4 principales causes d'insomnie à l'adolescence

L'insomnie chez les adolescents et les adultes, également appelée insomnie, est un type de trouble du sommeil. Dans le même temps, une diminution de la qualité du sommeil ou une forte diminution de sa durée est observée pendant une longue période. Les causes de l'insomnie peuvent être émotionnelles, médicamenteuses, neurologiques, somatiques. Les adolescents sont plus susceptibles de souffrir de troubles du sommeil en raison de l'incapacité du cerveau à s'accorder pour dormir et sont dans un état d'excitation.

Contenu
  1. Caractéristiques du sommeil d'un adolescent
  2. Les causes
    1. Violation de l'horloge biologique
    2. Charges
    3. Mauvaise alimentation et mauvaises habitudes
    4. Matelas, oreiller, emplacement du lit incorrect
  3. Symptômes
    1. Difficulté à s'endormir
    2. Trouble du sommeil
    3. Sensibilité au sommeil
    4. Léthargie et manque de sommeil
  4. Comment se débarrasser de
    1. Mode correct
    2. Éviter les ordinateurs, les téléviseurs et les téléphones avant de se coucher et en s'endormant
    3. Nutrition adéquat
    4. Normalisation de l'environnement de la pièce
    5. Refus de dormir pendant la journée
    6. Temps libre bien organisé
  5. Quand contacter un spécialiste
  6. La prévention

Caractéristiques du sommeil d'un adolescent

Le sommeil d'un adolescent est différent de celui d'un adulte ou d'un enfant. À l'âge de 12 à 21 ans, le corps commence à se réorganiser, les changements des niveaux hormonaux, la création de nouvelles connexions neuronales.

En plus des changements physiologiques, le sommeil est également influencé par un stress constant à l'école, des changements émotionnels et des relations au sein de la famille, ainsi que par un certain nombre d'autres facteurs. À cet âge, tout changement est perçu avec acuité, ainsi que les critiques des adultes ou des autres adolescents..

La spécificité du sommeil d'un adolescent tient aux facteurs suivants:

  • Production d'hormones du sommeil. Pendant la puberté, une restructuration active de l'horloge biologique commence (début de la production de l'hormone mélatonine, qui affecte directement le sommeil). Pour cette raison, un adolescent est physiquement incapable de s'endormir tôt et se sent fatigué seulement une heure et demie après la tombée de la nuit. L'horaire scolaire rend difficile le rattrapage le matin. Par conséquent, il y a une violation du modèle de sommeil et de sa durée..
  • Le cortex préfrontal, qui nécessite plus de glucose à l'adolescence. Le monosaccharide est nécessaire pour augmenter la concentration, l'activité mentale, la capacité de prédiction. Si vous avez du mal à dormir, votre cortex préfrontal est perturbé, ce qui entraîne une distraction et des troubles de la mémoire.
  • Les sautes d'humeur et la dépression, qui sont causées non seulement par des changements hormonaux, mais également par des troubles du sommeil. Avec un repos approprié, l'hippocampe commence à travailler plus activement, ce qui traite les émotions et les souvenirs positifs. Les adolescents se couchent beaucoup plus tard, et, à partir d'une nuit, «l'utilité» du sommeil est moindre. Par conséquent, l'amygdale cérébelleuse, responsable des souvenirs négatifs, devient plus active..

Les augmentations de la pression artérielle et des taux d'insuline dans le sang sont également directement liées au sommeil. Cela peut produire de la ghréline, la soi-disant hormone de la faim. Il encourage la suralimentation, ce qui conduit à l'obésité. Chez un adolescent, le trouble peut devenir un problème grave s'il n'y prête pas attention à temps..

Les causes

Selon les dernières recherches, 35% des adolescents dans le monde souffrent de troubles du sommeil. Et il y a plusieurs raisons à cela.

Violation de l'horloge biologique

Outre les changements naturels qui se produisent pendant la puberté, des perturbations se produisent également en raison d'une activité accrue. Après les cours, l'adolescent a envie de s'amuser, de se promener entre amis. L'influence de l'ordinateur sur le sommeil joue également un rôle important. Et comme vous ne pouvez pas dormir suffisamment le matin à cause des cours, vous devez sacrifier plusieurs heures de sommeil..

Charges

La raison peut être à la fois un stress mental et émotionnel. À l'école et dans d'autres établissements d'enseignement, une concentration et un traitement maximums de grandes quantités d'informations sont nécessaires. À cela s'ajoutent le stress émotionnel, le stress, les sautes d'humeur dues aux changements hormonaux.

Mauvaise alimentation et mauvaises habitudes

Le tabagisme et l'alcool détruisent les connexions neurales des cellules cérébrales. Même une petite quantité d'alcool peut entraîner des maux de tête, une mauvaise humeur et des problèmes de sommeil. Il en va de même pour la nicotine..

Un manque de vitamines et un excès de sucre conduit également à une hyperactivité même la nuit. Les causes de l'insomnie chez les adolescents peuvent être causées par n'importe quel domaine d'activité.

Matelas, oreiller, emplacement du lit incorrect

40% de votre succès de sommeil dépend de la literie. Une pression incorrecte sur la colonne vertébrale, un environnement inconfortable ou une litière viciée peuvent entraîner de graves perturbations. Le corps ne peut pas se détendre et le sommeil profond ne vient jamais.

Les jeux informatiques, Internet, les activités supplémentaires ou le travail à temps partiel n'aident pas non plus à se débarrasser de l'insomnie. Il n'est pas nécessaire de réviser les composants individuels, mais tous les facteurs afin d'apporter des changements drastiques pour améliorer la qualité du sommeil.

De plus, une attention particulière doit être portée à l'activité physique (sport, marche au grand air).

Symptômes

Les manifestations du trouble peuvent être différentes..

Difficulté à s'endormir

Dans un sommeil normal, l'enfant s'endort dans les 15 minutes après s'être couché. Les premiers signes d'insomnie sont une augmentation de cette durée à deux heures ou plus. Dans ce cas, une activité cérébrale accrue est observée. L'adolescent ne peut pas s'endormir à cause des sons, de l'éclairage, des pensées dans la tête, d'une mauvaise posture, etc..

Trouble du sommeil

Il est recommandé au corps en croissance de dormir au moins 8 heures par jour. Le plus souvent, l'insomnie se manifeste lorsque la barre descend à 5-6 heures pour diverses raisons (devoirs, marcher avec des amis, jouer à l'ordinateur). La privation régulière de sommeil accélère le développement de l'insomnie.

Sensibilité au sommeil

Pendant l'adolescence, tout bruit étranger ou même la lumière peut interrompre le sommeil. S'il n'y a pas de violations, l'enfant se rendormit immédiatement. Si l'insomnie a déjà commencé à se développer, cela prendra une demi-heure ou plus..

Léthargie et manque de sommeil

Pour passer du sommeil à la veille, une personne a besoin d'une demi-heure. Si même après cette période de temps, la léthargie, l'apathie et le désir de se recoucher ne disparaissent pas, alors la production d'un certain nombre d'hormones a ralenti. Cela se produit si le cerveau n'est pas suffisamment reposé la nuit..

Les autres symptômes du trouble comprennent une humeur basse, des sautes émotionnelles, de l'irritabilité, une diminution de la concentration et des troubles de la mémoire, des problèmes d'alimentation (suralimentation ou refus de manger), la léthargie et la fatigue. Vous devez également écouter l'enfant et faire attention à ses plaintes concernant les problèmes de sommeil..

