Symptômes de la schizophrénie chez les adolescents: diversité et expressivité

La schizophrénie est une maladie assez courante à l'adolescence. Environ 25% de tous les cas de trouble apparaissent entre 10 et 19 ans, et les symptômes de schizophrénie chez les adolescents sont plus fréquents que chez les filles. Les patients masculins représentent 40% du poids total, tandis que les femmes ne représentent que 28%.

Causes de la manifestation de la maladie chez les adolescents

Les facteurs provoquant la schizophrénie chez les adolescents sont répartis en 2 groupes: biologique et social.

Chez les provocateurs biologiques, la raison la plus courante est le début de la puberté, ou plus précisément, la poussée endocrinienne qui accompagne ce processus. Une tempête hormonale déclenche une prédisposition génétiquement inhérente, et si la maladie s'est développée dans l'enfance, elle s'aggrave pendant la puberté.

Les autres facteurs biologiques qui déclenchent le processus comprennent:

  • hyperthermie due à une infection virale d'étiologie inconnue;
  • TBI;
  • exposition prolongée au soleil;
  • de fortes doses d'alcool et de substances intoxicantes, prises pour la première fois, accompagnées d'une intoxication profonde.

L'environnement social et les normes sociales peuvent également influencer la manifestation de la schizophrénie pendant l'adolescence. C'est une étape de la vie d'un enfant où ses intérêts changent, il s'efforce d'être indépendant et se détache de ses parents, passe plus de temps avec ses pairs. De plus, à ce moment, le processus de la puberté commence. Toutes ces innovations s'impriment sur le caractère d'un adolescent et sa personnalité..

Les adolescents réagissent assez brutalement à un changement d'environnement et de circonstances de vie. Déménager dans une autre école, entrer dans une université ou une école technique, déménager, accompagné de tomber dans un environnement inconnu. La nécessité d'établir de nouveaux contacts devient souvent un test difficile pour la psyché..

Les facteurs psychotraumatiques jouent également un rôle important dans le développement de la schizophrénie. Ainsi, chez un adolescent, la maladie s'est manifestée après l'arrestation de son père, qui était pour lui une figure importante et faisant autorité. Un autre garçon a été incité par le vol de sa moto préférée. Dans d'autres cas, il s'agissait d'un traumatisme mental, combiné à un syndrome de peur et de douleur: coups ou ridicule par des pairs, accidents de la route, etc..

L'hérédité est un autre facteur établi dans le développement de la schizophrénie. Si un parent a un trouble similaire dans la famille d'un adolescent, le risque de tomber malade est considérablement augmenté. Il a été établi que si un enfant qui a eu des cas de schizophrénie dans la famille tombe dans une famille d'accueil qui ne présente pas de telles circonstances aggravantes, il tombe toujours malade.

La parentalité laisse également une empreinte sur la psyché de l'adolescent, en particulier la relation avec la mère. Il existe une «mère de schizophrène». Il s'agit d'un certain modèle de caractère maternel qui influence la formation de la schizophrénie chez un enfant. Une telle femme prend la position de chef de file de la famille, se distingue par une sensibilité et une suspicion excessives et ne prend pas en compte l'opinion des autres membres de la famille. Elle entoure son enfant avec un soin excessif. Elle ne critique pas le comportement de son enfant. Il y a un attachement pathologique entre elle et l'enfant. D'une part, il peut traiter sa mère avec rudesse et dureté, mais d'autre part, être émotionnellement dépendant d'elle..

Base des symptômes

Les symptômes de la schizophrénie chez les adolescents sont largement compatibles avec les manifestations de la maladie chez les adultes. Mais, néanmoins, ils ont aussi leurs propres caractéristiques spécifiques, qui dépendent de la forme et du stade du trouble..

À la tête de la maladie se trouvent les changements de comportement et de caractère des filles et des garçons. Ils procèdent selon le type de psychopathie, uniquement sous une forme prononcée. Ces symptômes se combinent en un groupe de changements psychopathiques et accompagnent toute forme de trouble. Ils sont capables de persister tout au long de son cours, d'apparaître dans la période initiale ou sous forme de phénomènes résiduels.

Les distorsions de la personnalité des adolescents peuvent survenir de plusieurs manières.

L'un des plus courants est la croissance de l'isolement et du détachement. Cela se manifeste par ce qui suit:

  • arrêter la communication avec des amis;
  • manque de désir d'établir de nouveaux contacts;
  • changer les attitudes envers les êtres chers, les parents. Les patients gardent leurs distances, une froideur émotionnelle taciturne et colérique apparaît.

L'attention est attirée sur l'attitude envers l'apprentissage. Chez les adolescents, les performances scolaires et l'intérêt pour le processus éducatif chutent fortement. Ils restent assis longtemps à faire leurs devoirs, mais cela ne donne pas de résultats. Les tâches sont exécutées de manière incorrecte ou le patient ne peut pas expliquer la signification du.

Néanmoins, malgré la proximité et l'isolement, ces adolescents ne perdent pas leur énergie vitale, mais la dirigent dans une direction différente. Ainsi, leur comportement se caractérise par une insuffisance, une étrangeté avec des notes effrayantes. Penser - prétentieux, il y a des afflux de pensées. Les déclarations et les actions sont particulières et non naturelles.

Sasha, 11 ans. Des problèmes d'apprentissage sont soudainement apparus. Avant cela, le gars se débrouillait bien avec les activités éducatives. Il était tourmenté par des pensées de mort, la peur de la mort apparaissait. Il a refusé d'aller à l'école, car, selon lui, alors qu'il était assis dans la salle de classe, il imaginait constamment comment son cercueil était amené dans la classe..

Un autre adolescent de 12 ans a déféqué par terre et a caché les excréments sous la baignoire.

Un autre trait caractéristique est l'émergence de passe-temps ornés. Ils prennent complètement en charge le patient. Pour eux, il refuse d'autres sphères de vie importantes: étudier, communiquer avec des amis, travailler. Malgré le fait qu'ils passent toute la journée dans la passion de leur passe-temps, les patients montrent une ignorance totale à ce sujet. Leurs passe-temps ne portent pas leurs fruits. Par exemple, un patient développe son propre régime alimentaire. Mais, si vous la regardez avec un regard "sobre", il devient clair que le régime ne sent pas ici.

Un autre scénario pour le développement de la maladie

Les symptômes de la schizophrénie chez les adolescents peuvent apparaître sous d'autres formes. Il est basé sur les changements suivants:

  • cruauté excessive;
  • asocialité;
  • libération sexuelle.

La cruauté et l'impolitesse dans le comportement se manifestent sans raison apparente. Les patients y trouvent souvent des explications inadéquates. Alors, le gars a poignardé sa mère à plusieurs reprises avec un couteau, car elle lui a cuisiné le mauvais plat qu'il voulait.

Une attitude particulièrement agressive et cruelle s'exprime à l'égard des animaux: ils les battent, les frappent, les pendent par la tête.

L'adolescent a arraché les têtes des pigeons et les a rassemblés dans une valise. Il a expliqué cela par le fait qu'il nourrirait les chats avec eux..

Une sexualité accrue est également un symptôme important chez les adolescents atteints de schizophrénie..

