Essoufflement avec névralgie

L'essoufflement est une sensation subjective d'essoufflement. Issu de l'inefficacité de la respiration externe. Dans le même temps, la fréquence et la profondeur de l'inspiration changent de telle manière qu'un échange gazeux complet dans les poumons devient impossible..

Pourquoi un essoufflement se produit-il avec la névralgie intercostale??

Lire aussi l'article - "Névralgie du cœur ou névralgie cardiaque".

Lors d'une crise de névralgie intercostale, la nature des mouvements respiratoires change. La douleur dans l'espace intercostal ne permet pas de maximiser l'expansion de la poitrine et de prendre une profonde respiration. Avec une expiration maximale, la douleur augmente également, de sorte que les poumons ne sont pas complètement vidés de l'air d'échappement. L'alternance d'une inhalation superficielle et d'une expiration incomplète ne peut pas fournir un échange gazeux adéquat; par conséquent, la teneur en oxygène dans le sang diminue et la teneur en dioxyde de carbone augmente. La fréquence respiratoire augmente de manière compensatoire, mais comme lors de l'expiration une partie de l'air saturé en dioxyde de carbone reste dans les alvéoles, il n'y a pas d'amélioration significative des indicateurs d'échange gazeux avec une augmentation des mouvements respiratoires..

La principale cause de névralgie intercostale est l'ostéochondrose de la colonne thoracique.Si la région cervicale est également affectée, l'essoufflement peut être aggravé par un dysfonctionnement du diaphragme. Le manque d'oxygène résultant d'une respiration superficielle et fréquente se manifeste par des étourdissements, de la faiblesse, de la somnolence, des troubles de la concentration et une sensation subjective de manque d'air. La névralgie intercostale est caractérisée par une hypoxie légère à modérée. Essoufflement croissant, se transformant en étouffement, pâleur de la peau avec une teinte bleuâtre, sueurs froides - signes d'insuffisance respiratoire sévère, qui est plus caractéristique d'une maladie pulmonaire ou cardiaque.

Comment se débarrasser de l'essoufflement avec la névralgie intercostale?

Étant donné que la cause de l'insuffisance respiratoire est la douleur, il est possible de rétablir l'apport normal d'oxygène aux tissus en s'en débarrassant. Pour cela, des anti-inflammatoires non stéroïdiens en comprimés sont prescrits dans le cadre de la thérapie complexe de la névralgie intercostale. Dans les cas plus complexes, des injections intramusculaires ou des blocs neuromusculaires sont utilisés. Le soulagement de la douleur conduit à la restauration d'une respiration normale. Vous pouvez également essayer des exercices thérapeutiques pour la névralgie intercostale.Dans ce cas, les exercices aideront non seulement à soulager la douleur, mais également à restaurer la respiration..

La thérapie par l'exercice est très utile pour la névralgie intercostale et pour la santé en général La dyspnée et les douleurs thoraciques sont des manifestations d'autres maladies.

L'essoufflement est le principal symptôme des maladies du système bronchopulmonaire, avec la toux, la production d'expectorations et la fièvre. Les douleurs thoraciques sont moins fréquentes. Symptômes similaires à la névralgie intercostale: douleur thoracique à la ceinture et essoufflement - surviennent avec une pleurésie fibrineuse sèche. Vous pouvez distinguer la pleurésie de la névralgie par les caractéristiques suivantes:

  • dans les deux cas, la douleur augmente avec la toux et la respiration, les mouvements aggravent la condition uniquement avec la névralgie;
  • avec la pleurésie, la douleur ne s'intensifie que lorsque l'on se penche du côté sain, avec la névralgie - tout mouvement provoque de la souffrance;
  • la douleur dans la pleurésie peut être localisée le long de l'espace intercostal, elle est généralement modérée et augmente légèrement avec la palpation, avec névralgie, même un léger toucher de l'espace intercostal est extrêmement douloureux;
  • la pleurésie s'accompagne d'une augmentation de la température corporelle et d'un changement des paramètres de laboratoire, ce qui n'est pas typique de la névralgie.

Une douleur dans le côté gauche de la poitrine, associée à une sensation de manque d'air, peut être un signe d'infarctus du myocarde. Dans ce cas, les symptômes de l'hypoxie deviennent prononcés: une personne pâlit, les lèvres et le bout des doigts acquièrent une teinte bleuâtre. Dans ce cas, l'essoufflement n'est pas associé à la douleur, il se produit en réaction à la privation d'oxygène des tissus due à des interruptions du travail du muscle cardiaque. La sensation de manque d'oxygène et l'incapacité de respirer à fond s'accompagnent de panique et d'une peur prononcée de la mort. Un patient présentant ces symptômes a besoin de soins urgents.

L'essoufflement et l'essoufflement sont des symptômes que presque une personne sur deux a ressentis au moins une fois dans sa vie. Une sensation de manque d'air peut survenir à la fois avec une mauvaise forme physique, par exemple lors de l'exercice, et dans le contexte du développement de nombreuses maladies graves (pathologie du cœur ou des poumons).

Examinons de plus près quelles maladies peuvent provoquer des symptômes tels que l'essoufflement et l'essoufflement, ainsi que les méthodes pour les éliminer..

Causes du symptôme

Les principales pathologies accompagnées de symptômes similaires comprennent:

  1. L'asthme bronchique.
  2. Ostéochondrose.
  3. Anémie.
  4. Névralgie.
  5. Pathologie du cœur et des vaisseaux sanguins.
  6. Embolie pulmonaire.

L'asthme bronchique

Une telle maladie chronique survient assez souvent et peut entraîner la mort si elle n'est pas guérie à temps. La première crise d'asthme, qui prend une personne par surprise, est difficile à supporter. Les attaques ultérieures sont plus faciles pour une personne. Dans le contexte d'un essoufflement et d'un effort physique important, une faiblesse générale se produit.

L'asthme bronchique peut se développer en raison de la prise de certains médicaments, de la consommation de certains aliments, avec l'inhalation systématique d'odeurs fortes, de cosmétiques, d'une hypothermie constante, d'une surcharge émotionnelle et physique.

En cas d'apparition soudaine d'essoufflement, il est nécessaire de fournir les premiers soins avec compétence avant l'arrivée d'un médecin. Tout d'abord, vous devez asseoir la personne avec un oreiller ou une couverture roulée sous le dos. Ensuite, vous devez permettre à une personne de respirer librement en desserrant une cravate, en déboutonnant un col ou en enlevant complètement les vêtements, et en ouvrant également une fenêtre pour que l'air frais puisse entrer. Il ne faut pas paniquer au moment d'une attaque, car cela ne fera qu'aggraver la situation.

Il est interdit de prendre des médicaments qui n'ont pas été prescrits par le médecin traitant. Sinon, vous pouvez avoir des conséquences irréversibles. En plus des médicaments prescrits par le médecin, les experts recommandent de respecter les règles suivantes dans le traitement de l'essoufflement: exclusion du contact avec l'allergène, nettoyage humide plusieurs fois par jour, arrêter de fumer. Vous devez également utiliser un équipement de protection individuelle si vous devez vous rendre dans des locaux contaminés par des allergènes, ainsi que de la fumée et de la poussière..

Malheureusement, il n'existe pas de traitement unique qui pourrait aider dans tous les cas d'asthme. Tous les médicaments, ainsi que d'autres méthodes de traitement, sont prescrits par le médecin, en fonction des résultats de la recherche, ainsi que de l'état général du patient. Si le traitement n'est pas démarré à temps ou n'est pas effectué correctement, une insuffisance respiratoire peut être provoquée. La conséquence la plus dangereuse de l'asthme est l'asthme de statut, qui peut être une source de décès..

Ostéochondrose

La maladie se caractérise par des lésions des disques intervertébraux et s'accompagne d'une variété de symptômes, notamment un essoufflement et une sensation d'essoufflement..

La sensation de manque d'air dans l'ostéochondrose de la colonne cervicale est observée en raison d'une diminution de la distance entre les vertèbres. Le symptôme dans ce cas est une conséquence du dysfonctionnement du diaphragme. Il y a une augmentation des signes de manque d'oxygène dans cette zone, ce qui provoque des étourdissements et un malaise constants. Il y a aussi des douleurs au cœur, des maux de dos, des maux de tête - ces symptômes qui sont aggravés par la toux et les éternuements. La douleur peut être si forte qu'elle irradie même dans les mains..