Comment se débarrasser de

Des médicaments contre l'insomnie chez les adolescents sont nécessaires dans les cas extrêmes. Au début, vous pouvez faire face au trouble par vous-même..

Mode correct

Vous devez vous coucher et vous réveiller en même temps, quelle que soit la charge de travail. Cela signifie que les jours de semaine et les week-ends, le corps et le cerveau doivent se reposer selon un horaire précis. Dans deux semaines, l'adolescent s'y habituera et l'insomnie disparaîtra. Il est préférable de «régler» le régime même dans l'enfance, lorsque le corps s'habitue plus facilement à une certaine routine quotidienne.

Éviter les ordinateurs, les téléviseurs et les téléphones avant de se coucher et en s'endormant

À l'ère de la technologie moderne, vous pouvez emmener votre téléphone et votre ordinateur portable directement au lit. Les réseaux sociaux deviennent une forme de dépendance, qui perturbe le régime et surcharge le cerveau d'informations inutiles. Par conséquent, il est préférable de retirer le téléviseur de la pièce et d'interdire l'utilisation d'un ordinateur portable ou d'un ordinateur avant de se coucher..

Il est préférable de le faire après les cours comme une forme de repos après une activité mentale active. Dans le même temps, le temps passé devant l'ordinateur mérite également d'être surveillé..

Nutrition adéquat

Le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner sont à l'horaire. Les repas doivent être équilibrés, faits maison et contenir suffisamment de protéines, de lipides, de glucides, de vitamines et de minéraux. Les fruits et légumes frais (de saison) doivent toujours être dans le régime. Des collations légères garderont votre corps actif toute la journée.

Vous devez également renoncer aux soi-disant stimulants: café, thé, boissons gazeuses, restauration rapide, chocolat, énergie. Ils augmentent l'activité cérébrale et l'empêchent de se détendre pendant le sommeil..

Normalisation de l'environnement de la pièce

Le linge de lit doit toujours être propre, l'oreiller et le matelas doivent être compatibles avec la posture et la posture du corps. Avant de vous coucher, vous devez vous assurer de l'obscurité dans la pièce en fermant les rideaux et en éteignant les lumières. C'est l'obscurité qui stimule la production de mélatonine, l'hormone du sommeil.

Cela facilitera l'endormissement et la phase de sommeil profond. Mais la lumière du jour favorisera un réveil plus actif. Il est recommandé d'ouvrir les rideaux des fenêtres le matin et, si possible, d'ouvrir une fenêtre ou une fenêtre pour aérer la pièce..

Refus de dormir pendant la journée

Même une heure de repos pendant la journée peut entraîner une insomnie la nuit. Le fait est qu'à certains moments, la valeur du sommeil est différente. Et si vous dormez 40 minutes de 13h00 à 20h00, cela équivaut à plusieurs heures de sommeil la nuit. Mais le corps ne doit se reposer que la nuit, selon les exigences de l'horloge biologique du corps..

Temps libre bien organisé

Les sports de plein air, la marche, les tisanes et la lecture de livres normalisent l'activité cérébrale. Cela aide à mettre en place un «réveil» interne qui régule les processus de sommeil et d'éveil..

Le tabagisme et l'alcool sont nocifs pour le corps dans son ensemble. Alors que la nicotine et l'éthanol pénètrent dans le corps, vous pouvez oublier un mode de vie sain. Avec une utilisation fréquente et régulière, les problèmes de sommeil s'intensifieront et vous ne pourrez plus vous passer de médicaments..

Quand contacter un spécialiste

Que faire de l'insomnie chez un adolescent, un psychothérapeute ou un neurologue vous le dira. Il sélectionne des sédatifs qui réduisent l'activité du cerveau et du système nerveux en général. Mais vous ne devriez aller chez le médecin que si l'insomnie dure depuis plusieurs semaines et que les recommandations ci-dessus n'ont pas donné les résultats escomptés..

Le traitement est simple et se résume à l'utilisation de somnifères, d'antidépresseurs, d'antipsychotiques, de substances biologiquement actives. Pour commencer, le médecin prescrit des médicaments à base de plantes, tels que la racine de valériane, le neurostabil, la teinture d'agripaume. De plus, des vitamines sont prises pour améliorer la mémoire et normaliser l'activité du système nerveux.

Avant de prescrire un traitement, le médecin suggère de faire une série de tests. Des analyses sont nécessaires pour évaluer l'état mental de l'enfant, l'activité du système nerveux, pour établir les causes du stress, de l'irritabilité, etc..

Souvent, le problème est causé par des problèmes à l'école ou en famille, des premiers sentiments pour le sexe opposé, la consommation d'alcool et de tabac. Pendant la conversation, l'adolescent doit être avec le médecin en tête-à-tête. À cet âge, il est beaucoup plus facile de parler de vos problèmes à un étranger qu'à vos parents..

Si les remèdes à base de plantes ne donnent pas l'effet souhaité, le psychothérapeute prescrit des antidépresseurs dans une certaine quantité. Seulement suivre toutes les instructions du médecin aidera à faire face à l'insomnie et à restaurer un sommeil sain pour l'enfant..

La prévention

La prévention de l'insomnie consiste à suivre les règles avant même l'apparition des premiers symptômes. Le sommeil doit être établi dès l'enfance. Il en va de même pour une bonne alimentation, de mauvaises habitudes et la limitation du temps passé à regarder la télévision et un ordinateur..

Comment faire face à l'insomnie chez les adolescentes?

À l'adolescence, divers changements affectent le corps et parfois l'enfant ne comprend pas ce qui lui arrive. Même l'insomnie chez les adolescents est une maladie fréquente, bien que généralement les adultes l'associent au stress et à la dépression, que les enfants ne peuvent pas avoir. En fait, les choses sont différentes: il est plus difficile pour un organisme en développement de s'adapter, et il réagit avec l'insomnie comme l'un des symptômes de troubles possibles.

Dans la plupart des cas, vous pouvez vous débarrasser de l'insomnie sans utiliser de médicaments et de méthodes traditionnelles, ainsi que sans consulter un médecin. Il suffit d'étudier attentivement les facteurs qui causent la condition dans chaque cas. Il faut garder à l'esprit que l'insomnie n'est pas toujours un manque complet de sommeil..

  1. Caractéristiques de l'âge de transition
  2. Caractéristiques du sommeil d'un adolescent
  3. Causes des troubles du sommeil chez les adolescents
  4. Symptômes du manque de sommeil
  5. Ce que les parents peuvent faire
  6. Aide médicale
  7. Prendre de la mélatonine
  8. Médicaments d'amélioration du sommeil
  9. Phytothérapie
  10. Homéopathie
  11. Physiothérapie
  12. Les conséquences de la privation de sommeil chez les adolescents

Caractéristiques de l'âge de transition

À l'adolescence, de nombreux changements se produisent dans le corps. Dès l'âge de 12 ans, les hormones mâles ou femelles commencent à être produites dynamiquement, l'enfant devient physiologiquement adulte. Cependant, émotionnellement, il n'est pas mature, pour cette raison, un adolescent rencontre des pathologies du sommeil, un changement fréquent d'humeur, de l'impulsivité.