Un garçon de 13 ans a arrêté d'aller à l'école. Il était impoli avec sa mère et d'autres parents, est devenu déséquilibré, irascible. Il a affirmé qu'il avait besoin d'une femme. Il a volé des objets de valeur chez lui et s'est enfui, porté disparu pendant plusieurs jours. Il a rencontré une prostituée et a eu des relations sexuelles avec elle. Je lui ai donné des bijoux en or. J'ai acheté des magazines pornographiques et je les ai jetés dans la maison.

L'attirance sexuelle devient caractéristique, se manifestant non seulement par rapport aux étrangers, mais aussi aux proches. Les garçons développent souvent une attirance sexuelle pour leur mère. Les perversions sexuelles se manifestent sous la forme de fétichisme, de masochisme et de sadisme..

À l'aube du développement de la maladie, les adolescents sont introduits dans des groupes asociaux dont les membres sont plus âgés qu'eux. Mais ces enfants ne peuvent pas s'intégrer pleinement dans le collectif des gangsters, y restant ermites. Leur comportement est également imprévisible et étrange..

Le jeune homme a tenté de voler une voiture pour aller en prison. Cela manifestait son désir d'être comme le chef du gang criminel dont il faisait partie - il avait déjà eu une triste expérience d'emprisonnement dans le passé..

L'abus d'alcool et de psychotropes chez les adolescents schizophrènes est une chose courante. Habituellement, ces addictions sont particulièrement sévères. Mais ce qui est caractéristique: malgré des doses élevées d'alcool, ils ne présentent pratiquement pas de symptômes de sevrage, et dans la toxicomanie ils ne sont pas prononcés. Le patient est capable d'abandonner facilement la dépendance.

La nature pathologique du comportement s'exprime également dans une combinaison d'exactitude et de désordre. Ainsi, le patient peut marcher dans des vêtements sales et usés, sans se laver pendant des semaines. Mais il dîne avec un couteau et une fourchette, s'essuyant constamment avec une serviette, respectant toutes les règles de l'étiquette.

Insouciance, hystérie, asthénie

L'un des premiers signes de désordre est un comportement imprudent. Les malades vivent une vie inutile et inutile. Ils ne fréquentent pas un établissement d'enseignement, ils répondent avec agressivité et impolitesse à une demande d'aide autour de la maison. Les garçons, utilisant leur physique robuste, se livrent à des agressions si quelque chose ne leur plaît pas. Ils lèvent la main vers la mère, la sœur et d'autres membres de la famille plus faibles. Ils volent de l'argent et des objets de valeur chez eux, les dépensant pour leurs propres besoins. Habituellement, ces besoins sont des divertissements tels que des machines à sous, des attractions, etc. S'il y a des passe-temps, alors ils sont stupides et instables. Par exemple, un jeune homme a formé des fourmis.

Les malades s'enfuient de chez eux, errent. Ils deviennent membres de groupes antisociaux, mais jouent le rôle de «chercher et chercher». Ils commettent souvent des crimes, mais n'obéissent qu'à l'instinct du troupeau. Les perversions sexuelles sont également courantes..

Un tel adolescent ne ressent ni amour ni compassion pour personne. La famille pour lui n'est qu'une source de fonds pour ses aventures.

Parallèlement au comportement antisocial et à l'inactivité, les patients sont sujets au raisonnement philosophique et aux protestations. Ils parlent du fossé entre les générations, des préjugés à leur égard et d'autres sujets importants.

Pour les filles, l'hystérie dans la manifestation du trouble est typique. Ce sont, tout d'abord, le comportement et le comportement démonstratif, la feinte, le désir d'attirer l'attention sur soi. La schizophrénie diffère des autres troubles et psychopathies, qui se manifestent par des symptômes similaires, par la divulgation de ces caractéristiques sous une forme particulièrement grossière et manifeste..

Les patients font preuve de froideur et d'indifférence envers les autres. Cependant, ils choisissent un objet constamment surveillé et jaloux des autres..

Les adolescentes peuvent choisir un rôle pour elles-mêmes et s'en tenir à cette ligne de comportement, par exemple, se positionner comme une grande actrice ou se faire appeler la personne choisie. Ils sont sujets à des fantasmes pathologiques, dessinent des plans irréalisables, auxquels ils croient de manière sacrée. Leur discours et leurs déclarations sont contre nature, bizarres, avec une nuance prétentieuse.

Ces enfants deviennent un ridicule pour leurs pairs..

Un autre syndrome schizophrénique comprend des manifestations asthéniques. Les adolescents se plaignent de fatigue systématique, de léthargie, de manque d'envie de faire quoi que ce soit. Ils peuvent rester au lit toute la journée, tout en se sentant faibles. Ils se plaignent d'inconfort dans le corps, de maux de tête. Ils perdent tout intérêt pour des choses auparavant importantes. Détachement, trouble de la pensée et de la volonté, pénurie émotionnelle se joint progressivement.

Les autres syndromes schizophréniques courants comprennent:

  • anorexique - le refus de manger des adolescents pour perdre du poids est un phénomène courant. Cependant, dans la schizophrénie, c'est particulièrement étrange. Garçon de 10 ans pour perdre du poids, n'a pas mangé de pommes. Il a fait valoir qu'ils sont volumineux et occupent beaucoup d'espace. Il a mangé du pain et des escalopes;
  • dysmorphomanie - la croyance de l'enfant dans la défectuosité d'une partie de son corps et le désir de corriger le défaut;
  • phobies;
  • hypocondrie - inquiétude pathologique concernant sa santé;
  • déréalisation;
  • dépersonnalisation.

Selon la forme de schizophrénie et avec sa progression, ces symptômes deviennent plus profonds. Par exemple, avec la schizophrénie hébéphrénique, une dégradation complète de la personnalité est possible, quand une personne ne peut pas bouger de manière normale, mais rampe bêtement sur ses genoux. Perd la capacité de parler avec des sons inarticulés.

Naturellement, tant chez l'adulte que chez l'adolescent, l'apparition de délires et d'hallucinations est caractéristique.

Malgré le fait que la schizophrénie débute le plus souvent à l'adolescence, il est assez difficile de la reconnaître. Ses symptômes sont souvent confondus avec des crises adolescentes. Et n'obtiens pas assez d'attention.

En vieillissant, l'enfant se caractérise par un changement de comportement: une certaine impulsivité, rébellion, opposition. Cependant, un adolescent en bonne santé montre toujours le désir de s'affirmer, ressent le besoin de communiquer avec des amis. L'apathie, le découragement et le manque de volonté sont des symptômes atypiques pour un tel âge énergétique, ce qui peut indirectement indiquer le développement de la schizophrénie..

Schizophrénie chez les adolescents

La schizophrénie chez les adolescents est une maladie mentale grave dont les symptômes commencent à s'estomper à l'âge de 12-15 ans. Cette période d'âge est caractérisée par un état émotionnel instable, un changement des qualités volitives et une perturbation croissante des capacités mentales. Notre clinique propose des diagnostics et des traitements pour les garçons de 15 à 16 ans et les filles à partir de 15 ans. Le diagnostic rapide d'un trouble mental est difficile, car la plupart des signes sont similaires à la manifestation d'une crise adolescente. Pour faire un diagnostic clair, contactez le centre de santé mentale "Equilibrium", nous sélectionnerons une pharmacothérapie compétente avec la correction des dosages minimaux et efficaces.