Le manque d'air dans l'ostéochondrose de la colonne thoracique est un symptôme dangereux, avec un traitement intempestif pouvant entraîner des pathologies plus dangereuses du système respiratoire. Avant de prescrire un traitement, le neuropathologiste découvre la principale source qui a contribué à l'apparition du symptôme. Puisque dans notre cas il s'agit d'ostéochondrose, un traitement est prescrit, ce qui est nécessaire pour exclure la maladie provoquant un symptôme: éducation physique, respect du régime alimentaire, exclusion des mauvaises habitudes.

Grâce à la réalisation systématique d'exercices, vous pouvez renforcer les muscles des régions dorsale et cervicale, ainsi que restaurer la flexibilité de la colonne vertébrale. Pour soulager la douleur liée à l'ostéochondrose, des pommades sont prescrites, ainsi que des massages. L'aromathérapie est considérée comme un remède efficace pour un symptôme tel que l'essoufflement..

Anémie

L'anémie, ou anémie, est une maladie caractérisée par une diminution du taux d'hémoglobine dans le sang. Très souvent, la maladie survient chez les enfants et est une conséquence d'une mauvaise absorption des substances par les intestins, d'infections fréquentes. Une carence en substances qui forment l'hémoglobine dans le corps peut également provoquer une anémie chez les enfants - il s'agit d'un manque de fer, de protéines et de vitamines dans le corps, telles que B12 et l'acide folique (B9).

S'il n'y a pas assez de vitamine B9 dans le corps, une anémie par carence en vitamines se développe, qui s'accompagne de symptômes tels qu'un essoufflement, un malaise et des troubles de la démarche. Dans le même temps, il y a un rythme cardiaque rapide, une augmentation de la température corporelle, l'apparition de troubles mentaux, une hypertrophie du foie.

Le traitement de l'anémie causée par une carence en vitamine B12 est effectué par la méthode de thérapie de remplacement de la vitamine B12. L'anémie par carence en acide folique est traitée avec de l'acide folique.

Névralgie

Le sentiment qu'il n'y a pas assez d'air dans la névralgie intercostale, en règle générale, est causé par l'ostéochondrose de la région thoracique de la même manière que la névralgie elle-même. Une respiration superficielle et rapide provoque des étourdissements, des malaises, de la somnolence, une altération de la concentration.

La névralgie intercostale s'accompagne d'une légère hypoxie. S'il y a un début d'essoufflement croissant, qui se transforme en dyspnée, ainsi qu'une peau pâle, une transpiration accrue, ce sont des symptômes plus adaptés à une pathologie telle que l'insuffisance respiratoire dans les maladies des poumons ou du cœur.

Étant donné que la cause du processus respiratoire perturbé est la douleur, le traitement principal vise précisément à l'éliminer. Dans ce cas, l'administration de médicaments non stéroïdiens sous forme de comprimés est prescrite. Dans les névralgies sévères, des injections intramusculaires ou des blocages musculaires sont indiqués. Lorsque l'intensité de la douleur diminue, la respiration sera rétablie..

Pathologie du cœur et des vaisseaux sanguins

Presque toutes les maladies du cœur et des vaisseaux sanguins qui entraînent une insuffisance cardiaque s'accompagnent de l'apparition d'essoufflement et d'une sensation d'essoufflement:

  1. Ischémie cardiaque et hypertension artérielle. La sensation d'essoufflement survient pendant les moments de marche, d'effort et aussi la nuit.
  2. Forme asthmatique d'infarctus du myocarde. Les symptômes sont ceux qui accompagnent l'insuffisance ventriculaire gauche: respiration bruyante, toux, essoufflement, suffocation.
  3. Myocardite, cardiomyopathie et toutes ces pathologies compliquées par l'apparition d'une insuffisance ventriculaire gauche. Le symptôme survient souvent la nuit.

En plus de traiter la maladie qui a causé un symptôme tel que l'essoufflement, il est nécessaire de se débarrasser des mauvaises habitudes (tabagisme), de l'excès de poids, d'ajuster le niveau de pression artérielle pour le ramener à la normale. Le traitement de la maladie cardiaque sous-jacente ne doit être prescrit que par le médecin traitant.

Embolie pulmonaire

Le terme «thromboembolie» peut être déchiffré comme suit: l'embolie est un processus dans lequel un vaisseau est obstrué par une bulle d'air ou des éléments cellulaires, et, sur la base du nom «thromboembolie», on peut supposer qu'un vaisseau est obstrué par un thrombus.

Les symptômes de la maladie peuvent varier en fonction du stade auquel elle se déroule, du taux d'apparition des changements, des signes de la maladie sous-jacente qui a conduit au développement d'une thromboembolie de l'artère. Les symptômes qui accompagnent la maladie sont: un essoufflement, qui survient soudainement, une augmentation du rythme cardiaque, une peau pâle, des douleurs thoraciques, une baisse de la pression artérielle.

Il est très important, en plus du traitement principal, d'observer l'alitement. Pour résoudre le caillot sanguin et en prévenir les conséquences, le médecin traitant prescrit un traitement thrombolytique ou une chirurgie, en fonction de l'évolution de la pathologie dans chaque cas..

Essoufflement chez un enfant

Les raisons du manque d'air chez un enfant peuvent être les suivantes:

  • avec syndrome de détresse respiratoire d'un nouveau-né (très souvent les bébés prématurés souffrent de cette maladie, ainsi que les enfants d'une mère chez qui on diagnostique des maladies telles que le diabète, un dysfonctionnement du cœur ou des vaisseaux sanguins, une pathologie du système reproducteur);
  • avec hypoxie intra-utérine, asphyxie;
  • avec laryngotrachéite sténosante aiguë;
  • avec une maladie cardiaque congénitale;
  • avec bronchite virale et bactérienne, pneumonie, asthme bronchique, anémie.

En résumé, il faut dire que seul un médecin professionnel peut identifier la cause exacte d'un symptôme tel que l'essoufflement..

En neurologie, essoufflement

La névrose est le nom des troubles psychogènes avec une grande variété de manifestations cliniques. L'un d'eux est le trouble respiratoire, qui apporte à une personne un grand inconfort. Le plus souvent, il est associé à d'autres signes de dysfonctionnement nerveux, mais dans certains cas, il peut s'agir du seul problème. Les symptômes et le traitement de la névrose respiratoire sont individuels pour chaque patient..

La névrose respiratoire est caractérisée par une violation du rythme respiratoire correct

Informations générales sur la maladie

La névrose respiratoire est un état psychologique d'une personne dans lequel le rythme respiratoire correct est perturbé. Un tel changement peut être formé sur la base d'autres troubles psycho-émotionnels ou être une maladie indépendante. En médecine, ce type de névrose porte d'autres noms: «respiration dysfonctionnelle» et «syndrome d'hyperventilation».

Une enquête auprès de patients diagnostiqués avec des troubles du système nerveux a montré: 80% d'entre eux étaient confrontés à un changement du rythme respiratoire habituel, un manque d'air et même une suffocation. Cela crée non seulement des inconvénients, mais augmente également l'anxiété, provoque une crise de panique et une peur incontrôlable de la mort, aggravant l'état émotionnel déjà précaire des patients..

Le travail du système respiratoire humain est contrôlé par une section spéciale du cerveau. L'échec de l'activité du système nerveux, le stress et les états hystériques provoquent des perturbations dans ce mécanisme complexe. Le centre respiratoire du cerveau humain commence à envoyer des impulsions trop fréquentes qui atteignent le diaphragme et les muscles le long des fibres nerveuses. En réponse à de tels signaux, ils commencent à se contracter plus fréquemment et plus d'air pénètre dans les poumons que ce n'est normalement le cas. Ce phénomène d'hyperventilation des poumons conduit inévitablement à un déséquilibre des substances: il y a trop d'oxygène et peu de dioxyde de carbone dans le sang. La carence de ce dernier est appelée «hypocapnie». C'est cette condition qui provoque l'apparition des symptômes de la névrose respiratoire..

Avec la névrose respiratoire, des crises d'asthme sont souvent rencontrées.