Métamorphoses qui se produisent à l'adolescence:

  1. Physiologique. L'enfant commence à grandir dynamiquement, sa masse musculaire augmente, son appétit augmente et son métabolisme s'accélère. Certains enfants deviennent disproportionnés, bouffis, la coordination des mouvements est perturbée.
  2. Psychologique. En relation avec les changements externes, le jeune commence à ressentir de l'inconfort, il ne s'aime pas. En raison de perturbations hormonales sur le visage et le corps, l'acné se produit, la peau d'un jeune est recouverte de poils.

Attention! Dans le corps de l'adolescent, la production de mélatonine, une hormone responsable du sommeil, est perturbée.

Un enfant qui mûrit ne dort pas pendant longtemps. Aussi à cet âge, il veut avoir du temps pour faire ses devoirs, se promener, être seul, consacrer du temps aux loisirs et au sport.

Il n'est pas nécessaire de suivre l'exemple d'un enfant qui joue à des jeux vidéo ou regarde la télévision jusqu'à 1 à 2 heures du matin. Les parents doivent se rappeler qu'un adolescent a besoin de plus de 8 heures de repos par jour..

Caractéristiques du sommeil d'un adolescent

Le sommeil d'un adolescent est différent de celui d'un adulte ou d'un enfant. À l'âge de 12 à 21 ans, le corps commence à se réorganiser, les changements des niveaux hormonaux, la création de nouvelles connexions neuronales.

En plus des changements physiologiques, le sommeil est également influencé par un stress constant à l'école, des changements émotionnels et des relations au sein de la famille, ainsi que par un certain nombre d'autres facteurs. À cet âge, tout changement est perçu avec acuité, ainsi que les critiques des adultes ou des autres adolescents..

La spécificité du sommeil d'un adolescent tient aux facteurs suivants:

  • Production d'hormones du sommeil. Pendant la puberté, une restructuration active de l'horloge biologique commence (début de la production de l'hormone mélatonine, qui affecte directement le sommeil). Pour cette raison, un adolescent est physiquement incapable de s'endormir tôt et se sent fatigué seulement une heure et demie après la tombée de la nuit. L'horaire scolaire rend difficile le rattrapage le matin. Par conséquent, il y a une violation du modèle de sommeil et de sa durée..
  • Le cortex préfrontal, qui nécessite plus de glucose à l'adolescence. Le monosaccharide est nécessaire pour augmenter la concentration, l'activité mentale, la capacité de prédiction. Si vous avez du mal à dormir, votre cortex préfrontal est perturbé, ce qui entraîne une distraction et des troubles de la mémoire.
  • Les sautes d'humeur et la dépression, qui sont causées non seulement par des changements hormonaux, mais également par des troubles du sommeil. Avec un repos approprié, l'hippocampe commence à travailler plus activement, ce qui traite les émotions et les souvenirs positifs. Les adolescents se couchent beaucoup plus tard, et à partir de 1 nuit, «l'utilité» du sommeil est moindre. Par conséquent, l'amygdale cérébelleuse, responsable des souvenirs négatifs, devient plus active..

Les augmentations de la pression artérielle et des taux d'insuline dans le sang sont également directement liées au sommeil. Cela peut produire de la ghréline, la soi-disant hormone de la faim. Il encourage la suralimentation, ce qui conduit à l'obésité. Chez un adolescent, le trouble peut devenir un problème grave s'il n'y prête pas attention à temps..

Causes des troubles du sommeil chez les adolescents

Les causes de l'insomnie chez les adolescents doivent être recherchées en violation de la routine physiologique du sommeil et de l'éveil, des changements corporels liés à l'âge et de la tension émotionnelle élevée initiée par des difficultés psychologiques à la maison et en équipe.

Les principales conditions qui entraînent l'arrivée de l'insomnie peuvent être appelées:

  • Stress intellectuel et psychologique excessif. Après son arrivée de l'école, un adolescent a parfois besoin d'une courte journée de repos, il est également important d'intercaler la charge d'entraînement avec l'activité physique.
  • Violation de la routine quotidienne. Souvent, les adolescents veulent rester assis devant l'ordinateur plus longtemps avant le week-end ou en vacances, arguant qu'ils pourront dormir suffisamment le matin. Cela conduit à une déformation des biorythmes habituels et à l'émergence d'un épuisement et d'une irritabilité supplémentaires..
  • Stress. Les enfants ont tendance à réagir de manière trop émotionnelle aux événements et à éprouver des problèmes et des échecs imaginaires pendant longtemps et de manière désagréable. Tout cela contribue à l'apparition de difficultés à s'endormir et donne lieu au stress..
  • Manque d'activité physique. Pour qu'un adolescent se développe correctement, une activité physique modérée est très importante, par exemple, des activités physiques, des sections ou des travaux physiques dans la maison. Si un adolescent passe très peu de temps debout, une déformation du sommeil lui est fournie.
  • Mauvaises habitudes. L'insomnie peut non seulement causer des dépendances destructrices comme le tabagisme, mais aussi des dépendances moins effrayantes que de nombreux parents ne considèrent pas comme malsaines. Par exemple, l'abus de boissons contenant de la caféine (café, thé vert, boissons énergisantes).
  • Communication dans les réseaux sociaux. Les jeux en ligne et la communication avec les pairs attirent tellement les adolescents qu'ils sont heureux de passer tout le temps libre derrière le moniteur. Cela conduit au fait que l'adolescent se couche tard et est incapable de s'endormir rapidement après une communication émotionnelle..

Si un enfant souffre d'insomnie fréquente, les parents doivent lui parler, découvrir la cause de sa confusion et savoir comment l'aider dans cette situation. Les adolescents de cet âge ne sont pas toujours prêts à partager leurs problèmes, les parents devraient donc s'efforcer de maintenir une relation égale avec eux et de ne pas exercer de pression inutile sur les enfants en pleine croissance. Une adolescente parlera rapidement à sa mère de ses difficultés et le garçon entrera en contact avec son père.

Symptômes du manque de sommeil

Comment l'insomnie se manifeste-t-elle chez les adolescents? Tout jeune peut avoir une variété de conditions préalables à l'événement et toutes sortes de symptômes de ce problème. Les parents sont tenus de surveiller et de contrôler attentivement le temps de sommeil de l'adolescent, son état et son bien-être, ainsi que de réagir à temps aux changements négatifs. Les symptômes particulièrement populaires de distorsion du sommeil et d'insomnie chez les enfants sont:

  • état hostile, irritabilité le matin et l'après-midi;
  • réaction capricieuse aux bagatelles;
  • il est difficile pour un enfant de diriger son attention et de se concentrer, par exemple, sur les études;
  • il devient difficile pour l'enfant de retenir quelque chose de nouveau dans sa mémoire, la mémoire s'aggrave;
  • la performance scolaire se détériore;
  • l'enfant se sent constamment fatigué et veut dormir;
  • l'appétit diminue, ou vice versa, l'enfant veut manger plus que d'habitude;
  • se réveiller la nuit, après quoi il est très difficile de se rendormir;
  • une diminution de la période de sommeil, lorsque l'enfant commence à dormir moins de 7 heures, cela affecte négativement le bien-être et la santé;
  • il est difficile de s'endormir, l'enfant peut être tourmenté par des pensées ennuyeuses, des souvenirs agités, en raison desquels l'endormissement augmente jusqu'à 2 heures;
  • il est difficile de se réveiller lorsque l'adolescent ne dort pas suffisamment, il se sent déprimé et épuisé.