Traitement de la schizophrénie chez les adolescents
Consultation médicale par téléphone: +7 (499) 495-45-03

Caractéristiques de la schizophrénie chez les adolescents

La principale caractéristique distinctive de la maladie chez les jeunes est le détachement émotionnel et l'isolement. L'enfant ne veut pas communiquer avec ses camarades de classe et ses connaissances, passe du temps dans la solitude. Ces enfants n'ont ni amis ni aspirations habituelles à leur âge. Ils ne veulent pas faire partie de l'équipe, s'y établir, attirer l'attention sur eux-mêmes ou se démarquer..

Les filles et les garçons sont sensibles au développement de la maladie. La plupart d'entre eux se caractérisent par une progression lente et continue, pour une minorité - épisodique, paroxystique. Certains cas sont aggravés par l'autisme et le défaut oligophrénique.

Les causes de la schizophrénie

La principale cause de trouble mental est considérée comme une violation du cerveau. Plusieurs facteurs y contribuent..

  • Prédisposition génétique. Si les deux parents souffraient de cette maladie dans la famille, la probabilité de la maladie de l'enfant sera d'environ 50%. Même si les ancêtres de l'enfant étaient atteints de schizophrénie il y a plusieurs générations, le risque de contracter la maladie reste assez élevé - jusqu'à 10%.
  • Traumatisme psychologique reçu dans l'enfance. Ils concernent l'oppression morale et la suppression de l'enfant par ses parents. L'enfant peut devenir un témoin involontaire de scènes de violence physique ou sexuelle domestique. En même temps, il n'a pas la possibilité de soutenir son proche, de raconter à quelqu'un ce qu'il a vu et entendu. L'enfant éprouve la plus forte peur de la punition. De tels cas contribuent à la division de la psyché, au développement de changements indésirables dans le cortex cérébral..
  • Infections virales et autres maladies graves subies par une femme pendant la gestation, ainsi que les blessures subies pendant l'accouchement.
  • Consommation de boissons alcoolisées et de drogues. À l'adolescence, le danger de ce facteur de risque particulier augmente considérablement. Les drogues de synthèse modernes que les jeunes filles et garçons essaient de satisfaire leur curiosité sont très addictives et addictives. L'effet négatif des substances psychotropes conduit à l'apparition de troubles mentaux sévères.

Stades de développement de la schizophrénie chez les adolescents

Il y a plusieurs étapes dans le développement de la maladie chez les adolescents..

Première étape.

La manifestation des premiers signes de schizophrénie chez les adolescents est observée à l'âge de 12-15 ans. Ils sont exprimés:

  • état dépressif;
  • aiguisage des traits de caractère;
  • la présence de phobies, en particulier sur leur apparence;
  • dépersonnalisation - l'enfant ressent un changement dans la perception de son propre «je»;
  • difficulté à établir des contacts avec les autres.

Stade actif et manifeste.

Cette étape correspond à l'âge de 16-20 ans. Tous les signes ci-dessus de schizophrénie, caractéristiques d'un adolescent de 15 ans, commencent à progresser rapidement. Maintenant, ils sont exprimés de manière plus vivante et plus nette. C'est à ce stade qu'apparaissent les premières visions, hallucinations, idées délirantes et obsessionnelles, hypocondrie. Parallèlement à cela, les capacités mentales continuent de se détériorer - la pensée devient inhibée, des troubles de la parole, de la mémoire et de la concentration sont observés.

Phase de récupération, récupération.

Cette étape correspond à l'âge de 20-25 ans. Grâce à une thérapie efficace et à un schéma thérapeutique développé individuellement, il est possible de se débarrasser de la plupart des signes productifs sous forme de délires, d'hallucinations, d'excitabilité accrue et également de compenser les fonctions cognitives. Le patient peut se réadapter en société, récupérer à l'université et poursuivre ses études.

Période résiduelle préventive.

Chez certains patients, des symptômes résiduels de symptômes négatifs peuvent persister - détachement et détachement du monde qui les entoure, isolement, infantilisme. La faible gravité de ces signes ne sera pas un obstacle à une vie normale et épanouissante..

Symptômes et signes de la schizophrénie chez les adolescents

Selon la forme de schizophrénie chez les enfants, l'un des types de symptômes suivants prédomine..

Syndrome de Geboid.

Il est caractéristique de la forme hébéphrénique de la schizophrénie. L'enfant développe un intérêt accru pour la cruauté et la violence. Il commence à regarder des films d'horreur dans lesquels des scènes de catastrophes et de meurtres sont projetées. S'il y a des frères ou sœurs plus jeunes dans la famille, ils sont intimidés par l'enfant plus âgé et malade. L'enfant fait également preuve d'agressivité envers les animaux et autres créatures vivantes - il torture physiquement les animaux de compagnie, arrache les pattes des grenouilles. L'enfant est impoli avec ses parents, s'offusque sans raison, s'éloigne de la famille, devient indifférent.

Les symptômes et les signes de schizophrénie chez les adolescents atteints d'un syndrome heboïde prononcé se manifestent également par un comportement immoral. Les actions et actions de l'enfant sont agressives. Il exprime le désir de liberté dans le vagabondage - il quitte la maison, passe la nuit dans la rue, dans les sous-sols ou les greniers. Sous l'influence de facteurs environnementaux négatifs, il commence à consommer de l'alcool et des drogues. En état de passion, commet un vol ou des infractions plus graves.

Les parents qui ont remarqué des bizarreries dans le comportement de leur enfant, la manifestation d'une cruauté déraisonnable de sa part, nous vous recommandons fortement de demander de toute urgence l'aide d'un psychiatre. Bien que le syndrome heboïde soit le pire sujet au traitement, avec un traitement opportun et adéquat, de bons résultats peuvent être obtenus - pour atteindre un état de rémission.

Appelez la clinique "Equilibrium" par téléphone +7 (499) 495-45-03
À tout moment. Nous travaillons 24 heures sur 24. Si nécessaire, nous organiserons une visite d'un psychiatre à la maison pour des soins médicaux d'urgence, nous aiderons au transport de l'enfant à l'hôpital. Nous fournissons tous les services de manière anonyme. Après un traitement réussi, l'enfant pourra retourner à l'école ou à l'université sans crainte de publicité.

Attaque de trouble dysmorphophobe.

C'est une passion pour les idées philosophiques, le mysticisme, le spiritisme, l'autre monde, la parapsychologie et la bioénergétique. Les enfants malades traitent leurs pairs avec arrogance et cynisme, se considérant supérieurs et plus intelligents qu'eux. Ils préfèrent la solitude à la communication avec des amis. Les jeunes filles et garçons sont obsédés par les questions de leur propre apparence, se considérant laids et laids. De telles pensées réduisent considérablement leur estime de soi - les rendent indécis, incertains de leurs propres capacités..

