névralgie intercostale gauche qui en résulte disparaîtra plus rapidement si un auto-massage est effectué. L'effet thérapeutique peut être complété par la prise de bains à la sauge. Mais rappelez-vous que de tels événements doivent être coordonnés avec votre médecin..

Mythes et idées fausses dangereuses dans le traitement de la névralgie

L'illusion la plus dangereuse est la capacité de se guérir. Les symptômes et le traitement de la névralgie sont interdépendants selon des critères médicaux. Si vous choisissez la mauvaise thérapie, vous pouvez perdre du temps et contracter une maladie au stade chronique..

Une autre idée fausse est que de telles pathologies apparaissent chez les personnes âgées de plus de 40 à 50 ans. En effet, l'âge est un facteur de risque, oui, mais tout le monde peut tomber sous l'influence de causes communes. On parle d'hypothermie banale, de stress, de fatigue, d'haltérophilie, etc..

Prévention de la névralgie

Il est toujours plus facile de prévenir une maladie que de la guérir - une règle de médecine bien connue. Les précautions consistent à accéder en temps opportun à un neurologue pour toute manifestation de la maladie. Il y a de la névralgie à gauche ou de l'autre côté - la douleur sera la même. Évitez l'hypothermie, évitez le stress et essayez de ne pas faire d'activité physique pendant une longue période. Le sport doit être modéré. Étant donné que l'alcool a un effet toxique sur le corps et la santé, essayez de minimiser la dose. Si vous le souhaitez et si possible, abandonnez-le complètement. De l'humeur, adhérez à une alimentation saine, la névralgie thoracique ne présentera pas de symptômes.

Comment prendre rendez-vous avec un neurologue

Comment traiter la névralgie connaît un neurologue au JSC "Médecine" (clinique de l'académicien Roitberg), vous pouvez prendre rendez-vous par téléphone: +7 (495) 995-00-33. Pour la commodité des patients, un formulaire de commentaires est disponible sur le site. En laissant une demande, vous pouvez prendre un appel de la clinique pour convenir d'une heure de rendez-vous convenable.

La névralgie intercostale est traitée après l'exclusion des maladies graves potentiellement mortelles, par conséquent, la consultation d'un thérapeute ou d'un cardiologue peut également être nécessaire.

L'emplacement de la clinique est pratique - le centre de Moscou: 2ème voie Tverskoy-Yamskaya, bâtiment 10. A proximité se trouvent les stations de métro "Mayakovskaya", "Belorusskaya", "Tverskaya", "Novoslobodskaya" et "Chekhovskaya". Prenez soin de vous et de votre santé!