Raisons de l'apparition

Les causes psychologiques et neurologiques jouent un rôle important dans le mécanisme des défaillances respiratoires dans la névrose. Mais un tiers des cas sont de nature mixte, c'est-à-dire que la condition provoque un ou plusieurs facteurs en même temps. Si la névrose respiratoire est la conséquence d'un trouble psychosomatique, alors le stress, les expériences émotionnelles et l'entrée dans un environnement traumatique entraînent des perturbations du fonctionnement du système respiratoire..

Dans ce cas, le cerveau peut "se souvenir" des circonstances du début d'une crise d'hyperventilation. Par exemple, si le premier épisode de la maladie est survenu lors d'un voyage dans le métro - un essoufflement est apparu pendant la névrose, le symptôme peut réapparaître lors de la descente ultérieure dans le métro.

Les causes les plus courantes de névrose respiratoire sont:

  1. Maladies mentales et neurologiques. Par exemple, la dépression peut être la cause d'un essoufflement..
  2. État psycho-émotionnel instable.
  3. Stress régulier.
  4. Dysfonctionnements du système nerveux autonome humain.
  5. Maladies respiratoires.
  6. Exposition à des substances agressives et toxiques.
  7. Overdose de drogue.

Le stress régulier est une cause fréquente de névrose respiratoire.

Les médecins ont découvert que certains patients ont tendance à développer une respiration dysfonctionnelle. Chez ces personnes, le corps est très sensible à la teneur en CO2 (dioxyde de carbone) dans le sang. Une forte diminution de la quantité de cette substance peut provoquer des étourdissements et même entraîner une perte de conscience..

Symptômes de névrose respiratoire

Le manque d'air dans la névrose avec troubles respiratoires est le principal symptôme caractéristique de la maladie, dont les patients se plaignent. Lorsqu'une personne commence une crise, elle ne peut pas respirer uniformément: les respirations deviennent courtes et intermittentes et leur rythme s'accélère. Puis vient un court arrêt, après quoi le patient recommence à inspirer de l'air par convulsivité. En règle générale, une telle hyperventilation conduit à l'apparition d'un sentiment d'anxiété ou de mort imminente, conduisant souvent à une crise de panique..

La névrose respiratoire survient chez les patients sous deux formes: aiguë et chronique:

  1. Dans la forme aiguë, les crises sont accompagnées de symptômes prononcés: une personne étouffe, entre dans l'hystérie et oblige les autres à appeler une ambulance. Pendant une telle période, il lui semble vraiment que «la fin est proche»..
  2. La forme chronique présente des symptômes quelque peu flous: par exemple, au début, le patient ne peut être gêné que par un essoufflement périodique dans des situations stressantes. Au fur et à mesure que la maladie progresse, ses manifestations deviennent plus fortes, de nouvelles plaintes apparaissent.

L'essoufflement avec névrose et autres troubles respiratoires ne sont pas tous des symptômes de névrose. En règle générale, cette maladie perturbe le travail de presque tous les systèmes corporels..

Dans la forme aiguë de la maladie, une personne étouffe

Autres manifestations possibles de la névrose respiratoire:

Groupe de symptômesLa description
Gastro-entérologiqueDe graves dysfonctionnements du système digestif se produisent. La personne commence à souffrir de formation de gaz, de constipation ou de diarrhée. Cela s'accompagne souvent de douleurs à l'estomac et aux intestins. Le patient note une diminution de l'appétit et une bouche sèche.
CardiaqueFréquence cardiaque anormale (généralement avec une tendance à la tachycardie), douleur au centre de la poitrine ou sous l'omoplate gauche.
MuscléLes patients se plaignent souvent de faiblesse musculaire et de douleur. Le tremblement est fréquent - tremblement des membres.
NeurologiqueL'étouffement concomitant dans la névrose, un symptôme dont se plaignent la plupart des patients, est le vertige. Il peut également y avoir une sensation de chair de poule, d'engourdissement dans les doigts et d'évanouissement..
Psycho-émotionnelLe patient ressent une anxiété accrue. Il lui semble que le danger l'attend à chaque pas et bientôt il va certainement se sentir mal à nouveau. La personne devient irritable, a du mal à s'endormir.
RespiratoireToux sans expectoration, respiration rapide et intermittente, bâillement, sensation de boule ou de spasme dans la gorge.

La névrose respiratoire est caractérisée par des crises périodiques et une augmentation des symptômes au fil du temps. Nés une fois, ils se répéteront nécessairement tôt ou tard. Pour éviter que cela ne se produise, il est important de diagnostiquer la maladie à temps et de commencer son traitement approprié..

Caractéristiques de la névrose respiratoire chez un enfant

La névrose respiratoire chez les enfants est une condition dans laquelle l'enfant doit être soigneusement examiné. Une telle violation peut indiquer des troubles pathologiques du système respiratoire et nerveux central. Mais le plus souvent, comme chez les adultes, la maladie est causée par des troubles anxieux, des états dépressifs et un stress constant..

La névrose respiratoire chez un enfant peut également être causée par des troubles anxieux fréquents.

Les enfants atteints du syndrome d'hyperventilation ont souvent des sautes d'humeur et des crises de panique. L'enfant a l'air nerveux et se fatigue rapidement. Il peut perdre l'envie de jouer avec ses meilleurs amis ou ses jouets préférés. Le soir, il ne dort pas bien et se réveille souvent la nuit. L'insomnie est possible. Les enfants, comme les patients adultes, se plaignent d'épisodes périodiques d'essoufflement et d'étouffement.

Diagnostique

Le diagnostic de la névrose respiratoire n'est pas une tâche facile. Les symptômes de cette affection sont souvent déguisés en d'autres maladies avec lesquelles le syndrome d'hyperventilation doit être différencié. Par exemple, avec une douleur au centre de la poitrine, il est important d'exclure les pathologies cardiaques. Par conséquent, lors du diagnostic de névrose respiratoire, les médecins agissent souvent par exclusion. Cela peut nécessiter plus d'un examen..

En présence d'un équipement de diagnostic spécial, il sera utile de réaliser une capnographie. Ce test mesure la concentration de dioxyde de carbone qu'une personne expire. Le patient est invité à respirer plus souvent, simulant ainsi une crise de névrose respiratoire. Cela vous permet d'enregistrer la teneur en dioxyde de carbone dans les épisodes d'hyperventilation..

Une conversation avec un patient sera d'un grand avantage pour le médecin pour poser un diagnostic correct: discussion sur la nature des plaintes, le degré de leur gravité et le taux de progression. Le questionnaire Naymigen, un test spécial développé par des pneumologues néerlandais, peut être utilisé. Il se compose de 16 éléments, chacun représentant un signe d'hyperventilation. Le patient doit évaluer leur gravité en points de 0 à 4. Cela vous permet de collecter et de systématiser des informations importantes sur l'état de santé humaine.

Méthodes de traitement

Le traitement de la névrose respiratoire doit nécessairement être pris en charge par un médecin qualifié ayant une expérience dans le traitement des troubles mentaux. Le manque d'assistance médicale adéquate entraînera non seulement une augmentation de la fréquence des crises et une diminution de la qualité de vie, mais peut également provoquer la progression de troubles psychologiques existants et l'apparition de troubles secondaires en raison de la peur constante d'une nouvelle crise d'étouffement..

Le plan de traitement est sélectionné individuellement pour chaque cas clinique. Cela dépend de l'ensemble des symptômes de la névrose respiratoire et du degré de leur manifestation. La base est des séances de psychothérapie. Malheureusement, de nombreux patients sont sceptiques à leur égard et essaient de les éviter, mais seul le fait de travailler avec un psychothérapeute peut révéler la racine du problème..

Des exercices de respiration spéciaux seront utiles. Le but de ses exercices est de réduire la profondeur de l'inhalation et de l'expiration, ainsi que d'augmenter la teneur en dioxyde de carbone. Cela vous permet d'améliorer le bien-être général d'une personne et de minimiser les symptômes de la maladie. Une routine quotidienne correcte, une alimentation équilibrée, une activité physique et éviter les mauvaises habitudes en seront également bénéfiques..

Des exercices de respiration appropriés sont l'un des meilleurs moyens de traiter la névrose respiratoire.