Déficience mentale

Toute forme de schizophrénie contribue à un déclin progressif de la fonction cognitive. L'enfant a des difficultés avec la perception et l'assimilation de nouvelles informations, il lui devient difficile de faire ses devoirs, de se concentrer sur les leçons. À cet égard, les performances scolaires chutent fortement. La violation des capacités mentales se produit en raison de l'inhibition de la pensée, de l'appauvrissement de la sphère émotionnelle et de l'affaiblissement des qualités volitives. L'enfant devient indifférent, apathique, perd sa curiosité et son intérêt pour l'apprentissage, se fatigue rapidement, surtout en raison d'une tension mentale.

Attaque d'illusion relationnelle

Cette symptomatologie se développe dans le contexte des phobies de la déformation, de la dépression. L'enfant ne perçoit pas correctement la réalité, devient méfiant. Tous les actes et actes de ses proches sont mal évalués, estimant que derrière son dos, il n'est que critiqué, condamné et condamné.

Si le comportement de votre enfant est troublant et que vous ne savez pas quoi faire, consultez un spécialiste. Notre clinique emploie des psychiatres expérimentés qui vous aideront certainement.
Prenez rendez-vous par téléphone: +7 (499) 495-45-03.

Diagnostiquer la schizophrénie chez les adolescents

Comme indiqué ci-dessus, le diagnostic de la maladie à l'adolescence est compliqué par la similitude des symptômes avec l'âge, la crise de l'adolescent ou des signes légers et flous. Un diagnostic précis ne peut être établi que par un psychiatre, après avoir mené une série d'études et suivi le patient pendant 2 à 6 mois.

Dans leur travail, nos spécialistes utilisent tous les outils à sa disposition.

  • Méthode clinique et anamnestique. Le psychiatre parle au patient et à ses parents. Par la conversation, il recueille des informations sur la gravité des symptômes, le moment de la manifestation des premiers signes, le stade de la maladie, la forme de schizophrénie. Cette méthode prend du temps. Le médecin doit observer le développement de la maladie en dynamique afin de déterminer avec précision le complexe de symptômes caractéristiques d'un trouble mental.
  • Tests psychologiques - dessin d'images, tests de Luscher, Rorschach et autres. Ils jouent un rôle de soutien, permettent au médecin de collecter des informations personnelles supplémentaires importantes..
  • Neurotest: il s'agit d'une méthode de laboratoire qui consiste à prélever du sang. Il détermine les réactions qui se produisent dans le système nerveux. Neurotest vous permet d'identifier la schizophrénie dans les premiers stades de développement, lorsque les symptômes sont encore invisibles ou lissés.
  • Système de test neurophysiologique. Elle étudie les réactions de l'enfant lorsqu'il est exposé à divers stimuli sur les organes sensoriels.
  • CT, IRM du cerveau, si nécessaire.
  • Recherche pathopsychologique - tester les capacités cognitives de l'enfant.

Uniquement sur la base d'un examen complet, notre médecin établit un diagnostic, classe la forme de schizophrénie et sélectionne un schéma thérapeutique individuel.

Avez-vous des questions? Appel par téléphone: +7 (499) 495-45-03
et nos spécialistes y répondront certainement.

Thérapie

Si un adolescent présente des symptômes productifs prononcés sous forme de délires et d'hallucinations, il est conseillé aux parents de le mettre à l'hôpital pendant un certain temps. C'est une mesure nécessaire. Un patient dans cette condition a besoin d'une surveillance médicale constante et d'une surveillance par des médecins, dans le cadre d'une pharmacothérapie efficace. La clinique "Equilibrium" dispose d'un hôpital confortable avec des chambres spacieuses et lumineuses - 2, 3 lits, catégorie VIP et sans possibilité de partage. Vous pourrez rendre visite à votre enfant tous les jours et passer du temps avec lui. Après le traitement à la clinique, nos médecins continuent de guider leurs patients et de faire des recommandations. Aussi, à tout moment, nos patients et leurs proches peuvent utiliser les consultations en ligne sans quitter leur domicile..

Inscrivez-vous pour une consultation en ligne par téléphone +7 (499) 495-45-03

Pour soulager les symptômes des symptômes productifs, utilisez:

  • antipsychotiques et antipsychotiques de nouvelle génération;
  • les antidépresseurs;
  • médicaments sédatifs.

Le médecin sélectionne la posologie et le complexe de médicaments individuellement, en fonction de la forme de la maladie et des symptômes manifestés. Durée du traitement hospitalier - 4-8 semaines.

Après avoir atteint un état stable, le cours du traitement peut être poursuivi en ambulatoire. Les parents peuvent ramener l'enfant à la maison, tout en garantissant sa présence quotidienne pour les actes médicaux et les séances de psychothérapie. Lors de formations individuelles avec un psychiatre, les enfants apprennent à gérer leurs peurs et leurs phobies, à distinguer les événements réels des illusions inventées, à communiquer avec leurs pairs et l'environnement immédiat..

Après une cure de désintoxication et de psychothérapie réussie, de nombreux jeunes patients ont la possibilité de s'adapter à la société et de retourner dans leur famille. Pour prolonger la phase de rémission, l'enfant devra constamment prendre des médicaments prescrits par le médecin, mais à des doses plus faibles. Les visites régulières chez un psychiatre deviendront également une mesure forcée. Cela est nécessaire pour surveiller l'état du patient et réagir rapidement en cas d'aggravation..

Centre de santé mentale «Equilibrium»

Elle propose à ses patients un traitement de manière anonyme, sans inscription. Nous proposons des programmes courts d'hospitalisation et d'hospitalisation de jour. Le médecin continue de guider le patient après son congé. Nous fournissons un service de consultation en ligne.

Schizophrénie chez les enfants et les adolescents: signes et traitement

Le mécanisme de développement de la schizophrénie est associé à une prédisposition héréditaire, à des troubles métaboliques dans le travail du cerveau et ne dépend pas des influences extérieures. La difficulté de reconnaître une maladie survenue pendant l'enfance et l'adolescence réside dans sa similitude avec les manifestations de la soi-disant crise de l'adolescence, car la maladie débute souvent chez les adolescents âgés de 12 à 15 ans..

  • 1. Les premiers signes de la maladie
    • 1.1. Syndrome hallucinatoire
    • 1.2. Délirer
    • 1.3. Comportement inhabituel
    • 1.4. Syndrome de Geboid

    Les symptômes spécifiques de la schizophrénie sont une altération de la pensée et de la perception, une déformation délirante de la pensée, la présence d'un syndrome hallucinatoire.

    Pour aider à suspecter la présence d'une maladie chez un adolescent, les caractéristiques suivantes peuvent apparaître dans son comportement quotidien:

    • isolement;
    • détachement;
    • silence inhabituel;
    • l'isolement des autres;
    • difficultés à communiquer avec les pairs;
    • sautes d'humeur.

    Une vigilance particulière est requise en cas de présence persistante de ces premiers symptômes de la maladie en présence d'antécédents familiaux chargés.

    L'adolescence est également caractérisée par des signes similaires chez les enfants en bonne santé. Une situation pathologique est caractérisée par l'apparition soudaine et l'existence stable de ce complexe de symptômes en combinaison avec des signes spécifiques de la maladie. L'indication de la manifestation de la schizophrénie sera une combinaison de ces signes avec des hallucinations, des idées délirantes ou délirantes, l'apparition d'un comportement ridicule bizarre, des singeries, des troubles de la parole et de la pensée.