Ce que les parents peuvent faire

Lorsque le sommeil d'un adolescent tombe pendant la puberté, certains parents ne comprennent pas ce qu'ils peuvent faire pour éliminer l'insomnie. Cependant, la mise en œuvre de certaines recommandations vous permettra d'ajuster le régime de jour de l'enfant, grâce auquel une nuit de repos à part entière sans l'utilisation de médicaments est normalisée:

  1. Refus de dîner tardif - manger 3 heures avant le coucher.
  2. Pratiquer l'hygiène du sommeil - la pièce où l'adolescent se repose doit être calme, sombre et fraîche. Pour ce faire, la pièce est ventilée tous les jours et une atmosphère propice au sommeil est créée..
  3. Maintenir la routine quotidienne - il est recommandé de se lever et de se coucher en même temps. Dans le même temps, vous n'avez pas besoin de dormir plus de 2 heures par jour, car il sera plus difficile de s'endormir la nuit.
  4. Un tabou sur les jeux informatiques prolongés la veille du sommeil, ainsi que sur la télévision - pour cela, il est nécessaire de retirer tout l'équipement de la pièce où l'enfant dort.
  5. Activité physique - si l'enfant n'aime pas le sport, il est conseillé pour lui de s'inscrire au yoga, au qigong et à d'autres activités. Avec l'aide de cet enfant, effectuer des exercices physiques relaxants reçoit en même temps un soulagement psychologique. Ces aspects ont un effet positif sur la normalisation du sommeil la nuit..
  6. Dialogue parent-enfant. Les enfants à la puberté ont besoin de compréhension, à cet égard, les parents sont obligés de poser des questions sur leurs expériences, leurs peurs et leurs pensées - cela permettra d'éliminer le stress émotionnel d'un adolescent..
  7. Une garantie de soutien pour que l'enfant sache que les parents peuvent l'aider à faire face à toute situation. Cela permettra au garçon ou à la fille d'exclure les pensées agitées, de se calmer et de s'endormir naturellement.

Si toutes ces mesures sont inutiles, les parents doivent montrer l'enfant au médecin, qui déterminera les causes du manque de sommeil et prescrira le traitement nécessaire.

Aide médicale

Avant de débuter le traitement d'un adolescent pour insomnie, un somnologue (un médecin qui étudie les troubles du sommeil et leur traitement) ou un psychothérapeute examine le patient, ce qui permettra de poser le bon diagnostic et de découvrir pourquoi cette affection s'est formée. Ce n'est qu'après cela que le médecin prescrit des mesures thérapeutiques à l'adolescent:

Psychothérapie (organisée individuellement ou en groupe)

Il est utilisé lorsque la dégradation de la qualité du repos nocturne est causée par un stress psycho-émotionnel. Au cours des cours, l'expert parvient à identifier les problèmes de la personne et à trouver des méthodes pour les éliminer. Parfois, non seulement l'enfant doit consulter le médecin, mais aussi les parents.

Prendre de la mélatonine

L'utilisation de cet outil est nécessaire si le corps du patient n'est pas capable de le produire au maximum. Le cours du traitement et la posologie du supplément utilisé sont choisis individuellement, et il convient de savoir que la mélatonine ne doit pas être prise pendant une longue période.

De plus, cet outil est interdit à ceux qui n'ont pas encore atteint le stade sexuel mature ou qui sont à son niveau initial..

Médicaments d'amélioration du sommeil

L'insomnie à l'âge de 12 à 16 ans est généralement un état physiologique.Par conséquent, les médecins ne conseillent pas l'utilisation de médicaments à effet hypnotique. Selon les indications, des médicaments hormonaux peuvent être prescrits pour combler le manque de mélatonine.

Remèdes inoffensifs pour le traitement de l'insomnie chez les adolescents:

  • Dormiplant;
  • "Fitosed";
  • "Persen";
  • "Motherwort-Forte".

Ces fonds sont réalisés à base de plantes médicinales. Leur action est axée sur l'apaisement du système nerveux et la réduction des processus excitateurs dans le cortex de la tête..

Conseil! Il n'est pas conseillé de traiter l'enfant de manière indépendante, en particulier avec des médicaments prescrits pour l'insomnie chez l'adulte.

Phytothérapie

Si un adolescent a perturbé le sommeil en raison d'une surexcitation émotionnelle et de soucis constants, vous pouvez utiliser des recettes folkloriques. Traitement avec des thés et des teintures sédatifs.

À cette fin, les herbes suivantes sont utilisées:

  • camomille;
  • fleur de la passion;
  • valériane;
  • menthe.

Prenez les tisanes et les décoctions avec prudence.

Attention! Un dosage incorrect ou un dépassement de la durée du cours conduit à une excitabilité accrue. En outre, un adolescent peut développer une allergie à la plante. Lorsqu'un nez qui coule, une éruption cutanée, une rougeur, un gonflement des muqueuses apparaissent, il est recommandé d'annuler la phytothérapie.

Homéopathie

Les remèdes homéopathiques sont les plus sûrs et les plus efficaces pour traiter l'insomnie. Ils ne créent pas de dépendance, n'ont pas d'effets secondaires et sont autorisés pour les enfants et les adolescents. Il est recommandé de prendre 5 à 10 gouttes ou 8 à 10 grains du médicament pour restaurer le sommeil.

Les remèdes les plus populaires prescrits par un homéopathe sont:

  • "DreamZzz". Le cours du traitement aide à restaurer le repos nocturne, à réduire la surcharge psycho-émotionnelle, à réguler l'absorption et l'excrétion du glucose par le corps.
  • "Sonilux". Ce médicament contribue au renforcement global du corps, élimine les maux de tête, les troubles du sommeil.
  • "Notta". Il est prescrit pour réduire l'excitabilité, restaure l'état émotionnel après des situations stressantes.
  • "Valerian-Hel". Les gouttes ont un effet hypnotique, aident à normaliser le sommeil, éliminent la neurasthénie.

Avant de prescrire le médicament, le médecin étudie la nature de l'insomnie et découvre également les raisons de son apparition. Le dosage, la durée du cours sont déterminés individuellement. Dans le cas de maladies des organes internes, l'homéopathie n'aura pas l'effet souhaité..

Physiothérapie

L'élimination de l'insomnie persistante est possible à l'aide de la physiothérapie: massages, bains, hydrothérapie. Ces techniques sont prescrites en thérapie complexe. Dans le même temps, un adolescent est obligé de boire des tisanes ou des médicaments.

Physiothérapie particulièrement réussie:

  1. Relaxation progressive. Avec cette technique, la tension totale de tous les muscles est stimulée, puis ils sont détendus..
  2. Thérapie BFB. La thérapie est effectuée à l'aide d'un appareil unique. Il est basé sur l'enseignement à l'enfant de la capacité de faire face à ses propres émotions et de se détendre complètement avant de se coucher..
  3. Hydrothérapie. Les bains apaisants aident à calmer les nerfs et tous les muscles. Le cours du traitement compense l'adolescent avec un sommeil suffisant.

Il est important de savoir! La physiothérapie est considérée comme efficace pour les adolescents qui souffrent d'insomnie due à un système nerveux vert ou à une maladie cardiovasculaire. Avec l'aide des techniques mentionnées, l'irascibilité, l'agressivité, l'apathie sont éliminées.

Les conséquences de la privation de sommeil chez les adolescents

Que devraient faire les parents si leur fils ou leur fille développe des signes d'insomnie? Pouvez-vous vous attendre à ce que cela passe tout seul?