Dans les formes plus sévères, un traitement médicamenteux est prescrit:

  1. Sédatifs légers, y compris ceux à base d'ingrédients à base de plantes.
  2. Antidépresseurs et tranquillisants qui affectent l'état mental du patient et réduisent considérablement le niveau d'anxiété.
  3. Antipsychotiques;
  4. La vitamine D, le calcium et le magnésium soulagent l'excitation des muscles thoraciques.
  5. Vitamines B.
  6. Bêta-bloquants.

Tout médicament ne doit être utilisé que sur prescription du médecin traitant. Pour arrêter rapidement une crise de névrose respiratoire, vous pouvez utiliser une petite astuce: commencez à respirer dans un sac. Très bientôt, le niveau de dioxyde de carbone dans le corps reviendra à la normale et les symptômes s'atténueront..

La relation entre la respiration et le système nerveux est bien connue depuis longtemps..

L'essoufflement est l'un des symptômes des problèmes de santé mentale. Il accompagne le stress, la dépression et d'autres conditions similaires. La dyspnée est reconnue par la manifestation de troubles mentaux. Tout d'abord, les patients présentent généralement une inflammation du larynx..

Cela entraîne une toux et une bouche sèche..

Avec un essoufflement nerveux, la respiration devient fréquente et superficielle. De rares respirations profondes ne donnent pas l'effet souhaité - une personne ne se calme pas et l'équilibre de l'oxygène et du dioxyde de carbone n'est pas rétabli. L'essoufflement psychogène est généralement accompagné de douleur dans l'espace intercostal.

Certains patients attribuent un inconfort similaire au cœur. Par conséquent, ils conduisent à l'apparition d'anxiété, ce qui contribue à une dégradation supplémentaire du système nerveux..

Il existe plusieurs caractéristiques du trouble respiratoire causé par le stress et la dépression. Tout d'abord, l'essoufflement dû aux nerfs a tendance à diminuer ou à disparaître complètement dans les situations où une personne est distraite de ses problèmes et est engagée dans des choses intéressantes et importantes..

Des difficultés à réaliser l'inspiration et l'expiration apparaissent après qu'une personne recommence à se concentrer sur ses problèmes. Ainsi, la dyspnée neurogène peut se manifester sur plusieurs semaines et mois, en augmentant ou en diminuant selon la situation de vie..

Dans la plupart des cas, les crises se produisent sur une période de temps. Pour certaines personnes, ils apparaissent le matin, immédiatement après le réveil. D'autres sont essoufflés le soir et la nuit. Tout dépend de l'heure à laquelle une personne subit le plus grand stress émotionnel. Au printemps et en automne, les crises sont exacerbées. Après tout, c'est en basse saison qu'une personne souffre le plus de dépression et de stress..

Le traitement de l'essoufflement psychogène consiste à éliminer les causes de son apparition. Le patient se voit prescrire des sédatifs, des antidépresseurs. Un rôle important est joué par la prévention des troubles nerveux, par exemple à l'aide de compléments alimentaires.

Un autre traitement de la dyspnée nerveuse est le TDI-01 «Troisième souffle».

Les classes sur l'appareil permettent:

  • normaliser l'état psycho-émotionnel;
  • augmenter la résistance d'une personne au stress et à la dépression;
  • renforcer le système respiratoire, apprendre à respirer correctement.

À la suite de la formation, l'utilisateur apprend à contrôler entièrement la respiration. Cela lui permet d'éliminer l'essoufflement avec un effort de volonté..

Achetez TDI-01 et vous vous débarrasserez des troubles respiratoires et de leurs conséquences!

Traitement de la névralgie intercostale: de la médecine classique aux approches non traditionnelles

Douleurs récurrentes dans le cœur et le bas du dos, essoufflement, incapacité à respirer profondément - tout cela est souvent confondu avec des manifestations d'une maladie cardiaque ou pulmonaire grave. Craignant un diagnostic terrible, le malade n'ose pas aller chez le médecin, continue de souffrir et refuse le mode de vie habituel. Pendant ce temps, les symptômes peuvent indiquer une névralgie intercostale. Cette pathologie est considérée comme guérissable rapidement, mais vous ne devez pas l'amener à un stade avancé..

Névralgie intercostale: quand la douleur empêche une vie normale

La névralgie est une affection douloureuse qui se fait sentir dans la région d'un nerf. En conséquence, la névralgie intercostale se manifeste par une douleur dans la région du nerf intercostal. Afin de comprendre la cause de la douleur, rappelez l'anatomie.

Au total, une personne a 12 paires de nerfs intercostaux, ils sont une extension des nerfs pectoraux, partant du foramen intervertébral du canal rachidien. Ces nerfs courent le long de chaque espace intercostal sur les côtés droit et gauche de la poitrine. Les paires inférieures atteignent la paroi abdominale antérieure, donc avec la névralgie, la douleur peut être ressentie non seulement dans la poitrine, mais aussi dans l'abdomen. Les médecins considèrent souvent que la douleur des couples supérieurs est une conséquence de maladies cardiaques ou pulmonaires, les inférieures - un signe de pathologies de l'estomac, du foie, du pancréas.

Les nerfs intercostaux sont composés de fibres sensorielles, motrices et autonomes. Si les fibres sensibles sont endommagées, la victime s'inquiète de la douleur, si motrice - essoufflement, si végétative - il y a une augmentation de la transpiration dans la région de la poitrine.

La douleur dans la névralgie intercostale est forte, «tirante», en termes d'intensité, elle est comparable à la douleur dans l'infarctus du myocarde, la pleurésie, la pancréatite, l'ulcère gastroduodénal. Cependant, avec la névralgie, vous pouvez ressentir le point douloureux par palpation, ce qui est impossible avec une crise cardiaque et une pleurésie. La nitroglycérine, qui fait face à une crise cardiaque, sera impuissante. De plus, avec la névralgie intercostale, la douleur peut ne pas disparaître pendant des heures, voire des jours..

Cette maladie inquiète le plus souvent les personnes d'âge moyen et âgées et ne survient pratiquement pas chez les enfants.

Causes de la maladie

Considérons les principales raisons qui peuvent provoquer la névralgie intercostale:

  • Ostéochondrose. Dans cette maladie, le tissu cartilagineux entre les vertèbres est détruit, le nerf provenant de la colonne vertébrale le long des espaces intercostaux est pincé, ce qui devient une source de douleur.
  • Rhumes, hypothermie.
  • Porter des sous-vêtements serrés (femmes). Les soutiens-gorge serrés à armatures qui exercent une forte pression sur le corps peuvent comprimer mécaniquement les nerfs et les endommager. Surtout souvent, ce problème inquiète les filles et les femmes minces: en raison du manque de graisse sous-cutanée, les nerfs sont situés très près de la peau.
  • Virus de l'herpès (herpès zoster, zona). La maladie s'accompagne d'une éruption cutanée dans la poitrine, sur le dos. Les bulles et les croûtes disparaissent après quelques semaines, mais la douleur ne disparaît pas pendant des mois et sans traitement - pendant des années. Cette forme de névralgie est appelée postherpétique et est plus fréquente chez les personnes âgées et celles dont le système immunitaire est affaibli..
  • Activité physique inhabituellement élevée.
  • Stress.

De plus, une névralgie intercostale peut survenir en raison de changements liés à l'âge et de certaines maladies: diabète sucré, maladies du tractus gastro-intestinal, tumeurs de la moelle épinière thoracique et autres..

Symptômes et signes cliniques de la névralgie intercostale

Le principal symptôme de la maladie, comme nous l'avons noté précédemment, est la douleur. Il peut être tranchant, douloureux, brûlant, temporaire ou permanent. Les sensations douloureuses augmentent considérablement pendant l'activité physique, et cela ne signifie pas faire du sport ou porter des poids. Éternuer, hurler, tourner le torse, changer la position du corps - tout cela peut provoquer une crise de douleur atroce.

Avec le temps, la douleur passera, car la racine nerveuse mourra. En conséquence, le patient se sentira mieux et croira à tort que la maladie a accompagné le symptôme de la douleur. Cependant, cette amélioration est trompeuse, semblable au calme avant la tempête. Très vite, l'état de la personne changera - il y aura une lourdeur dans la poitrine, la respiration deviendra superficielle, il sera impossible de respirer profondément, le bas du dos sera insupportablement blessé. La maladie prendra une forme négligée et il sera beaucoup plus difficile de la guérir..