    La manifestation de la pathologie peut être variée: les hallucinations sont auditives, visuelles, gustatives, olfactives, tactiles. Les options les plus courantes sont auditives, visuelles sont un peu moins courantes, d'autres variétés apparaissent dans de rares cas..

    Les hallucinations auditives s'expriment dans la perception de voix inexistantes ou d'autres sons. Les variations typiques sont le bruit de l'eau qui coule, le grincement de la porte. Les sons sont intrusifs et irritent le patient. Les voix entendues par le patient peuvent se parler, ou il peut s'agir d'une seule voix parlant au patient.

    La nature de l'hallucination est subjectivement définie par le patient comme menaçante. Les voix peuvent être imposantes, impérieuses par nature, ce qui comporte un certain danger: cette situation peut conduire au suicide ou à la commission d'actes illégaux.

    Le délire se manifeste par la présence d'inférences qui ne correspondent pas à la réalité, la formation d'idées inexistantes (délire systémique), a souvent les manifestations suivantes:

    Une sorte de délire

    Manifestations

    Le patient s'exalte au-dessus des autres

    Il se manifeste sous la forme d'un syndrome d'automatisme mental, le patient croit qu'il est affecté par certaines forces extérieures (sur ses pensées, ses actions)

    Le patient est sûr qu'il est surveillé dans le but de causer du tort (par exemple, un voisin est un agent spécial, ou un espion de la mafia extraterrestre, ou un tueur qui lui est spécialement envoyé)

    Délire du handicap physique

    L'adolescent s'attribue des déformations inexistantes: un nez trop gros, un raccourcissement d'une jambe, un surpoids, etc.

    Diverses manifestations sont possibles: discours incohérent, discours sous forme de fragments de phrases

    Cette manifestation se caractérise par l'apparition d'un comportement ridicule et ridicule chez un adolescent: le patient peut rire fort, s'habiller ridiculement ou en désordre, prononcer des monologues publics incohérents, les considérant drôles et spirituels, grimacer et être capricieux. Le comportement des adolescents de 12 à 15 ans commence soudainement à ressembler au comportement d'un petit enfant.

    Cet état se caractérise par un changement de sottise par un état dépressif. Souvent, il y a des changements dans le contexte émotionnel, passant d'un plaisir sans retenue à l'hystérie ou à l'agression..

    Le syndrome de Geboid est un complexe de symptômes caractéristique de la schizophrénie de l'enfant et de l'adolescent. Les signes avant-coureurs d'un tel état peuvent dans la plupart des cas être discernés même dans l'enfance: dans le comportement d'un tel enfant, il y a des caractéristiques d'un intérêt accru pour la violence et la cruauté. Il regarde des films sur les catastrophes et les meurtres avec intérêt, peut montrer de l'agressivité envers les animaux.

    La vulnérabilité et le ressentiment combinés à l'indifférence et à la grossièreté envers les proches sont également caractéristiques du syndrome heboid. À l'adolescence, le négativisme devient prononcé envers les membres de la famille plus jeunes et plus faibles..

    À la puberté, le syndrome héboïde de la schizophrénie chez l'adolescent se traduit par une soif de philosopher, une passion pour les problèmes abstraits du futur, la recherche du sens de la vie. Ces adolescents sont cyniques par rapport à leurs pairs, exaltent hautement leurs «grandes» connaissances et pensées, se placent au-dessus des autres.

    Avec ce trouble, il existe un risque élevé de comportement immoral d'un adolescent, qui peut se manifester par une désinhibition sexuelle, qui prend souvent des formes perverses. Un adolescent est facilement accro à la drogue, à l'alcool, a tendance au vagabondage, passe la nuit dans les sous-sols et les greniers. L'intoxication alcoolique et médicamenteuse contribue à la commission d'actes illégaux de gravité variable.

    Cette condition est une indication de l'hospitalisation de l'adolescent dans un hôpital dans le but de l'isoler, en effectuant une surveillance constante jusqu'à l'arrêt du syndrome..

    Le syndrome heboïde dans la structure de la schizophrénie est difficile à traiter (par rapport au syndrome heboïde dans la psychose ou en tant que pathologie indépendante). Mais l'approche correcte et la thérapie antipsychotique systématique peuvent permettre une rémission convaincante de haute qualité. La prise de médicaments antipsychotiques doit être systématique, sinon une rechute est inévitable, ce qui aggrave considérablement le pronostic de la maladie.

    Le diagnostic de la forme latente de schizophrénie est compliqué par des symptômes légers et «usés».

    Parfois, la suspicion de pathologie permet une tendance à un comportement excentrique, inhabituel ou l'apparition soudaine de peurs ou de changements d'humeur instantanés, des formes légères de troubles émotionnels.

    Schizophrénie chez les adolescents

    La schizophrénie est une maladie mentale qui déforme la pensée générale et la perception de la réalité environnante. À l'adolescence, l'état émotionnel d'une personne est le plus instable, il existe donc un risque de développer des troubles mentaux (dans le cas de la schizophrénie, une manifestation antérieure).

    Schizophrénie chez les adolescents - informations générales

    La principale difficulté de la schizophrénie adolescente réside dans le diagnostic problématique. La manifestation de la maladie est souvent confondue avec la crise habituelle de l'adolescence, caractéristique des enfants âgés de 12 à 15 ans.

    Causes de la schizophrénie chez les adolescents

    L'élan le plus probable pour le développement de la schizophrénie est l'hérédité. Les scientifiques ne peuvent pas comprendre pleinement ce qui provoque exactement la maladie - les gènes ou l'hérédité de signalisation.

    L'incidence de la schizophrénie est plus élevée chez les personnes dont les proches ont eu cette maladie mentale.

    Le stress physique et psychologique peut également influencer l'apparition de la schizophrénie chez les adolescents. Le facteur de l'éducation de la famille est extrêmement important - soutien, attitude chaleureuse et soin de l'enfant. Il arrive que la maladie soit déclenchée par une infection virale ou une simple commotion cérébrale.

    Les symptômes de la maladie

    Les symptômes de la schizophrénie chez les enfants sont très différents de ceux des adultes. Il y a un changement clair des signes en fonction de l'âge de l'enfant.

    Symptômes chez les enfants de moins de 4 ans:

    1. Marcher sans but en cercles.
    2. Impulsivité, comportement nerveux.
    3. Course chaotique sans raison.
    4. Expression monotone de l'état émotionnel, des sentiments.
    5. Changement brusque de pleurs sans cause avec un rire joyeux.

    Une fois que l'enfant atteint l'âge de 7 ans, de nouveaux symptômes s'ajoutent aux symptômes passés..

    Symptômes chez les enfants de 7 ans:

    1. Violation des processus de pensée.
    2. Partir pour le monde de vos propres fantasmes.
    3. Manifestation de peur, d'angoisse sans justification.
    4. Obsessions.
    5. L'ennui, l'apathie pour tout ce qui se passe autour.