Le retour de votre enfant à une nuit de repos de qualité est nécessaire le plus tôt possible. Toute perturbation du sommeil pendant les années de croissance active, le développement peut causer de graves dommages à la santé, être un problème pendant de nombreuses années.

Expliquez les dangers d'une nuit maigre et inadéquate.

  • L'insomnie peut conduire à l'obésité
  • Déséquilibre hormonal: les experts disent que l'hormone de croissance est produite le plus activement pendant les heures de repos.
  • Obésité: diminue la sécrétion de leptine - une hormone qui stabilise le métabolisme énergétique.
  • Formation de névroses sur fond de stress: le corps est incapable de faire face aux stress importants que ressent un adolescent.
  • Une baisse de l'immunité, le développement d'un syndrome de fatigue constante, une augmentation de la fréquence des rhumes, l'apparition d'allergies.
  • Des experts chinois ont récemment découvert que les perturbations des rythmes du repos nocturne provoquaient le développement d'une insuffisance coronaire aiguë au fil du temps..
  • La privation de sommeil rend le corps beaucoup plus sensible à la douleur.

N'oublions pas que lors d'une nuit de repos, le cerveau rassemble impressions, faits, souvenirs, connaissances et compétences acquises. Et la récente découverte des somnologues a prouvé que dans «l'étreinte de la morphée», le cerveau se nettoie, se libérant des toxines accumulées pendant la journée. C'est une excellente prévention des maux séniles associés à la perte de mémoire, à l'affaiblissement de l'esprit. Pensez-vous qu'il est trop tôt pour y penser à l'adolescence??

J'écris actuellement des articles et c'est mon premier projet indépendant. J'ai toujours voulu savoir comment dormir moins et me réveiller de bonne humeur et de bonne humeur. J'ai écrit toutes mes recherches sur la physiologie du sommeil ici, ainsi que sur la façon dont j'ai réussi à me remettre du ronflement. Posez des questions et partagez votre avis dans les commentaires, il m'est très cher

Oui ils sont complètement maîtrisés!

Les adolescents se couchent tard, se lèvent à contrecœur, s'assoient comme des somnambules au petit déjeuner et utilisent n'importe quelle excuse pour passer la matinée au lit. Est-ce une crise psychologique ou une promiscuité? Que se passe-t-il? Compréhension!

Tous les bienfaits et la mélatonine!

La mélatonine est souvent appelée «hormone du sommeil», bien que ce ne soit pas tout à fait exact. Comme de nombreuses hormones produites par notre corps, la mélatonine a de nombreuses responsabilités importantes: elle est impliquée dans la régulation de la pression artérielle, contrecarre le stress et le vieillissement, a des effets antioxydants et aide le système immunitaire. Il définit notre rythme quotidien, mais il se développe également en fonction des périodes de sommeil et d'éveil, ainsi que de la durée des heures de jour. Entre minuit et cinq heures du matin, la teneur en mélatonine dans notre sang est maximale - jusqu'à 70% de cette substance utile est libérée, et elle commence immédiatement à agir: réparer, restaurer, régénérer...

De toute évidence, si la mélatonine n'est pas libérée, cela ne profitera pas à notre santé. Hélas, tôt ou tard, cela arrivera à chacun de nous - avec l'âge, la production de mélatonine diminue et les personnes âgées commencent à souffrir d'insomnie. Il arrive que la production de mélatonine soit temporairement perdue: par exemple, vous voyagez et avez traversé plusieurs fuseaux horaires à la fois; ou travaillez la nuit sous une lumière vive. Ou... vous êtes un adolescent!

«À l'adolescence, des changements hormonaux se produisent dans tout le corps, et une telle« bagatelle »physiologique comme un échec du biorythme passe inaperçue. Pendant ce temps, la cause principale du changement temporaire de la production de mélatonine (environ une heure et demie) - sans un «somnifère» naturel, l'enfant ne peut tout simplement pas s'endormir selon le régime et est obligé de devenir un hibou.

En soi, ce n'est pas effrayant, si ce n'est pour les heures de cours - il faut quand même se lever à sept heures du matin! Ces 7,5 à 8 heures suffiraient pour un adulte, mais pas pour un enfant.

Quel est le danger du manque de sommeil pour un enfant

Les enfants dorment généralement différemment des adultes: la phase de sommeil profond sans rêves dure pour eux 40% plus longtemps. À ce moment-là, le cerveau continue de fonctionner - assimile les informations reçues pendant la journée. Les proportions de sommeil «rapide» et «lent» changent jusqu'à l'âge de 21 ans environ, et pendant cette période, un manque de sommeil régulier peut nuire au développement de l'enfant, puis de l'adolescent - jusqu'à des changements irréversibles dans la structure du cerveau.

Dépression

Une étude globale de ce type a été menée au Canada à l'Université McGill à Montréal. Environ 20 000 jeunes âgés de 17 à 24 ans ont été interrogés et ont constaté que l'augmentation de la maladie mentale chez les jeunes (troubles anxieux, dépression et psychose maniaco-dépressive) est largement due au manque de sommeil. Vraisemblablement, la raison peut être dans la vitesse différente de traitement des souvenirs négatifs et positifs, qui pendant le sommeil «assimilent» différentes parties du cerveau, et il nous faut plus de temps pour assimiler les expériences positives, de sorte que le manque de sommeil nous «accorde» automatiquement à la dépression. C'est la raison de la «nature difficile» et d'autres caractéristiques de l'adolescence.

Manque d'attention

Cependant, ce n'est qu'une hypothèse, mais vous pouvez voir par vous-même comment le manque de sommeil affecte la mémoire à court terme d'un enfant: chez un enfant endormi, l'information «vole littéralement dans une oreille, vole dans l'autre» - dates, faits, règles - rien ne peut être appris par cœur!

«La raison en est la détérioration de l'absorption du glucose du sang en cas de manque de sommeil. Et le glucose est nécessaire au fonctionnement normal du cortex préfrontal - la zone responsable de la capacité de prédiction. En fait, le corps se comporte comme si l'enfant avait faim, et "un ventre affamé est sourd à l'apprentissage".

Obésité et diabète

Et ne serait-ce qu'à l'enseignement! Ayant reçu le signal «j'ai faim» (le glucose n'a pas été absorbé), le cerveau donne le signal «manger d'urgence». L'enfant mange trop, par conséquent - l'obésité et à long terme - également le diabète. Oui, le lien entre le manque de sommeil et le diabète est indirect, mais c'est!

Traumatisme

Une étude a même calculé que la privation de sommeil augmentait le risque de blessure de 67%. En effet, la distraction causée par le manque de sommeil affecte non seulement la vitesse de résolution des exemples arithmétiques, mais aussi la vitesse de réaction. Si nous parlons d'une jambe tordue dans une leçon d'éducation physique, c'est désagréable, mais pas fatal. Mais les statistiques (encore une fois canadiennes) selon lesquelles dans la plupart des accidents dus au manque de sommeil, apparaissent des jeunes de moins de 25 ans - sont déjà alarmantes.

Pourquoi les troubles du sommeil chez les adolescents sont de plus en plus dangereux?

Peut-être vous demandez-vous maintenant: "Si la perturbation du biorythme qui cause les troubles du sommeil chez les adolescents est une chose naturelle et physiologique, pourquoi s'en préoccuper?" Le fait est qu'à notre époque, il y a trop de facteurs qui aggravent encore cette caractéristique défavorable..