Avec le syndrome douloureux, on distingue d'autres symptômes désagréables de la névralgie intercostale: des contractions musculaires involontaires périodiques et des contractions - convulsions. De plus, le patient peut rougir ou perdre la sensibilité (engourdir) la peau près du point douloureux.

Avec la névralgie intercostale, le patient adopte inconsciemment une posture antalgique - incline légèrement le corps du côté «sain» et essaie ainsi de bouger tout en maintenant l'équilibre. Dans cette position, les espaces intercostaux sont étirés, libérant les terminaisons nerveuses comprimées..

Si vous ressentez de tels symptômes, vous devriez consulter un médecin - un neurologue (neuropathologiste) dès que possible. Pour poser un diagnostic, il doit examiner attentivement le patient, probablement le référer à des spécialistes d'autres profils (afin d'exclure d'autres maladies). Si la douleur est localisée sur le côté gauche du corps, un électrocardiogramme devra être effectué. En outre, le patient devra prendre une radiographie de la colonne vertébrale (s'il y a des soupçons de pathologie de la colonne vertébrale, puis subir en outre une échographie ou une tomodensitométrie), une myélographie (une image détaillée des racines nerveuses de la moelle épinière) et passer un test sanguin général (clinique).

Traitement de la névralgie intercostale en médecine classique

La douleur dans la névralgie intercostale peut être "atténuée" en prenant un anesthésique - un anti-inflammatoire non stéroïdien (métamizole sodique, ibuprofène, diclofénac, kétoprofène). Les exercices de respiration peuvent également soulager la condition: nous prenons une profonde inspiration, retenons notre souffle pendant une courte période, puis expirons l'air par petites portions.

Le traitement principal de la maladie ne peut être prescrit par un médecin qu'après un examen approfondi..

Traitement médical

La pharmacothérapie complexe est considérée comme la plus efficace. Il comprend la prise des médicaments suivants: anti-inflammatoires non stéroïdiens (énumérés ci-dessus), anticonvulsivants (carbamazépine, acide valproïque, gabapentine), antidépresseurs (amitriptyline, imipramine, fluoxétine), relaxants musculaires (baclofène, tizanidine).

Physiothérapie

Au cours du stade subaigu de la maladie, en règle générale, une thérapie par micro-ondes est prescrite (l'utilisation de l'énergie du champ électromagnétique permet d'améliorer l'état du système nerveux humain, augmenter la circulation sanguine) et la darsonvalisation (l'exposition à des courants pulsés à haute fréquence assure le flux sanguin vers les zones touchées, active les processus métaboliques, a un effet analgésique, soulage les spasmes des fibres musculaires).

Au stade aigu de la névralgie intercostale, l'irradiation ultraviolette, l'exposition à des courants ultra-haute fréquence et l'exposition à un rayonnement électromagnétique de la gamme décimétrique (UHF) sont montrées (la thérapie décimétrique implique l'utilisation d'oscillations électromagnétiques ultra-fréquence, elle vous permet d'agir sur des organes et des tissus profondément situés, d'aider les tissus à assimiler l'oxygène et les nutriments, a un effet anti-inflammatoire), électrophorèse avec lidocaïne.

Si la névralgie est apparue dans le contexte de maladies de la colonne vertébrale, prescrivez l'effet de la boue thérapeutique, de la paraffine, du rayonnement infrarouge. Ces procédures augmentent la température des tissus locaux, ce qui entraîne une vasodilatation, une amélioration du flux sanguin et une accélération du métabolisme..

Traitements de médecine chinoise pour la névralgie

Dans le traitement de la névralgie intercostale, les procédures de la médecine orientale, en particulier chinoise, jouent un rôle important. Les médecins de la médecine traditionnelle chinoise définissent deux modes de survenue de la pathologie: l'impact des facteurs pathogènes externes et internes. Agents pathogènes externes - froid, vent, humidité. Pour le traitement, les patients se voient prescrire des onguents avec un effet réchauffant, de la moxibustion, des sédatifs à base de plantes. Effets pathogènes internes - lésions du foie, de la vésicule biliaire, du système nerveux périphérique. Dans ce cas, l'acupuncture, le massage et la phytothérapie combinée sont utilisés..

Massage

Avec la névralgie intercostale, un massage de deux zones est prescrit: le dos et la poitrine. La procédure commence par travailler sur le côté sain avec la transition ultérieure vers la zone touchée (elle est massée moins intensément pour ne pas provoquer une augmentation de la douleur). Habituellement, un cours de huit à dix séances de 30 à 40 minutes est prescrit. De plus, il est possible d'utiliser des pommades anesthésiques anti-inflammatoires. Les séances de massage soulagent la douleur, aident les muscles à se détendre.

Pendant le massage, la circulation sanguine dans les tissus s'améliore, un effet positif est exercé sur les structures vertébrales - le diamètre du trou à travers lequel passe le nerf étranglé se dilate, ce qui permet de soulager le patient de sensations douloureuses.

Réflexologie

C'est l'une des prescriptions les plus courantes pour la névralgie intercostale. Cela comprend l'acupuncture, l'électropuncture, la thérapie sous vide, etc. Le principe de fonctionnement de la réflexologie est basé sur l'élimination du déséquilibre musculaire dans les muscles profonds du dos. Certaines procédures, comme l'acupuncture, sont recommandées pendant les périodes d'exacerbation de la maladie.

Moxothérapie (réchauffement avec des cigares d'absinthe)

La moxothérapie est née il y a plusieurs milliers d'années dans la médecine chinoise et est un effet thermique sur les points biologiquement actifs, ainsi que sur les lieux de spasmes et de zones douloureuses. Dans une «maison» spéciale en bois, un cigare fumant à base d'herbes médicinales est fixé sur le corps du patient pendant une période de 30 minutes à une heure. Pendant la séance, le patient ressent la chaleur, le flux sanguin et l'énergie dans la zone chauffée. En règle générale, l'impact sur un point est effectué de cinq à dix fois.

Le déroulement des procédures médicales ne peut être prescrit que par un médecin et uniquement après un examen complet. L'essentiel est de rechercher une aide compétente dès que possible. Dans les premiers stades, la maladie est traitée avec succès.

Où la névralgie intercostale est-elle traitée??

Un commentaire pour nos lecteurs a été fourni par Zhang Ziqiang, un médecin éminent de la clinique TAO de médecine traditionnelle chinoise:

«Du point de vue de la médecine chinoise (MTC), la cause de la névralgie intercostale est des troubles fonctionnels dans le corps, conduisant à des changements organiques qui, à leur tour, se manifestent sous forme de douleur. Par conséquent, lorsqu'un client se présente à notre clinique avec des plaintes de douleur névralgique, nous diagnostiquons d'abord l'état de tout l'organisme. Les méthodes de la médecine traditionnelle chinoise sont utilisées: interrogatoire, examen, écoute et palpation. Bien entendu, les résultats de toutes les études de laboratoire et instrumentales sont pris en compte, ainsi que les conclusions des médecins qui ont été précédemment visités par le patient. En général, les actions du diagnostiqueur visent à remplir la règle de base de la médecine chinoise: «Traitez non pas la maladie, mais le patient»..

Dans la clinique TAO, le traitement de la névralgie intercostale comprend trois étapes. Tout d'abord, le médecin soulage la douleur aiguë en utilisant les mécanismes de l'analgésie par acupuncture (soulagement de la douleur par l'acupuncture). Le traitement ultérieur vise à restaurer les troubles pathologiques en utilisant des aiguilles d'acupuncture. En fonction de la méthode d'insertion des aiguilles, de l'angle de leur inclinaison, de la profondeur d'immersion, du temps d'installation et de la méthode d'extraction, un médecin expérimenté peut agir de manière isolée sur certains systèmes situés à des profondeurs différentes au même point. L'effet cicatrisant peut être complété par une procédure impliquant l'effet de la chaleur d'un cigare d'absinthe qui couve sur les points bioactifs (moxothérapie), ou par un massage thérapeutique tuina. Le résultat du traitement est consolidé à l'aide de la phytothérapie - l'utilisation de plantes médicinales chinoises, qui contiennent non seulement des plantes médicinales, mais aussi des minéraux, ainsi que des matériaux d'origine animale (bile, cornes, coquille).