    Avec l'âge, l'effet des symptômes augmente; les adolescents de 13 ans peuvent présenter des hallucinations, un délire et un comportement agressif. Les parents considèrent souvent l'étrangeté de leur enfant comme un âge de transition, ignorant le développement rapide du problème..

    Facteurs comportementaux des adolescents à surveiller:

    1. Grimaces d'adolescents, clowns sans raison.
    2. Efforts pour mener une conversation, est constamment confus dans les déclarations, les pensées n'ont pas de structure.
    3. L'agression envers les autres est tracée dans l'imaginaire.
    4. Narcissisme excessif, manifestation d'égoïsme.
    5. L'enfant devient cruel, ne veut pas contacter les personnes autrefois proches.
    6. L'adolescent a une conversation sans signification avec lui-même..
    7. Les jeux et les actions de l'adolescent sont cycliques, représentent la répétition de la même situation un grand nombre de fois.

    Les facteurs présentés n'ont lieu comme indicateur de la schizophrénie que dans le cas d'une combinaison. Séparément, ils peuvent être présents chez des enfants en parfaite santé..

    Signes de schizophrénie infantile

    En plus des symptômes ci-dessus, il existe un ensemble de symptômes généraux de la maladie. La manifestation de plusieurs d'entre eux devrait alerter les proches:

    • difficultés de communication,
    • pensée incohérente,
    • manque d'intérêt pour la vie,
    • défauts intellectuels,
    • peur, paranoïa,
    • passe-temps sans but.

    À cet âge, seul un spécialiste hautement qualifié est capable de déterminer la schizophrénie. N'essayez même pas de vous diagnostiquer.

    Types de schizophrénie chez les adolescents

    Les psychiatres du monde ont adopté une caractéristique particulière de la schizophrénie selon les signes manifestes, à savoir:

    1. Type paranoïaque. Ce type de schizophrénie est extrêmement rare chez les enfants âgés de 11 à 13 ans. Le point clé est le comportement paranoïaque - peur, manie de persécution, méfiance, hallucinations et délires.
    2. Type catatonique. Le point clé est l'instabilité motrice - hyperactivité, mouvements cycliques, congélation dans une position pendant une longue période de temps. L'enfant semble perdre le contact avec le monde extérieur, se repliant sur lui-même.
    3. Type hebephrenic. La principale caractéristique du comportement est une sorte de sottise - comportement de clown, amusement gratuit, grimaces constantes. L'enfant souffre d'insomnie, il est tourmenté par des migraines et des pensées délirantes qui le hantent.
    4. Type simple. Se produit le plus souvent chez les jeunes enfants, moins souvent chez les adolescents. Caractérisé par un comportement antisocial, l'apathie, l'agression et l'indifférence envers le monde extérieur.
    5. Le type greffé. Il survient chez les adolescents après une lésion cérébrale traumatique, qui a affecté le développement de la psyché. Fréquent chez les enfants qui ont déjà montré de l'irritabilité, des sautes d'humeur et de l'agressivité.

    Mesures diagnostiques

    Trois méthodes principales sont utilisées pour diagnostiquer complètement la schizophrénie:

    1. Examen clinique et anamnestique. Le spécialiste interagit avec le patient pour identifier les symptômes, les signes et les causes de la schizophrénie.
    2. Recherche pathopsychologique. Le spécialiste effectue une série de tests de logique, d'attention, de réaction, etc., pose des questions sur l'état émotionnel d'une personne.
    3. Méthodes instrumentales et de laboratoire (neurotest et système de test neurophysiologique). Un neurotest est effectué à l'aide d'un test sanguin à partir d'un doigt, fixant certains indicateurs dont le niveau augmente avec la gravité de la maladie. Le système de test neurophysiologique surveille la réponse d'une personne à la lumière, au son ou aux mouvements brusques, ce test peut confirmer le diagnostic avec une grande précision.

    Il est nécessaire de subir un complexe de divers types d'examens afin d'identifier avec précision la présence de schizophrénie. Séparément, les méthodes de diagnostic ne formeront pas une image complète, respectivement, elles ne pourront pas montrer un résultat précis.

    Pour diagnostiquer & # 171, la schizophrénie & # 187, un spécialiste doit observer le patient pendant au moins six mois.

    Traitement de la maladie

    La schizophrénie ne peut pas être guérie seule. La thérapie pour les adolescents est légèrement, mais diffère de celle des adultes. Si toutes les recommandations du psychiatre sont suivies, il est possible d'entrer en rémission..

    Pour un traitement à part entière, les spécialistes utilisent des médicaments:

    • antipsychotiques,
    • nootropiques,
    • sédatifs.

    Les médicaments sont prescrits en fonction du type de schizophrénie et du stade de son évolution.

    Dans les cas extrêmes, le traitement par choc électrique est autorisé. Il permet à un adolescent de sortir d'un état de dépression sévère, qui subjugue son esprit. De courtes impulsions affectent le cerveau, sauvant le patient des pensées suicidaires.

    Les enfants diagnostiqués avec & # 171, schizophrénie & # 187,, doivent être observés par un psychiatre et respecter ses recommandations afin de soulager leur état. Le principal cul des parents est de ne pas abandonner leur enfant, de participer activement au processus de traitement, d'entourer l'enfant d'amour, d'attention et de soutien.

    Schizophrénie chez les adolescents

    La schizophrénie est une maladie mentale grave à évolution chronique. Elle se développe le plus souvent à un jeune âge: après 20 ans chez les garçons et après 26 ans chez les filles. Mais il y a des cas où cette maladie est survenue à la fois chez les enfants et les adolescents. Les symptômes et signes de la schizophrénie chez les adolescents sont étroitement liés aux caractéristiques et au degré de négligence de la maladie, à la personnalité du patient et à son âge..

    Caractéristiques de l'évolution de la maladie

    La schizophrénie de l'adolescent est associée au développement de pathologies chez un enfant qui provoquent des déviations de la santé émotionnelle et mentale, ainsi que déforment, à cet égard, une perception adéquate de la réalité environnante. Il existe une similitude entre les principaux signes de schizophrénie et de psychopathie:

    • pratique de diverses déviations sexuelles;
    • comportement agressif et désobéissance;
    • refus d'aller à l'école.

    Parmi les symptômes prononcés de la schizophrénie chez les adolescents, il y a généralement un autisme prononcé, une diminution de l'activité physique et mentale et un fouet explosif des émotions négatives. La manie de la persécution et les hallucinations - au contraire, sont pratiquement rares chez les adolescents.

    Étapes

    La maladie chez les adolescents, comme chez les adultes, se développe en plusieurs étapes.

    La première étape s'appelle la maîtrise. Pendant cette période, la manifestation de la maladie se produit. La phase de maîtrise est caractérisée par le fait que le patient peut ressentir des phénomènes pathologiques, par exemple des voix hallucinatoires, mais ne comprend pas leur origine.

    La deuxième étape est appelée adaptation. Au stade de l'adaptation, la psyché du patient s'adapte à la maladie. Le patient peut être conscient du fait de sa maladie..

    La troisième étape, la dernière étape est la dégradation. Au troisième stade, il y a une extinction progressive de toutes les caractéristiques mentales et intellectuelles d'une personne..