Rythme de vie trop chargé

Cours d'anglais - comme sans anglais? - cours supplémentaires avec un tuteur dans une, deux, trois matières, préparation à l'Examen d'Etat unifié - bien sûr, après les heures, les heures de classe sont déjà chargées de nombreuses matières que les mères et les pères ont étudiées uniquement dans les instituts. Ajoutez à cela une section sportive, une école d'art ou de musique. Même si votre enfant a vingt-quatre heures pour tout cela, le soir, il n'a tout simplement pas le temps de se détendre, de se calmer et de s'accorder pour dormir. Le cerveau, comme un écureuil dans une roue, continue de faire défiler les informations reçues pendant la journée - quel type de sommeil sain y a-t-il?!

Mode insomnie

«À un moment donné, un adolescent peut penser que se réveiller la nuit est« élégant, à la mode, jeune ». Il est assez vieux pour se coucher quand il le veut, pas quand maman dit!

Il y a encore 20 ans, il se serait encore endormi une heure plus tard, simplement par ennui (s'il ne se faufilait pas à une fête dans un club, bien sûr), mais maintenant il y a une «fête» dans tous les réseaux sociaux. Dormir en bavardant, c'est comme tomber de la cage: le matin, vous ne pourrez pas démontrer à vos camarades de classe que vous appartenez à un monde nocturne spécial.

Gadgets

Non seulement ils distraient du sommeil (où pouvons-nous nous endormir quand une conversation aussi passionnante se déroule dans le chat!), Mais aussi «tromper» notre corps avec la lumière de leurs écrans. La lumière blanche, semblable à la lumière du jour, assure à notre cerveau qu'il y a un jour lumineux et lumineux et qu'il est trop tôt pour produire de la mélatonine. Voici un adolescent (et un adulte) et ne veut pas dormir.

Énergie

Le café, le cola et même quelque chose de plus fort (et nous ne parlons plus d'alcool, mais de boissons gazeuses contenant de la caféine) revigorent le cerveau comme un fouet. La commande «ne pas dormir» arrête la production de mélatonine, et ainsi de suite jusqu'au moment où l'épuisement s'installe et l'adolescent tombe dans l'oubli, ce qui ressemble plus à un évanouissement qu'à un sommeil sain. Et, bien sûr, dans les boissons énergisantes, il existe également une dose choc de sucre, ce qui les rend particulièrement souhaitables (et dangereux) dans des conditions d'absorption insuffisante du glucose.

Insomnie le week-end

Enfin, dernier facteur dangereux, qui peut surprendre de nombreux parents: le désir de l'adolescent de «dormir» le jour de congé. Après s'être couché jusqu'à midi (voire plus) le soir, l'enfant ne pourra pas s'endormir même après minuit! Mais le lundi, il faut aller à l'école, où l'adolescent sera traîné distrait, en colère et avec un excès de somnifères, de mélatonine dans le sang (il faudra environ une heure pour réduire sa concentration). Ce n'est qu'en une semaine que son état se stabilise, comme dimanche encore et encore, vous pouvez dormir... A titre de comparaison, imaginez que chaque week-end vous volez, par exemple... à Paris. Et vous vivez un jour à l'heure de Paris, de sorte que lundi vous retournerez en Sibérie, plusieurs heures à l'avance. Combien de temps pouvez-vous tenir dans ce rythme?

Que faire?

Oui, les recommandations après un tel débriefing semblent anodines: observer la routine quotidienne, ne pas boire de boissons caféinées après le dîner (ou il vaut mieux ne pas boire du tout), ne pas s'asseoir devant un ordinateur, une télévision ou un smartphone avant de se coucher, alterner activités avec repos actif et passif...

»Si tout cela n'aide pas (mais devrait!) Contactez votre pédiatre et décrivez les problèmes de sommeil qui surviennent. C'est peut-être votre adolescent qui a besoin de médicaments contenant de la mélatonine - ils aideront à normaliser le rythme circadien, mais ils doivent être pris strictement comme prescrit par le médecin.

Dans tous les cas, les parents doivent faire attention à combien et comment l'adolescent dort. Vous savez maintenant que les racines de nombreux problèmes sont cachées dans un manque de sommeil «inoffensif»!

Que faire de l'insomnie chez les adolescents?

L'insomnie ou l'insomnie chez les adolescents est un phénomène assez courant, qui a ses propres caractéristiques. Leur temps de sommeil est décalé pendant un temps significatif, de sorte qu'il est très difficile pour un adolescent de se lever à l'heure le matin. Le manque de sommeil chronique entraîne des problèmes à la maison et à l'école.

Pour faire face au problème, les parents doivent souvent recourir à l'aide de spécialistes, qui peuvent au stade initial identifier les problèmes psychologiques et les éliminer à temps, tandis que les écoliers perçoivent souvent les paroles des parents avec hostilité, sans écouter les conseils utiles..

Facteurs contribuant à l'insomnie

Les médecins identifient deux causes principales d'insomnie chez les adolescents - les troubles hormonaux associés à l'âge et les explosions émotionnelles fréquentes, qui sont étroitement liées, car le comportement humain a un impact sérieux sur l'équilibre des hormones dans le corps..

La perturbation des niveaux hormonaux pendant l'adolescence est principalement associée à une diminution de la quantité de l'hormone mélatonine produite par le corps. C'est lui qui est responsable d'une bonne nuit de sommeil..

Fait intéressant, le pic de production de mélatonine chez les enfants et les adultes tombe entre 21 et 22 heures, tandis que chez les adolescents, sa quantité maximale est observée de 24 à 1 heure du matin. C'est pourquoi les enfants âgés de 12 à 14 ans ne se couchent pas tôt, car ils ne veulent pas.

Les explosions émotionnelles fréquentes ne sont pas moins importantes, car pendant la puberté, toute bagatelle, même insignifiante à première vue, peut plaire ou provoquer de la colère. De telles expériences fortes provoquent des perturbations lors d'une bonne nuit de repos..

De plus, les facteurs suivants contribuent à un mauvais sommeil la nuit:

  • routine quotidienne perturbée;
  • stress mental fort et fréquent requis dans le processus d'apprentissage;
  • mode de vie sédentaire;
  • passer beaucoup de temps devant l'ordinateur;
  • si une personne a de mauvaises habitudes - tabagisme, drogues, alcool;
  • l'utilisation de boissons énergisantes, de café avant le coucher;
  • nourriture abondante avant le coucher;
  • stress émotionnel;
  • mauvaise hygiène du sommeil (éclairage vif, bruit dans la pièce, etc.);
  • des situations stressantes.

Toutes ces raisons contribuent au développement de l'insomnie chez les adolescents. Les parents doivent porter une attention particulière à l'état de l'enfant afin de détecter à temps les signes de troubles du sommeil et prendre les mesures nécessaires pour maintenir la santé de l'adolescent en ordre..

Comment déterminer le développement de l'insomnie

L'insomnie a une grande variété de symptômes, qui chez les enfants pendant la puberté peuvent différer des symptômes de la maladie chez les adultes. Tout d'abord, vous devez faire attention au fait que le désir de se reposer pour les adolescents vient beaucoup plus tard que pour les adultes..

C'est pourquoi les enfants refusent souvent de se coucher à 21 heures, car leur corps est encore plein d'énergie et pas prêt pour une nuit de repos..

En outre, les troubles du sommeil peuvent se manifester par les symptômes suivants:

  1. S'endormir est un vrai problème.

Normalement, une personne de tout âge ne devrait pas s'endormir plus de 20 minutes, donc si vous ne pouvez pas le faire dans l'heure, vous devez consulter un médecin..