Le nombre de procédures de traitement qu'un patient doit subir pour améliorer son bien-être est déterminé par le médecin traitant, qui n'est pas moins intéressé par la réalisation d'une dynamique positive que le patient lui-même. Tous les spécialistes travaillent dans notre clinique depuis longtemps. Par conséquent, dans les cas où une répétition des procédures préventives ou thérapeutiques est recommandée, le patient peut toujours consulter exactement le médecin qui lui donne plus de confiance..

"TAO" est la base clinique officielle du département de médecine intégrative de la première université médicale d'État de Moscou, du nom d'IM Sechenov du ministère de la Santé de Russie. De plus, nos patients sont traités par des médecins expérimentés de la RPC, dont beaucoup sont des médecins héréditaires avec une expérience de travail totale en MTC de 15 à 40 ans. Tous les médecins de la clinique ont été formés dans les meilleures universités médicales de Chine et ont pratiqué dans les hôpitaux publics de l'Empire du Milieu, ont travaillé au Canada et en Suisse.

Le diagnostic dans "TAO" est gratuit, le coût d'un cours d'influence thérapeutique est tout à fait acceptable. Pour la commodité des patients, la clinique propose divers programmes de bonus ".

P. S. Les rendez-vous sont disponibles par téléphone et en ligne - sur le site Web de la clinique. Vous y trouverez également une liste complète des services médicaux, parmi lesquels il existe des procédures de cosmétologie..

* Licence pour la fourniture de services médicaux n ° LO-77-01-000911 du 30 décembre 2008 délivrée par le Département de la santé de la ville de Moscou.

Respirer fort: qu'est-ce que la névralgie intercostale (ses symptômes et son traitement)

Malheureusement, les médecins notent de plus en plus souvent que les gens se plaignent de douleurs thoraciques non seulement chez les personnes âgées, mais aussi à un très jeune âge. Cette pathologie est particulièrement sensible à ceux qui mènent une vie sédentaire (ce qui signifie surtout les employés de bureau). Il sera utile pour presque tout le monde de découvrir ce qu'est la névralgie intercostale (ses symptômes et son traitement), car une telle maladie peut tôt ou tard arriver à vous ou à quelqu'un de vos proches, et tout le monde sait que «l'averti est prévenu»..

Quelle est la maladie, ses types

La névralgie intercostale est une lésion ou un pincement des nerfs entre les côtes, qui s'accompagne d'une douleur assez intense dans les côtes. Le problème lui-même est considéré comme inoffensif pour la vie, mais le syndrome douloureux provoque beaucoup d'inconfort et, en outre, des maladies plus graves peuvent être cachées sous les symptômes. Par exemple, assez souvent, cette maladie devient une maladie concomitante en présence de néoplasmes dans la moelle épinière ou d'organes situés dans la poitrine.

La maladie survient avec la même fréquence chez les femmes et les hommes. Selon l'emplacement de la lésion, elle est divisée en unilatéral et bilatéral.

En outre, la névralgie est divisée en deux formes différentes:

  • réflexe (résultant de la tension des fibres musculaires situées entre les côtes);
  • radiculaire (résultant d'une irritation des racines de la moelle épinière et surtout souvent accompagnée de douleurs thoraciques, pouvant être confondues avec une maladie cardiaque).

Névralgie intercostale: symptômes chez les femmes et les hommes

Le principal symptôme chez les patients des deux sexes est une douleur entre les côtes. Il peut être à la fois tranchant et pointu, et tirer constamment. Le plus souvent, cela dure longtemps, mais son intensité change périodiquement.

La douleur est ressentie particulièrement fortement pendant:

  • rire;
  • toux
  • respiration profonde (c'est pourquoi le patient ne peut souvent tout simplement pas respirer profondément);
  • lever les bras;
  • torse tourne.

Il est également caractéristique qu'avec ce problème, la douleur ne diminue pratiquement pas la nuit..

Chez les patients de sexe différent, les sensations de douleur peuvent avoir un emplacement différent. Par exemple, les femmes se plaignent le plus souvent de douleurs dans la région du cœur et des glandes mammaires, tandis que les hommes sont plus sujets à des douleurs dans la partie inférieure des côtes. En conséquence, la maladie entraîne souvent une insomnie et une détérioration générale de l'état du patient..

En plus d'un syndrome douloureux prononcé, il peut y avoir:

  • spasmes musculaires;
  • engourdissement;
  • blanchiment ou rougeur de la peau;
  • augmentation de la transpiration;
  • dyspnée.

Chez les enfants, la maladie s'accompagne souvent de convulsions, d'hyperexcitabilité et de troubles du sommeil..

Parfois, la nature du syndrome douloureux est confondue avec les symptômes de l'angine de poitrine, de l'infarctus du myocarde, des coliques rénales et de certaines autres maladies. C'est pourquoi il est important de ne pas retarder et de rechercher des diagnostics le plus tôt possible..

Les causes de la maladie

La source la plus courante du problème est le pincement du nerf intercostal, ainsi que la racine nerveuse spinale..

La racine pincée, à son tour, survient le plus souvent dans le contexte des maladies suivantes:

  • ostéochondrose de la colonne thoracique;
  • spondylarthrite ankylosante;
  • hernie intervertébrale;
  • la spondylarthrite;
  • cyphose progressive.

Une névralgie intercostale bilatérale peut survenir en raison de la maladie des radiations, de l'herpès et également dans le contexte d'une immunodéficience.

Un spasme des fibres musculaires et une névralgie supplémentaire peuvent également survenir à la suite de:

  • hypothermie générale ou locale du corps;
  • maladies infectieuses;
  • microtraumatisme reçu lors d'un effort physique;
  • traumatisme thoracique;
  • les maladies de la moelle épinière;
  • un geste brutal infructueux;
  • position du corps inconfortable pendant une longue période.

Chez une femme, la raison peut être de porter des sous-vêtements trop serrés. Dans ce cas, les sensations douloureuses sont le plus souvent des zona, qui se manifestent à l'avant, ainsi que sur les côtés droit et gauche. Pendant l'enfance et l'adolescence, les enfants peuvent souffrir de ce problème en raison de la croissance intensive des os..

Parfois, les facteurs suivants contribuent à l'apparition ou au développement de la maladie:

  • Troubles métaboliques;
  • intoxication du corps;
  • Diabète;
  • allergie;
  • changements liés à l'âge dans les vaisseaux sanguins;
  • maladies du tractus gastro-intestinal;
  • maladies du système nerveux;
  • manque de vitamines B.

Diagnostic de la maladie

La première étape du diagnostic est effectuée sur la base d'informations sur les symptômes reçus du patient, ainsi que d'un examen externe du patient. Le plus souvent, un médecin qualifié peut poser le bon diagnostic sur la base de ces données..

Si le diagnostic initial ne suffit pas, ainsi que pour balayer d'autres pathologies possibles, le médecin peut en outre prescrire:

  • radiographie pulmonaire;
  • Radiographie de la colonne vertébrale;
  • examen échographique des organes abdominaux et rétropéritonéaux;
  • tomodensitométrie (elle permet d'exclure la possibilité de néoplasmes, de tumeurs et d'éventuelles hernies);
  • électrocardiographie (aide à exclure la probabilité de maladies du système cardiovasculaire);
  • gastroscopie (aide à exclure les pathologies du tractus gastro-intestinal);
  • électroneurographie (nécessaire en cas de suspicion des conséquences de blessures à la poitrine, aux côtes ou à la colonne vertébrale).

En outre, les médecins recommandent de passer un test sanguin général, biochimique et sérologique et un test urinaire général.

Comment traiter la névralgie intercostale

Les personnes qui en ont reçu un diagnostic se voient prescrire un repos au lit pendant une longue période: de plusieurs jours à plusieurs semaines. Le plus souvent, il est nécessaire d'être traité en ambulatoire, et la présence d'un matelas orthopédique rigide sur le lit du patient est un préalable. Pendant toute la durée du traitement, il est nécessaire d'exclure l'activité physique, le stress, l'alcool.

Premièrement, le syndrome douloureux est stoppé par l'administration d'analgésiques. Avec son aide, les principales causes visibles de la maladie sont éliminées..