    Quels types de maladies surviennent?

    Si vous regardez plus en détail, il existe plusieurs types de maladie, dont chacun a ses propres caractéristiques d'évolution et de vitesse de progression.Ainsi, chez les adolescents, la schizophrénie se produit:

    1. Courant en permanence. Il commence dans l'enfance, mais après le début de la puberté, il acquiert un cours constant et des signes prononcés de déviation mentale.
    2. Paranoïaque. Parfois délirant. Passe sous forme de changements d'humeur et de développement d'idées délirantes.
    3. Récurrent.
    4. Puberté aiguë.

    Les causes

    • La cause de la schizophrénie de l'enfant et de l'adolescent réside dans les troubles génétiques. Les mutations survenant dans l'ADN des patients ne sont pas observées chez les enfants en bonne santé. Auparavant, la médecine n'abordait pas la question de la génétique. Le facteur héréditaire est actuellement autorisé.
    • Les raisons peuvent être des perturbations de l'activité des cellules cérébrales. Un tel diagnostic survient lors de la formation d'une carence en liaisons acétyl-histone.
    • En outre, la cause de la maladie peut être un déséquilibre de certaines substances dans le corps de l'enfant, ce qui peut entraîner un dysfonctionnement du métabolisme des protéines et des glucides..
    • Il y a aussi des raisons de grossesse tardive, d'exposition prolongée à des situations extrêmes de la vie, de violence contre les enfants et de fréquents scandales à la maison. Les éléments suivants peuvent être préjudiciables à la psyché: divorce des parents, infections virales transférées dans l'utérus, famine pendant la grossesse.
    • La raison peut résider dans la toxicomanie des enfants et dans l'utilisation de substances psychotropes..

    Comment se manifeste le trouble

    La schizophrénie chez les adolescents prend un certain nombre de formes, s'écoule d'un stade à l'autre. Chacun d'eux a certaines caractéristiques:

    • Paranoïa. La personne a des hallucinations, elle tombe dans le délire. Cela signifie que l'adolescent voit et entend ce que les autres ne peuvent ni voir ni entendre..
    • Catatonie. Un changement brutal d'activité. Les périodes d'énergie cèdent la place à l'apathie totale.
    • Hébéphrénie. Le plus souvent chez les adolescents. Une personne tombe dans l'infantilisme, se comporte comme un enfant.
    • Pas de forme prononcée. Un schizophrène démontre une combinaison de plusieurs formes de la maladie à la fois.
    • Résiduel. Elle se caractérise par un manque d'empathie, une froideur émotionnelle. L'homme s'efforce d'être seul.
    • Facile. Combine un certain nombre de caractéristiques des formulaires précédents. Fréquent pendant l'adolescence. La personne est apathique, n'a pas d'aspirations, de passe-temps, ne montre pas d'affection pour les autres, est enfantine.

    Symptômes

    Les premiers signes de schizophrénie chez un adolescent ont également leurs propres différences caractéristiques: plus l'âge est avancé, plus la maladie est complexe. Un adolescent de 13 ans peut avoir des hallucinations, des idées délirantes, certains enfants deviennent complètement incontrôlables et représentent un danger pour les personnes qui les entourent. De nombreux parents, ne voulant pas chercher la raison de ces changements, annulent ce qui se passe pendant la période de transition..

    Les symptômes suivants devraient provoquer une alarme:

    1. L'adolescent a un comportement de clown, beaucoup de folie, est trop émotif.
    2. A des difficultés à converser, les mots deviennent confus, les pensées deviennent incohérentes.
    3. Dans l'imagination de l'adolescent, l'agression envers les autres peut être tracée, cela peut être vu à partir de dessins, de jeux, etc..
    4. Montre un narcissisme excessif, de l'égoïsme.
    5. Au fil du temps, l'enfant se détache, perd tout intérêt à communiquer avec ses proches, la cruauté apparaît.
    6. Souvent, un adolescent a une conversation sans signification avec lui-même.
    7. Assis dans la même position pendant une longue période ou, au contraire, montre une hyperactivité.
    8. L'enfant peut commencer à s'intéresser activement aux livres sur des sujets de science-fiction, étudier les processus de l'univers, lire des encyclopédies et des livres de référence.
    9. Les jeux de l'adolescent sont du même type et sont cycliques, il joue plusieurs fois la même situation.

    Les premiers signes de la maladie

    Les symptômes spécifiques de la schizophrénie sont une altération de la pensée et de la perception, une déformation délirante de la pensée, la présence d'un syndrome hallucinatoire.

    Pour aider à suspecter la présence d'une maladie chez un adolescent, les caractéristiques suivantes peuvent apparaître dans son comportement quotidien:

    • isolement;
    • détachement;
    • silence inhabituel;
    • l'isolement des autres;
    • difficultés à communiquer avec les pairs;
    • sautes d'humeur.

    Une vigilance particulière est requise en cas de présence persistante de ces premiers symptômes de la maladie en présence d'antécédents familiaux chargés.

    L'adolescence est également caractérisée par des signes similaires chez les enfants en bonne santé. Une situation pathologique est caractérisée par l'apparition soudaine et l'existence stable de ce complexe de symptômes en combinaison avec des signes spécifiques de la maladie..

    Le principal danger de la schizophrénie chez les adolescents

    La schizophrénie chez les adolescents est dangereuse car ses symptômes ressemblent souvent à une crise chez les adolescentes; une lente chute peut prendre plusieurs années avant que d'autres suspectent la maladie. Dans un premier temps, l'adolescent peut être tourmenté par des pensées suicidaires et une perception déformée des sensations, puis un retrait progressif du monde et de lui-même s'ensuit. Cela se produit presque imperceptiblement pour les parents, qui pensent qu'une diminution de la vivacité de caractère et de la prévenance fréquente sont des signes d'un enfant qui grandit. L'amour ancien pour les parents et la gentillesse disparaissent, le rire sans cause est remplacé par les mêmes larmes, un désir de solitude, de tristesse et d'isolement apparaît. Tout cela est attribué à l'âge de transition et n'alarme pas particulièrement les proches.

    La schizophrénie est-elle héréditaire?

    Il existe de nombreuses études européennes qui indiquent la transmission héréditaire de la schizophrénie. Malgré les multiples examens des schizophrènes, les spécialistes n'ont pas été en mesure d'identifier les gènes spéciaux qui provoquent la maladie chez les enfants, les adolescents et les adultes..

    Dans l'étude de grands groupes de patients dont les parents souffraient de psychoses, divers gènes pathologiques ont été trouvés, mais il n'a pas été possible d'établir leur relation avec la survenue d'un trouble schizophrénique..

    Si vous analysez des sources littéraires, vous pouvez trouver des descriptions de divers types de gènes pathologiques trouvés dans la schizophrénie, mais il est impossible d'indiquer de manière fiable l'activité de certains facteurs génétiques dans l'une ou l'autre forme de schizophrénie..

    Syndrome hallucinatoire

    La manifestation de la pathologie peut être variée: les hallucinations sont auditives, visuelles, gustatives, olfactives, tactiles. Les options les plus courantes sont auditives, visuelles sont un peu moins courantes, d'autres variétés apparaissent dans de rares cas..