  1. Diminution de la durée du sommeil.

L'enfant dort très peu, tandis que l'organisme en développement doit dormir pendant au moins 8 heures.

  1. Réveils constants la nuit.

Une fille ou un garçon a un sommeil si peu profond qu'il ne peut pas avoir une bonne nuit de sommeil. Ils se réveillent constamment de tout bruissement, rêve terrible ou désagréable, bruit et après cela, ils ne peuvent pas s'endormir pendant longtemps.

  1. Lourdeur au réveil le matin.

Au réveil, un adolescent ne sent pas qu'il s'est reposé normalement la nuit, ressentant une nervosité et une fatigue constantes.

  1. Diminution de l'appétit, apparition d'un tempérament chaud sans cause, explosion émotionnelle et agressivité.

Si un enfant a de tels problèmes, cela signifie que les parents doivent prendre certaines mesures pour normaliser son état et, si nécessaire, montrer l'adolescent au médecin.

Ce que les parents peuvent faire

Lorsque le sommeil d'un enfant est perturbé pendant la puberté, de nombreux parents ne savent pas ce qu'ils peuvent faire pour éliminer l'insomnie. Cependant, la mise en œuvre de certains conseils vous permettra d'ajuster la routine quotidienne de l'adolescent, grâce à laquelle une nuit complète de repos est normalisée sans l'utilisation de médicaments:

  1. Refus de dîner tardif - doit être mangé 3 heures avant le coucher.
  2. Hygiène du sommeil - la pièce où l'enfant se repose doit être calme, sombre et fraîche. Pour cela, la pièce est ventilée tous les soirs et une atmosphère propice au sommeil est créée..
  3. Respect de la routine quotidienne - il est conseillé de se lever et de se coucher en même temps. Dans le même temps, vous ne devez pas dormir plus de 2 heures par jour, car il sera plus difficile de s'endormir le soir.
  4. Interdiction des longs jeux informatiques avant le coucher, ainsi que de la télévision - pour cela, tout équipement doit être retiré de la pièce où dort l'adolescent.
  5. Exercice - Si un adolescent ne pratique pas de sport, il est recommandé qu'il s'inscrive au yoga, au qigong et à d'autres activités. Grâce à cela, l'enfant, tout en effectuant des exercices physiques relaxants, reçoit en même temps un soulagement psychologique. Ces aspects ont un effet positif sur la normalisation du sommeil la nuit..
  6. Communication des parents avec un adolescent. Les enfants à la puberté ont besoin de compréhension, les parents devraient donc poser des questions sur leurs expériences, leurs peurs et leurs pensées - cela soulagera le stress émotionnel chez l'enfant.
  7. Fournir un soutien pour que l'adolescent sache que les parents l'aideront à faire face à n'importe quelle situation. Cela permettra au garçon ou à la fille d'éviter les pensées dérangeantes, de se calmer et de dormir normalement..

Si toutes les mesures ci-dessus sont inutiles, les parents doivent montrer l'enfant à un médecin qui aidera à déterminer les causes du manque de sommeil et à prescrire le traitement nécessaire..

Aide médicale

Avant de débuter le traitement d'un adolescent pour insomnie, un somnologue (un médecin qui étudie les troubles du sommeil et leur traitement) ou un psychothérapeute examine le patient, ce qui permettra de poser un diagnostic précis et de déterminer pourquoi cette affection s'est développée. Ce n'est qu'après cela que le médecin prescrit des mesures thérapeutiques à l'adolescent:

Psychothérapie (réalisée individuellement ou en groupe)

Il est utilisé lorsque la détérioration de la qualité du sommeil est causée par un stress psycho-émotionnel. Pendant les cours, le spécialiste parvient à identifier les problèmes du patient et à trouver des moyens de les éliminer. Parfois, non seulement l'enfant doit consulter le médecin, mais aussi les parents.

Prendre de la mélatonine

L'utilisation de cet outil est nécessaire si le corps du patient n'est pas en mesure de le produire complètement. Le cours du traitement et la posologie de l'hormone prise sont choisis individuellement, et il convient de savoir que la mélatonine ne doit pas être prise pendant une longue période.

En outre, cette hormone est interdite à ceux qui n'ont pas encore atteint la période sexuelle mature ou qui sont à son niveau initial..

L'utilisation d'herbes médicinales

Il s'agit notamment de la racine de valériane, un thé à base de passiflore et de camomille, qui ont des effets hypnotiques et sédatifs pour calmer le système nerveux central..

Prendre des médicaments homéopathiques

Ils sont fabriqués à partir de plantes et d'herbes naturelles et aident efficacement à éliminer les perturbations ou les perturbations dans l'arrière-plan émotionnel. L'homéopathie vous permet d'éliminer l'insomnie sans effets néfastes sur l'organisme.

Il est à noter que les remèdes homéopathiques ne créent pas de dépendance, ils peuvent donc être utilisés même par les enfants..


L'un de ces médicaments est Sonilux, qui contient:

  • gaba alishan est un ingrédient à base de plantes qui améliore la mémoire et restaure l'activité du système nerveux central;
  • castor stream - normalise l'activité des vaisseaux sanguins et du cœur, renforce le système immunitaire et améliore également l'humeur de l'enfant;
  • Lofant tibétain - en raison de son effet bactéricide, la plante augmente les défenses du corps et normalise la pression artérielle;
  • une collection de 32 herbes médicinales - a un effet relaxant et calmant, et soulage également l'état nerveux chez les enfants d'un an à l'adolescence.

Un traitement par Sonilux suffit pour éliminer l'insomnie et normaliser un sommeil sain chez un adolescent. Après tout, ce médicament a un effet complexe sur le corps, éliminant non seulement les symptômes de l'insomnie, mais également sa cause associée à une surcharge émotionnelle..

Insomnie chez les adolescents: caractéristiques, causes et symptômes

À l'adolescence, divers changements affectent le corps et parfois l'enfant ne comprend pas ce qui lui arrive. Même l'insomnie chez les adolescents est une maladie fréquente, bien que généralement les adultes l'associent au stress et à la dépression, que les enfants ne peuvent pas avoir. En fait, les choses sont différentes: il est plus difficile pour un organisme en développement de s'adapter, et il réagit avec l'insomnie comme l'un des symptômes de troubles possibles.

Dans la plupart des cas, vous pouvez vous débarrasser de l'insomnie sans utiliser de médicaments et de méthodes traditionnelles, ainsi que sans consulter un médecin. Il suffit d'étudier attentivement les facteurs qui causent la condition dans chaque cas. Il convient de garder à l'esprit que l'insomnie n'est pas toujours un manque complet de sommeil..

Caractéristiques des nuits blanches chez les adolescents

L'évolution de l'insomnie chez les adolescents suit le même principe:

  • l'enfant a du mal à s'endormir;
  • il lui est difficile de comprendre ce qui se passe, il ne sait pas comment résoudre ce problème;
  • puis il y a des difficultés à se réveiller le matin;
  • progressivement cela conduit à des problèmes de concentration;
  • l'adolescent devient rapidement léthargique, somnolent et fatigué;
  • en raison de l'insomnie, ses performances diminuent, des sautes d'humeur se produisent;
  • dans les cas graves, des névroses et une dépression se développent.