Pour le traitement de la névralgie intercostale à gauche, à droite ou des deux côtés, les groupes de médicaments suivants sont prescrits:

  • médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens qui soulagent la douleur et ont un effet anti-inflammatoire sur le nerf affecté (le plus souvent sous forme d'injections, mais il existe également des suppositoires et des comprimés);
  • relaxants musculaires qui réduisent les spasmes des muscles striés;
  • des moyens pour calmer le système nerveux (le plus souvent - à base d'ingrédients à base de plantes);
  • des injections de vitamines B, qui restaurent les structures nerveuses endommagées et améliorent la conduction des impulsions entre elles;
  • injections de vitamine C, qui améliore le fonctionnement du nerf impliqué dans le processus pathologique.

Comme mesure supplémentaire à la thérapie principale, des médicaments agissant localement sur la zone touchée peuvent être utilisés: par exemple, des compresses, des emplâtres à la moutarde, des gels et des onguents, ainsi que d'autres formes d'anti-inflammatoires..

Comment traiter autrement la névralgie intercostale à droite et à gauche? Une fois les principaux symptômes atténués, une physiothérapie est également prescrite. Il peut inclure des mesures telles que la darsonvalisation, l'irradiation aux ultraviolets de la poitrine, la thérapie par la boue, l'électrophorèse médicamenteuse, la thérapie à la paraffine. De plus, en fonction des résultats du traitement, le médecin peut prescrire une thérapie manuelle douce, ainsi que des exercices de physiothérapie (pour accélérer le rétablissement du patient).

Essoufflement avec ostéochondrose

Selon les statistiques, aujourd'hui, les symptômes de l'ostéochondrose sont observés chez une personne sur deux de plus de 20 ans, ce qui est associé aux particularités du mode de vie et de la nutrition. L'ostéochondrose est une maladie complexe aux multiples facettes qui a de nombreuses causes et manifestations. La tâche la plus importante est d'établir le diagnostic correct, car le tableau clinique est très similaire à celui d'autres maladies. Le choix d'une méthode de traitement et son issue dépendent d'un diagnostic de haute qualité..

Manque d'air comme symptôme

Le principal symptôme de la chondrose est une douleur d'intensité variable, qui, dans la plupart des cas, est associée à une raideur des mouvements, une faiblesse musculaire et une sensibilité altérée des membres. De nombreux patients n'associent pas de difficultés respiratoires et de problèmes à la colonne vertébrale, ils demandent donc souvent au médecin s'il peut y avoir un essoufflement avec ce diagnostic.

La réponse est oui, la sensation de manque d'air est l'un des symptômes typiques de l'ostéochondrose. En règle générale, il est absent dans les premiers stades de la maladie et survient lorsque le système nerveux est impliqué dans le processus pathologique..

La défaite des terminaisons nerveuses se manifeste par des symptômes non spécifiques aux pathologies du système musculo-squelettique. Il peut s'agir d'une toux obsessionnelle, d'une sensation trompeuse d'un objet étranger dans la gorge, connue sous le nom de «boule dans la gorge», douleurs thoraciques qui ressemblent à des douleurs cardiaques. Ces derniers, en combinaison avec une suffocation, sont capables de simuler une crise cardiaque ou une crise d'angine de poitrine.

Le plus souvent, les symptômes d'essoufflement dans l'ostéochondrose sont causés par des lésions de la colonne thoracique, qui s'accompagnent d'une hypertonie musculaire, d'une déformation des disques intervertébraux et d'un déplacement des vertèbres.

Dans certains cas, la sensation de manque d'air est plutôt subjective et ne reflète pas pleinement les processus qui se produisent dans le corps. L'apport d'oxygène au cerveau se fait sans interruption, tous les organes fonctionnent comme d'habitude. Cependant, avec des modifications importantes des structures paravertébrales, il existe un risque élevé de dysfonctionnement des systèmes vitaux - cardiovasculaire, nerveux et respiratoire..

Caractéristiques de la manifestation

L'essoufflement est une fonction adaptative du corps dans laquelle la fréquence, le rythme et la profondeur de la respiration changent. Si tout n'est pas en ordre avec la colonne vertébrale, la respiration s'accélère: ainsi la carence en oxygène est comblée. Les manifestations cliniques de l'essoufflement sont très diverses et dépendent, tout d'abord, de la localisation et du stade de la maladie..

Avec l'ostéochondrose thoracique, une névralgie intercostale est souvent notée - un phénomène douloureux qui provoque une douleur atroce même en cas de respiration superficielle. Il devient difficile pour une personne de respirer et elle essaie de ne pas respirer profondément.

La névralgie intercostale survient lorsque les nerfs sont serrés par des muscles spasmodiques ou des disques déplacés. Il provoque des douleurs lancinantes et lancinantes le long des côtes qui sont de nature ceinture et peuvent se propager au bas de l'abdomen. Les problèmes respiratoires dans ce cas sont le résultat d'une raideur des mouvements due au syndrome douloureux.

Avec l'ostéochondrose thoracique, l'innervation nerveuse des organes médiastinaux situés à l'intérieur de la poitrine est perturbée. Cela entraîne un certain nombre de symptômes, notamment:

  • sensation de boule dans la gorge;
  • une toux débilitante en l'absence de cause évidente, comme un rhume ou une maladie pulmonaire;
  • gorge irritée;
  • hoquet, souvent persistant;
  • douleur à l'estomac;
  • engourdissement des doigts, souvent d'une seule main;
  • syndrome douloureux localisé dans la zone interscapulaire.

Parfois, une boule dans la gorge est une manifestation d'un dysfonctionnement de l'œsophage. En raison de l'hypertonicité musculaire associée à une irritation des racines nerveuses sensibles, le bol alimentaire se déplace plus lentement, ce qui peut entraîner des lésions et une ulcération des muqueuses. C'est l'une des causes possibles de difficultés respiratoires..

L'un des signes d'ostéochondrose du haut du dos est les éructations d'air, que les patients considèrent souvent comme le résultat d'erreurs nutritionnelles ou d'une manifestation de maladies du tube digestif.

Avec une ostéochondrose prolongée, la fonction du diaphragme peut être altérée, ce qui est particulièrement typique des exacerbations de la pathologie qui provoquent une compression du nerf vague. Dans les premiers stades, lorsqu'il n'y a pas encore d'exacerbations ou qu'elles se produisent rarement, la sensation de manque d'air est presque imperceptible. Un essoufflement peut apparaître après un effort physique sérieux, mais cela se produit également chez les personnes en bonne santé.

Au fil du temps, les signes d'essoufflement deviennent plus graves et la personne peut littéralement haleter même après avoir marché pendant une courte période. Si la colonne cervicale est affectée, le tableau clinique sera complété par les symptômes suivants:

  • diminution de l'acuité visuelle et de l'audition;
  • bruit périodique et bourdonnement dans les oreilles;
  • baisse de performance, léthargie, faiblesse;
  • maux de tête et vertiges, troubles de la coordination des mouvements;
  • ronflement, apnée du sommeil (arrêt respiratoire);
  • douleur dans la région cervico-épaule, qui peut être donnée entre les omoplates et dans le bras du côté affecté.

Un symptôme caractéristique de l'hypoxie cérébrale est le bâillement - un acte de respiration réflexe. Une inspiration profonde et prolongée est suivie d'une expiration relativement rapide avec une bouche et une gorge grandes ouvertes..

Les gens peuvent bâiller lorsqu'ils sont fatigués, une immobilité prolongée ou une pièce étouffante, un manque de sommeil ou une détérioration du système cardiovasculaire. Le bâillement aide à se débarrasser de la fatigue, à soulager la surcharge nerveuse, à renouveler l'air dans les poumons. Le processus devient un moyen de combler le manque d'oxygène dans la circulation sanguine et le cerveau.

Pourquoi l'essoufflement se produit

«Docteur, je suffoque», se plaignent les patients lors d’un rendez-vous avec un cardiologue, un oto-rhino-laryngologiste et parfois un oncologue. Peu de gens peuvent supposer que ce symptôme est associé à des modifications dystrophiques de la colonne vertébrale, c'est-à-dire à son vieillissement prématuré..