    Les hallucinations auditives s'expriment dans la perception de voix inexistantes ou d'autres sons. Les variations typiques sont le bruit de l'eau qui coule, le grincement de la porte. Les sons sont intrusifs et irritent le patient. Les voix entendues par le patient peuvent se parler, ou il peut s'agir d'une seule voix parlant au patient.

    Les hallucinations donnent lieu au symptôme suivant - le délire. Il se manifeste sous la forme de l'émergence de diverses idées absurdes, de conclusions, d'un manque de cohésion du discours, de bribes de phrases. Il existe de nombreux types de délire, le plus souvent les types de délire suivants sont observés:

    • grandeur quand le patient s'élève au-dessus des autres;
    • impact, dans ce cas, l'adolescent croit que certaines forces supérieures l'affectent lui et ses pensées, en les lisant;
    • persécution, le patient est sûr qu'il le surveille et veut lui faire du mal, par exemple, un voisin du huitième étage est un agent spécial ou un étranger et doit le tuer;
    • handicap physique. S'attribue douloureusement des déformations inexistantes, par exemple un nez énorme, une jambe est plus courte que l'autre, etc..

    Qui est à risque

    La schizophrénie est associée aux adolescents ayant des difficultés de communication, sujets à l'hypocondrie et à la solitude. Ce type de personnalité est appelé schizoïde, ou schizotopique, et les personnes douées et sensibles (poètes, musiciens) en font souvent partie, elles tiennent généralement un journal et aiment se plonger dans elles-mêmes. Tout cela s'accompagne d'une réflexion accrue, d'une tendance au raisonnement et de l'émergence d'un intérêt particulier et surévalué pour lui (intoxication métaphysique).

    Quel médecin guérira?

    Si vous trouvez les premiers signes de schizophrénie chez un adolescent, vous devriez demander l'aide d'un spécialiste qualifié. Les problèmes de ce type sont diagnostiqués par des médecins tels que:

    • Thérapeute
    • Psychiatre

    Parfois, l'intervention d'un narcologue peut être nécessaire. Son aide sera nécessaire si la schizophrénie a été provoquée par l'utilisation de substances narcotiques et toxiques. Avant de prescrire un traitement, le médecin doit s'assurer que le diagnostic est correct. Pour ce faire, il:

    1. Écoutez les plaintes des patients;
    2. Communiquer avec les parents ou d'autres proches parents;
    3. Pose une série de questions sur le bien-être du patient.

    Votre médecin peut effectuer des tests psychologiques pour vous aider à vous familiariser avec les symptômes de la schizophrénie chez les adolescents. Après cela, il rédigera une direction pour passer les méthodes de recherche d'appareils.

    Mesures diagnostiques

    Trois méthodes principales sont utilisées pour diagnostiquer complètement la schizophrénie:

    1. Examen clinique et anamnestique. Le spécialiste interagit avec le patient pour identifier les symptômes, les signes et les causes de la schizophrénie.
    2. Recherche pathopsychologique. Le spécialiste effectue une série de tests de logique, d'attention, de réaction, etc., pose des questions sur l'état émotionnel d'une personne.
    3. Méthodes instrumentales et de laboratoire (neurotest et système de test neurophysiologique). Un neurotest est effectué à l'aide d'un test sanguin à partir d'un doigt, fixant certains indicateurs dont le niveau augmente avec la gravité de la maladie. Le système de test neurophysiologique surveille la réponse d'une personne à la lumière, au son ou aux mouvements brusques, ce test peut confirmer le diagnostic avec une grande précision.

    Il est nécessaire de subir un complexe de divers types d'examens afin d'identifier avec précision la présence de schizophrénie. Séparément, les méthodes de diagnostic ne formeront pas une image complète, respectivement, elles ne pourront pas montrer un résultat précis.

    Traitement

    Les enfants atteints de schizophrénie ont besoin d'un traitement adéquat par un psychiatre. La base du traitement médicamenteux de la schizophrénie est l'utilisation d'antipsychotiques. Ces médicaments aideront à éliminer les délires et les hallucinations, à prévenir le développement de signes négatifs et à aider un enfant ou un adolescent à reprendre une vie normale..

    La tâche des parents n'est pas seulement de voir un médecin à l'heure, mais aussi de fournir à leur fils ou à leur fille un maximum de soutien, de compréhension et d'amour. Bien que de nombreux enfants deviennent agressifs, désinhibés, ce n'est pas leur faute, mais une conséquence de la maladie. Par conséquent, les parents doivent tolérer de telles manifestations de schizophrénie, rechercher un langage commun avec les enfants.

    Le traitement aide-t-il?

    Le traitement de la schizophrénie évolue constamment. Ils combinent médicaments et psychothérapie, ce qui permet à l'adolescent de comprendre pourquoi il n'a pas pu se construire un espace intérieur. Elle l'aide aussi à trouver du soutien - cela peut être la création littéraire, le dessin, la photographie, le soin des animaux, la musique… «Il est très important de voir le don spécial de chaque patient», souligne Virginie Meggle. - Oui, en effet, personne ne sait comment guérir la schizophrénie, mais cela peut être géré. Essayez de comprendre votre enfant ".

    Les schizophrènes peuvent apprendre à être conscients de leur maladie, même s'ils ne peuvent pas la contrôler complètement. Et environ 25% des personnes diagnostiquées avec la schizophrénie finiront par se stabiliser. Sergei Medvedev ajoute que "les moyens modernes de rééducation et de psychothérapie permettent d'obtenir une telle rémission (affaiblissement des symptômes) que, ayant vu un schizophrène pendant cette période, un psychiatre peu familier avec son histoire ne l'aurait pas diagnostiqué comme ça".

    Entrées connexes:

    1. La démence peut-elle être guérie à la maison??Démence - démence acquise, baisse soutenue des performances cognitives avec perte.
    2. Trouble panique chez les enfantsLe trouble panique survient lorsqu'un enfant a des.
    3. Peur et anxiété constantes chez les enfantsIl est courant que chaque personne éprouve de la peur, de l'anxiété et de l'anxiété. Mais contrairement à.
    4. Schizophrénie chez la femmeLa schizophrénie peut rester méconnue pendant très longtemps. Les patients et parfois.

    Auteur: Levio Meshi

    Médecin avec 36 ans d'expérience. Le blogueur médical Levio Meshi. Revue constante de sujets brûlants en psychiatrie, psychothérapie, addictions. Chirurgie, oncologie et thérapie. Conversations avec les principaux médecins. Examens des cliniques et de leurs médecins. Matériel utile sur l'automédication et la résolution des problèmes de santé. Voir toutes les entrées de Levio Meshi

    Schizophrénie chez les adolescents: 1 commentaire

    La schizophrénie chez les adolescents est un phénomène vraiment dangereux pour leur vie et celle de ceux qui les entourent. Les adolescents dans leur âge immature vivent une sorte de difficultés, d'apathie, de stress. C'est pourquoi il n'est pas toujours possible de comprendre immédiatement s'il souffre de schizophrénie ou s'il a un tel âge de transition. Il est également dommage que cette condition conduise encore plus souvent l'enfant au suicide..