L'insomnie chez les adolescents est souvent associée aux caractéristiques du mode de vie adulte. La principale cause de la maladie est des changements dans la production de la mélatonine, une hormone du sommeil. Cela peut se produire sous l'influence de divers facteurs, notamment de mauvaises habitudes et l'abus de cocktails énergétiques..

La production de l'hormone est souvent influencée par un facteur tel que le désir de connaissance d'un adolescent: il veut marcher, jouer à l'ordinateur, faire ce qu'il aime, communiquer avec des amis. Jamais de sa vie, comme pendant cette période, il n'aura encore autant de premières découvertes..

Cependant, la mélatonine est souvent perturbée en raison de l'alcool, de la nicotine, des boissons énergisantes, du rayonnement électromagnétique provenant des moniteurs.

Les principales causes de l'insomnie

Selon les statistiques, plus d'un tiers des adolescents modernes dans le monde ont du mal à dormir. Il y a certaines raisons à cela:

  • Violation de l'horloge biologique. Les processus naturels qui peuvent modifier le rythme biologique sont altérés par le désir constant de s'amuser de l'adolescent. Cependant, de plus en plus souvent, la raison du passage en mode veille est l'ordinateur..
  • Charges excessives. Cette catégorie de causes d'insomnie chez les adolescents comprend des expériences psychologiques et émotionnelles. Ils peuvent être associés à la fois au traitement d'une trop grande quantité d'informations et aux relations interpersonnelles, au premier amour, aux querelles avec les enseignants et les amis (après tout, les adolescents commencent souvent à essayer leur caractère, montrant une rébellion et d'autres traits de comportement désagréables). Les fluctuations hormonales peuvent également entraîner des changements émotionnels..
  • Mauvaises habitudes et mauvaise alimentation. Le tabac et l'alcool affectent négativement les neurones du jeune cerveau, les détruisent. Pour cette raison, le système nerveux commence rapidement à souffrir. L'insomnie chez les adolescents peut également être associée à une mauvaise alimentation - un manque de vitamines.
  • VSD et hyperactivité survenus au cours de la période pré-adolescente. L'hyperactivité est un trouble du système nerveux. Souvent, il persiste à l'adolescence, mais il change et provoque de l'insomnie.
  • Facteurs mécaniques. Cela inclut des raisons telles que le mauvais matelas, oreiller, décoration de la chambre ou emplacement du lit. Si l'enfant n'est pas à l'aise avec son lieu de sommeil, cela affecte considérablement l'insomnie. Le manque de confort, une pression inappropriée sur la colonne vertébrale, un lit vicié rendent l'endormissement difficile et empêchent la relaxation.

Parfois, les adolescents assument trop de fonctions et de responsabilités: ils étudient, travaillent, parviennent encore à se préparer à leur admission et à communiquer avec des amis. Cela conduit à des charges colossales qui provoquent un stress, affectant tôt ou tard le système nerveux par diverses déviations..

Il existe également des raisons pathologiques à l'origine de l'insomnie: des perturbations hormonales aiguës, après lesquelles le niveau n'est pas rétabli, des maladies de la glande thyroïde et des glandes surrénales. Une alimentation stricte peut provoquer de l'insomnie chez les filles - elles ne comprennent toujours pas l'importance d'une bonne nutrition..

Des facteurs tels que les tests à venir méritent une attention particulière: déménagement, examens, voyage dans un nouveau lieu, compétitions ou performances.

Conséquences possibles d'une insomnie prolongée

Si un adolescent souffre d'insomnie depuis longtemps, il peut développer des maladies et des troubles:

  • la fonction du système immunitaire est inhibée;
  • augmentation de la production d'hormone de stress;
  • la croissance ralentit;
  • le traitement des informations reçues pendant la journée par le cerveau s'aggrave;
  • une dystonie végétative-vasculaire se développe;
  • l'obésité, l'acné, le ronflement, l'apnée apparaît;
  • l'anxiété, la dépression et même des crises de panique peuvent survenir;
  • chez les adolescents souffrant d'insomnie, la vision diminue, les garçons développent un daltonisme;
  • dans les cas graves, le diabète apparaît;
  • la fonction cognitive peut être altérée.

L'insomnie affecte toujours l'apparence d'un adolescent. En plus de l'acné et de l'obésité, les garçons et les filles souffrent de perte de cheveux, de maladies dentaires et de peau sèche. Après une telle violation, les lésions cutanées guérissent pire..

Signes supplémentaires

L'insomnie chez les adolescents s'accompagne de signes supplémentaires:

  • l'adolescent dort moins de 7 heures;
  • la période d'endormissement augmente à 1-2 heures;
  • le réveil prend plus d'une heure.

D'autres facteurs peuvent indiquer une insomnie: problèmes d'appétit, humeur courte, difficulté à se souvenir, coordination, agressivité et irritabilité.

Un enfant souffrant d'insomnie se sent constamment fatigué et accablé, même s'il dort parfois plus de 9 à 10 heures. Un symptôme particulier de l'insomnie chez les adolescents est le syndrome de fibromyalgie avec transfert d'activité dans le monde virtuel.

Les symptômes de la fibromyalgie incluent une nuit de sommeil agitée: l'adolescent bouge ses jambes, jette constamment des objets autour de lui, jette la couverture. Les symptômes disparaissent dès que le sommeil est normalisé.

La réalité virtuelle est extrêmement dangereuse pour un organisme en développement en ce qu'elle offre un monde immense, un voyage à travers lequel ne nécessite aucun effort de la part d'une personne. Certains adolescents présentent même des symptômes qui les empêchent de faire la distinction entre le jeu et la réalité..

Un parent peut-il aider un enfant

Vous pouvez vous débarrasser de l'insomnie chez un adolescent aux premiers stades en accomplissant certaines tâches:

  1. Vous devez surveiller ce qui se passe dans la vie de l'enfant.
  2. Apprendre à votre adolescent à se détendre, surtout s'il craint de s'endormir.
  3. L'enfant doit choisir des activités physiques qui contribuent à la relaxation: yoga, qigong,

Vous ne pouvez pas espérer que l'insomnie d'un adolescent disparaîtra si vous lui donnez un somnifère puissant plusieurs fois. L'utilisation non autorisée de médicaments de cette classe peut aggraver l'état d'un adolescent et entraîner des problèmes neurologiques..

Vous pouvez définir des règles supplémentaires pour vous aider à vous débarrasser de l'insomnie:

  • expliquer l'importance de s'endormir en même temps;
  • assurez-vous que le dîner tombe dans la période 3-4 heures avant le coucher;
  • il est nécessaire de contrôler la routine quotidienne;
  • vous pouvez réorganiser l'appartement;
  • vous devez retirer le téléviseur et l'ordinateur de la chambre de l'adolescent;
  • pendant le repos nocturne, la chambre de l'enfant doit être sombre et fraîche;
  • vous devez permettre à l'adolescent de se reposer pendant la journée s'il le souhaite.

Si aucune des méthodes ne vous aide, vous devriez prendre rendez-vous avec un psychothérapeute. Un médecin qualifié prescrira les examens nécessaires (mesurant le niveau de stress, les hormones, la tomodensitométrie et certaines autres procédures), prescrira des sédatifs et des hypnotiques si nécessaire.

Des problèmes de sommeil peuvent également survenir avec des problèmes de colonne vertébrale. Assurez-vous de consulter un neurologue et vérifiez si l'enfant a une ostéochondrose cervicale. Si une pathologie est détectée, le médecin peut recommander des exercices spéciaux pour soulager la maladie..