Après avoir écouté et examiné le patient, le médecin le dirigera vers le spécialiste nécessaire - un neurologue, un orthopédiste ou un vertébrologue. D'autres études sont assignées et les causes du symptôme dominant - l'essoufflement - sont déterminées. Le choix de la méthode et des tactiques de traitement dépend de la raison pour laquelle il est difficile de respirer avec l'ostéochondrose.

Vous pouvez manquer d'air pour plusieurs raisons, notamment:

  • perturbation du diaphragme - un muscle hémisphérique non apparié qui sépare la cavité thoracique de la cavité abdominale. C'est le diaphragme, avec les muscles pectoraux, qui est responsable des mouvements respiratoires et de la ventilation des poumons;
  • douleurs qui dépendent de l'activité physique et interfèrent avec la respiration normale;
  • violation de l'apport sanguin au cerveau en raison d'un ralentissement du flux sanguin dans les vaisseaux du cou.

Une défaillance du diaphragme est possible en raison du clampage de la racine nerveuse passant au niveau de la quatrième vertèbre cervicale. C'est l'irritation de ce nerf qui explique souvent les problèmes du système respiratoire..

La compression du nerf phrénique peut également être accompagnée de hoquet, de douleur au cœur, d'inconfort et de sensibilité dans l'hypochondre droit. Les organes innervés par ce nerf échouent souvent, leur travail se détériore.

Un manque d'oxygène prolongé dans certaines conditions peut perturber le fonctionnement du système nerveux central, qui régule l'activité vitale de tout l'organisme..

Poitrine

Si les vertèbres thoraciques et les disques sont affectés, les racines nerveuses sensibles peuvent être pincées. Ils peuvent être comprimés par une hernie ou protrusion intervertébrale, des excroissances osseuses appelées ostéophytes (formées dans les stades ultérieurs) et même des muscles spasmodiques.

La compression des nerfs au milieu du dos provoque une douleur intense qui est aggravée par la toux, les éternuements et le rire. Une respiration superficielle et rapide entraîne une diminution du niveau de dioxyde de carbone dans le sang, ce qui, à son tour, augmente la liaison des molécules d'oxygène à l'hémoglobine. En conséquence, la libération d'oxygène des capillaires dans les tissus devient difficile et une personne peut se plaindre de:

  • sensation aiguë de manque d'air;
  • vertiges extrêmes;
  • trouble de la coordination des mouvements, incapacité à maintenir l'équilibre, menace de chute involontaire.

Cervical

Le sentiment qu'il n'y a pas assez d'air est caractéristique de l'ostéochondrose de la colonne cervicale. Les principales artères qui acheminent le sang vers le cerveau passent ici. Avec une carence en oxygène, le centre respiratoire est supprimé, entraînant un arrêt respiratoire.

L'apnée - arrêt respiratoire - n'est pas du tout un phénomène anodin. Il peut provoquer une hypertension artérielle persistante, un accident vasculaire cérébral aigu (accident vasculaire cérébral), une insuffisance cardiaque et une ischémie cardiaque (crise cardiaque).

Dans de rares cas, un essoufflement se produit avec l'ostéochondrose lombaire. La raison en est l'augmentation du tonus des muscles squelettiques: grâce à une tension constante et forte des muscles striés, le corps essaie d '«aligner» la colonne vertébrale pendant l'activité physique. De plus, en raison de la généralité de l'innervation nerveuse, il existe une forte probabilité de perturbation du diaphragme..

Quel est le danger

Tous les patients atteints d'ostéochondrose n'ont pas de difficultés à respirer. Les personnes en surpoids et celles qui mènent une vie sédentaire sont à risque. Le plus souvent, l'essoufflement est déploré par les patients chez lesquels une chondrose s'est développée dans le contexte d'anomalies squelettiques existantes. Les défauts congénitaux ou acquis de la poitrine et des vertèbres, ainsi que les blessures au dos, affectent négativement la santé de la colonne vertébrale.

Une sensation de manque d'air n'indique pas toujours un manque d'oxygène. Elle provoque souvent plus d'inconfort psychologique, en particulier chez les personnes sensibles. Ils sont également appelés hypocondriaques, qui recherchent et trouvent toujours les symptômes de diverses maladies. Ils éprouvent constamment de l'anxiété et de l'anxiété, ce qui entraîne le développement de névroses, d'insomnie, d'apathie et de dépression..

L'essoufflement est vraiment dangereux s'il est dû à une hypoxie cérébrale. Un manque prolongé d'oxygène conduit au fait que des processus compensatoires commencent dans le cerveau destinés à protéger les tissus et à assurer le fonctionnement normal du cerveau dans de nouvelles conditions. Une grande quantité d'enzymes qui augmentent le tonus vasculaire pénètre dans la circulation sanguine. En conséquence, il y a des chutes de pression artérielle et une accélération de la fréquence cardiaque est notée..

Il convient également de noter que l'ostéochondrose de tout service affaiblit considérablement les voies respiratoires et les rend vulnérables à l'infection. Il s'agit d'une violation de l'innervation nerveuse et de la stagnation des sécrétions muqueuses dans le système bronchopulmonaire. Le flegme devient visqueux et adhère fermement aux parois du larynx et des bronches, ce qui crée des conditions favorables à la croissance et à la reproduction active des microbes.

Que faire

Les problèmes respiratoires ne peuvent être ignorés, car avec le temps, l'essoufflement peut se transformer en crises d'étouffement. De plus, la progression de l'ostéochondrose conduit à l'apparition de symptômes de plus en plus désagréables, dont il n'est pas facile de se débarrasser..

Pour confirmer le diagnostic, il est nécessaire de subir un examen, y compris des méthodes instrumentales et de laboratoire. Le plus informatif en termes d'identification des causes de l'essoufflement est un test sanguin général, selon les résultats duquel la plupart des maladies non liées à la colonne vertébrale peuvent être exclues..

Des méthodes telles que la radiographie, la tomodensitométrie ou l'imagerie par résonance magnétique permettent de diagnostiquer l'ostéochondrose. Dans les cas douteux, des études supplémentaires peuvent être prescrites - disque et myélographie, électromyographie, potentiels évoqués.

Comment soulager l'essoufflement

Il n'y a pas de médicaments spécifiques pour éliminer un seul essoufflement. Il disparaîtra tout seul dans le processus de traitement de l'ostéochondrose, y compris à la fois médicamenteux et non médicamenteux.

En pharmacothérapie, des médicaments de plusieurs groupes sont utilisés:

  • médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) - nimésulide, diclofénac, ibuprofène, méloxicam, kétorol, lornoxicam. Sont prescrits pour la douleur causée par une exacerbation;
  • relaxants musculaires - Sirdalud, Baklosan, Midocalm, Tolpérisone, Tizanidine. Ces médicaments détendent les muscles, soulagent les spasmes musculaires, empêchant ainsi la compression des nerfs et des vaisseaux sanguins;
  • des moyens pour améliorer la microcirculation - pentoxifylline, trental, acide nicotinique, euphylline. Leur action est de dilater les vaisseaux sanguins, d'empêcher la formation de thrombus, d'augmenter la fréquence et la force des contractions du muscle cardiaque;
  • anticonvulsivants - carbamazépine, gabapentine. Déchargé dans des cas particuliers;
  • Vitamines B - Milgamma, Kombilipen, Neuromultivit, Pentovit, Neurobion, etc. Elles aident à la restauration des fibres nerveuses, fournissent du glucose aux neurones et normalisent la conduction des signaux nerveux.

Pour une douleur intense, utilisez l'analgésique à action centrale Flupirtin.

Les agents ci-dessus améliorent leur effet lorsqu'ils sont combinés avec de la physiothérapie et des exercices thérapeutiques. De bons résultats peuvent être obtenus après avoir terminé un cours de massage. La natation, le yoga et l'aquagym aident également à améliorer la fonction respiratoire. Les médecins conseillent à tous les patients de dormir sur un matelas et un oreiller orthopédiques.

conclusions

Si un essoufflement apparaît dans le contexte de l'ostéochondrose, c'est un signal de la progression de la maladie. Il indique l'implication non seulement des systèmes respiratoire, mais aussi nerveux, cardiovasculaire dans le processus pathologique. C'est un symptôme plutôt alarmant, indiquant la nécessité d'un examen et d'un traitement. être en bonne santé!